Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2020 à 04:06:08
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » 1984 (George Orwell)

Auteur Sujet: 1984 (George Orwell)  (Lu 1344 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 269
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
1984 (George Orwell)
« le: 11 juillet 2017 à 02:44:36 »
Un sacré bon bouquin !

Il raconte l'histoire de Winston dans une société de surveillance (une dystopie, comme l'affirment certains) où la classe moyenne aurait été asservie à une sorte de système d'obéissance contrôlant la pensée. On fait de l'humain une espèce d'animal qu'il faudrait orienter d'un côté ou de l'autre. Le personnage se trouve interdit de beaucoup de choses pouvant évoquer de près ou de loin la liberté, réduit à réécrire des articles de journaux pour préserver le grand mensonge et la toute puissance de Big Brother. C'est un vaste système d'orientation de ce qu'il est bon de faire ou non, comme dans une mafia. Derrière l'évocation totalitaire, il y a ce principe selon lequel la littérature, les arts et les médias doivent se trouver au profit d'un modèle unique et uniformisé, qui réduit le nombre de mots (la novlangue) et interdit toute forme de curiosité.

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Intéressant de voir comment l'on peut interdire à un personnage de se construire une vie tranquille avec les gens qu'il aime, de se faire le moindre plaisir d'évasion, sous prétexte qu'il pourrait amener les plus pauvres à se révolter. C'est comme si des sommes gigantesques d'argent et d'énergie étaient dépensées pour tourmenter le personnage, comme s'il fallait s'assurer de son instabilité quotidienne et de son affaiblissement mental. Mmh... Le roman nous amène tout du long à questionner la place de la littérature, des arts et des médias dans un monde ultra-politisé et fanatique. Les principes de bonheur et d'apaisement sont remplacés par des principes de haine et de solitude. Cela nous amène également à questionner l'utilité de mettre en situation d'esclavage des individus qui écrivent et qui informent les autres, des individus curieux qui se questionnent sans relâche.

Le livre est très violent, il fait même un peu peur. Rassurez-vous ! C'est une simple fiction. Certains passages m'ont fait cependant pleurer de réalisme, notamment les échanges secrets avec Julia.

Et voilà, une lecture à découvrir dont les secrets sont nombreux et porteurs de sens.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Kanimp

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 985
  • mangeur de pop corn
    • page perso
Re : 1984 (George Orwell)
« Réponse #1 le: 11 juillet 2017 à 19:27:15 »
J’ai adoré ce livre. Il était une fiction lors de sa création.

Aujourd’hui, c’est une œuvre réaliste.

Novlangue
Avant : chômeur  novlangue : demandeur d’emploi.
Avant : balayeur novlangue  : Technicien de surface.
etc…
Bref, une erreur de terminologie et les foudres s’abattent, mais en pratique les gens sont dans la manade pareille.

Big Brother
Tous les services de renseignements qui interceptent les communications (sans approbation d’un juge).
Trigonométrie à partir d’un GSM ou même de la localisation GPS de ce dernier.
Analyse des transactions financières
L’antivol de vêtement. Il y a encore une forte opposions mais comme il est intégré au vêtement directement. Il est fort possible qu’il se transforme en système d’espionnage. Pour info, l’antivol n’est pas en réalité un système antivol. C’est un système d’étiquetage (pour containers).
 
réécrire des articles de journaux pour préserver le grand mensonge
Si ce dernier se réalise d’une manière très lente. Les méthodes d’endoctrinement populaire du livre sont approximativement ceux utilisés aujourd’hui par les mass-médias.

Je conseil la très passionnante lecture de ce livre.

Intéressé par Star Citizen. Utilisez le code STAR-6JJV-BSWP pour obtenir 5000 UEC.

Hors ligne Nekiev

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : 1984 (George Orwell)
« Réponse #2 le: 11 juillet 2017 à 19:56:07 »
Un classique, je l'avais dévoré. Mon professeur de philosophie de l'époque me l'avait vivement conseillé (comme toute l'oeuvre de Orwell, avec son autre classique La ferme des animaux) et je n'ai jamais regretté d'avoir pris l'initiative de me le procurer.

A mettre entre toutes les mains, un récit au réalisme à glacer le sang. Très utile pour comprendre aussi certains enjeux contemporains, et le totalitarisme parfois latent de notre monde et nos systèmes. Un avertissement tonitruant contre l'éclosion des pensées uniques, de la dictature et de l'omniprésence de la surveillance. Comme souligné, Orwell a été en partie visionnaire. Sans trop exagérer on peut clairement dire qu'il y a déjà des situations orwelliennes dans notre monde, à certains degrés, parfois sans même que l'on s'en rende compte.

Une belle fiction, effrayante et qui fait réfléchir.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 516
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : 1984 (George Orwell)
« Réponse #3 le: 12 juillet 2017 à 11:47:34 »
Tiens c'est marrant y'avait pas de sujet dessus !

C'est le livre qui est tombé au bon moment dans mes mains au lycée alors que mon cerveau tournait déjà a plein régime a propos du monde, effet d'une bombe donc

J'avais adoré le passage du livre/manuel, comme s' il existait un livre renfermant toute la vérité (beauté intellectuelle) et qui n'est au final qu'une énième tromperie de l'homme (bcp de gens trouvent ce passage chiant, mais niveau analyse géopolitique c'est très intéressant. )

J'avais commencé a le relire, mais je crois que je le ferai jamais pour en garder ce souvenir,  parce que je pense que le style est pas si grandiose que ca.. (les idées avant le reste)

Avec le meilleur des mondes et farenheit 451, le must de la dystopie  ;)
(Et outre ses classiques,  écrivain intéressant Orwell)
Beau boulot les modow ! Ca mérite une pause café, même si : les vilains mots ne font jamais de pause café.
- Kaeloo

Hors ligne Mascha

  • Scribe
  • Messages: 86
    • La végé du quartier ouvrier
Re : 1984 (George Orwell)
« Réponse #4 le: 26 juin 2020 à 16:07:33 »
Oh! Ce livre... :coeur:

J'ai tardé à le lire à cause d'une vieille promesse faite à un ami aujourd'hui disparu. Il y a deux ans, j'ai accepté le passé, et je me suis plongé au cœur d'un des livres de SF les plus célèbres du vingtième siècle.

Ce roman est un coup de poing dans le ventre. Le genre qui pousse à la réflexion la plus profonde. Le genre à mettre en toutes les mains. Et à relire, encore et encore.
J'ai attendu avant de le lire une fois. Je n'attendrai pas pour les suivantes.
Si je pouvais mettre dix étoiles sur cinq, ou cent sur dix, je le ferais.
Si je pouvais vous donner un conseil, ce serait de vous procurez ce roman le plus rapidement possible, et de le lire sans modération.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.024 secondes avec 23 requêtes.