Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

30 novembre 2020 à 00:14:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Silence ou méditation

Auteur Sujet: Silence ou méditation  (Lu 1046 fois)

Hors ligne giacopolika

  • Calligraphe
  • Messages: 102
  • "Goutte à goutte on emplit la cuve."
Silence ou méditation
« le: 12 mars 2014 à 22:20:31 »
Bonsoir à vous 8),

Envie de tenter de lancer une discussion qui tournera autour du silence, le silence qu'on nous a imposé, la pire des choses. La solitude, le repli sur soi-même, à cause et pour ce silence, raisonnant tel une guitare désaccordée.
Par contre, vous avez la solitude heureuse, que vous avez choisi, vous retrouver à travers la méditation, dans le silence et le respect de chacun. Un silence que vous avez choisi, qui raisonne tel un chant d'oiseau dans une forêt tropicale(je sais, j'exagère, mais bon :P :-¬?

Et vous, qu'en pensez-vous?
Etes-vous silence heureux ou malheureux?

A+
Giacci
« Dans le tissu de l'espace comme dans la nature de la matière, figure, en tout petit, la signature de l'artiste.  »
Carl Sagan

Hors ligne Thérébentine

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 068
Re : Silence ou méditation
« Réponse #1 le: 12 mars 2014 à 22:41:12 »
Sans contrefaçons je suis un garçon méditation.
« Modifié: 12 mars 2014 à 23:11:35 par Thérébentine »
"Faites des bêtises, mais faites les avec enthousiasme" Colette

Hors ligne giacopolika

  • Calligraphe
  • Messages: 102
  • "Goutte à goutte on emplit la cuve."
Re : Re : Silence ou méditation
« Réponse #2 le: 12 mars 2014 à 23:04:47 »
Sand contrefaçons je suis un garçon méditation.

Cool 8), je préfère :P
Par contre tu t'es trompé de touche, hahahahahahaha :-¬?
« Dans le tissu de l'espace comme dans la nature de la matière, figure, en tout petit, la signature de l'artiste.  »
Carl Sagan

Hors ligne Thérébentine

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 068
Re : Silence ou méditation
« Réponse #3 le: 12 mars 2014 à 23:12:20 »
Lapsus révélateur, ce n'est pas Georges qui dira le contraire. :P
"Faites des bêtises, mais faites les avec enthousiasme" Colette

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #4 le: 29 mars 2014 à 13:10:39 »
Il y a les deux. Des silences lourds et pesant, où on ne sait plus quoi faire ni quoi dire. La plupart sont comme ça, on ne sait plus accorder au silence sa vraie valeur, on le dénigre, on l'évite, il faut absolument remplir, quitte à ce que ce soit avec de la merde, plutôt que de sombrer dans le rien.
Je trouve ça dommage, un silence peut être l'accomplissement de beaucoup de chose :
Quelqu'un a dit que 'quand tout va bien, qu'il n'y a plus de problèmes, alors il n'y a rien à dire'. C'est dans ce sens qu'on doit apprécier le silence, à mon sens.
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #5 le: 20 novembre 2020 à 10:03:25 »
wow drôle je me demande ajd si y'a pas un sujet discussion sur la méditation, et que voijeutipa, que non seulement y'en a un, mais qu'en plus je dois double-post si je veux répondre sans que ça passe dans l'oubli... en fait je voulais faire un sujet là dessus mais comme y'a pas trop de réacs positives quand j'en fais, voire même des recommandations sur ces initiatives désaccoinantes, je vais venir brouter du truc déjà prémâché... enfin là la substance est encore solide, ça va y'a pas trop de coups de dents

bréf

en ce moment, comme je lâche du lest et que je reviens à moins de prises de têtes à tenter de piger qqchose à cette société de fous, je me retourne vers la pratique de ce qui se faisait appeler méditation quand on me l'enseignait au kung fu, et en vrai je crois Karim était un peu plus aware sur les vertus du truc que ce que j'ose pas aller checker sur gogl, de peur de tomber sur les mêmes conneries à l'occidentale que j'ai pu à peine commencer d'entendre autour de moi parce que j'abrégeais tout de suite le massacre...

je n'aurai pas la pertinence d'un prof d'art martiaux aux histoires vécues, fabuleuses et paisibles que constituait le discours que j'ai tenté d'ingérer, mais autant partager un semblant d'action à la formulation, non ? allez !

vider son esprit afin de retrouver la paix intérieure
c'est pas sourire bêtement les doigts en 'ok', c'est pas juste respirer bruyamment et amplement comme un non-fumeur, c'est pas penser positif, ni négatif bien sûr, non au contraire, c'est la neutralité ataraxique oups, non, le nirvana pardon, faudrait pas que j'occidentalise moi aussi le truc avec mes grecqueries
donc, qmm, il faut se détendre le corps et un sourire bon, c'est pluss le résultat intérieur que le forçage contre gravitation de la chute des zygomatiques, les doigts en 'ok' c'est juste rafiki qui le fait, quoique, les mantras c'est utile mais je vais pas vous déblatérer ce que j'ai pas suivi en bac+neuf méditation, parce que j'ai que le brevet pis que déjà c'était pas facile ; y'a de la posture du corps, c'est important, sûr, faut se tenir à la fois droit et détendu, mais je crois la position en tailleur tout à fait normée, c'est pluss pour les élèves qui n'ont pas encore la présence d'esprit de savoir se recentrer en toutes circonstances, et du coup faut 'se mettre en conditions', mais du coup pour tout ce qui est apprentissage et pratique même régulière ou affirmée, c'est bien pratique, sauf pour les coincés du dos et du bassin qu'on rencontre entre l'alaska jusqu'à l'oural au moins... heu bon, je pique un peu du discours, désolé c'est le matin j'suis pas rasé ; bref :

faire le vide dans son esprit, c'est, comme dirait mon père d'après référence lettrée je crois : arrêter la roue du hamster

une expérience de pensée qui résume vraiment bien le truc, merci Karim encore une fois, c'est la suivante :
un ciel bleu, très très bleu normal, y'a presque que ça de bleu dans notre planète marroncaca
et pis les nuages, ils sont là, c'est pas si facile de se figurer un ciel juste bleu, pas uni comme celui de klein, de bleu pas de ciel, non le vrai horizon à diffraction lumineuse progressive, avec le grain photographique propre à l'oeil intérieur de chacun...
pis faut les virer, tout simplement
ils sont les problèmes qui envahissent la conscience et qu'on a besoin de vider le cache un peu des fois, nous qui savons faire ça d'un clic sur nos extensions cérébrales à forte dose technologique de virtuel, donc faut virer les nuages problèmes
pis moi j'étais gamin, je me rendais pas compte de la moutonnerie du truc, on m'avait dit qu'un nuage, ça revient avec le vent, alors j'avais plein de problèmes dans ma tête, et presque je rigolais de les voir, toujours, impossible à virer d'un swipe, y'en a tjrs un derrière !
alors aujourd'hui ces temps je m'y remets doucement parce que biscotte, pis je vois que je peux m'enorgueillir de résultats même après tant d'années sans pratiquer, que voulez vous j'étais occupé comme un hamster dans les nuages ; et ui, c'est facile de m'imaginer un ciel en dégradé de sphère, c'est facile de couper mon mental, c'est facile d'en choper l'apaisement et la quiétude, la libération du cache, c'est pas mal qmm pour les zélés de la conso productive, soit disant agréable
ouais, donc comme j'suis un occidental un peu grassouillet et pas très souple, des fois je me mets en tailleur oui, pis des fois pour pluss de facilité, juste je m'allonge sans confort, mais pour la détente nécessaire, en faisant qmm bien attention à ce que la posture ne soit pas feignante
pis voilà, penser à rien, c'est pas du vide pendant une demi heure ou deux, non, c'est, au début, calmer la bête : les pensées se bousculent, elles veulent absolument pop et encourager le hamster à faire du kilomètre pour sa ligne de stress de prisonnier heureux comme un coq en pâte, loués soient les possesseurs d'animals
penser à rien, c'est donc, un état dont on approche la limite sans cesse repoussée, mais sans cesse ramenée
et le but du jeu c'est de se retrouver, de s'extraire des nécessités un peu nulles qu'on est obligés de les avoirs pour la société, et au contraire, prendre le temps d'une stabilité psychique qui remet les compteurs à zéro pour mieux repartir se faire contaminer la psyché en période de crise sanitaire mentalo-virale...
pis heu voilà

en ce moment j'y parviens par petites sessions de vingt trente minutes, ça me suffit ou disons plutôt que je retrouve la nécessité d'action au bout de ce temps, mais l'exercice des plus traumatisés ou des moins zélés d'extérieur, c'est de tenir comme ça tant que faire se peut si l'environnement est trop inutile ou hostile

à terme, j'entends retrouver mon état infantile naturel où, en fait, même avant le kung fu, j'avais déjà ces solutions pour ne pas péter un cable ; lorsque tu dois te coucher à 22 pour l'école le lendemain, mais que t'arrives pas à dormir avant deux ou trois heures, tu dois, absolument, faire cette technique d'agent secret, c'est véridique on les torture ils ont qu'une solution : rentrer à l'intérieur d'eux-mêmes, là où rien ne les atteint plus ; tenir une heure, deux, une aprem, une journée, pourquoi pas une vie ? certains y parviennent, on dit d'eux après que ce sont des sages, j'en sais rien moi tout ce que je sais, c'est que c'est bien cool comme expérience

huhu tout ce temps après
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
    • BEOCIEN
Re : Silence ou méditation
« Réponse #6 le: 20 novembre 2020 à 19:39:34 »
Bonsoir

J aime le silence : celui que j ai  choisi ( liberte ! )

Je possede un casque antibruit assez efficace


Tout petit on me disait un peu dans la lune....

Lors des seances de relaxation que j ai pu faire : la premiere injonction etait :
" laissez passer toutes les pensees qui se presentent a vous............ "

Un peu comme ne penser a rien !
Un exercice qui m a toujours paru facile - pendant les cours par exemple et que je pratique encore lors d assemblees generales ou parfois en formation professionnelle ( rappel de ceci de cela .... )
jusqu a ce qu un mot cle me tire de mon presque coma !!! :)


Mais pratiquer ce genre d exercice par obligation me revulse ( liberte !!! ). :o
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #7 le: 21 novembre 2020 à 01:09:27 »
se contraindre soi-même, c'est compliqué à notre époque, c'est vrai

Citer
" laissez passer toutes les pensees qui se presentent a vous............ "

Un peu comme ne penser a rien
hein ? mais comment vous définissez vos termes pour arriver à cette équivalence ? j'ai exactement l'opposé moi, ou alors avec un peu plus d'étapes procédurales pour dire que l'un n'est pas l'autre ! genre oui par résilience par exemple, je crois pas que je raconte trop de conneries si je parle de mon expérience où il faut effectivement passer par du lâcher prise et l'acceptation d'un submergement, mais ce n'est que le début, pas 'un peu comme', non, c'est ce qui mène par relâchement de la tension, à ne penser à rien, mais sinon c'est tout le contraire quoi ; l'un mène à l'autre parce que c'est des opposés ; le besoin de méditer ou sa possibilité en tout cas, nait du fait que je sature de pensées, et qu'en les laissant passer plutôt que me fixer dessus, bin j'arrive, mais à terme seulement, à vider mon esprit et le débarrasser momentanément de tracas, mais alors par contre oui, c'est bizarre la langue francopolitisée que tu utilises, le 'coma', bon... un état médical à définition, pas très paisible tout ça j'ai l'impression non ? que dirais tu d'un petit haïku par exemple, ou un aphorisme, un truc imagé parce que c'est qmm pas pathologique, c'est autrement plus fluide comme état, et non seulement il ne s'oblige pas, mais... bin s'il se contraint, c'est de là qu'il tire toute ma force, la quiétude du pétale sur l'étang sans vaguelettes qu'un sabre au fil coupant viendrait couper le fil, de l'eau pour refléter le ciel sans nuage, étouétou quoi ?

je sais pas quoi invoquer comme raison afin de m'alarmer de ce genre de comportements en fait, parce que de l'impalpable que je perçois de tout ceci, ça me semble typiquement le genre d'aliénation humaine, mais je dois surement me gourrer txuku, 'fin tu vois j'suis indécis, comme d'hab je comprends rien à ce qu'on me raconte, c'est un non-sens pour moi

:/

genre un casque pour trouver le silence ? ça fait pas très maîtrise de soi, et en même tant ça se soutient comme tu le dis, tu ne veux pas faire cet exercice ! j'ai envie de dire... comment t'en arrives à décider ça ? j'suis tellement opposé à la décision !
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
    • BEOCIEN
Re : Silence ou méditation
« Réponse #8 le: 21 novembre 2020 à 10:21:58 »
Bonjour

Un peu en manque de cafes............. :-[

J hesite entre philologie et semantique ! :'(

Resilience est un terme que je rencontre souvent en ce moment -  avec perenne durable et quelques autres a la mode !
Ils ne sont pas encore murs chez moi tous ces termes ! ::)
Comme par exemple le mot media que je lisais et entendais ( France info abandonne depuis pour rien ! ) dont se gargarisaient certains - j ai pratique le latin mais j ai besoin qu un mot prenne sa juste place dans mon esprit ( comme la piece d un puzzle ! ).

Quand au mot meditation je trouve le sens qu il a pris un peu aberrant : c est le vide de l esprit - il faut essayer le Ω !
alors que mediter c est plutot pratiquer une longue reflexion ( ce que je viens de faire ..... :) ) !


Le bruit : je suis afflige dune ouie deplorable ( hyperacousie ? ) - enfant je me reveillais la nuit a cause du tic tac de ma montre - et parcourir les fetes de Bayonne avec un verre a la main tout en se bouchant les oreilles au moyen des index est mission impossible !!! :o

Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #9 le: 23 novembre 2020 à 17:51:59 »
heu dur de réagir, je l'avais fait mais bug et flemme de recommencer, du coup là j'ai moins de volonté à faire l'effort...

je dirais que tu ne reprends pas mes questions qui sont certes ouvertes mais que par respect et pertinence j'estime juste de repointer au cas où tu n'aies pas compris que c'est à où je peux pêcher dans l'échanger, même s'il y a d'autres endroits sur lesquels tu sais partir très affirmatif, d'où que, deuxxième point, je n'ai pas trop de questions aux quelles répondre, du coup ce sera rapide, parce qu'un mot suivit d'un interrogatif, le tout dans une parenthèse, pour moi c'pas de l'ouverture tout comme le fait l'est de ne pas répondre aux questions...

bon, tqt je t'en veux pas, moi je fais ça quand je pige rien, et ça m'arrive souvent

mais du coup, à (hyperacousie ?) je réponds : (à tes souhaits)

pis bin heu en ce qui concerne la méditation ou le silence, je rajoute un tit effort parce que je suis lancé et que je peux rebondir sur ta vision très tournée autour de ce que tu considères... moui,  méditation et méditer, pas du tout le même contexte d'action, c'est bien trouvé je le souligne avec toi parce que c'est flou...

entre les méditations métaphysiques de Descartes et la méditation tel que je me figure qu'elle est dans la philosophie orientale moins personnifiée dans le culte de l'individu référencé, ou entre méditer à un problème ou méditer pour se débarrasser de ses problèmes, y'a du qui pro quo...

moi j'aime bien la valeur du silence et de la paix de la méditation, sinon j'appelle ça réflexion, mais j'avoue que réflexion je dis plutôt que je nomme ce qui se fait d'échangé comme des miroir, en ce qui concerne la pensée donc, du coup perso je confonds : acte de pensée, acte de relâchement, et le sens qui vient flouter ça c'est le sens du partage de pensée, qui pourtant se justifie un peu tout autant que se déjustifie là : méditer dans le sens acquérir le vide intérieur, c'est seul, et traiter un problème, méditer, c'est au contraire quelque chose qui n'est jamais que de mon propre ressort, puisque le problème... comment dire ? il vient d'une désaccointance entre moi et l'extérieur, je considère donc qu'il est extérieur, de fait son origine au moins est comme ce miroir, l'acte du partage de la pensée dans sa création, qui est le travail logique des objets mentaux, et donc à l'opposé selon ce point de vue, au vide intérieur, quoique je me suis basé sur le même terme : méditer...

hmm dsl, j'en profite un peu comme toi, pour réfléchir non pas avec mais grâce à, toi, et c'est pas mal aussi niveau plongement de l'intériorité réflexive... merci pour ton apport que j'ai évidemment pris pour très solitaire au début, mais dont je cerne un peu mieux en fin de cette réaction, comment en saisir de la substance

huhu, je sais pas comment on te lit généralement, je sais pas comment on me lit, mais si l'un plus l'autre on se rassemble un peu autour de ce que je perçois là, d'une y'a du boulot niveau crochetage d'atomes logiques en cet univers complexe, et de deux... y'en a qui doivent lol, entr enous !

;)
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
    • BEOCIEN
Re : Silence ou méditation
« Réponse #10 le: 23 novembre 2020 à 18:43:37 »
Bonsoir

Je sens que je dois peser mes mots...........

Je manque parfois de sens commun. :-[

C est drole : si j ai un probleme a resoudre je teste plutot le vide ou une bonne nuit de sommeil plutot que de pedaler dans la choucroute - et je pose la question a mon pendule - j ai ma reponse le matin sans chercher ! :)

Descartes je n ai jamais adhere !
La philosophie orientale - le ohm - je la rapproche un peu du chapelet - un mantra pour s oublier!

Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #11 le: 23 novembre 2020 à 20:03:45 »
ahah c'pas moi qui devrait avoir à te donner des leçon de sens commun, moi aussi il m'a oublié le con

pour ce qui est drôle, non je trouve ça outrageusement bien-vivant, bien-sensé, bien-acté... pas de névrose inutile, tu t'en sors bien

Descartes attention, c'pas parce qu'on dit de lui que ce qu'on dit de bien en lui est à jeter, qu'effectivement tout est à jeter... mais j'avoue qu'une pensée hegelienne qui se focaliserait moins sur l'individu comme le propose la dialectique dudit hegel, ferait pas de mal à notre visible commun côté oriental, comme je glisse ceci peut-être pour joindre les deux bouts : on manque de méta pratique, je m'étends pas plus...

et le chapelet, je crois bin zut, encore une fois descartes, y parvenait avec une cuiller, à sa manière, mais encore différent bref

c'est con parce que je pense que toi comme moi en aurions plus à dire sur ces pratiques élévatrices, que ce qu'on n'en dira jamais... mais c'pas grave, c'est le but d'une pratique x,)

que la vibration de ton être corresponde à la mélodie de ton âme, cher toi du maintenant ici
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
    • BEOCIEN
Re : Silence ou méditation
« Réponse #12 le: 23 novembre 2020 à 20:18:11 »
Merci Dot Quot pour tes prieres ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 081
  • 💡
    • mordelang
Re : Silence ou méditation
« Réponse #13 le: 23 novembre 2020 à 20:35:54 »
mais c'est avec un honneur métaphysique évident que je me suis permis avec qui je crois viable une telle implication de l'âme dans l'échange conversationnel... je ne te connais pas mais je glisserais volontiers une ardue ouverture sur les travers de la laïcité que je considère plus comme relevant, de droit, à la libre confrontation des croyances brutes, plutot qu'en la confrontation brute des libres croyances, ce qui nous a mènes oui, à l'hypothèse de l'intentionnalité, traduite en acte par ce que les français ont plus trop l'habitude de faire ensemble en tant que tels : la formulation de ce qui se vise ; est-ce là d'ailleurs ce qu'on pourrait trouver au silence ? de nouvelles directions de constructions syntagmatiques afin de mieux cerner les enjeux de la parole et ses ouvertures plus larges que nous l'estimons pédeusement en tant que fervents défenseurs des questions religieuses et de ce qu'il doit en être de notre liberté à la pratique de nos croyances ? que demandé-je au méta personnellement ? eh bien tu l'as remarqué, moi quand je prie c'est aussi pour les autres, quand ils veulent bien que je me permette, donc, merci à toi, et une petite pour la route : ôôô, que la paix te dérange un peu, au lieu d'agiter les conflits autour de toi ; tu sais absorber ce qu'elle a à nous fuire, visiblement comme beaucoup, ou en tout cas lorsque la circonstance est accointante !

hmm je suis HS pour quiconque ne pense pas le silence ou la méditation ou la philosophie ou beaucoup de questions, comme relevant de la métaphysique, et donc de l'acte religieux...

j'me sens seul d'un coup
tant pis je poste

merci txuku
et que le silence se fasse peut-être
du moins n'ai-je plus rien à ajouter je crois
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 807
    • BEOCIEN
Re : Silence ou méditation
« Réponse #14 le: 23 novembre 2020 à 21:06:01 »
Je mets mon esprit en veilleuse - et cela fait du bien ! :-¬?
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.027 secondes avec 23 requêtes.