Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 août 2019 à 11:39:48

Le Monde de L'Écriture » Messages récents

Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Poésie / Re : Re : Vagabonde fut l’école de mes jeunes années
« Dernier message par Guy Lafosse le 19 août 2019 à 09:10:17 »

Bonjour Champdefaye,

Sauf ton respect, l’amour des mots ne fait pas de moi ce que je ne suis pas. Les textes versifiés qui font office d’écrits ne sont que des histoires, des pans de vie, des délires, des regrets, des souvenirs décrochés au vécu de ce que fut la première partie de ma vie.
Autant dire que je n’ai pas le sentiment d’écrire autre chose que de la prose ou j’ajoute un mot avec pour seule ambition que de faire joli. Je pense que je ne suis pas investi de ce que je n’aurais peut-être jamais. Je pleurniche, je manque cruellement de l’essentiel, ce sont aux mots que je dois de vivre.
Bien sûr, je me soigne, bien sûr, je suis un traitement contre l’impatience et l’impertinence !
Bien sûr, je préfère être à ma table de travail à écrire à pester à rêver à refaire le monde plutôt que d’aller gambiller dans les guinches du quartier. Finalement, n’ayant pas les armes pour te contredire je me range à ta raison car bon est de dire que ton savoir est grand et que brillante et nourrie est ta réflexion.
Reste que, pour ce qui retourne de monsieur de Voltaire, on raconte qu’il aurait dénoncé la monotonie de la poésie.
 
Bien à toi.
92
Poésie / Re : Re : Vagabonde fut l’école de mes jeunes années
« Dernier message par Guy Lafosse le 19 août 2019 à 08:57:50 »
Bonjour Champdefaye,

Sauf ton respect, l’amour des mots ne fait pas de moi ce que je ne suis pas. Les textes versifiés qui font office d’écrits ne sont que des histoires, des pans de vie, des délires, des regrets, des souvenirs décrochés au vécu de ce que fut la première partie de ma vie.
Autant dire que je n’ai pas le sentiment d’écrire autre chose que de la prose ou j’ajoute un mot avec pour seule ambition que de faire joli. Je pense que je ne suis pas investi de ce que je n’aurais peut-être jamais. Je pleurniche, je manque cruellement de l’essentiel, ce sont aux mots que je dois de vivre.
Bien sûr, je me soigne, bien sûr, je suis un traitement contre l’impatience et l’impertinence !
Bien sûr, je préfère être à ma table de travail à écrire à pester à rêver à refaire le monde plutôt que d’aller gambiller dans les guinches du quartier. Finalement, n’ayant pas les armes pour te contredire je me range à ta raison car bon est de dire que ton savoir est grand et que brillante et nourrie est ta réflexion.
Reste que, pour ce qui retourne de monsieur de Voltaire, on raconte qu’il aurait dénoncé la monotonie de la poésie.
 
Bien à toi.
Bonjour, Guy Lafosse.
Je ne commente jamais la poésie publiée ici, mieux ( ou pire) je ne vais jamais sur ce fil.
Mais comme "Vagabonde..." a commencé par figurer dans les textes courts, je l'ai lu une première fois et suggéré qu'il soit transféré vers la poésie.
La trace de "Vagabonde..." étant encore dans les textes courts, je suis retourné là-bas pour le lire à nouveau, et voilà.
C'est de la poésie, c'est sûr, et le titre "Vagabonde fut l'école de mes jeunes années", l'annonce très clairement. Le nombre de pieds, plutôt aléatoire, ne trompe personne, c'est de la poésie, enfin...si je peux dire ça, moi qui m'aventure rarement au-delà de Rimbaud, Verlaine et Baudelaire. Il y a du rythme et des rimes ; aucun doute, c'est de la poésie. Mais sans rien en elle qui pèse ou qui pose... Ouf ! Tant mieux.

La langue est plus du XVIIIème que du XXI et même du XXème siècle, les tournures sont du même siècle, souvent habiles, parfois savantes, mais parfois précieuses (un peu trop pour moi, le titre en particulier), parfois en forme de morale, ou de proverbe.

C'est très amusant à lire. Ça m'a fait rappelé les lointaines épitres de Voltaire, plus philosophe et conteur que véritablement poète.
Je serai curieux de voir ce que tu pourras nous livrer en prose.
Bravo.



93
Poésie / Re : Re : Vagabonde fut l’école de mes jeunes années
« Dernier message par Guy Lafosse le 19 août 2019 à 08:53:30 »
Tu m'as l'air très ému d'écrire, je suis heureux pour toi si publier par ici te procure tant d'émotions, je ne peux que m'en réjouir.

Quel type de retours attends-tu ? Quel genre d'aide aimerais-tu obtenir sur le Monde de l'Écriture ?

En espérant pouvoir t'apporter quelques encouragements patients.
Bonjour Alan,
L’émotion est un trouble, l’addiction est une dépendance qui a épousé un navire en perdition.
À ton instar, j’ai pour ambition de communiquer, partager, aider qui je peux qui le veut qui le souhaite…
J’aspire à ce que tout être conscient des réalités aspire. Comme toi, comme beaucoup, la littérature me passionne. J’aime écrire des histoires insolites et surtout inédites... En m’adonnant plus que de raison et en réalisant cet exercice, j’ai la désagréable impression qu'il faudrait que je mette un peu d’ordre dans ma propre maison.

Guy
94
Poésie / Re : Re : Vagabonde fut l’école de mes jeunes années
« Dernier message par Guy Lafosse le 19 août 2019 à 08:50:19 »
Bonjour Alan,
L’émotion est un trouble, l’addiction est une dépendance qui a épousé un navire en perdition.
À ton instar, j’ai pour ambition de communiquer, partager, aider qui je peux qui le veut qui le souhaite…
J’aspire à ce que tout être conscient des réalités aspire. Comme toi, comme beaucoup, la littérature me passionne. J’aime écrire des histoires insolites et surtout inédites... En m’adonnant plus que de raison et en réalisant cet exercice, j’ai la désagréable impression qu'il faudrait que je mette un peu d’ordre dans ma propre maison.

Guy
95
Poésie / Re : Re : Vagabonde fut l’école de mes jeunes années
« Dernier message par Guy Lafosse le 19 août 2019 à 08:45:27 »
Bonjour Alan,
L’émotion est un trouble, l’addiction est une dépendance qui a épousé un navire en perdition.
À ton instar, j’ai pour ambition de communiquer, partager, aider qui je peux qui le veut qui le souhaite…
J’aspire à ce que tout être conscient des réalités aspire. Comme toi, comme beaucoup, la littérature me passionne. J’aime écrire des histoires insolites et surtout inédites... En m’adonnant plus que de raison et en réalisant cet exercice, j’ai la désagréable impression qu'il faudrait que je mette un peu d’ordre dans ma propre maison.

Guy
96
Textes courts / Re : Le Comptoir du Panthéon
« Dernier message par txuku le 19 août 2019 à 08:31:55 »
Bonjour

Bien joue Champdefaye ! ;D

97
Cuisiner la langue : ustensiles et méthodes / Re : Mots clefs
« Dernier message par txuku le 19 août 2019 à 08:29:55 »
Bonjour

Je parle dans la realite - paroles - articles ......

Mais la tu ouvres un peu le debat ! :)
98
Textes courts / Re : La robe bleue
« Dernier message par Champdefaye le 19 août 2019 à 08:27:08 »
On dirait un conte moral : la brièveté, 244 mots, le temps de narration, passé simple, les personnages, une jeune fille et sa soeur cadette, l'histoire, celle qui ne pouvait rentrer dans sa robe la donne à celle qui la trouve hideuse mais veut la récupérer plus tard sans vraiment le pouvoir, tout pourrait faire penser à un conte et donnerait ainsi un sens et un intérêt à cette histoire.
Mais voilà, à ce conte moral, il manque une morale.
Par exemple, n'obligez pas les autres à porter les vêtements qui ne vous vont plus, ou bien, ne donnez jamais rien que vous puissiez regretter un jour, ou bien...
99
Textes courts / Re : La robe bleue
« Dernier message par Chaiquecestpire le 19 août 2019 à 07:58:00 »
Citer
On a la référence à une actualité d'y a quelques années (j'imagine ?) sur ceux qui aiment ou pas la robe, qui à mon avis d'ici un an ne sera plus compréhensible par quiconque et n'apporte pas grand-chose au texte.

Nullement de référence à une quelconque actualité puisque la robe en question n'existe pas dans la réalité.  ;)

Beaucoup de fautes, désolé et merci de les avoir relevées.

Pour le fond, je dirais que le texte évoque la difficulté qu'éprouvent deux soeurs à communiquer avec honnêteté l'une et l'autre, ce qui a les a menées toutes les deux à un état de douleur sourde. Tout simplement.

Merci de vos réponses.
100
Textes courts / Re : Le Comptoir du Panthéon
« Dernier message par Champdefaye le 19 août 2019 à 07:57:22 »
J'y suis retourné, au Comptoir du Panthéon. Hier. Ce doit être mon côté aventurier. Eh bien, elle était là, ma serveuse, égale à elle-même. Elle ne semblait pas se souvenir de notre dernière rencontre. Ou alors, elle ne m'a pas reconnu. Ou elle a fait semblant. Elle m'a servi mon café, sans un mot ni un sourire, bien sûr, mais dans des temps raisonnables. Alors, pour cette fois, je l'ai laissée vivre.
Pages: 1 ... 8 9 [10]

Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.043 secondes avec 20 requêtes.