Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2020 à 08:19:01
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Théâtre et poésie » [Théâtre] Orphée (Jean Cocteau)

Auteur Sujet: [Théâtre] Orphée (Jean Cocteau)  (Lu 1682 fois)

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 701
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
[Théâtre] Orphée (Jean Cocteau)
« le: 19 mars 2017 à 03:06:12 »
Orphée est une pièce en 10 scènes écrite par Cocteau en 1925.




Le mythe d'Orphée chez Cocteau tient d'une véritable obsession. Cette pièce donc, et deux films, Orphée en 1950 et le testament d'Orphée en 1960, jusqu'au pommeau de son épée d'académicien représentant le profil d'orphée.

Orphée, c'est le joueur de lyre. Celui qui alla jusqu'en enfer pour aller sauver sa muse et qui, alors qu'il n'en avait pas le droit, perdu a jamais sa feme Eurydice en quittant les enfers (se retournant pour se rassurer qu'elle était toujours avec lui, alors que ne pas lui adresser la parole ni la regarder était la condition sine qua non de leurs sortie mutuelle des enfers). Un mythe extrêmement puissant pour les créatifs, donc.


On y retrouve le théâtre très précis et dirigiste de Cocteau, très détaillé sur les costumes, les placements, très précis sur les décors, les lumières (agrémenté de schémas et de dessins) ainsi que réfélchi sur la partie technique de ses mises en scènes.


Cocteau revisite donc ce mythe pour en faire une ouvre véritablement moderne où Orphée est un poète reconnu qui participe à un concours, accompagné de sa femme Eurydice et du vitrier Heurtebise (qui vient quand Euridyce casse des carreaux, pour faire réagir Orphée, mais surtout et secretement parce que ca porte chance de casser du verre blanc)
Il y a un cheval à jambes humaines qui fait des prédictions à Orphée par l'intermédiaire d'une table spirite, aussi. (ce qui rend jalouse sa femme car son mari ne jure sa poésie plus que par ce cheval)

Ensuite... Mise en scène géniale, mort exquise et inventive de grande classe. (ce système de miroirs  :coeur: ) La traversée en enfers est tout juste évoquée après leur retour des enfers, là où c'est l'enjeu capital dans le mythe orginel : en réalité c'est comme s'ils avaient ramené l'enfer chez eux (entre eux et au dehors)
Et puis la résolution du drame, ou plutôt la post vérité qui en découle est très intelligente - quand à la gloire...

Bref bref bref, je commençais à me dire que, j'en soupais de la dramaturgie et que même les tentatives de modernisation du genre en théâtre, ne me faisaient guère changer d'avis (j'ai lu que La machine infernale sinon en théâtre de Cocteau et, mouaip), et puis là cette réecriture pour le coup insuffle une véritable vision moderne, et je suis assez impressionné par l'inventivité et la gestion du décor, simple et très efficace (surréaliste et poétique, of course)


Bref j'arrive pas à trouver à redire, je sais pas si c'est un coup de coeur absolu dans le sens ou ca m'a pas retourné les tripes (c'est mon drame, la dramaturgie), mais bon sang, beaucoup d'amour et de respect quoi
« Modifié: 27 octobre 2017 à 20:02:27 par Eveil »
Beau boulot les modow ! Ca mérite une pause café, même si : les vilains mots ne font jamais de pause café.
- Kaeloo


Hors ligne pehache

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 208
Re : [Théâtre] Orphée - Jean Cocteau
« Réponse #1 le: 31 mars 2017 à 21:42:43 »
Désolé, Cocteau me fait bâiller.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.