Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 mai 2020 à 23:19:53
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne

Auteur Sujet: "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne  (Lu 12620 fois)

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • **
  • Messages: 609
Re : "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne
« Réponse #30 le: 10 janvier 2020 à 20:21:23 »
Comme si j'avais fait l'apologie de Weinstein ! C'est incroyable ce qu'on peut lire !

En outre, j'ai changé d'avis sur Matzneff : cela ne t'auras sûrement pas échappé et pourtant tu continues à me charger... Pourquoi ?

Si c'est ça ton grand rêve d'équité, Erwan, je préfère que tu y ailles tout seul.

_____
« Modifié: 10 janvier 2020 à 20:24:23 par Versus1 »

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 798
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne
« Réponse #31 le: 10 janvier 2020 à 21:00:46 »
(la barrière de l'écrit parfois, perso versus j'avais compris tes derniers messages pour de l'ironie, pas comme un changement d'avis, enfin je veux pas en rajouter ni te demander autre chose, juste dire qu'à l'écrit, je l'avais compris comme ça
bref bref /flood)
«J'aurais beau me crever au travail, porter des chevaux sur les épaules, faire tourner des meules et des moulins, de toute façon, je ne serai jamais un travailleur. Mon travail, quelque forme qu'il puisse prendre, il n'est perçu que comme pure caprice, espièglerie, hasard.»
- Ossip Mandelstam

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • **
  • Messages: 609
Re : "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne
« Réponse #32 le: 11 janvier 2020 à 05:50:49 »
Non Ben, j’ai vraiment changé d’avis. En fait, je ne lis guère les journaux sauf quelques articles du Monde diplomatique, et ne regarde ni les informations ni les divertissements à la télévision. Je ne regarde pas du tout la télévision.

J’ai d’abord cru que Gabriel Matzneff était sorti avec une jeune femme de seize ans, et je me suis demandé pourquoi on l’accusait de pédophilie. Et puis, j’ai appris que cette jeune femme n’avait que treize ans lorsqu'il l'a rencontrée et qu’il avait multiplié, toute sa vie, des aventures sexuelles avec des mineurs de moins de quinze ans, y compris avec des prostitués d'Asie du Sud-Est, ce dont il se faisait une gloire en le racontant dans ses livres.

Voilà, j'ai fauté par ignorance. Ce n'est pas un innocent que l'on calomnie, mais un prédateur qui se croit au-dessus du jugement de ses pairs, et des lois. Veuillez excuser mes réactions.

:) :)

_____
« Modifié: 11 janvier 2020 à 06:46:47 par Versus1 »

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • **
  • Messages: 758
Re : "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne
« Réponse #33 le: 11 janvier 2020 à 17:08:50 »
Zéro soucis pour ma part. Ma remarque sur Weinstein était indépendante de ce que tu avais dit plus haut, mais faisait référence à ses avocats et les personnes qui le défendent, qui n'ont aucun scrupule, mais vraiment aucun quoi. Enfin, voilà. Quant au fait que tu ne regardes pas du tout la télévision, tu ne rates rien, donc continue  :mrgreen:.

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 829
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : "La reprise" (Alain Robbe-grillet) ou la pédophilie sans gêne
« Réponse #34 le: 26 mai 2020 à 18:48:34 »
Bonjour,


Il me semble que ce débat sur la responsabilité des auteurs est toujours d'actualité.

Si une œuvre est explicitement fictive, elle est une fiction, et peut amener l'auteur à se déresponsabiliser des propos qu'il a écrit (dans le sens où ces propos seraient tenus par un personnage).

Se déresponsabiliser, c'est ne plus être responsable : être irresponsable ?


La question que je me pose depuis notre discussion, c'est : l'auteur est-il toujours capable de se déresponsabiliser ? Se donne-t-il vraiment les moyens de personnifier un propos ? Est-il vraiment capable d'attribuer un message criminel à un personnage et non à lui-même en tant qu'auteur ? Que faire quand on ne sait pas faire la limite entre fiction et réalité ?

J'ai le sentiment que ces questions dépassent le simple thème de la pédophilie et, quelquefois, je me demande pourquoi les milieux littéraires ne s'en sont pas emparés plus tôt. Et pourquoi cette question de la responsabilité ou de l'irresponsabilité n'a jamais été clairement résolue ?


À mes yeux, il y a un terrain inconnu à explorer et à approfondir, quitte à écrire à propos de ce thème de la responsabilité, afin de se donner vraiment les moyens d'avoir une réponse claire et spontanée qui serve de commune règle ou de « gyrophare » permettant à tout un chacun de s'orienter de façon raisonnable. Ça me paraît effectivement être une question incontournable. :/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 24 requêtes.