Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 janvier 2021 à 22:45:20
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Les secrets de vos textes

Auteur Sujet: Les secrets de vos textes  (Lu 4597 fois)

Donaldo75

  • Invité
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #15 le: 30 avril 2014 à 00:25:55 »
Je ne sais pas si dévoiler la partie intime de ses textes ne risque pas de leur en ôter la magie.
Je me rappelle une critique anglaise qui disait qu'Ernest Hemingway avait vécu sa vie au lieu de l'écrire et que c'est ce qui expliquait le manque de profondeur de ses romans comparés à ses contemporains américains, en particulier John Steinbeck et William Faulkner.
Si après avoir écrit sur une base en partie personnelle on se livre à une explication autobiographique, on abandonne de la profondeur au profit d'un réalisme qui ne bénéficie pas toujours à la fiction.
C'est mon avis; je le sens en décalage par rapport aux autres commentaires. Prenez le seulement comme un bémol dans une partition en sol majeur.

Hors ligne lepion

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 754
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #16 le: 02 décembre 2014 à 16:02:07 »
j'écris ce que je vis, tout simplement, mais ma vie est un roman  :-¬?
rien ne sert de partir à point, il faudra courir.

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 978
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #17 le: 23 juin 2015 à 16:38:27 »
J'exhume un peu...
Comme Chat-Noir je fais pas mal d'allusions à mes goûts musicaux ou cinématographiques dans certains de mes textes en cours d'écriture. Très peu de cas d'expériences vraiment personnelles.

Et assez surprenant un jour j'ai fait lire un de mes textes (que je posterai bientôt par ici) à une personne qui m'a dit après lecture : Ce serait marrant de savoir ce qu'en penserai un psy. Et je lui est répondu que ce texte était probablement un des moins personnels que j'ai pu écrire... Comme quoi.

Le seul secret c'est que j'essaie toujours de me mettre dans la peau du narrateur ou du héro et de ne pas trop réfléchir lorsqu'il y a une scène d'action ou des dialogues. Ça permet de garder une espèce de vraisemblance. Si on réfléchis deux plombes pour faire bouger un personnage qui a un chien qui lui fonce dessus la réaction ne sera pas crédible, elle sera peut-être intelligente ou spectaculaire mais peu réaliste. Ou si un personnage lance une vanne il faut que le destinataire réagisse... Et parfois on a pas le brio de trouver une contre vanne alors on sort une phrase merdique. Et ben moi cette phrase merdique j'ai pas peur de l'écrire.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Dewen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 276
  • Parrainage actif !
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #18 le: 23 juin 2015 à 16:49:16 »
Trop bien ce fil :) !
Oulà, s'il fallait trouver des passages de textes en particulier, j'y arriverais pas, faudrait trop recopier :D
Je sais que notamment dans mon roman, j'ai un personnage créé avec un ami. C'est un peu comme s'il était là quand j'écris, et comme je le connais bien, j'ai ses réactions, tout ça en tête.
Des lieux aussi où je suis allée m'inspirent et pouf ! ils se retrouvent dans mes textes.
Après, pour les moments de la vie plus anodins, vu que j'écris essentiellement de la fantasy, c'est pas facile ;)
Mais y'a parfois certaines allusions à ma vie oui :) Comme des films ou musiques. Ça peut être parfois juste un tout petit clin d'œil mais ça en reste un.
J'apparais même dans mon tome 3 parce que voilà :)
C'est super intéressant comme discussion, mais après c'est pas toujours facile de trouver ^^
Parfois c'est tellement inconscient qu'on s'en rend pas compte.
Dans le physique aussi des personnages ça peut aisément se voir. Des bribes d'enfance et d'histoire chez moi souvent. Ou, comme dit plus haut, des amis ou des proches représentés. Les prénoms aussi peuvent aider. J'ai un personnage qui a le même nom (mais masculin) qu'une vieille amie. Quand il a fallu trouver, j'ai fait comme un hommage inconscient à tout ça...

"Ce que j’aime par-dessus tout en Gwendalavir, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible."
Merwyn Ril'Avalon
(La quête d'Ewilan, Tome 2 : Les frontières de glace de Pierre Bottero)

"Eeeeeet c'est Franklin !!"

Hors ligne autofic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 083
    • Mon blog
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #19 le: 04 août 2015 à 00:12:48 »
Citer
J'apparais même dans mon tome 3 parce que voilà :)
Est-ce que tu peux nous en dire plus ?
" Rien n'était plus dur que d'écrire un roman. Aucune besogne humaine ne réclamait autant d'effort, autant d'abnégation, autant de résistance. Aucun peintre, aucun musicien n'arrivait à la cheville d'un romancier " Philippe Djian, Impardonnables.

Hors ligne Dewen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 276
  • Parrainage actif !
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #20 le: 04 août 2015 à 00:23:15 »
Oui hihi ^^
Alors c'est un peu compliqué ^^
Un personnage qui n'apparaît que dans une scène porte un des prénoms d'une de mes sœurs et j'ai tout simplement décrit mon apparence. Ici ce n'est que sur un point physique, évidemment (et un peu du point de vue du caractère ^^)
Mais j'ai prévu (et déjà rédigé au brouillon) un genre de post-épilogue pour marquer la fin du tome (en fait du premier cycle mais c'est une autre histoire :-¬?) où là, j'apparais réellement, sous mes propres traits et mon vrai nom, à écrire, poser le point final et sortir de chez moi ^^
C'est un peu bizarre mais je ne sais pas pourquoi, j'ai plus ou moins "tenu" à écrire ce passage (c'était l'époque où je n'avais pas encore dans ma tête d'idées de deuxième cycle et que l'idée d'abandonner mes personnages comme ça, dans un épilogue, ne m'enchantait pas trop ^^).

Et toi auto, y'a des secrets dans ton texte :) ?

"Ce que j’aime par-dessus tout en Gwendalavir, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible."
Merwyn Ril'Avalon
(La quête d'Ewilan, Tome 2 : Les frontières de glace de Pierre Bottero)

"Eeeeeet c'est Franklin !!"

Hors ligne autofic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 083
    • Mon blog
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #21 le: 04 août 2015 à 00:35:14 »
Citer
Et toi auto, y'a des secrets dans ton texte :) ?
oh oui, mais ce sont des secrets justement, je peux pas les dire ^^

Je suis mes persos, mes lieux, mes ambiances, y'a beaucoup de ma personnalité et de mon vécu qui ressort. J'en dirais pas plus :)

Plus généralement, le moyen-âge et la réflexion sur la magie m'ont toujours intéressés, la religion aussi qui a tout de même sa place dans mon texte, l'absence aussi  :(, la différence  :(...

Et puis la tireloteuse qui est un petit hommage aux grottes de Naours et au mussé :) et qui me rappelle de très bons souvenirs sur Amiens :)
" Rien n'était plus dur que d'écrire un roman. Aucune besogne humaine ne réclamait autant d'effort, autant d'abnégation, autant de résistance. Aucun peintre, aucun musicien n'arrivait à la cheville d'un romancier " Philippe Djian, Impardonnables.

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 152
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #22 le: 04 août 2015 à 00:44:58 »
Salut tout le monde :)

Alors moi c'est absolument indéniable : je mets beaucoup beaucoup de moi dans la plupart de mes textes. Des trucs qui me sont réellement arrivés, que ce soit le point central de mon texte ou quelques petits détails, j'en mets presque tout le temps, et d'une façon tout à fait consciente. Et y a toujours cette idée qui me hante, de savoir si un jour j'aurai le courage de mettre tellement de moi dans un texte que finalement ça pourrait donner quelque chose de potable ;)
D'autres fois, c'est juste un sentiment qui domine, et après certains petits détails, comme dit plus haut, sont là pour meubler le récit.
Puis quelques fois c'est des trucs persos mais vraiment accessoires, genre je sais pas ; j'aime bien le blues alors si j'écris un texte il se peut que je crée un personnage qui aime le blues comme il aurait pu aime le tango  :mrgreen: ; bref là c'est pas du tout important.
Puis enfin, j'ai l'impression que pour quelques rares textes, je mets absolument rien de moi, mais dans ces moments, j'écris simplement parce que je pense avoir trouvé une idée de texte intéressante avec une bonne chute, et que les émotions et le message ne comptent pas tant que ça.

Pour ce qui est d'expliciter quels sont ces éléments de moi, franchement je m'en sens pas le courage. Mais bon, en acceptant d'écrire, je suppose que j'assume le fait que certains lecteurs sauront éventuellement les détecter, et ça me dérange pas plus que ça alors. Puis je sens moi aussi ce genre de trucs de temps en temps chez les autres auteurs, ces éléments perso qui sont là alors qu'ils auraient pu y mettre autre chose. En gros, je pense que c'est inévitable, mais aussi que c'est ce qui fait, sans l'ombre d'un doute, la richesse de l'écriture, le fait que jamais un texte ne ressemblera à celui d'un autre.

J'espère avoir été d'une quelconque utilité  :)

Ps : y'a Bernard Marie Koltès qui disait un truc du genre : avant je pensais qu'il fallait inventer des histoires, mais maintenant, je sais que c'est dans la vie qu'on trouve les meilleures histoires (citation hyper cheloue, je préviens  :D). Je pense que peut-être, on devrait penser à justement essayer de sortir de soi, et apprendre à avoir une vision plus large pour, en plus de son propre vécu, pouvoir s'inspirer de celui des autres. Puis c'est bien connu qu'un écrivain est censé observer le monde qui l'entoure et le comprendre, et pas uniquement se renfermer dans sa tour d'ivoire. Donc voilà, c'est peut-être l'étape supérieure, de voir le monde en grand, et pas uniquement ce qui tourne autour de nous. En tout cas, je vois pas comment ça pourrait être contre-bénéfique ;)
« Modifié: 04 août 2015 à 00:58:23 par extasy »

Hors ligne Dewen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 276
  • Parrainage actif !
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #23 le: 04 août 2015 à 00:53:36 »
Citer
Je suis mes persos, mes lieux, mes ambiances, y'a beaucoup de ma personnalité et de mon vécu qui ressort. J'en dirais pas plus :)
Roooooo
Citer
Plus généralement, le moyen-âge et la réflexion sur la magie m'ont toujours intéressés, la religion aussi qui a tout de même sa place dans mon texte, l'absence aussi  :(, la différence  :(...

Et puis la tireloteuse qui est un petit hommage aux grottes de Naours et au mussé :) et qui me rappelle de très bons souvenirs sur Amiens :)
C'est cool les hommages souvent :)
Et les réflexions c'est intéressant aussi ;)

Exta ça se voit je trouve dans tes textes, qu'il y a une part de toi. Je sais pas trop comment je le sais, peut-être que ça vient de ce lien étrange qu'il y a entre un auteur et le lecteur (je suis la seule à l'imaginer comme ça ^^ ?) mais en tout cas ça se voit qu'il y a de toi dans tes textes :) !

EDIT :
Citer
Ps : y'a Bernard Marie Koltès qui disait un truc du genre : avant je pensais qu'il fallait inventer des histoires, mais maintenant, je sais que c'est dans la vie qu'on trouve les meilleures histoires (citation hyper cheloue, je préviens  :D). Je pense que peut-être, on devrait penser à justement essayer de sortir de soi, et apprendre à avoir une vision plus large pour, en plus de son propre vécu, pouvoir s'inspirer de celui des autres. Puis c'est bien connu qu'un écrivain est censé observer le monde qui l'entoure et le comprendre, et pas uniquement se renfermer dans sa tour d'ivoire. Donc voilà, c'est peut-être l'étape supérieure, de voir le monde en grand, et pas uniquement ce qui tourne autour de nous. En tout cas, je vois pas comment ça pourrait être contre-bénéfique ;)
Ah ouais c'est pas mal ça quand même :)
Mais après, qui a dit qu'il ne s'inspirait pas des vécus d'autres gens ;) ?

"Ce que j’aime par-dessus tout en Gwendalavir, outre la salade de champignons, c’est l’inutilité du mot impossible."
Merwyn Ril'Avalon
(La quête d'Ewilan, Tome 2 : Les frontières de glace de Pierre Bottero)

"Eeeeeet c'est Franklin !!"

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 152
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #24 le: 04 août 2015 à 00:56:22 »
Ouais du monde, des autres, c'est ce que je voulais dire ;) Mais bon faudrait que je retrouve la bonne citation, histoire d'être sûr que je délire pas  :mrgreen:

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 321
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #25 le: 04 août 2015 à 09:30:39 »
Je pense que peut-être, on devrait penser à justement essayer de sortir de soi, et apprendre à avoir une vision plus large pour, en plus de son propre vécu, pouvoir s'inspirer de celui des autres. Puis c'est bien connu qu'un écrivain est censé observer le monde qui l'entoure et le comprendre, et pas uniquement se renfermer dans sa tour d'ivoire. Donc voilà, c'est peut-être l'étape supérieure, de voir le monde en grand, et pas uniquement ce qui tourne autour de nous.
Wow ! Je viens de lire la superbe tirade d'Extasy. Je trouve ça fort et plein de questions intéressantes, déroutantes et lucides. Que faut-il en penser ? Merci pour cet instant de sincérité, je suis persuadé qu'il touchera d'autres internautes que moi, tant cette parole n'est pas insensée. Ces paroles vont me hanter dans les semaines qui suivent, je n'en doute pas.
Avons-nous la force de sortir de nous-mêmes ? Et si oui, pour combien de temps ? Seulement quelques phrases, ou bien tout un roman ? Et si nous savons le faire, oserons-nous ?
C'est une véritable réflexion d'auteur, je n'ai pas vraiment de réponse.
Au revoir,
Je m'en vais méditer sur le sujet...
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Andreaknk988

  • Tabellion
  • Messages: 47
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #26 le: 09 août 2015 à 15:00:01 »
Citer
Elle avait plutôt imaginé sa soirée, affalée sur son canapé à regarder Breaking Bad, mais après les excuses de Kim, elle regretta soudainement de l'avoir expédié à l'autre bout de la ville. Elle n'avait pas l'air du coin , et en Chicagoan de naissance, Dylan accepta ces excuses en l'emmenant dans le meilleur restaurant de la ville.

Voici une partie de mon texte que je publierais surement plus tard sur le forum. Mon personnage "Dylan" est une fan de la série Breaking Bad . Là c'est tout pomper sur moi !

Dans mon roman ; j'ai deux personnages principaux.
Dylan: Jeune femme au style sportif , qui s'habille en jogging , basket tout en restant malgrés tout féminine. Et Kimberley qui elle est la femme la plus girly au monde ; cheveux implacablement coiffée , passionnée de mode, elle ne porte que de la haute couture et des escarpins !

Ces deux personnages , regrouper en un , c'est moi tout cracher ! Ce qui m'aide a la construction de mon histoire !


Hors ligne Mathilde

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Les secrets de vos textes
« Réponse #27 le: 29 décembre 2015 à 18:01:55 »
"Pseudo-amies. Elles étaient passées d’amies à ennemies en quelques jours seulement. Kim Lienne, quinze ans était scolarisée au même Collège que l’adolescente. Leur amitié s’est vite renforcée. Jade ne voyait qu’à travers elle, elle était en d’autres termes, devenue sa meilleure amie.
Chevelure blonde et noire. Yeux noirs, yeux bleu électrique. Kim était originaire de Salcifel. Mais, comme cela arrive fréquemment, un grain de sable vint s’immiscer dans le cœur de Kim.
Trahison.

Elles étaient amies jusqu’au jour où Kim a découvert son secret. La nouvelle s’est répandue dans tout l’établissement telle une traînée de poudre. Durant toute sa scolarité au Collège, Jade entendait régulièrement aux récréations, lors des repas, à l’internat :

-   Salka !
-   Sorcière !

Tous les élèves la pointaient du doigt lorsqu’ ils en parlaient entre eux, la harcelaient. Si bien qu’il y a eu plusieurs incidents dus aux pertes de contrôle de son mystérieux pouvoir.   

Jade aurait aimé ne pas détenir cette puissance phénoménale, être « comme les autres ». Elle ne comprenait pas pourquoi les autres s’acharnaient sur elle. La jeune fille restait souvent assise contre le mur d’améthyste du Collège, les genoux repliés sous son menton. Les autres personnes, qu’elles soient élèves ou encore professeurs passaient devant elles sans lui accorder un regard, sans prêter une seule seconde d’attention à sa détresse, sans essayer de comprendre ce qu’elle ressentait afin de l’aider.

Par- dessus tout, Jade avait été élevée dans le respect de la différence et ne comprenait pas pourquoi ces gens-là rejetaient ce principe même de respect. Après tout, oui elle avait un pouvoir qui venait d’elle ne savait où et alors ? "

------
Dans ce passage, issu de du second tome de ma trilogie, mon héroïne est victime de brimades à cause de sa différence, de ce pouvoir qui lui fait peur comme il fait peur aux autres dans un pays où les sorciers ne sont pas biens vus. J'ai vécu ce qu'elle a vécu lors de mes années collège et mes premières années lycée. Depuis ce temps, plus jamais je ne me laisserai faire, plus jamais, je ne laisserai quelqu'un m'humilier comme on m'a humilié. Au fur et à mesure de l'histoire, la jeune femme se rebelle, comme moi.
Elle devient elle comme je suis devenue moi. Ça a pris le temps que ça a pris mais aujourd'hui, j'assume celle que je suis, celle qui ne se maquille pas comme une voiture volée, celle qui ne porte que très peu de jupes, qui a les cheveux courts en pétards... Et cette acceptation, je la dois en grande partie à un photographe pour qui j'ai osé, poser nue pour la première fois, chose que je n'aurais jamais faite avant.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.027 secondes avec 23 requêtes.