Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 novembre 2020 à 03:09:00
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » [Auteur] Isaac Asimov

Auteur Sujet: [Auteur] Isaac Asimov  (Lu 3618 fois)

Hors ligne Salamandre

  • Calliopéen
  • Messages: 429
  • Simon le démon
[Auteur] Isaac Asimov
« le: 27 mai 2008 à 08:42:45 »
qui connait ? Qui ne connait pas ?
Isaac Asimov, l'inventeur des 3 lois de la robotique... Inventeur du terme robotique...
Il est surtout connu pour sa série "fondation" que j'ai lue en entier et vraiment adorée, et tout son travail (nouvelles, romans...) sur les robots (que je suis en train de lire).

Je vais surtout vous présenter Fondation, que j'ai lu en entier :
un éminent scientifique, Hari Seldon, invente une nouvelle discipline, la psychohistoire. Elle permet de calculer la probabilité qu'un évenement survienne ou non dans le futur. En fait, en faisant les bons calculs, on peu voir les tendances du monde dans l'avenir.
Or, Hari Seldon découvre que l'empire galactique va disparaitre, et que s'ensuivront 30 000 ans de chaos. Néanmoins, si on suit ces instructions, (=La méthode de résolution de l'équation) alors le chaos pourra être réduit à mille ans.
L'histoire commence à la mort de Seldon, et raconte comment se déroulent les 1000 ans, s'ils suivent les résultats annoncés ou non...
Je n'en dis pas plus, pour éviter les spoilers  ;)
En fait, on peut dire que la psychohistoire est l'avenir des prophéties  ;D ;D
« Modifié: 08 septembre 2015 à 19:33:34 par Zacharielle »
Le langage n'est pas la vérité. Il est notre manière d'exister au monde.

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 251
  • marmotte aphilosophique
Re : (sf) Asimov
« Réponse #1 le: 27 mai 2008 à 14:58:07 »
ça m'intéressait de lire ses livres sur les robots (j'ai bien aimé le film alors ça m'a donné envie) mais j'attendais d'être un peu meilleure en anglais pour me plonger dedans : la science fiction c'est souvent beaucoup de termes compliqués ;)

Mais Fondation n'a pas l'air mal du tout, et son sujet est plutôt intéressant ! Merci Salamandre, je crois qu'il va rejoindre ma Liste à Lire !! ^^
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 830
    • au bord du littéral
Re : (sf) Asimov
« Réponse #2 le: 27 mai 2008 à 19:21:22 »
Je me joins avec ferveur à cette proposition de lecture ! Fondation est un cycle excellent, complet et en plus il est facilement lisible en anglais ! (bien que je n'ai lu que Forward the Foundation en VO). Je crois qu'il me manque un des préludes, mais j'ai lu le principal :) Asimov écrit bien, c'est plausible et la psychohistoire, ça en jette... !

Je n'ai pas encore lu le cycle des Robots, bien qu'il y soit fait référence dans Fondation. Juste lu un roman à moitié à part, un truc avec "éternité" dedans.

Voilà je suis super contente qu'un sujet soit ouvert sur mon auteur favori de SF   :noange:

Lisez  :mrgreen:

Hors ligne Salamandre

  • Calliopéen
  • Messages: 429
  • Simon le démon
Re : (sf) Asimov
« Réponse #3 le: 27 mai 2008 à 19:26:10 »
désolé de l'avoir mis dans la mauvaise section...

Bref, qui parle de le lire en anglais ? Pour ma part, je les ai lus en français, ça marche très bien aussi.
Et sache que Asimov utilise relativement peu de termes très scientifiques, à part peut-être "positronique" et "gravifique" dont je ne connais la signification ni de l'un ni de l'autre  ;D ;D ;D
bref, lisez, lisez, et quand vous aurez fini Fondation, lisez les préludes (prélude à fondation et l'aube de fondation).
Par contre, lisez les après, ils sont un peu trop "didactiques" pour un novice !
Le langage n'est pas la vérité. Il est notre manière d'exister au monde.

Hors ligne sahiqa

  • Calligraphe
  • Messages: 104
Re : (sf) Asimov
« Réponse #4 le: 22 juillet 2008 à 19:44:09 »
yep ! Asimov c'est bien !
Il créé des intrigues pertinentes qui se résolvent à la fin de chaque roman, c'est fait un peu comme des romans policiers : on a un problème, on résous le problème.
Ce qui n'empêche pas d'avoir un univers fascinant, cohérent et des personnages qui tiennent tout de même bien la route.
Par contre, comme le dit salamandre, évitez de commencer par les préludes ( ce que j'ai fait), c'est un peu dommage pour la suite...

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 456
    • Mon blog
Re : (sf) Asimov
« Réponse #5 le: 28 novembre 2008 à 11:55:03 »
J'ai "Chrono-minets" qui m'attend dans ma pile à lire, plusdans le policier SF, apparement...
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne lulli

  • Aède
  • Messages: 185
    • Page-publique.
Re : (sf) Asimov
« Réponse #6 le: 06 janvier 2010 à 20:20:10 »
Personnellement je ne lis pas de science fiction.

Toutefois j'ai lu Asimov (certains des 'robots') parce que j'aime à lire pour pouvoir me faire un avis (mais si, mais si)...
J'avoue j'ai été bluffée par Asimov... c'est très facile (un peu trop pour moi qui aime les défis) et c'est ma foi joli, bien mené... l'histoire est sympa (et on a envie de lire la suite)...

Une bonne lecture... Mais à y repenser... il ne m'en reste pas grand chose... c'est ça que je reproche à la facilité : le manque de souvenir...
« Modifié: 06 janvier 2010 à 20:24:33 par ernya »
Amicalement et dyslexiquement votre,
Lulli

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 456
    • Mon blog
Re : (sf) Asimov
« Réponse #7 le: 12 mai 2010 à 15:27:57 »
Alors j'ai lu Chrono-minets. Y'a 6 nouvelles, que des textes de jeunesse. Dont 3 de hard SF que j'aime pas.
Mais aussi 3 qui sont plutôt sympas et que j'aurais pas attendu de la part de cet éminent auteur de SF:
"Bon sang ne saurait mentir", où on assiste à un procès pour qu'un fantôme pissant le sang défende ses droits à continuer de hanter la maison qu'il occupe,
"Auteur! Auteur!" où un personnage de roman prend vie et vient enquiquiner son auteur,
"Chrono-Minets" qui donne son titre au recueil et qui est assez sympa mais sans plus, peut-être trop court.

J'ai assez envie de continuer à ses lire de ses nouvelles, surtout celles qui ne sont pas de la SF (j'ai entendu parler de "les veufs noirs"), parce que j'aurais vraiment pas cru trouver ça chez Asimov!
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 086
  • Championne de fautes de frappe
Re : (sf) Asimov
« Réponse #8 le: 15 avril 2011 à 10:50:30 »
J'ai lu Fondation I il y a quelques semaines.

J'avoue que je suis un peu déçue. De la part d'un grand maître goa'uld de la science-fiction, je m'attendais à une sorte de chef d'oeuvre du genre ^^ En fait, j'ai trouvé le livre sympa sans plus...

J'aime bien l'idée. Le fait que ce soit la planète et non les individus les héros est intéressant, de même que le fait que le temps passe à si vite (ça change l'échelle de l'histoire qui est racontée, par rapport aux livres dont on a l'habitude). Certaines façons de sortir d'une crise Seldon sont assez bluffante (j'ai bien aimé la mise en scène de Salvor Hardin avec les prêtres dans le vaisseau de guerre détourné). Je me demande ce qu'il est advenu de l'autre fondation, je me demande si Seldon s'est trompé quelque part, comment tout ça va tourner.

Mais j'ai pas réussi à entrer plus que ça dans l'histoire. Je n'ai même pas vraiment envie de lire la suite (je le ferai peut-être, à l'occasion, mais je ne suis pas vraiment tenaillée par le suspense).
J'ai vraiment eu du mal à m'attacher au moindre personnage. Le fait qu'on les suive pendant peu de temps, puisqu'on en change à chaque partie du livre (et que chaque partie est plutôt courte), ne permet pas de les cerner vraiment, à part Hardin qui apparait dans deux parties suivies. En plus, je les trouve tous antipathiques - Hardin ne m'es pas antipathique, mais pas spécialement sympathique non plus ; Mallow, lui, (pour mémoire : celui qui abandonne la religion pour le commerce et impose les marchandises de Terminus sur Korell), m'est même carrément antipathique.
Du coup je n'ai lu que pour l'histoire, en me fichant un peu de ce qui arriverait aux personnages. Or l'histoire, globalement, est intéressante. Mais elle devient vite répétitive. Les choses s'enlisent dans une administration, arrive une crise Seldon où on ne voit pas comment s'en sortir, un type débarque, prend le pouvoir et règle la crise. Tournez la page, c'est re-belote. Comme je ne suis pas spécialement fan de géopolitique, ça m'a vite lassée en fait.

Pour finir, j'ai trouvé le style particulièrement plat. Ce n'est pas grave en soi : c'est sobre et clair. Mais vu que les personnages ne sont pas attachants et que tout se déroule à l'échelle de dizaines voire de centaines d'années, cette façon de raconter ne contribue pas à rendre un peu d'humanité au livre.

Sinon, pour le détail, je trouve une légère incohérence dans ce monde... "Incohérence" n'est peut-être pas le mot. Mais Asimov a situé son histoire dans un futur extrèmement lointain : dans cinquante mille ans. Or, à part que les gens voyagent dans l'espace, rien n'est vraiment différent des années 50 où il a écrit le livre. Les hommes politiques se promènent avec des attaché-case, on lit les informations sur des micro-films, il n'y a que des hommes en politique, l'énergie la plus puissante qui existe est l'énergie atomique... Je ne demandais pas une collection de gadgets technologiques, ni l'invention des clé-USB. Mais quand on situe l'histoire tellement en avant dans le temps, on s'attend à ce que les façons de vivre, les sociétés, les mentalités soient elles-mêmes différentes.



J'ai l'impression d'avoir descendu le livre en flêche. Non, ça se lit facilement, il y a des choses intéressantes. Mais ça ne m'a pas transcendée non plus, et ça m'a déçue de la part d'un classique de la science-fiction.
Il faudra que j'essaye de lire Les robots. Ou peut-être ses nouvelles (vu que Fondation est un peu comme une suite de nouvelles ; peut-être qu'il s'en sort "mieux" sur la forme courte...)
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 830
    • au bord du littéral
Re : (sf) Asimov
« Réponse #9 le: 15 avril 2011 à 11:15:34 »
(Les nouvelles d'Asimov sont en effet excellentes. Le style, tu le considéreras toujours comme "plat" mais moi j'aime bien cette simplicité qui laisse de la place aux personnages et à leurs discours.)

Hors ligne Kesyla

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : (sf) Asimov
« Réponse #10 le: 16 avril 2011 à 12:14:49 »
Il n'y a pas que des hommes en politique chez Asimov. Mais pour Fondation, c'est le cas, mais pas dans les autres tomes.

Il ne faut pas oublier que les bases de la SF ne sont pas les mêmes que la SF d'aujourd'hui.
Asimov était un cerveau du nucléaire... et pour lui, dans le futur seule cette énergie peut-être utilisé et assez puissante.

Pour fondation, c'est l'inverse de son cycle sur les Robots. Fondation, c'est géo-politique : Robots sur le sentiment/ressentiment de l'homme vis-à-vis des robots.

Je te conseille la nouvelle de l'homme bicentenaire qui est simplement bouleversante !
Et aussi la fin de l'éternité, car tu verras qu'il se chevauche avec les autres écrits, et dont tu verras que Asimov sait décrire différents futurs. Mais attention, il parle beaucoup de différences de conception de vivre et penser.

Par contre, tout n'est pas bon dans les nouvelles d'Asimov certaines ne méritent pas le détour mais dans la masse impressionnante de sa production, je trouve que ce personnage est un Génie.

Le style d'Asimov devient plus "chaud" après qu'il fut marié...

(Asimov étant l'un de mes auteurs préférés,  je ne suis pas des plus objectives)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 086
  • Championne de fautes de frappe
Re : (sf) Asimov
« Réponse #11 le: 16 avril 2011 à 12:37:28 »
Citer
Il ne faut pas oublier que les bases de la SF ne sont pas les mêmes que la SF d'aujourd'hui.
Asimov était un cerveau du nucléaire... et pour lui, dans le futur seule cette énergie peut-être utilisé et assez puissante.
Ouais, justement, j'ai trouvé ça "daté" ; alors que d'un classique du genre, je m'attendais qu'il soit indémodable (un peu comme La Machine à explorer le temps de Wells : ça a beau être l'ancêtre de la SF, écrit au XIXe siècle... ça ne fait pas vieillot).

Ceci dit, je n'ai pas détesté Fondation, hein ! Je suivrai tes conseils pour les nouvelles, Kesyla. Et les Robots me tentent bien.

Citer
Le style d'Asimov devient plus "chaud" après qu'il fut marié...
MDR.
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 630
  • Boule de mauvaise humeur
Re : [Auteur] Isaac Asimov
« Réponse #12 le: 05 avril 2017 à 14:32:56 »
Je viens de finir La fin de l'éternité, reçu au swap (merci Humoramor) et c'était fort chouette.
Ça raconte en grosl 'histoire d'une sorte de fonctionnaire de l'Éternité dont le but est d'aller intervenir dans le temps pour garantir un bonheur global maximal à l'humanité et éviter - par exemple - les guerres nucléaires.
Forcément, à un moment y a une femme dans l'histoire. (Élément perturbateur, n'est-ce pas).

Ça se lit vachement bien, avec des personnages cools et comme ça parle de Temps, ben c'est bien u_u.
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne pehache

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 208
Re : [Auteur] Isaac Asimov
« Réponse #13 le: 05 avril 2017 à 21:06:08 »
Assez proche de Milora, Asimov m'a toujours semblé daté (même quand j'étais petit, du temps de vos aïeux, c'est dire!), il y avait la question de la traduction, à l'époque, celles-ci se sont aussi bcp améliorées, ça joue.
Je ne sais pas dans quelles éditions vous avez découvert Asimov,, ni de quand datent les traducs (dans le cas de Dick, pour rester dans le domaine SF, la différence est criante), ça doit jouer. Pour moi, donc, ce fut une Grande Déception.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.061 secondes avec 23 requêtes.