Le Monde de L'Écriture

Coin écriture => Poésie => Chanson & slam => Discussion démarrée par: Milla le 23 décembre 2019 à 01:35:02

Titre: P13 - La houle
Posté par: Milla le 23 décembre 2019 à 01:35:02
un poème, mais qui est finalement devenu une chanson d'où le "refrain" en décalé
La version audio sera écoutable quand l'anonymat se lèvera !  ;)
---> la voilàààà (https://soundcloud.com/user-166587154/la-houle), merci à Kwak pour cette cool interprétation  :coeur:


La houle


C’est pas la houl’ qui va m’fair’ peur
Ses haut, ses bas, ses grands séismes
Moi, pour me décrocher le cœur
Il en faut gros, du vandalisme

     Tu veux savoir, le moussaillon,
     Ce qui pourrait me noyer l’âme ?
     Mortifier ma min’ de crayon
     Me faire abandonner les rames ?

Faudrait des traverseurs de mer
À qui on défend le rivage,
Faudrait qu’il y ait des millionnaires
Pendant que des millions surnagent

Faudrait des peuples muselés
Qu’on assassine ou qu’on mutile,
Faudrait des cerveaux infectés
Par la routine et l’inutile

     Tu veux savoir, le moussaillon,
     Ce qui pourrait me noyer l’âme ?
     Mortifier ma min’ de crayon
     Me faire abandonner les rames ?

     Y aurait plus qu’à couler l’navire
     Passer par la planch’ les espoirs
     Pour que j’m’entrouille de l’avenir
     Tu veux savoir c’qui faut m'faire voir ?

Faudrait des exilés jetés
Sur une île bientôt coulée
Faudrait des océans poubelles
Et puis des cancers à la pelle

Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour tous, les espérances

     Tu veux savoir, le moussaillon,
     Ce qui pourrait me noyer l’âme ?
     Mortifier ma min’ de crayon
     Me faire abandonner les rames ?

     Y aurait plus qu’à couler l’navire
     Passer par la planch’ les espoirs
     Pour que j’m’entrouille de l’avenir
     Tu veux savoir c’qui faut m'faire voir ?

Faudrait qu’un montant de salaire
Change en fonction de l’entrejambe
Faudrait qu’on doive fair’ carrière
Jusqu’à plus tenir sur ses jambes

Faudrait qu’on possède le monde
Qu’on exploite ses habitants
Qu’on se complaise dans l’immonde
Ah, ça, ce serait du gros temps.

     Tu veux savoir, le moussaillon,
     Ce qui pourrait me noyer l’âme ?
     Mortifier ma min’ de crayon
     Me faire abandonner les rames ?

     Y aurait plus qu’à couler l’navire
     Passer par la planch’ les espoirs
     Parce que bon, voilà, pour l’avenir
     On risque pas d'se fendr’ la poire

Mais t’inquièt’, gamin, c’est mer d’huile,
Chacun sur sa tête a des tuiles,
Rien de ça ne peut arriver
On est des gens civilisés.
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: NourK le 25 décembre 2019 à 00:11:50
Super, j'adhère !

La lecture est très fluide mais prenante, avec le ton du narrateur, on plonge directement dans le grand bain  8)

En pinaillant, il y aurait cette strophe, qui râpe un peu :
Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Qu’les minorités doivent se prendre
Jamais les droits, que la violence
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Angieblue le 27 décembre 2019 à 16:27:24
Salut,

Je la trouve sympa cette chanson. Elle est bien construite, et j'aime beaucoup le refrain.
Les couplets aussi sont intéressants avec beaucoup d'ironie.
Sympa aussi la chute avec "mer d'huile" en opposition au "gros temps" qui, dans ton texte, est un peu le monde dans lequel on vit.
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 27 décembre 2019 à 16:41:56
Bonjour, NourK et Angieblue !

Merci de vos retours et impressions  :)

NourK, tu peux préciser ce qui râpe ? le "Qu'les" peut-être ? ou  l'excès de sons en K ? :\? J'essayerai d'arranger ça !

Et vous ne l'avez pas fait remarquer, mais je trouvais mon "y en faut du gros, du vandalisme "un peu lourd avec ses deux du, du coup je le change pour "il en faut gros, du vandalisme"  ^^

Merci de vos passages !
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: NourK le 28 décembre 2019 à 17:02:01
Bonjour,

ah oui désolée de ce manque de précision. C'est la tournure de la phrase qui m'a nécessité plusieurs relectures, surtout ce passage : "qu'les minorités doivent se prendre / jamais les droits".
On comprends sans souci "qu'les minorités doivent se prendre que la violence" - fâcheuse réalité - mais la première partie est moins claire à cause de la formulation (même si toute aussi vraie...). Peut-être que supprimer le "se" (de "se prendre") éclaircirait la 1ère partie sans trop ternir la 2de ?

En tout cas, j'aime beaucoup le parler de ton narrateur, ce qu'il exprime, ce qu'il dégage et ce qu'il incarne (oui oui, tout ça ! :) )
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 28 décembre 2019 à 17:33:07
ah mais oui c'est clair, "jamais se prendre des droits" c'est pas très fluide en effet  >< ><
j'y réfléchis et je modifie ça prochainement !

Citer
En tout cas, j'aime beaucoup le parler de ton narrateur, ce qu'il exprime, ce qu'il dégage et ce qu'il incarne (oui oui, tout ça ! :) )
merci  :coeur: :coeur:
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Lo le 03 janvier 2020 à 12:58:31
Salut !

C'est une version écoutable sur l'air d'Hexagone ? :mrgreen:
parce que le vocabulaire, les élisions, ça m'a fait penser à Renaud, et ça se récite vraiment facilement sur cet air-là.

Ses haut, ses bas, ses grands séismes
(:

Citer
Quand d’autres par millions, surnagent
un peu plus tiré par les cheveux comme tournure je trouve, je veux dire, dans le cadre oralisé de l'ensemble du poème je trouve ça moins fluide à lire/dire

Citer
Par la routine et l’inutile
si Renaud chantait ce serait sur ce vers que sa voix se fêlerait

Citer
     Pour que j’m’entrouille de l’avenir
     Tu veux savoir c’qui faut me faire voir ?
m'entrouille (: (et rigoureusement c'est : "m'faire voir")

Citer
Faudrait des océans poubelles
Et puis des cancers à la pelle
"et puis" me semble un petit peu en dessous du reste, la plupart du temps tu arrives à enchainer les idées sans cet effet d'addition, mais c'est un maxi-pinaillage

Citer
Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Qu’les minorités doivent se prendre
Jamais les droits, que la violence
j'ai du mal à comprendre la syntaxe du 3ème vers

J'aime beaucoup comme le thème de l'AT soudain pope dans le poème !

Dans l'ensemble j'ai vraiment bien aimé, bon j'avais la voix et l'air de Renaud derrière mais je trouve ça super bien mené. Le propos forcément pas grand-chose à dire dessus mais, contrairement à un autre poème qui accumule aussi les revendications, le tien m'a pas semblé creux. Je trouve ça habile de choisir la tournure en "ce qu'il faudrait", où on attend un message positif, et de la tournicoter dans l'autre sens comme tu fais, jusqu'à ce qu'elle dise "ce qu'il faudrait pour bien m'fair' chier, (...)".
Par contre je crois pas que t'aies besoin d'insister sur le thème dans le titre, et que tu pourrais en trouver un plus frappant.
Oooais merci pour ce poème !
Titre: Re : Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 03 janvier 2020 à 13:48:45
Salut Lo !

C'est une version écoutable sur l'air d'Hexagone ? :mrgreen:
parce que le vocabulaire, les élisions, ça m'a fait penser à Renaud, et ça se récite vraiment facilement sur cet air-là.
c'est complétement involontaire, mais en effet ! Pour tout dire, c'était un poème un peu plus court à la première écriture, avant que ça ne se transforme en chanson. L'intention au moment de ce premier jet était donc absolument sans air dans la tête !

Citer
Citer
Quand d’autres par millions, surnagent
un peu plus tiré par les cheveux comme tournure je trouve, je veux dire, dans le cadre oralisé de l'ensemble du poème je trouve ça moins fluide à lire/dire
oui c'est vrai (et il manque une virgule avant "par millions", c'est un peu saccadé... Je vais réfléchir...

Citer
Citer
     Pour que j’m’entrouille de l’avenir
     Tu veux savoir c’qui faut me faire voir ?
m'entrouille (: (et rigoureusement c'est : "m'faire voir")
absolument pour le m'faire, je change !

Citer
Citer
Faudrait des océans poubelles
Et puis des cancers à la pelle
"et puis" me semble un petit peu en dessous du reste, la plupart du temps tu arrives à enchainer les idées sans cet effet d'addition, mais c'est un maxi-pinaillage
je trouvais que ça passait bien, mais je vais aussi réfléchir à si je trouve mieux.

Citer
Citer
Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Qu’les minorités doivent se prendre
Jamais les droits, que la violence
j'ai du mal à comprendre la syntaxe du 3ème vers
oui, tu rejoins le comm précédent et depuis qu'on me l'a dit ça tourne en boucle dans ma tête, mais je n'arrive rien à trouver  :relou: Je pense que je vais modifier la strophe entière, je vais essayer de le faire aujourd'hui

Citer
J'aime beaucoup comme le thème de l'AT soudain pope dans le poème !
cool !  ^^

Citer
Dans l'ensemble j'ai vraiment bien aimé, bon j'avais la voix et l'air de Renaud derrière mais je trouve ça super bien mené. Le propos forcément pas grand-chose à dire dessus mais, contrairement à un autre poème qui accumule aussi les revendications, le tien m'a pas semblé creux. Je trouve ça habile de choisir la tournure en "ce qu'il faudrait", où on attend un message positif, et de la tournicoter dans l'autre sens comme tu fais, jusqu'à ce qu'elle dise "ce qu'il faudrait pour bien m'fair' chier, (...)".
Renaud avant sa mort :s
ça me fait très plaisir tout ça, je suis vraiment content que ça marche !

Citer
Par contre je crois pas que t'aies besoin d'insister sur le thème dans le titre, et que tu pourrais en trouver un plus frappant.
oui, j'avoue... à la base c'était "c'est pas la houle qui va m'faire peur", j'aimais bien pour un poème mais bworf pour une chanson. Y a "Faudrait" qui est omniprésent, mais bweurf.... "Vandalisme"? "La mer d'huile" pour jouer sur la chute ? une idée ?
 
Citer
Oooais merci pour ce poème !
merci à toi ! je reviens vite (j'espère) avec les modifs...

EDIT :
du coup, déjà, j'ai changé : (mais c'est peut-être encore améliorable :\?)
Citer
Faudrait qu’il y ait des millionnaires
Quand par millions d’autres surnagent
pas grand chose mais peut-être plus fluide ?

Citer
Faudrait qu’on doive encor’ défendre
La toléranc', l’égalité,
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour les minorités
j'aime pas "pour les" mais je trouve pas de formulation mieux  :'(
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Lo le 03 janvier 2020 à 20:17:27
Je suis pas trop convaincu par tes deux changements, pour le premier "d'autres" semble trop se rapporter à "millionnaires" je trouve (bien sûr on comprend que c'est pas le cas, mais ça me fait buter malgré tout)...
La nouvelle strophe je la trouve assez maladroite. Mais c'est nul et inutile ce que je raconte, parce que je sais pas trop quoi proposer de différent...
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 03 janvier 2020 à 21:06:26
c'est marrant, n'empêche, parce que c'est deux strophes qui m'auront fait galérer depuis le début
pour l'anecdote, à l'origine, avant de basculer de poème à chanson, elles étaient comme ça :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

et c'était pas fluide, mais je n'ai toujours pas trouvé le bon changement, on dirait !  :D

Faudrait des traverseurs de mer
À qui on défend le rivage,
Faudrait qu’il y ait des millionnaires
Pendant que tant d'autres surnagent / Pendant que des millions surnagent


Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour tous, les espérances


peut-être ?  :-\


Et pour le titre, pas d'avis ?

Citer
Mais c'est nul et inutile ce que je raconte,
pas du tout, ça me pousse à chercher encore !  :)
Titre: Re : Re : P13 - La houle
Posté par: Lo le 05 janvier 2020 à 13:55:09
Comme je te disais, j'aimais bien le tournicotis qui consiste à dire "faudrait", que si on détournicote ça veut dire "faudrait pas"... du coup c'est ça que j'ai eu comme idée de titre, "Faudrait pas", en genre de contrepied formel et de clarification, comme si le détournicotis achevait de confirmer l'engagement du poème euh, bon c'est ce qui m'est venu...

Et globalement, même si en effet cette fin de vers en "à" semble pas hyper maitrisée, j'aime bien la version originale. Hm...
"Faudrait qu'on en y soit encore
À s'battre pour l'égalité
La tolérance les droits d'abord
Tout c'qu'on r'fuse aux minorités" - tiens voilà mon petit premier jet pourri. Bien à toi :mrgreen:
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 13 janvier 2020 à 13:06:10
La fin des modifs approche...

Du coup j'ai modifié pour "Pendant que des millions surnagent" et gardé l'autre couplet tel quel parce que je trouve rien de vraiment satisfaisant.
Pour le titre, pareil, pas très convaincu... J'ai une ptite hésitation pour "Pour que je m'entrouille" ou "L'entrouille", mais bworf... si y a un deuxième tour pour ce texte, je verrai à ce moment là !

Merci de tes avis et conseils, Lo ! Merci à tous les commentateurs d'ailleurs  :)
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: NourK le 14 janvier 2020 à 21:26:55
Salut,

désolée je réponds tard :

"Faudrait des traverseurs de mer
À qui on défend le rivage,
Faudrait qu’il y ait des millionnaires
Pendant que des millions surnagent"

j'aime bien la répétition de million, qui accentue l'horreur de la situation.
Peut-être que "lorque des millions surnagent "allègerait la diction du vers

"Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour tous, les espérances"

j'aime beaucoup cette tournure, et par rapport à d'autres propositions, je trouve plus pertinent de parler de "tous" plutôt que des minorités (souvent malgré elles, l'arbre qui cache la forêt...).

Pour le titre, "R.A.S. sous la houle" ?
Logiquement, je crois qu'on devrait plutôt dire "sur" la houle ou "dans" la houle, mais ça sonne 'achement moins bien !
Après "R.A.S." est un terme militaire à la base ; pas grand chose à voir avec le lexique marin.
... ou "Pas peur d'la houle" ?
Rien trouvé de mieux, désolée, la houle renvoit d'elle même à une image :)
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 15 janvier 2020 à 00:09:58
Merci de ton repassage !  ^^

comme je suis en octosyllabe, je vais garder "Pendant que des millions surnagent"

par contre, du coup j'adopte
"Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour tous, les espérances"

Pour le titre... je ne sais pas  :/
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Ariane le 18 janvier 2020 à 22:58:17
Bonsoir,

Sur la forme : j'ai aimé, dans le sens où le style me semble en parfaite adéquation avec le format choisi. (J'aime beaucoup "j'm'entrouille" ^^ !). Aucun passage particulier ne m'a fait butter, il faut dire que je ne suis pas en mode "relecture minutieuse", mais je me suis facilement laissée porter.

Sur le fond : bizarrement, c'est sur le fond que j'ai été un peu + frustrée : je me sens en accord avec les problèmes dénoncés, mais ce côté "balayage large" me semble du coup manquer de profondeur. J'aurais préféré qu'un sujet précis emporte la plume du narrateur. Ces thèmes, on les voit abordés un peu partout, dessins, caricatures, réseaux sociaux... J'aurais préféré que le marin s'attarde sur ce qui concerne la mer, ou mieux (à mes yeux bien sûr !), sur une seule chose précise (le deuxième couplet en ce sens m'avait beaucoup touchée ; puis son propos m'a semblé dilué dans le flot du reste). C'est peut-être mon fonctionnement personnel mais je me serais sentie davantage impliquée, et le propos aurait pu gagner en profondeur, en originalité dans la façon d'aborder le thème choisi, etc. Peut-être aussi que le listing de tout ce qui va mal a tendance à provoquer chez moi une sensation d'accablement, l'impression d'un jugement négatif déjà mille fois exprimé concernant la connerie humaine ; alors qu'approfondir un point précis me semble davantage porteur de solution, ou au moins d'un message d'empathie ou bien de sensibilisation.
Bon, ce bémol était très long à exprimer, mais il ne prend pas toute la place pour autant ! Et la chanson dans l'ensemble m'a plu, j'ai pu me représenter assez bien le personnage et son amertume.

Merci pour le partage.
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Helbert le 19 janvier 2020 à 04:45:13
J'ai adoré le langage et l'efficacité, j'ai beaucoup moins aimé le côté superficiel du message politique.
Personnellement, je trouve que de s'aventurer du côté de la politique et de ce qu'on appelait la littérature "engagée", c'est beaucoup plus casse-gueule que ce qu'on pense au départ. C'est qu'en plus d'être bon poète, il faut avoir quelque chose de vraiment original et intéressant à faire passer comme message politique, et ce n'est pas le cas dans la très grande majorité des cas - incluant ici.
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 20 janvier 2020 à 10:26:27
Salut Ariane et Helbert !
Merci pour vos passages de dernières minutes et vos remarques !  ^^

Citer
Sur la forme : j'ai aimé, dans le sens où le style me semble en parfaite adéquation avec le format choisi. (J'aime beaucoup "j'm'entrouille" ^^ !). Aucun passage particulier ne m'a fait butter, il faut dire que je ne suis pas en mode "relecture minutieuse", mais je me suis facilement laissée porter.
Citer
J'ai adoré le langage et l'efficacité,
Cool ! Mine de crayon rien, c'est déjà une base importante !  :)

Sur le fond, pour préciser mon intention, c'est plutôt le portrait d'un sentiment d'absurde et de tristesse qu'une volonté de littérature engagée. Par exemple, il n'y a aucune solution proposée (dans tous ces faudrait y en a pas un pour dire ce qu'il faudrait faire  :D) ni aucun moment où la complexité du monde, les enjeux politiques etc sont abordés. C'est plutôt une addition de photographies aberrantes pour livrer un ressenti du genre : "quelle que soit la complexité de ce qui a pu mener à tout ça, le résultat reste ce qu'il est et n'est pas justifiable". Et ce marin à qui il en faut beaucoup pour s'entrouiller, il se sent drôlement impuissant. Je crois que c'est ce ressenti là qui voulait sortir de ma caboche dans ce texte.
Du coup je crois comprendre que vos attentes étaient différentes, + de fond fin et poussé.  Je comprends.


En tout cas merci à tout le monde ! Vos appréciations amènent ce texte au tour final  :)
 
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Tida le 21 janvier 2020 à 22:23:46
Bonjour,

très jolie chanson. Naturellement, on prend le rythme. En effet, un petit côté Renaud par moment ;)

Juste une petite accroche sur le 4ème vers :
Il en faut gros, du vandalisme

Bravo et merci !
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Ariane le 25 janvier 2020 à 21:47:18
Citer
Sur le fond, pour préciser mon intention, c'est plutôt le portrait d'un sentiment d'absurde et de tristesse qu'une volonté de littérature engagée. Par exemple, il n'y a aucune solution proposée (dans tous ces faudrait y en a pas un pour dire ce qu'il faudrait faire  :D) ni aucun moment où la complexité du monde, les enjeux politiques etc sont abordés. C'est plutôt une addition de photographies aberrantes pour livrer un ressenti du genre : "quelle que soit la complexité de ce qui a pu mener à tout ça, le résultat reste ce qu'il est et n'est pas justifiable". Et ce marin à qui il en faut beaucoup pour s'entrouiller, il se sent drôlement impuissant. Je crois que c'est ce ressenti là qui voulait sortir de ma caboche dans ce texte.
Du coup je crois comprendre que vos attentes étaient différentes, + de fond fin et poussé.  Je comprends.
Je pense pas que ce soit une question d'attentes différentes, parce qu'en ouvrant les poèmes du Mout, j'en avais pas tellement, d'attentes. C'est surtout que ces "photographies aberrantes" je les ai vues sous mille formes, dessins tableaux BDs chansons textes... Si on n'approfondit pas, il me semble que cette histoire je l'ai déjà lue partout. Par contre, là où j'ai aimé cette chanson, c'est pour son personnage principal ; j'ai eu l'impression de bien le "sentir" ; et ce personnage à lui seul m'a permis de trouver qqch de plus personnel au texte. En effet on ressent sa détresse, sa perplexité amère. Pour résumer je dirais que pour moi le fond est vu et revu mais la forme m'a permis d'apprécier quand même.
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Claudius le 26 janvier 2020 à 21:25:16


J'aurais du mal à apporter un commentaire après tout ce qui a été dit.

J'ai bien aimé la forme, même si parfois trop d'élisions me perturbent un peu.

Pour le fond, que dire de plus qui n'a été dit. C'est original en tout cas, ça apporte un peu de pep à l'AT et j'aime bien. J'espère l'entendre aussi !

 :mrgreen: :mrgreen:
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Léilwën le 02 février 2020 à 20:17:02
Salut Mout,

N'étant pas amatrice de poésie, je passe juste faire des remarques de forme (et ne voterai donc pas pour la poule de poèmes)... et je n'ai rien trouvé à redire ;)

Bonne chance ! :mafio:
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: gage le 05 février 2020 à 21:25:37
Salut Mout !

J'espère que ce qui suit ne me fera pas passer pour pisse-froid. N'y vois surtout qu'une affaire de goût, pas de jugement.

Je dois avouer que j'ai beaucoup de mal, à la lecture, avec les textes de chansons. Les élisions leur donnent un côté maladroit et familier. Ton texte s'avère, en plus, contestataire, et je ne peux t'en vouloir pour le message, mais la chanson pamphlétaire n'est pas un truc que je kiffe tout à fait.

Nombre de commentaires ci-dessus montrent que ton poème est efficace, alors j'ai moins de remords à n'avoir pas trop apprécié.

Je te souhaite bonne chance, petit Mout, à une prochaine fois !


Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 06 février 2020 à 09:05:39
Merci Tida, Claudius, Léilwën et Gage de vos passages et ressentis !  :)
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Lo le 15 février 2020 à 13:52:19
Salut Mout !

     Pour que j’m’entrouille de l’avenir
:coeur:

Citer
Faudrait des exilés jetés
Sur une île bientôt coulée
Faudrait des océans poubelles
Et puis des cancers à la pelle

Faudrait qu’on doive encor’ défendre
L’égalité, la tolérance
Que la violence réduise en cendres
Les droits pour tous, les espérances
et Faudrait des strophes poubelles ?
 :mrgreen: oh c'était facile haha, et j'aime la majorité de la première strophe (de cette citation), c'est juste que les "cancers à la pelle" me semblent assez parachutés, ils ont pas grand rapport avec le reste de strophe assez homogène. Et la strophe d'après, elle me semble un peu trop abstraite dans sa formulation. Mais il faut dire que tu avais proposé pas mal de versions de cette strophe-là et que dorénavant je la vois comme un éternel brouillon chiffonné, tu sais ce moment où les coups de gomme menacent de trouer le papier, et où l'effaceur fait peler les interlignes... Donc c'est hyper subjectif, m'écoute don' pas.




Citer
     Y aurait plus qu’à couler l’navire
     Passer par la planch’ les espoirs
     Parce que bon, voilà, pour l’avenir
     On risque pas d'se fendr’ la poire
"Parce que bon voilà" c'est du foutage de gueule de remplissage d'octosyllabe ! (et d'ailleurs il faudrait écrire "Parc' que bon, voilà, pour l'av'nir")

Citer
Mais t’inquièt’, gamin, c’est mer d’huile,
J'aime beaucoup ce vers, ce "mer d'huile", et puis "t'inquiète gamin" ça me rappelle L'Appareillage (texte 33 du Mout) <3

Voilà pour la relecture. Quelques accrocs mais je lui trouve son charme, à ce texte, merci pour lui !
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 17 septembre 2020 à 11:48:26
Yop !

écoutable maintenant que l'anonymat est levé, la version de la chanson merveilleusement mise en musique, jouée et chantée par Kwak  :coeur: :coeur: :coeur: (merciiii encore)
C'est ici pour écouter !! (https://soundcloud.com/user-166587154/la-houle)
Titre: Re : P13 - La houle
Posté par: Doctor Grimm le 30 octobre 2020 à 14:59:17
Millaaaaaaaaaaaaaaaaaaa :coeur: c'est toi ma première ligne du Bingo MDE !

J'ai beaucoup aimé ta chanson, l'ironie et la gouaille de ton marin d'eau-vive, les engagements qu'elle prend, la métaphore de la tempête... C'est vrai que comme toujours quand je lis un texte de chanson j'avais un peu de mal à me l'imaginer en musique (et parfois du coup je trouve que le rythme est un peu monotone à la lecture, mais c'est ma faute, c'est par défaut d'imagination), et du coup l'interprétation de Kwak a encore ajouté un plusss à mon enthousiasme déjà bien grand  :huhu:

Trop chouette ! Merci beaucoup o><o


Titre: Re : Re : P13 - La houle
Posté par: Milla le 30 octobre 2020 à 15:07:01
Millaaaaaaaaaaaaaaaaaaa :coeur: c'est toi ma première ligne du Bingo MDE !
ahah cet honneur !  :coeur:

Citer
J'ai beaucoup aimé ta chanson, l'ironie et la gouaille de ton marin d'eau-vive, les engagements qu'elle prend, la métaphore de la tempête... C'est vrai que comme toujours quand je lis un texte de chanson j'avais un peu de mal à me l'imaginer en musique (et parfois du coup je trouve que le rythme est un peu monotone à la lecture, mais c'est ma faute, c'est par défaut d'imagination), et du coup l'interprétation de Kwak a encore ajouté un plusss à mon enthousiasme déjà bien grand  :huhu:

Trop chouette ! Merci beaucoup o><o
Merci beaucoup, je trouve aussi que le texte fonctionne mieux quand on l'entend. Contente que ça t'ait parlé en tout cas  :)