Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 août 2020 à 00:38:53
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)

Auteur Sujet: avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)  (Lu 36457 fois)

Hors ligne Miromensil

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 470
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Mains mises en pot (ou le miroir déformant)

D’une amande, graine de courge et abricot
l’un après l’autre je gobe les fruits vieillis
Pas après pas mes empreintes déconfites
s’égrènent en écho le long d’un escalier
Les marches me grignotent petit à petit
voraces elles me liquéfient plus je monte
Ma langue limace lèche bois et poussières
baveuse des escaliers en colimaçon
Ô ombre qui dérape sur mes pourritures
inonde les sillons creusant mon corps dodu
La mélasse des jours sans goût me turlupine
au point que de moi seul j'attrape le tournis
Je tomberai en flaque au dernier paillasson
sous les auspices périmées d’un potiron

Sous les auspices périmées d’un potiron
je tomberai en flaque au dernier paillasson
Au point que de moi seul j'attrape le tournis
la mélasse des jours sans gout me turlupine
Inonde les sillons creusant mon corps dodu
ô ombre qui dérape sur mes pourritures
Baveuse des escaliers en colimaçon
ma langue limace lèche bois et poussières
Voraces elles me liquéfient plus je monte
les marches me grignotent petit à petit
S’égrènent en écho le long d’un escalier
pas après pas mes empreintes déconfites
L’un après l’autre je gobe les fruits vieillis
d’une amande, graine de courge et abricot
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Schtroumpf..th

  • Scribe
  • Messages: 70
  • Grobisouuuuuuuu

Le coeur est rouge

Le ciel est rose

Le MDE, c'est trop bien




(Référence à la scène du poète Norther Winslow dans Big Fish)
Bisoouus


Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 115
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin j'en trépasse...
Pourtant plus d'une fois je sens l'odeur des eaux
Et retourne en tout temps dans les flux de mélasse
Brisés. Je me reflète en ses nombreux morceaux.

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
heyu

mir c'est parce que c'est pas retravaillé que ça figure ici ?
je demande parce que ça a un format plus ou moins abouti...

alan oui, soit il faudrait en refaire quelque chose
soit le poster ici, ce qui donne une touche tout-à-fait
fabuleuse à la dimension expérimentale du travail scriptif

moi heu, bin je venais là avec un truc pas long du tout
qui fut écrit il y a trop longtemps pour être retravaillé
et puis chut alors ça s'appelle Le chamallow immoral tél...

Citer
"Un espèce de truc tout mou qui décroche.
- Allô ? Ouais. Nan. A l'évidence vous vous allez tromper de numéro, c'est altriste de votre part, et j'en suis désolé, mais dans ce fut-à-l'heure de l'incertain, à l'inspection méticuleuse de ce qui fut futile et inutilement dénué de toute fonction rationnelle, je... allô ?
Ah oui vous êtes de la publicité ! Oui oui je vois, nan mais parce que en fait vous voyez j'ai un truc sur le feu là je peux me déranger encore un instant, oui.
Et vous..."

oh et puis j'ai un autre truc qui date de pareil, au moins trois jours
encore plus petit et pas fini
serpentin :

Citer
"Bande d'annonces...
Vous vous faites des films, en short vous vous pelez les jambes, taillez le tissu de vos défenses."

aluahu
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
en fait c'est le fameux poème miroir je l'avais pas reconnu mir sorry :0
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne Miromensil

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 470
  • Mon nu mental
    • Mimerions
oui c'est ça, c'est le poème miroir ^^ mais il me semble toujours condensé et pas très lisible
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
"t'as déjà goûté du café blanc ?
- hein ?
ouais, du café blanc
- du café au lait ?
nanan, du café blanc
- genre comme du poivre blanc mais en café ?
nanan, du pur café blanc
- bin quoi ?"
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne marion sarkissian

  • Tabellion
  • Messages: 44
avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)
« Réponse #262 le: 27 février 2020 à 12:17:39 »
Angoisse littéraire

Bon j'me lance, pourvu que j'me casse pas la gueule. P'tain j'ai l'trac c'est malin, comment que j'vais faire pour écrire un truc intelligent maintenant, merde. Merde,on a le droit d'écrire des gros mots ? et si le règlement du mont deux de l'écriture stipulait " pas de mots grossiers ou radié, bloqué, viré " ? Et si y m'aimaient pas ? et si y trouvaient que j'suis nulle ? ... oh merde... zut... quoi... Putain euh oh ....
moralité : Quand j'ai le trac, j'suis vulgaire et j'abuse des apostrophes.
plume démasquée

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
"Sir ôté de son corps, un Louis dort le cou en fraise
Sir eut peu de sucre, sur son dessert de fruits
Sir con se paye la tête d'autrui, sans perdre l'appétit"
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne marion sarkissian

  • Tabellion
  • Messages: 44
Citer
"Sir ôté de son corps, un Louis dort le cou en fraise
Sir eut peu de sucre, sur son dessert de fruits
Sir con se paye la tête d'autrui, sans perdre l'appétit"

Sympa cet avorton orphelin bossu !
plume démasquée

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
merçu cabossu !
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 543
Des bourdonnements de peine
Entre mes deux oreilles
Inclinent la pensée
Jusqu'à la faire pencher.
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Fleurs de Décembre

  • Buvard
  • Messages: 1
Chers tous,

Je vous offre un de mes poèmes, je l'abandonne à la toile tout entière en espérant qu'il vibre agréablement par-delà vos écrans.



Remue-ménage (ou la fuite du monde)


Une licorne s’écroule de fatigue
Et bien des années plus tard,
Au même endroit exactement,
On ne s’en souvient plus très bien.

La terre piétinée,
Entre deux brises anachroniques,
Se remue en vain
Pour conserver ces secrets enfouis.

Une taupe en bout de galerie gémit,
Il est quatre heures de l’après-midi,
La nuit lui manque,
Et le soleil s’ennuie.

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
sonnent horrités
« Réponse #268 le: 21 mars 2020 à 05:21:23 »
Un poème-miroir qui revient ici car c'est ici que se matérialise l'inspiration du touti un peu déformé...

Sonnent Horrités

En dépit de dents des députés, des putes de pitié, dites putréfiées, car des partitions au départ, de répartition répudient, la perdition, des types à pitt-bull, des bulles de bits un peu carrés ou ronds, des débiles qui débitent, en début, du déjugé, au déluge, des purgés de la crèche, cruche à porter, par les machoires au front, des dedans d'un dos droit, juste, poursuivant, à jamais, les puants, les pués, les polluants par pollués, les poils huant, par huées, les pales du vent, soulevant, des foules de feulements, de full-tank on fit le tanguy, le roulis d'autant, et des prix, tant, qu'ils en disputèrent au ministère de comment, en faire pour que néant, soit d'atmosphère... Mais quand ? A la fin d'une musique, d'un lexique, il faudrait un écrivain un peu mystique, pas devin mais drastique dans la gestion de son incertain, puisqu'il vit en autistique autarcie de la penseh... Des buttes à grimpeh ! Des cols à frôleh ! Depuis l'atmospherh... A lorsque d'air, ils purent... Et lorsque de res, il pirent... C'est que l'espoir des sabotés aurait doublé l'ablution des bibliations... On !

De nez, au logis, isthme, asthme, de panama, pollué, lu et ainsi canalisé, lisez lorsque d'un sismisme, je retentis ; je. Je trentis, car je vint de neuf. Et j'espère que quelque oeuf, aurait dans mes hommelettes, servi à l'esperluette. Pas railleurs du tout, et vers-le-nez-en distinction des atouts, je stase...

En dedans d'un pis, réputé, des rutes de moitiés, doutes patrifiés, dardent épars, les scriptions d'un retard, réparées d'instants, républiques de tradition, d'éthique de tourne-bulle, des biles que burent des butés un peu cons, des cédilles qui orbitent, de linge des insurgés d'une mèche, mouche des portées, par les passoires du fond, les levant d'un mot croisé justiié, mou mais survicant car paraissant paresseux, poileux de la main, poli tant qu'on fut le temps gai relu d'autant, et d'esprit, tant, qu'ils en disparurent, les sinistres gouvernements, d'enfer jusqu'à céans, loi de la sphère... M'aidant ? D'afins, d'astique, d'astérique, il faudrait un écrit vain un peu lyrique, pas trop sain mais pratique dans l'action de son pronostique, puisqu'il s'écrit avec stylistique stylosteries un peu perduhes ! Alorh ! Depuis les mirwerh... Une onde d'ère, du temps qui coule... Ou !
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 361
  • 💡
    • mordelang
un truc paumé depuis une tentative coupable de fuite du CoCoWriMo

"Même aimé, mais mémé, mai sera dans les orties
Mis mon mou, mais mima, ma momie, une fois sorti
Moi moi moi, mes moments m'ont murmurés une fois partis

Aspectant, rouspétant, sanctifiant les monts marrants
De tout un entendement
Je me fais le garant d'une découverte
Au garage les garées inertes
On est à l'enterrement
Respectant l'instant, sans qu'édifiants les morts m'aient mu !

Alors mince..."
- rR -
"misanthrope"
"h2o"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.063 secondes avec 23 requêtes.