Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

30 novembre 2020 à 18:35:09
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » [Auteur] Bret Easton Ellis

Auteur Sujet: [Auteur] Bret Easton Ellis  (Lu 1369 fois)

Hors ligne Migraine

  • Tabellion
  • Messages: 20
[Auteur] Bret Easton Ellis
« le: 12 octobre 2008 à 00:36:13 »
Très connu pour American Psycho, que je suis en train de lire, et qui est, à mon avis, le roman le moins répresentatif de cet écrivain. Si l'on connait l'anecdote, on peut effectivement comprendre : c'était un livre de commande apparemment où Ellis devait aller très loin dans le trash. Chose qu'il a parfaitement réussie par ailleurs. Le livre est le récit à la première personne de Patrick Bateman, riche yuppie new yorkais, sérial killeur, et violeur à ses heures perdues. C'est assez déroutant à lire, le manque d'humanité et la cruauté du protagoniste sont parfois dures à supporter, mais ça n'en reste pas moins passionant.  [Certaines scènes sont vraiment très dures, crues, parfois dans la violence extrème, ou dans la pornographie] 

Mais ce que j'aime chez lui, c'est plus dans Moins Que Zéro, qu'on le retrouve. C'est un récit , dans lequel on suit Clay, jeune bourgeois de retour dans sa ville natale pour les vacances,autour de ses occupations (fête, sorties, drogue, sexe, blabla). On s'aperçoit alors du vide inquiétant qu'est sa vie, mais aussi que sont celles de la multitude de personnages qui gravitent autour de lui. [C'est très "Ellissien" ça aussi, d'avoir une infinité de personnages qui défilent]. Et ce que j'apprécie par dessus tout c'est que cette monotonie, cet ennui donne l'impression de ressurgir dans le style; la narration est très minimaliste. [Mais ça n'est pas ennuyeux ou ennuyant pour autant.] Et il ne fait jamais de psychologie, le lecteur doit lui même réussir à indentifier ce que ressentent le personnages grâce aux indications données dans toute leur gestuelle, ou leur paroles.

Après il y aussi Les Lois de l'attraction (que j'ai lu il y a un petit moment, alors ma mémoire est moins fraîche). Il dresse en quelques sortes le portrait d'un groupe d'étudiants, et ce toujours dans le même schéma : ils sont paumés, et ne font que se shooter, faire la fête et baiser. Enocre une fois, une multitude de personnages défilent, et l'auteur nous embrouille, changeant constament de narrateur (parfois il s'agit même de personnages à peine aperçus). Autre chose que j'apprécie -due à ces changements de narrateurs, c'est la  multiplication des points de vue. Parfois trois ou quatres points de vue différents pour la même scène, et on s'aperçoit alors que chacun fantasme, rêve la réalité dans son coin, et en tant que lecteur on est légèrement frustré de ne pas savoir objectivement ce qu'il se passe.

Sinon, que dire encore ? C'est très pessimiste, et plombant à lire, je trouve. Personnellement ça me déprime pas mal. Les personnages sont très réels, tout est si détaillé, qu'on a l'impression de les connaitre. En plus, les personnages s'entrecroisent d'un roman à l'autre [Par exemple le psychopathe de Amercian Psycho, Patrick Batemann, est le frère de Sean Bateman, un des protagonistes des Lois de l'attraction)
Et je ne vous conseillerai que trop de regarder l'adaptation faite par Roger Avary des Lois de l'attraction, et vous conseillerai également de lire le livre avant, ou même après, mais de pouvoir faire la comparaison et admirer le travail fait par le réalisateur [Comme je l'ai dit plus haut Les Lois de l'attraction est un tel bazar que l'avoir adapté, et ce, de façon très réussie est impressionant]

J'aurai aimé finir sur quelques extraits, mais je n'en ai pas trouvé sur le net, et j'ai la flemme d'en tapper là. Peut être plus tard \o/

[J'ai l'impression que c'est très long, que personne ne lira tout ça, que j'ai oublié pleins de choses, mais bref, anyway, si une personne commence un roman de Bret Easton Ellis grâce à ce sujet et que cela lui plait, je serai un peu contente]
« Modifié: 08 septembre 2015 à 19:16:03 par Zacharielle »
“I hope to hell that when I do die somebody has the sense to just dump me in the river or something. Anything except sticking me in a goddam cemetary. People coming and putting a bunch of flowers on your stomach on Sunday, and all that crap. Who wants flowers when you're dead? Nobody.”

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 23 requêtes.