Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

31 octobre 2020 à 13:31:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)

Auteur Sujet: L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)  (Lu 25577 fois)

Hors ligne D..th Jr

  • Tabellion
  • Messages: 56
  • Membre fondateur de l'A.P.O.C.A.L.Y.P.S.E
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #120 le: 12 février 2013 à 23:29:07 »
J'tenais juste à dire que j'ai lu le premier tome parce qu'on m'avait dit que le héros souffrait milles morts de la première à la dernière page et... Sérieux, quelles débutantes ces Mordh-Siths...
Hello there, the angel from my nightmare...

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 595
  • Schrödinger cat
    • Dans les nuages
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #121 le: 13 septembre 2013 à 17:58:41 »
Salut  :mrgreen:

J'ai enfin trouvé ce chef-d'oeuvre de littérature à ma bibli, alors comme promis à Milora, je vais vous faire un commentaire "en live" de ma lecture  :mrgreen:

Première chose, la carte : est-il vraiment besoin de construire une carte pour y mettre si peu d'éléments ? Parce qu'elle est un peu vide, quand même  :-¬?

Première page : c'est moi ou les phrases sont lourdes ? Et puis, c'est bien joli de dire qu'il a plongé dans la dépression, mais moi j'aimerais le sentir... Jarrive pas à rentrer dans le texte. Bref, je continue (j'essaye).
Il, euh... Passe un peu du coq à l'âne, non ? Et puis, les phrases genre "Alors, la plante l'attaqua !" c'est pas très crédible  :mrgreen:

Bon, on a du monde. J'éditerai au fur et à mesure de ma lecture, alors restez connecté  :mrgreen:
J'ai rencontré des fileurs de contes, et ils sont tous plus ou moins taillés dans le même bois : ils racontent des histoires parce qu'ils ont peur de la vie.
~ Roland Deschain, La Tour Sombre

Hors ligne delfe

  • Plumelette
  • Messages: 12
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #122 le: 04 août 2015 à 17:05:33 »
Un point de vue personnel et apparemment pas tout à fait en phase. J'avais lu ces romans et fait abstraction du style qui ne me plaisait pas. La morale est plus que discutable, par contre ce la m'avait beaucoup parlé. J'ai dévoré les 13 tomes.
Par contre, je les ai relus en anglais et là, woaw, quelle différence. Goodkind a un vocabulaire très riche, et un style extrêmement soutenu. Ca ne change rien à sa problématique d'origine. Je ne veux pas faire de la psychologie de comptoir mais comme tous les artistes Goodkind a des choses assez violentes à exprimer.
ce que j'ai aime:

* il se penche sur le sens du devoir, sur la signification du bien et du mal
* au fur et à mesure des tommes, on prend conscience des conséquences des actions des héros. Parfois aussi de leurs conneries. Ce sont des personne résolument humaines
* on a souvent l'impression que tout est perdu, mais la solution ne vient pas comme un deus ex machina. J'aime bien que la solution ne soit pas prévisible
* la magie du personnage de Richard est très discrète, on pourrait voir là un soupçon d'ésotérisme
* l'auteur garde son couple principal ensemble, ça fait du bien de pas avoir des couples qui se séparent !!!
* Goodkind touche du doigt la rédemption avec un peu de maladresse, mais également beaucoup de tendresse

On peut être d'accord ou pas avec la morale. Goodkind est terrifié par l'idée du communisme, mais il est aussi effrayé par l'idée d'avoir le pouvoir de tuer. Si son héros est parfois si vulnérable, c'est pour montrer qu'il faut prendre conscience que tuer n'est jamais anodin et que tout le monde ne doit pas avoir cette capacité. Ce livre est pour moi une belle introspection, elle nous mène à vérifier nos limites et à nous poser des questions qu'on ne se poserait pas forcément.
Au fil des romans le monde s'élargit, les problématique s'approfondissent, certaines choses s'expliquent et prennent du sens.

Bref, j'ai aimé. J'ai vu ses inspirations, parfois trop clairement comme son équivalent de Gollum. Après il n'avait pas l'intention de faire dans l'originialité. son dernier roman auto-publié raconte l'histoire de la première inquisitrice. Ca a été pour moi un superbe moment car il recoupait des éléments que Goodkind avait placés dans ses 11 romans par ci par là. Une ovation pour son sens du scénario en ce qui me concerne, car après avoir lu deux fois ses 11 bouquins, le dernier venait vraiment courronner le tout en apothéose.

Hors ligne LeThief

  • Plumelette
  • Messages: 7
  • Moi je vous dis bravo et vive la mort !
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #123 le: 23 avril 2016 à 01:58:38 »
Comment presser à outrance une bonne histoire, jusqu'à en faire une chose insupportable.

Au départ donc on a une bonne histoire, suffisamment originale et avec assez de bonne idées pour que la chose soit intéressante à lire (j'ai lu les 10 premier tome).

au final, par cupidité je pense, on a une 11 livres pour une histoire qui aurai du tenir en 2 ou 3 maximum. 11 libres ou pendant des centaines de pages il ne se passe absolument rien, un vrai supplice à lire.

Et comme par magie, dans les 100 dernières, il y a tout ce que l'auteur voulait écrire un Rythme de folie qui donne envie de passer au tome suivant.

Cela se complique quand l'historie fini à la chute du dictateur (je ne saurai plus dire dans quel tome) a ce moment là Goodking s'est dit que c’était dommage d’arrêter une histoire qui lui rapportait autant et a continué a sortir des livres, avec une histoire qui continue dans un grand n'importe quoi, ou plus rien ne tiens debout et n'est crédible
"N'est-ce pas merveilleux de se sentir piégé ?" HFT

"Soyez insatiables. Soyez fous." Steve Jobs

Hors ligne Le-Philosophe-de-Campagne

  • Tabellion
  • Messages: 38
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #124 le: 01 août 2018 à 17:49:08 »
Bon là encore j'ai l'impression d'être bien à la bourre...l'adolescent qui est en moi est révolté que vous saccagiez cette série que j'ai adoré, le jeune adulte les ayant relu récemment  comprend la rage que vous pouvez ressentir :')...
Si les premiers tomes ont des côtés très gnagan par moment il y a des bonnes choses dans le tas, et je pense qu'en voulant le rendre accessible et ben ils a laissé tomber beaucoup de profondeur.
  Il est clair que l'étendu de son monde est pas assez exploité, mais je me demande si c'est pas volontaire de démagifié complètement, du genre le classique rapport pollution nature...
  Et Oui richard, une fois qu'on lui a mis en main de quoi compenser son complexe de taille il perd en réalisme...il est beaucoup trop "une personne comme on en rencontre rarement", et ça lui donne un côté niais. Je préfère Khalan mais là encore les problèmes de papa/maman se font ressentir et une fois qu'elle à trouver la seule clé capable de deverouiller sa serrure, y'a une dépendance qui manque de relief qui se créé. Y'a plein de critique encore possible, notamment sur des personages à sens unique. Mais je vous assure que pour un jeune adolescents il y a aussi des bonnes leçons de vie et que ça amène certaine problématique à être réfléchis. Ca m'a sans aucun doute rendu moins con  :mrgreen: !

Le hic, c'est que les histoires de viols et de massacres à répétition ça l'axe beaucoup moins jeunesse, alors que le rythme et l'histoire aurait été voulu pour ça...je prends le bon et avec le recul je rigole du mauvais, chose que vous faîtes plus que bien!

Par contre je suis d'accord, j'ai lu jusqu'au bout et c'est à regrets, la fin est claqué...il fait mourir des personnages auquel on peut être attaché mais c'est mal amener, on dirait qu'il a voulu trônedeferifié à tort et à travers, enfin bref à l'image de mon message, trop long et incomplet!
FR

Hors ligne R.C.E.

  • Tabellion
  • Messages: 47
  • .
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #125 le: 10 août 2018 à 18:47:11 »
Bizarrement je suis très partager sur l'épée de vérité, j'ai lut les trois premier tomes et j'ai aimé (comme tu aime le nouveau film de Dwayne Johnson) et à la fois je me suis ennuyer.
Je m'explique.

J'ai aimé l'univers et la narration qui sont tout les deux simples mais efficace.

Je me suis beaucoup ennuyer car j'ai ressenti  que l'histoire ce perd dans des situations qui ne servent à rien, à par à une future suite.
J'appelle à la barre, l'arc narratif ou Richard se fait torturé pour être brisé psychologiquement. Et là j'ai un problème à quelle moment tu torture physiquement quelqu'un pour le brisé mentalement, sa me parait plus logique de torturer quelqu'un mentalement pour le brisé mentalement. Non ? Mais sans ça il n'y aurait pas eut les Mordh-Siths, ni le collier, etc... Donc pas de suite, donc moins d'argent.

Je pense personnellement qu'une version abréger sans le surplus qui ne sert à rien, pourrai être UN très bon livre, et pas une dizaine.
The world is your.

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • Messages: 943
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #126 le: 10 août 2018 à 22:49:38 »
C'est marrant comme ce livre arrive à générer des choses. Et un fil de 9 pages, un ! Et l'auteur doit effectivement se faire du blé grâce au forum, parce qu'entre ceux qui lisent le prochain tome avec avidité parce qu'ils adorent, et ceux qui lisent le huitième absolument pour voir s'il est bien toujours aussi pourri que le septième, je pense qu'il ne doit pas manquer de royalties  :mrgreen:

Sinon, j'étais jeune quand j'ai lu le premier tome, j'ai trouvé pas mal, la suite m'a lassé. Avec le recul, je dirais que j'ai lu bien d'autres bouquins de fantasy du même genre, voir qu'il y a pire. Maintenant, je lis game of thrones en VO, bon c'est sur c'est pas la même... Mais bon, je jette pas la pierre non plus, c'est pas facile d'écrire ce genre de bouquin, ceux qui essaient s'en rendent vite compte ! Maintenant, je ne dirais jamais à quelqu'un que l'épée de vérité est un classique du genre, l'idée me paraît saugrenue  ;)

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 561
  • Boule de mauvaise humeur
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #127 le: 19 septembre 2020 à 10:28:13 »
Goodkind est mort. Vue euh. L'importance qu'il a eu pour le (vieux) MdE, on pourrait imaginer un hommage, non ? x)
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • Messages: 943
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #128 le: 19 septembre 2020 à 13:18:47 »
Merde, en plus il était fan de sport automobile  :o ! Mais c'est le démoooon !

Personnellement, je salue un ardent défenseur de la liberté face à l'horreur socialo-communiste  :mafio:.

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #129 le: 19 septembre 2020 à 13:21:42 »
J'avoue, la fantasy perd un de ses plus néfastes auteurs u_u
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 301
Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
« Réponse #130 le: 19 septembre 2020 à 15:18:34 »
J'allais dire que c'est toujours triste quand quelqu'un meurt mais je suis "étonnée" par sa tête sur la photo... je vois pas un mec comme ça écrire de la fantasy...
Bref, c'est toujours triste quand quelqu'un meurt  :noange:

Et pour l'hommage, on peut tous chanter "soupe aux épices" à 20H ce soir.  :mrgreen:
C'est eux qui me l'ont dit, de remplir nos galoches
De charger nos fusils, de pierres et de brioches
Vite dépêche-toi, j'entends la ferraille des soldats

- Têtes raides -

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 23 requêtes.