Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 janvier 2021 à 14:10:55
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux (Modérateur: Claudius) » (fil collectif) Le plus grand poème contemporain en alexandrins du monde et des

Auteur Sujet: (fil collectif) Le plus grand poème contemporain en alexandrins du monde et des  (Lu 16989 fois)

Hors ligne Lemon

  • Tabellion
  • Messages: 30




Je tente en espérant avoir compris le principe…

Bondissant alors à la gare, quelques pièces
Fond de mes poches, presque prêt, l'encre à la peau
Je me faufile et me cache sous mon chapeau.
La peur de vivre l'inconnu, c'est l'aventure

Pour arme un baluchon, maniant sentier battue
Ou aiguillant tout ces rails à la fière allure
Je monte dans le train, et d'une plume sûre
Dis à ma belle adieu d'un sms tendu

Il est bien plus facile de fuir ce que l'on craint
Que d'oser avouer qu'on a peur de la suite
« Modifié: 21 décembre 2019 à 18:43:31 par Claudius »

joseph dunelie

  • Invité
Bondissant alors à la gare, quelques pièces
Fond de mes poches, presque prêt, l'encre à la peau
Je me faufile et me cache sous mon chapeau.
La peur de vivre l'inconnu, c'est l'aventure

Pour arme un baluchon, maniant sentier battue
Ou aiguillant tout ces rails à la fière allure
Je monte dans le train, et d'une plume sûre
Dis à ma belle adieu d'un sms tendu

Il est bien plus facile de fuir ce que l'on craint
Que d'oser avouer qu'on a peur de la suite
Que d'oser ressortir de son si bel écrin
Ces vérités que tous auraient pris en poursuite.

joseph dunelie

  • Invité
Bondissant alors à la gare, quelques pièces
Fond de mes poches, presque prêt, l'encre à la peau
Je me faufile et me cache sous mon chapeau.
La peur de vivre l'inconnu, c'est l'aventure

Pour arme un baluchon, maniant sentier battue
Ou aiguillant tout ces rails à la fière allure
Je monte dans le train, et d'une plume sûre
Dis à ma belle adieu d'un sms tendu

Il est bien plus facile de fuir ce que l'on craint
Que d'oser avouer qu'on a peur de la suite
Que d'oser ressortir de son si bel écrin
Ces vérités que tous auraient pris en poursuite.

Pourtant je pars en train où personne ne m'attend
en glissant de lourds grains aux rouages du temps.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.062 secondes avec 22 requêtes.