Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

12 juillet 2020 à 02:23:41
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Messages récents

Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Actualités du forum / Re : Cimetière des bandeaux
« Dernier message par Dot Quote le Hier à 19:10:03 »
mais genre du coup now on a le droit à un mort-vivant !

x')
22
Textes courts / As-tu vu ces prisonniers ?
« Dernier message par koskas le Hier à 18:29:19 »
Bonjour,

je partage avec vous le passage d’une pièce de théâtre que j’ai commencée à écrire. Je n’ai pas mis le tout début parce que je ne l’ai pas complètement peaufiné et qu’à mes yeux ce passage est plus représentatif de ce que je souhaite raconter dans cette pièce. Je souhaiterai connaître vos vos avis (est-ce-que vous auriez envie de lire la suite ?)/vos impressions (sur le ton, les images, les rythme, la longueur des phrases, l’oralité, le découpage, le fond +++ …) (plutôt détaillés si vous avez le temps). Je n’ai pas une grande expérience dans l’écriture, aussi il est certain que le texte doit contenir de nombreuses fautes de goût … Mais, je suis prêt à accepter toutes les critiques même les plus virulentes (je sais qu’il faut trébucher pour progresser), si elles sont constructives, qu’elles s’accompagnent de conseils, d’indications sur les modifications à effectuer …

En ce qui concerne le passage à proprement, parler, il se situerait vers le début de la pièce. Le personnage principal, ancien geôlier d’une prison, raconte à sa mère ce qu’il a vu, ce qu’il a fait …

Bonne lecture !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cœur devait être taillé dans la pierre, pour ne pas s’être brisé,
A la vue des prisonniers, enchainés comme du bétail dans les cellules bondées.
Ramenés chaque jour à la vie par une unique ration de lentilles bouillies,
Noyés dans des guenilles déjà souillées par la merde et la pisse,
Les corps étaient si faméliques, que l’os émergeait à la surface de la peau, comme une vague.
Bienheureux celui qui n’a jamais eu à écouter,
Les soupirs à peine audibles malgré le silence de la nuit,
De ces damnés.
Ongles éclatés d’avoir trop mendié sous la lourde porte en bois,
Dos zébrés et déchiquetés par les coups de fouet.
Sexe brûlé aux câbles électriques.
Rien ne leur avait été épargné et pourtant,
Ils continuaient d’implorer le sommeil :
« Frappe-nous de ta douce lame vermeille »
Oui, dormir entre ces quatre murs de béton était effort impossible.
Comment fermer l’œil quand en permanence, le halo de l’ampoule crasseuse vous aveugle ?
Comment tomber dans les bras de Morphée, quand vous enlacez déjà pestiférés et macchabés ?
Où s’assoupir quand une trentaine d’êtres décharnés fourmillent dans six mètre carrés ?
Sur quoi se coucher, quand les dalles ardentes du sol collent à la peau comme la toile d’une araignée ?
Une fois, un homme trop tourmenté par son insomnie,
S’est même rebellé en se jetant à mon cou.
Quoi ? Pourquoi recules-tu ? Pourquoi cet air apeuré ?
Parce que je vais te tuer ?
Oui, je vais t’arracher à la vie.
Et pourtant tu ne mourras pas de mes mains.
Tu n’as rien à craindre de moi.
La mort a déjà embrassé tes lèvres,
A l’instant même où tu t’es révolté,
A l’instant même où tu as renoncé à la vie,
Dans cet acte d’une apparente folie,
Dans cet acte à la portée ô combien mesuré.
Oui, mourir est une affaire audacieuse et laborieuse,
Qui requiert l’entier usage de sa volonté.
On commence à mourir dès lors que l’on choisit de renoncer à la vie.
La suite n’est qu’une lente agonie,
Une formalité anodine qui se dérobe au joug de notre volonté,
Puisque soumise aux caprices du temps et à une heureuse conjugaison des évènements.
23
Bien le bonjour à tous :D,

Je m’appelle koskas et j’ai 20 ans. Passionné par la littérature depuis l’adolescence, je lis de tout, même si j’ai un léger penchant pour le théâtre (antique, classique, contemporain plus on est de fous, plus on rit !).

Je suis assez timide et je n’ai jamais partagé mes écrits : je me doute qu’ils sont médiocres et mon but n’est pas pas d’enfouir la langue française six pieds sous terre. Mais j’écris quand même et je prends conscience que je ne peux pas continuer à travailler dans la solitude. Il me faut un regard neuf et extérieur sur mon travail mais aussi sur celui des autres. C’est pourquoi je me suis inscrit sur ce forum (avec grande joie !), pour pouvoir grandir, progresser et partager mes (modestes) conseils avec ceux qui le souhaiteraient.

Sinon sur mes projets, je souhaiterai écrire une pièce de théâtre. J’ai la structure, des bribes de textes dans la tête, que vous pourrez retrouver dans la section "textes courts".

Voilà c’est tout pour moi, au plaisir de lire vos écrits ou bien de discuter des miens !
24
Actualités du forum / Re : Cimetière des bandeaux
« Dernier message par Erwan le Hier à 17:37:54 »
Ce bandeau annonçait la naissance d'Erakis, l'univers collectif façonné par des membres du mde !

25
Textes courts / Re : À toi qui...
« Dernier message par Personne27 le Hier à 15:08:02 »
Merci beaucoup pour vos commentaires cela me permettra de m'améliorer 😊
26
Textes courts / Re : Les cartes postales
« Dernier message par Chapart le Hier à 14:55:27 »

Salut salut,

J'ai plutôt ri en te lisant et j'ai pas grand chose à dire sur le fond, c'est léger et agréable à lire ; ça manque peut-être à mon sens d'une progression dans les textes de cartes postales, quelque chose qui amènerait vers une dernière carte particulièrement drôle / burlesque / inattendue.

En fait, j'ai plutôt buté sur les quelques phrases d'"intro" : 

  En voyage, l’envoi de cartes postales est une corvée, personne ne me démentira, cela, non par paresse comme on pourrait le penser que par l’obligation à laquelle nous nous sentons tenus de s’y montrer enthousiastes, pleinement satisfaits, de n’y tenir de fait que des propos convenus.

Autant j'aime bien la phrase longue, le rythme hâché, autant il me semble que pour que la formulation soit correcte, ça devrait être "moins par paresse que par l'obligation" / je trouve "par l'obligation à laquelle nous nous sentons tenus de s'y montrer enthousiastes" super lourd. A mon sens quelque chose comme "moins par paresse que par obligation de s'y montrer enthousiastes" sonnerait mieux (le "s'y montrer enthousiastes" me fait tiquer en l'état comme tu utilises "on pourrait" puis "nous nous sentons", à mon sens si le sujet est "nous" ça devrait être "moins par paresse que par obligation de nous y montrer enthousiastes).

  Depuis notre départ nous n’avons visité que des ruines. Par contagion on est en train d’en devenir nous-mêmes. Heureusement que le périple touche à sa fin.
  Grosses bises poussiéreuses.

 :D

  Safari super : Girafes, antilopes, hippopotames sont au rendez-vous. Hier, un des nôtres s’est fait bouffé par un lion, ça arrive quelquefois a dit le guide, c’est dommage, il était sympa.
  Je t’embrasse.  Un petit fauve qui t’adore.

j'aime moins

  On patauge dans la bouillasse du matin au soir. Il paraît que c’est normal à cette saison. Le bus s’est embourbé plusieurs fois encore aujourd’hui et nous avons dû pousser. On en a prit plein la tronche Sophie et moi,

on en a pris


En fait, certaines sont un poil exagérées et ça casse presque un peu l'effet, je trouve. Sachant que le but c'est de montrer des situations qui se passent réellement par opposition à ce qu'on écrit sur une carte, autant du genre être coincé 3 jours à Roissy je trouve que ça colle bien, autant se faire bouffer par un lion, moins.

Au plaisir de te lire !  :)
Chapart
27
Romans, nouvelles / Re : Orgueil et Préjugés (Jane Austen)
« Dernier message par Paloma le Hier à 14:38:16 »
J'adore comme tu as si bien décrit ce livre :coeur:

Orgueil et préjugés est sans doute l'oeuvre qui m'a le plus marquée quand j'étais adolescente, que ce soit par son ton ironique, ses répliques truculentes, ses personnages...
Tu l'a lu en anglais?

La description de cette société anglaise bourgeoise, avec ses nombreux codes et ses problématiques (qui semblent futiles au premier abord mais comportent des sujets grave, notamment la place des femmes à cette époque), est absolument passionnante;
Je te conseille la série de la BBC mentionnée plus haut, qui a su garder l'essence du bouquin (il y a aussi un film, mais je le trouve complètement en dessous de l'oeuvre originale).

Ravie en tout cas que tu aies pu trouver ton bonheur avec ce livre.   ;D
28
Textes courts / Re : Re : [Erakis] La bataille de Nargarone
« Dernier message par Bapt90 le Hier à 14:19:00 »
Yep moi aussi j'ai bien aimé ce "petit" texte, je trouve l'histoire accessible et ya plein de place pour s'étaler

Du coup on attend quand même les 4 textes avant de se lancer ? on peut rajouter des persos en gardant la cohérence de l'histoire, sans forcément partir sur la suite de ce texte ?

Oui on attend les 4 textes, enfin je pense.
Sinon oui normalement tu peux créer tes propres persos, villes ... tu es assez libre.
Je te conseille de lire le sujet Univers Collectif dans la Boîte à idées pour plus de détails.  :D
29
Carnets de bord / Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture )
« Dernier message par Samarcande le Hier à 14:14:51 »
Salut tout le beau petit monde de l'écriture ,

Week end pour l'instant pas trop productif niveau écriture.  J'ai du mal à me remettre dans l'ambiance,  sans doute parce que je suis à un moment où mon histoire se bloque un peu, du coup mon esprit se détourne et cherche plein d'autres trucs urgents à faire. Style reprendre un récit qui a besoin de modifs,  commenter des textes....
Je me rend bien compte que c'est une fuite en avant pour ne pas affronter les difficultés du texte présent. 
Je me console en me disant que commenter des textes, résoudre les soucis d'un autre texte, c'est mieux que rien.
Bon il reste encore un jour et demi avant la fin du Week end.

Niveau bleach: je  ne suis pas en train de regarder l'animé que j'avais vu il y a pas mal d'années,  quand il était introuvable en Italie et qu'il fallait telecharger les épisodes au petit bonheur la chance en espérant  trouver l'audio ou les sous-titres dans une des langues que je connaissais.  ( bleach en allemand sous titré  en espagnol c'est vraiment ouf). Là je suis dans le manga. Je finis la saga des Arrancar et je m'arrête, promis.  ;)
 

Sinon je lis vos extraits: Alan, j'aime beaucoup la ville que tu as imaginée, si hétéroclite et bariolée.  Et puis cette toute puissance du végétal sur l'humain :coeur:!

Zamy : te décourage pas. L'univers, c'est un projet énorme et c'est normal que ça pompe un peu tes ressources.

Persona: ton Dimitri est vraiment glaçant. 
Tu es en où sur ta nouvelle pour l'AT? Tu l'envoies? Je l'ai lue et c'est le prochain texte sur la liste de mes commentaires. Mais il me semble comprendre que tu l'as déjà remanié.

Moon: courage ça va se débloquer!

Et pleins de pensées aussi à tous ceux que je cite pas.



30
Textes courts / Re : [Erakis] La bataille de Nargarone
« Dernier message par Become le Hier à 14:13:35 »
Yep moi aussi j'ai bien aimé ce "petit" texte, je trouve l'histoire accessible et ya plein de place pour s'étaler

Du coup on attend quand même les 4 textes avant de se lancer ? on peut rajouter des persos en gardant la cohérence de l'histoire, sans forcément partir sur la suite de ce texte ?
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10

Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 20 requêtes.