Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 mars 2021 à 01:06:47
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie » Chanson & slam » Rêves d'enfant

Auteur Sujet: Rêves d'enfant  (Lu 1453 fois)

Hors ligne brunototi

  • Tabellion
  • Messages: 33
Rêves d'enfant
« le: 02 mars 2015 à 14:38:34 »
Rêves d'enfant


Il regarde assis
      Derrière sa fenêtre
Le vent
      Qui fait danser les buissons
Et tourner les girouettes

Il sait que sa vie
     Et que son mal être
D'enfant
     Défilent avec ces saisons
Qui fabriquent les poètes

Refrain   

Il voyage dans ses rêves
Où  il parle aux oiseaux
Qui le prennent sur leurs ailes
Pour voir si c'est plus beau
Pour voir si dans le ciel
Il y retrouve celle
Qui l'a quitté trop tôt


Il voyage dans ses rêves
Où il envoie des signaux
A sa mère il rappelle
Le manque de sa peau
La douceur de ses lèvres
Et ces histoires anciennes
Où il était le héros


Il connaît aussi
    Chaque centimètres
Du temps
    Qui glisse à son plafond
Lui ne sort que dans sa tête

Il sait que la nuit
     Le silence est maître
Pourtant
     Il s'invente des chansons
Qu'elle écoutera peut-être

Il voyage dans ses rêves
Où  il parle aux oiseaux
Qui le prennent sur leurs ailes
Pour voir si c'est plus beau
Pour voir si dans le ciel
Il y retrouve celle
Qui la quitté trop tôt

Il voyage dans ses rêves
Où il envoie des signaux
A sa mère il rappelle
Le manque de sa peau
La douceur de ses lèvres
Et ces histoires anciennes
Où il était le héro


B.M




Abbigails

  • Invité
Re : Rêves d'enfant
« Réponse #1 le: 09 mars 2015 à 20:55:55 »
Bonsoir,
J'ai beaucoup aimé les couplets surtout les premiers. Le refrain m'a paru un peu long et la deuxième partie m'a un peu déçue (c'est peut-être pour cela qu'il m'a paru long).

Hors ligne Déborah

  • Scribe
  • Messages: 61
  • Idylle nocturne
Re : Rêves d'enfant
« Réponse #2 le: 09 mars 2015 à 21:06:58 »
Salut brunototi!

J'ai apprécié ta chanson, en y trouvant toutefois quelques fausses notes ;)

-A sa mère il rappelle
Le manque de sa peau
La douceur de ses lèvres

Comment dire? Jusque là je pensais à une tendre jeune fille trop tôt disparue mais horreur! sa mère. S'agirait-il d'un inceste? Et si non, je trouve que les 2 dernières lignes de l'extrait ci dessus correspondent totalement à une amante, soit totalement pas à une maman.

Qui le prennent sur leurs ailes
le vers? la phrase? fait un peu long ici, presque en rupture.

    Et que son mal être
D'enfant

Je ne comprends pas bien l'utilité de l'enjambement ici? Peut-être en ce cas retirer  le 'Et'?

Voila pour mes remarques! Je trouve qu'une lecture serait intéressante (une chanson!), si ça te tente!
De toutes les écoles que j'ai fréquentées, c'est l'école buissonnière qui m'a paru la meilleure.
(Anatole France)

Hors ligne brunototi

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Re : Rêves d'enfant
« Réponse #3 le: 09 mars 2015 à 22:22:22 »
Bonsoir,
J'ai beaucoup aimé les couplets surtout les premiers. Le refrain m'a paru un peu long et la deuxième partie m'a un peu déçue (c'est peut-être pour cela qu'il m'a paru long).


Merci pour ton commentaire.....Après, la longueur des refrains est subjective, car tu peux prendre les chansons d'actualités, tu les lis sans les écouter, et tu t'apercevras que les refrains sont parfois répété trois ou quatre fois pour tenir la longueur du texte....

Un exemple  " portrait ", de Calogéro, musicalement elle accroche, pourtant, deux couplets, plus de cinq fois le refrain, si j'écris la chanson, je pense que tu trouveras long aussi....

Merci en tous les cas, de m'avoir lu...Bruno

Hors ligne brunototi

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Re : Rêves d'enfant
« Réponse #4 le: 09 mars 2015 à 22:30:03 »
Salut brunototi!

J'ai apprécié ta chanson, en y trouvant toutefois quelques fausses notes ;)

-A sa mère il rappelle
Le manque de sa peau
La douceur de ses lèvres

Comment dire? Jusque là je pensais à une tendre jeune fille trop tôt disparue mais horreur! sa mère. S'agirait-il d'un inceste? Et si non, je trouve que les 2 dernières lignes de l'extrait ci dessus correspondent totalement à une amante, soit totalement pas à une maman.

Qui le prennent sur leurs ailes
le vers? la phrase? fait un peu long ici, presque en rupture.

    Et que son mal être
D'enfant

Je ne comprends pas bien l'utilité de l'enjambement ici? Peut-être en ce cas retirer  le 'Et'?

Voila pour mes remarques! Je trouve qu'une lecture serait intéressante (une chanson!), si ça te tente!


Bonjour et merci pour tes coms et tes remarques...C'est à mon tour de ne pas trop comprendre es incompréhensions...

Que tu ne saches pas de qui je parle au début de la chanson, je veux bien le lire, mais pourquoi inceste?.....

Le manque d'une mère pèse sur la vie d'un enfant, qui peut tomber dans un isolement moral, et ne garder en rêves que ce que font beaucoup de Mamans au coucher de leurs enfants, petite histoire, baisers de bonne nuit....

Pourquoi parler d'inceste ? J'avoue que c'est dans tes remarques, celle qui m'a le plus surpris.....

Le reste c'est du technique...L'enjambement kezako ? Pourtant je trouve que cela passe au niveau du rythme ....

Aprés faut qu'on regarde ensemble si tu veux , pas de souci....En MP...Bruno

Hors ligne Déborah

  • Scribe
  • Messages: 61
  • Idylle nocturne
Re : Rêves d'enfant
« Réponse #5 le: 09 mars 2015 à 22:42:17 »
En fait, quand dans les textes on lit 'le manque de ta peau', 'la douceur de tes lèvres', ça fait immédiatement histoire d'amour. Comme tu as réduit les souvenirs laissés par une mère à son fils à des impressions physiques habituellement réservés aux couples, j'ai trouvé que ça choquait vraiment.
Franchement 'le manque de ta peau', qui penserait à sa maman?!

Maintenant une idée qui reste personnelle, les avis suivants nous le confirmeront peut-être ;)

L'enjambement, c'est quand une même phrase est séparée en 2 lignes sans ponctuation entre. Du coup ça se lit d'une traite jusqu'à la prochaine ponctuation. Je ne voyais pas son utilité dans la strophe, ça crée une sorte de dysharmonie avec le reste.

Mais encore une fois, si tu voulais bien l'interpréter, ça contribuerait beaucoup à la clarté du texte. Comme tu l'as dit, entre le texte et la chanson, écart total  :)
De toutes les écoles que j'ai fréquentées, c'est l'école buissonnière qui m'a paru la meilleure.
(Anatole France)

Hors ligne brunototi

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Re : Rêves d'enfant
« Réponse #6 le: 11 mars 2015 à 11:14:19 »
En fait, quand dans les textes on lit 'le manque de ta peau', 'la douceur de tes lèvres', ça fait immédiatement histoire d'amour. Comme tu as réduit les souvenirs laissés par une mère à son fils à des impressions physiques habituellement réservés aux couples, j'ai trouvé que ça choquait vraiment.
Franchement 'le manque de ta peau', qui penserait à sa maman?!

Maintenant une idée qui reste personnelle, les avis suivants nous le confirmeront peut-être ;)

L'enjambement, c'est quand une même phrase est séparée en 2 lignes sans ponctuation entre. Du coup ça se lit d'une traite jusqu'à la prochaine ponctuation. Je ne voyais pas son utilité dans la strophe, ça crée une sorte de dysharmonie avec le reste.

Mais encore une fois, si tu voulais bien l'interpréter, ça contribuerait beaucoup à la clarté du texte. Comme tu l'as dit, entre le texte et la chanson, écart total  :)


Bonjour Déborah....Je viens d'apprendre un nouveau mot technique "l 'enjambement ", merci. Ce site est aussi fait pour cela, apprendre.  Par contre, je ne comprends pas ce souci d'enjambement, car il y en a un à tous les couplets, car aucune ponctuation nulle part. J'ai construit ce texte , sans vraiment de musique en tête, car je suis pas musicien mais en respectant quand même un certain équilibre, comme par exemple, les rimes en 'ant", qui tombe à chaque fois sur leurs deux pieds ( jeu de mots")...

Je ne vois vraiment pas le souci de ce couplet en particulier, par rapport à un autre...

Maintenant sur le reste...J'ai mis ce texte sur d'autres sites sur lesquels je communique, et tous les commentaires, jusqu'à présent, ont compris de quoi il parlait,  certains commentaires me félicitant même d 'avoir parler du problème de l'enfance orpheline....

Il faut dire qu'en lisant le titre  " rêves d'enfant ", c'est quand même dur de penser à un adulte...Mais comme le lecteur fixe sa propre interprétation, je respecte la tienne...

Je me rappelle un jour, un artiste disait ceci " maintenant, on met des clips sur chaque chanson, c'est dommage, cela enlève l'interprétation individuelle, et fixe l'image que doit se faire celui qui le regarde, et lui enlève sa propre évasion.

Merci encore...Bruno ;)

Hors ligne kaliel

  • Tabellion
  • Messages: 56
Re : Rêves d'enfant
« Réponse #7 le: 14 mars 2015 à 21:47:25 »
Par rapport à ce que dit Déborah, je dois dire que ça m'a aussi fait réagir, même si l'ensemble du poème a fait que j'ai pu l'accepter relativement facilement comme douceur maternelle.

"Le manque de sa peau", "la douceur de ses lèvres", sont deux grands GRANDS classiques de la poésie amoureuse. Ca n'empêche évidemment pas le contact peau à peau et les bisous d'une maman, qui relèvent d'une douceur bien innocente et surtout "nourrissante" pour le petit humain en train de se construire - nourrissant la confiance et l'amour de soi dans cet étrange environnement qui l'accable et le fait douter.

Pour s'éloigner de ces flammes de la poétique amoureuse : La douceur des baisers ?
Sinon tu peux aussi - sachant que ça peut faire réagir ton lecteur - laisser en l'état et les laisser s'interroger... et se répondre, chacun à sa façon.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.031 secondes avec 24 requêtes.