Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

29 novembre 2020 à 22:50:05
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Théâtre et poésie » [Théâtre] Athalie (Jean Racine)

Auteur Sujet: [Théâtre] Athalie (Jean Racine)  (Lu 3345 fois)

Hors ligne Windreaver

  • Troubadour
  • Messages: 386
  • Infinity
[Théâtre] Athalie (Jean Racine)
« le: 26 février 2007 à 17:00:55 »
Résumé :

Acte 1 - Joad,

le grand-prêtre juif, s'assure qu'Abner, officier de

l'armée, soutiendrait un éventuel descendant du roi de Juda

s'il apparaissait. Puis il convient avec son épouse Josabet de

révéler l'existence de Joas afin de détrôner Athalie et de

ramener le pays à la vraie religion.
Acte 2 -
Athalie est

allée dans le temple juif et y a trouvé un enfant qu'elle avait

déjà vu en rêve. Elle ignore que cet enfant est Joas, son petit-fils.

Elle demande à Joad de faire venir cet enfant. Séduite par son

intelligence, elle l'invite à venir vivre avec elle au palais.

Joas, qui a été éduqué dans la religion juive par le grand-prêtre, la

repousse.
Acte 3 - Craignant un complot de Joad, Athalie

veut qu'il lui envoie Joas comme otage. Le grand-prêtre se prépare

à proclamer Joas comme roi afin de la prendre de vitesse.
Acte

4 -
Joad révèle à Joas qu'il est le descendant et le

successeur des rois de Juda. Les prêtres barricadent le Temple. <br

/>Acte 5 - Athalie s'apprête à déloger les rebelles du

Temple. Elle vient pour réclamer l'enfant. Joad lui révèle qui est

Joas. A l'extérieur, les assaillants sont pris de panique et

s'enfuient. Joad fait exécuter Athalie.
<br

/>Mon avis :

Une tragédie menée

d'une main de maître par Racine. Les vers sont divins, la pièce

très dynamique (l'action avance rapidement) et les personnages

parfaitement représentés. Athalie change des habituelles

tragédies à la grecque, en effet c'est une tragédie biblique (la

seconde de Racine, et la dernière pièce de sa vie).
<br

/>Extrait :

Citer
Huit ans

déjà passés, une impie étrangère
Du sceptre de David usurpe tous

les droits,
Se baigne impunément dans le sang de nos Rois,<br

/>Des enfants de son fils détestable homicide,
Et même contre Dieu

lève son bras perfide.
« Modifié: 27 octobre 2017 à 20:09:14 par Eveil »
Quelques fois je cours
Je laisse mon âme errer
Qui a dit que Morphée
Ne vivait pas le jour ?

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.034 secondes avec 23 requêtes.