Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 mai 2019 à 07:45:29

Le Monde de L'Écriture » Messages récents

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Textes courts / Re : Parapluie perdu
« Dernier message par Nathalie Marie le Aujourd'hui à 07:22:30 »
Merci Ashka pour tes commentaires qui vont assurément m'aider et que je vais reprendre pas à pas pour me corriger
Tes appréciations touchent également la récente plumette que je suis
merci infiniment d'avoir pris le temps de me lire et au plaisir d'un nouveau partage
2
Le petit salon / Re : [vote] Science-fiction idéaliste ou pragmatique ?
« Dernier message par Dot Quote le Aujourd'hui à 06:59:36 »
Salutations, l'ami !

Par-delà d'une nuit blanche s'achevant en ce jour qui point... une envie de participer à un endroit d'ici... et ho, un sujet sur la science fiction et son caractère indéniablement soudé de deux particules : Science & Fiction...

Personnellement, j'aime la branche que je considère comme tautologique qu'on dénomme 'Anticipation', ce qui équivaut à une spéculation consciente sur un avenir hypothétique. Néanmoins nous le savons : nous ne savons rien de l'avenir, et les pires scénarios comme les meilleurs orbitent ne serait-ce qu'au sein des Sciences prises à part, ou d'autant plus ou moins du côté des Fictions prises également de leurs côtés...

La troisième voix est l'entre-deux : la nuance.
En exemples de sciences-fictions dont on ne se défait jamais vraiment du caractère fantastique-fantasy :

- Star Wars : vaisseaux spatiaux VS Force (réalisme probable/ fiction imagée)

- Le monde vert : environnement post-humanité VS modalités de cet environnement (réalisme probable/ imagerie littéraire)

- Le tour du monde en 80 jours : dilemme méthodique VS époque technique (réalisme/ temporalité)

- Intelligence Artificielle : Mécanique VS Organique = morale (à nuancer)

- [...]

En bref, s'il s'agit simplement d'apposer technique à matière spéculative, je trouve qu'aucune des deux voies ne peut être traitée l'une sans l'autre, ce qui se fait par le biais d'une implication, à savoir le travail de l'idée inhérent à l'écrivain qui ne peut plus, en tous cas le pensé-je, se vouloir si objectif qu'il en serait absent de son travail... non, le littérateur comme le penseur, le journaliste comme le confessionneur, toutes les facettes de l'écrivain, et en particulier de celui de Science-Fiction, est de mettre une valeur d'imaginaire sur ce qu'il 'protodit'... ce qu'il dit en hypothèse plus ou moins libre.

C'est le rôle de ce qu'on appelait à une époque pré-SF, la morale...

Que faire avec l'intelligence probabiliste d'un robot ? demande Asimov par exemple... Jusqu'où la technologie remplace l'universel ? demande Lucas... Quelles limites notre gestion de l'environnement nous enferme dans le temps ? demande Jules Verne... Jusqu'où l'humain le restera, demande Aldiss...

Les exemples ne manquent pas pour se situer non pas sur la science qui fait de la SF une fiction ou l'inverse, mais sur ce que l'on ssouhaite emprunter de sa généalogie...

début XXième, et toute l'histoire du monde jusqu'à maintenant...

Un aspect psychosociologique est indéniablement à observer dans un livre que je ne peux citer mais que je trouvai il y a quelques mois dans la médiathèque de Besançon, et dont le but était de faire des liens entre le contenus des oeuvres SF en fonction de leur époque...

Personnellement, j'aime le côté science comme le côté fiction, mais je tente de modaliser la nuance, genre avec des applications de valeurs dans mon travail :

- l'humain et le temps dans Amortels, avec une vision personnelle et des choix qui m'impliquent...
- une arythmétique métaphysique dans Scalès, pareillement avec ce que je m'implique dedans...
- et autres trucs...

Alan, au plaisir !
3
L'Aire de jeux / Re : Miroir, ô mon beau miroir
« Dernier message par Alan Tréard le Aujourd'hui à 00:14:47 »
De défiance en haine sombrent les partis politiques contre les étrangers ;
Nous ne devrions pas oublier les leçons que nous a transmises l'Histoire.
4
Textes courts / Re : le petit jardin
« Dernier message par Eveil le Hier à 23:58:47 »
Ce texte ressemble à un "locus amoenus", un lieu idyllique, et on s'y sent bien comme dans un jardin tranquille.  :) 
5
Poésie / Re : vaisseau fantôme
« Dernier message par Ashka le Hier à 23:26:58 »
Merci pour ton retour ! :)
6
Textes courts / Corps (contenu explicite)
« Dernier message par Mystère le Hier à 23:22:59 »
Avertissement au lecteur : le texte qui suit porte la mention "contenu explicite" car il contient des éléments susceptibles de choquer la sensibilité des plus jeunes (contenu érotique).

Texte écrit sur consigne : texte érotique + une deuxième contrainte que vous pouvez essayer de deviner.

Spoiler
[close]
7
Poésie / Re : vaisseau fantôme
« Dernier message par Eveil le Hier à 23:22:05 »
"abri" est beaucoup mieux en effet, pour l'image, le son et le rythme

si tu ne mets pas de points, la première majuscule est superflue

c'est un joli poème sibyllin ;)
8
Poésie / Re : poème froissé
« Dernier message par Eveil le Hier à 23:16:57 »
bien vu, le premier vers était censé être tout seul, et ce n'est qu'ensuite que j'ai ajouté les deux vers suivants  :)
9
Poésie / Re : poème froissé
« Dernier message par Ashka le Hier à 23:01:22 »
J'aime bien" j'antan ta voix comme si c'était hier", c'est une accroche intrigante originale  :coeur:
Mais peut-être en effet ce premier ver ne se lie pas assez avec la suite ?

"mon visage est un braille où se pose tes lèvres aveugles", c'est très beau.

Merci ;)
10
Textes courts / Re : Le début d'une nouvelle aventure
« Dernier message par Loïc le Hier à 23:01:06 »
Yo

Citer
Il se souvenait avec une incroyable netteté les décombres grisâtres

il se souvenait des/rappelait les

Citer
Il se souvenait avec une incroyable netteté les décombres grisâtres, abrupts, aux formes diverses mais jamais accueillantes comme les pics aigus de la Vallée de la Mort.

Là tu dis que les pics de la vallée de la mort sont accueillants. C'est bien ce que tu as voulu dire ?

Ca fait beaucoup de majuscule dans tes deux premières lignes, tout de même.

Citer
de minuscules particules cependant visibles sous le rayon tamisé et jaunâtre du soleil qui essayait tant bien que mal de s’immiscer dans les moindres interstices laissés par l’enchevêtrement complexe et instable des débris écroulés.

Je trouve pas ta phrase très heureuse. Proposition dont tu fais ce que tu veux :

"une multitude de particules, minuscules mais visibles sous le rayon tamisé [...]"
La fin est dure aussi, sans reprendre son souffle.

Citer
La blessure qu’il avait reçue alors au flanc se ravivait à vif,

Je ne comprends pas à quoi renvoie "alors"

Citer
Il posa sa main si sèche que les rides naturelles en ressortaient d’autant plus creusé

creusées
la virgule est de trop

Citer
-   Merci mon ami.

répétition d'ami malheureuse

Citer
passer du monde chaotique de ses souvenirs au monde chaotique de la réalité.

pas mal. Le "comme pour" affaiblit peut-être la phrase

Citer
Il se leva avec les gestes lourds d’une personne dont le corps ne s’est pas reposé depuis longtemps. Les muscles gonflés, les os craquants, son corps ne réagissait que par l’instinct qu’il s’était forcé à forger et par ses années en tant que dresseur de haut niveau.

Tu peux éviter la répétition de corps en mettant que c'est lui qui ne s'est pas reposé : "les gestes lourd de quelqu'un qui ne s'est pas reposé"
"forcer à forger" n'est pas très beau je trouve

Citer
une seconde avant que lui ne fasse pareil sans que concertation n’eut lieu.

ça manque un peu de fluidité je trouve

Citer
Son visage arborait une face angélique, presque enfantine, souligné

soulignée
Mais si j'étais toi, je sauterai toute la partie "arborait une face" : le visage EST une face => son visage était angélique, presque enfantin, etc.

Citer
par ses courts mais bouclés cheveux blonds

courts et bouclés ne s'opposent pas, pourquoi le "mais" ?

Citer
couteau de combat et plaçant la lame aiguisée devant ses deux yeux noirs devenus féroces, les genoux fléchis, il se mit en position de combat.

répétition de combat

Citer
presque d’un ton de défi voire moqueur.

l'enchainement "défi voire moqueur" me gêne un peu.

Citer
inconnue aux vêtements beaucoup trop propres et neufs pour pouvoir vivre dans le même monde que lui.

"pour qu'elle vive"

Citer
rassembler tous les souvenirs

répétition

Citer
ses mains soient tâchées de sang.

tachées

Citer

-   As-tu vérifiée si personne ne t’as suivi ?

vérifié, t'a, suivie

Citer
-   Hein ? Dis-moi que t’as vérifiée !?

vérifié again

Citer
Avant même que ce dernier ne sorte un revolver de sa poche, Satoshi bondit en avant et d’un coup sec lui sectionna la main tout en criant à son compagnon déjà lancé à ses côtés :

Faut quand même un sacré couteau pour couper une main d'un coup.

La chute remplit son office de finir sur la révélation de l'univers ; c'est ptet un peu dommage que rien ne le laisse présager avant (il y a certes les prénoms, mais japonais et moi je ne connais que la vieille série, haha).
Mais en soit, ça manque quand même d'une fin.
J'ai trouvé le texte plutôt agréable à lire, sinon.
Pages: [1] 2 3 ... 10

Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.057 secondes avec 20 requêtes.