Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 janvier 2021 à 03:07:08
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Le journal intime de Georgia Nicolson (Louise Rennison)

Auteur Sujet: Le journal intime de Georgia Nicolson (Louise Rennison)  (Lu 2762 fois)

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 454
    • Mon blog
Le journal intime de Georgia Nicolson (Louise Rennison)
« le: 28 juin 2008 à 22:36:14 »
La 4° de couv' du premier tome est une bonne entrée en matière pour décrire cette série:

Georgia Nicolson a 14 ans et trouve que sa vie est un enfer ! Son chat se prend pour un rottweiler, son père voudrait aller vivre en Nouvelle-Zélande, sa mère porte des jupes trop courtes pour son âge, sa meilleure amie ne perd pas une occasion de lui casser le moral et le garçon le plus canon du monde sort avec une cruche aux oreilles décollées au lieu de comprendre que Georgia est la femme de sa vie. Enfin, s'il n'y avait que ça, elle pourrait survivre, mais il y a cette chose gigantesque au milieu de son visage... son nez !

Les couvertures en elle-mêmes sont assez immondes, en revanche (pas que j'aime pas l'Aggripine de Brétécher, pourtant, m'enfin bon):


Voilà, donc c'est très "potache" et "jeunettes en folie", pas une lecture profonde donc  :-° , mais complètement hilarante et donc très rafraîchissante, à mon goût... Mais quelques extraits valent mieux que de long discours:

Citer
En face d'elle, il y avait deux policiers. Le plus gros des deux tenait un sac à bout de bras et son pantalon était gravement déchiqueté dans la zone des chevilles.
- Est-ce que ce putain de chat vous appartient?
Pas très joli pour un fonctionnaire si vous voulez mon avis.
Maman :
-Ben... Heu...
En deux secondes chrono, j'étais en bas.
- Bonsoir, monsieur l'agent. Est-ce que le chat dont vous parlez a la taille d'un bébé labrador?
- Oui, répondit l'agent.
Je lui ai fait un signe de tête encourageant et j'ai continué mon interrogatoire.
- Est-ce que par hasard ce serait un tigré avec un bout d'oreille en moins?
L'agent de police :
- Heu... Oui.
Et moi :
- Alors, désolée, mais c'est pas le nôtre.
Réplique totalement hilarante de mon point de vue mais pas du sien, visiblement.
[...]
- Cette chose a bloqué vos voisins à l'intérieur de leur serre pendant une heure. Et quand ils ont enfin pu regagner leur maison, la chose s'est mise à rassembler leurs caniches comme des moutons.
-Effectivement, c'est une de ses habitudes. Normal, c'est un croisé de chat sauvage écossais. Il arrive qu'il ne puisse pas résister à "l'appel de la forêt" et....

Citer
-Dis, Gee, je t'ai manqué?
-Est-ce que je te demande si le pape est pasteur? réponds-je judicieusement en riant comme une bossue à une surboum de bossus (en clair, un max).
-Euh... Non. Il ne l'est pas.

Citer
> Dimanche 13 mars:
14H20:
Le seul rai de lumière dans ces ténèbres sans fin, c'est de voir Vati* partir en gambadant à travers champs, telle la chèvre des montagnes suralimentée. Pour ma part, j'attends gentiment dans la clownomobile que ma vie se termine. Quand à Mutti* et Libby*, elles se tapent un casse-croûte. Je précise que ma soeur bien-aimée a revêtu pour l'occasion un costume spécial campagne qui se compose d'un manteau fourré et d'un chapeau-lapin. Malheureusement, je sais trop bien que sous le manteau velu se cache son plus simple pas pareil. Espérons qu'il n'y aura pas d'incident popo dans la voiture.
 Vati continue de caracoler de-ci et bien sûr de-là en faisant le gars méga intéressé par la nature. Il va même jusqu'à crier des "Incroyable, du crachat de coucou!" ou même des "Dingue ! Un campagnol!" quand soudain, il disparaît de notre vue. Style plus là du tout. Sur le moment, je songe à hurler: "Merci petit Jésus! C'est un miracle!" Sauf que j'espère encore quelques bienfaits de Notre Seigneur, aussi je modère mon enthousiasme.
 Mutti gicle hors de la caisse et se précipite à travers champs en s'époumonant:
 -Bob! Bob! Où es-tu, chéri?
 Un vague grognement nous parvient des hautes herbes. Je ferais bien d'aller voir ce qu'il est advenu du gros-plein-de-soupe. J'emmène Miss Appenzell* dans l'aventure, histoire de zieuter ce que Mutti est en train de contempler à ses pieds. Effectivement, l'homme gît au fond d'un trou, aplati sur ses dessous-de-bras.
 Malgré les abîmes de désespoir et confrères atteints par ma personne, j'avoue que le spectacle m'arrache un rire de hyène. Empaillée. Le père de famille est vigoureusement violacé et il se plaint à plein tube:
 -Je suis tombé dans un putain trou de blaireau.
 Amplification immédiate de mon hilaritude à forte connotation paroxystique.
 Je ne vous raconte pas la mauvaise humeur du sujet au moment où Mutti le tracte hors de la fosse, typique du dément aggravé.
 -Ces blaireaux sont une menace! Je vais en parler à qui de droit. J'aurais pu me faire très mal. Ce n'est pas drôle du tout.
 Tandis que la mère de famille remorque l'invalide jusqu'à la clownomobile, je lui sors:
 -T'as raison Vati, faut que t'écrives à qui de droit, histoire de faire interdire les blaireaux. Et pendant que tu y es, demande donc qu'on supprime les castors dans le même temps. Avec un peu de chance, ils sont de mèche avec les blaireaux. Si ça trouve, c'est eux qui les ont incités à creuser un trou pour la marrade et...
 -Ferme-la, Georgia!
 Charmant, n'est-ce pas? Mutti est morte d'un rire intérieur qu'elle réussit à contenir jusqu'à la maison. C'est elle qui conduit la clownomobile, vu que Vati est incontinent. A moins que ce soit impotent? Probablement les deux.
 De retour au bercail, Mutti concocte un bon petit thé au grand blessé qui geint à bouche que veux-tu, vautré sur le canapé du salon.

(Petit lexique pour les novices:
*Vati: surnom de Bob, le père de Georgia.
*Mutti: Surnom de Connie, la mère de Georgia.
*Miss Appenzell: surnom de *Libby, la petite soeur de 4 ans de Georgia.)


Liste des tomes:
1. Mon nez, mon chat, l'amour et... moi  (Angus, Thongs and Full-Frontal Snogging)
2. Le bonheur est au bout de l'élastique (It's OK, I'm wearing really big knickers - US : On the Bright Side, I'm Now the Girlfriend of a Sex God)
3. Entre mes nunga-nungas mon coeur balance (Knocked Out by My Nunga-Nungas)
4. A plus, choupi-trognon... (Dancing In My Nuddy Pants)
5. Syndrome allumage taille cosmos (...And that's when it fell off in my hand - US : Away Laughing on a Fast Camel)
6. Escale au Pays du Nougat en Folie (...Then He Ate my Boy Entrancers)
7. Retour à la case égouttoir de l'amour (...Startled by His Furry Shorts)
8. Un gus vaut mieux que deux tu l'auras (Luuurve is a many trousered thing...)
« Modifié: 08 septembre 2015 à 19:14:14 par Zacharielle »
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Georgia Nicolson [Le journal intime de] (Louise Rennison)
« Réponse #1 le: 28 juin 2008 à 23:43:27 »
tiens!
Je me souviens d'avoir lu ça quand j'étais au collège
d'ailleur le titre du troisième tome m'a toujours fait marrer!
c'est sûr que c'est pas très recherché et en plus ça reste quand même un livre "pour fille", non ?
mais c'est rafraîchissant
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 454
    • Mon blog
Re : Georgia Nicolson [Le journal intime de] (Louise Rennison)
« Réponse #2 le: 29 juin 2008 à 14:10:44 »
Citer
c'est sûr que c'est pas très recherché et en plus ça reste quand même un livre "pour fille", non ?
Oui, c'est vrai!

Et c'est exactement ça: pas recherché mais rafraîchissant. Je rigole toujours quand je les lis, et j'attend de pouvoir trouver les 2 derniers à pas trop cher...
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 250
  • marmotte aphilosophique
Re : Georgia Nicolson [Le journal intime de] (Louise Rennison)
« Réponse #3 le: 01 juillet 2008 à 19:17:41 »
Je me suis arrêtée au 4 ou 5 il y a quelques années mais j'ai toujours des expressions qui me reviennent de temps en temps, comme quoi ça marque !
Mais c'est sûr qu'on est loin de la grande littérature ^^
Oh yeah ! 8)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 24 requêtes.