Le Monde de L'Écriture

Salon littéraire => Salle de lecture => Romans, nouvelles => Discussion démarrée par: Soww'el le 06 mars 2007 à 18:18:30

Titre: L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Soww'el le 06 mars 2007 à 18:18:30
Alors, je suis sûre que vous connaissez tous cette série : L'Epée de Vérité, de Terry Goodkind...
Vous avez lu les premiers tomes ? Vous en pensez quoi ? Les avis sont très partagés, certains disent que ce n'est pas bon... la presse, elle, dit : « Ce roman va tout balayer sur son passage, comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60. »

tome 1 : La Première Leçon du sorcier
tome 2 : La Pierre des larmes
tome 3 : Le Sang de la Déchirure
tome 4 : Le Temple des Vents
tome 5 : L'Âme du feu
tome 6 : La Foi des réprouvés


Alors, alors... pour ma part je n'ai lu que les deux premiers, bon je n'ai pas trouvé ça "génial" mais c'était sympa à lire, divertisant, et je continuerai bien !


Tome 1 : La Première leçon du sorcier

Résumé : Jusqu’à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes de ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt. Elle ne consent à lui dire que son nom : Kahlan. Mais lui sait déjà, au premier regard, qu’il ne pourra plus la quitter. Car désormais, le danger rôde en Hartland. Des créatures monstrueuses suivent les pas de l’étrangère. Seul Zedd, son ami le vieil ermite, peut lui venir en aide… en bouleversant son destin. Richard devra porter l’Épée de Vérité et s’opposer aux forces de Darken Rahl, le mage dictateur. Ainsi commence une extraordinaire quête à travers les ténèbres. Au nom de l’amour. A n’importe quel prix.

(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2FGoodkind1NEW.jpg&hash=ddc697f2205d482ca14b79af549ba98695dfd890)

Les autres couvertures :

(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2FGoodkind2.jpg&hash=d106c63442ff8059154937ee20c53484338af416)  (https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2Fgoodkind-dechirure-g.jpg&hash=a143beb643dfd2d61458dac3ee71ee173faa53b3)  (https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2Ftempleg.jpg&hash=2741b99e6bd4ebf37e7f6ee52e74fa5f98f57aa2)
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2FAme-du-feug.jpg&hash=7a0c4788bf89500b4d0bc4b287ab5f3481fdadcd)   (https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fimages%2Flivre%2FCouvGoodkind6maxi.jpg&hash=5c5e6a67c64855eee3c27b4dc0e21f3e1efbb672)

Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Lo le 06 mars 2007 à 19:50:51
La couv' du 5 est magnifique... mais son illustrateur surdoué (Keith Parkinson) est mort d'une leucémie l'année dernière, et à partir du 6 elles sont archi-moches...
[En fait, je crois que ce n'est pas lié, juste un changement d'édition outre-atlantique]


Bon bon... petite rectificiation : ce n'est pas la presse qui dit Ce roman va tout balayer sur son passage, comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60, mais Marion Zimmer Bradley ;) L'écrivain des Dames du Lac, entre autres. D'ailleurs, c'est une meilleure référence qu'un quelconque magazine :)



Voilà. Maintenant, passons à mon point de vue 8)


J'aime pas. Mais alors, pas du tout. Jtrouve ça super mal écrit. L'intrigue est classique, archi-classique : une fois qu'on connaît le premier tome, on les connaît tous... "Richard et Kahlan sont heureux, mais ils sont séparés par les terribles évènements qui risquent de faire sombrer le monde dans le chaos. Pour tenter de rétablir l'ordre, Richard et Kahlan devront faire de nombreux sacrifices."
Y a 11 tomes prévus (10 parus aux USA), jtrouve ça bien commercial. Y a beaucoup de baratin pseudo-philosophique, en plus. Peut-être que Goodkind avait calculé ça comme un point fort de sa série, mais c'est mal exploité et ça passe pas... qu'il s'inspire de Hobb.
Et je vais recycler un bout d'un autre de mes avis sur la série :

La crise de sadisme de Goodkind à la fin du 1 est particulièrement horripilante : "Richard souffrait. Richard souffrait encore. Richard souffrait encore. Richard souffrait toujours. Richard souffrait atrocement. Richard ne pensait pas qu'il puisse atteindre un tel niveau de souffrance. Richard souffrait de plus en plus. Richard sondait des abîmes de souffrance. Richard n'en pouvait plus de souffrir. Richard souffraaaaaiiiiiit. Richard ne parvenait plus à penser tellement il souffrait." Mais Terry gribouillait, et ça dure 60 pages...

Pfiou, entre Terry Goodkind et Terry Brooks... heureusement que Terry Pratchett est là ;)



Mon avis venait du coeur :P
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Marygold le 06 mars 2007 à 21:08:14
je n'osais trop rien dire, sachant que la tornade Loredan ne tarderait pas à passer !! ;)

Personnellement, je ne m'imiscerai pas dans les prochains débats : je ne l'ai pas lu !! Mais c'est vrai que j'en avais entendu parler comme d'une référence en fantasy. :)
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Soww'el le 06 mars 2007 à 21:56:13
Loredan a raison de s'exprimer ! Je sais bien que les avis sont très mitigés sur le sujet je voulais justement savoir quel était le point de vu des membres l'ayant lu !
Cette série était bien annoncée comme une référence (apparement c'est le cas aux USA) mais finalement elle ne plait pas à tout le monde !
Moi je dis juste que ça se lit, plus ou moins bien par moment... en tout cas les divers passage où Richard souffre ne m'on pas génée ! C'est quelque chose que chaque personne ressent un jour ou l'autre dans sa vie (moral ou physique)...
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Lo le 07 mars 2007 à 14:13:31
Brrr, j'espère que personne de nos membres ne souffrira avec une telle intensité et une telle longueur ! ;D

Moui, en fait, c'est un peu le SMIC de la fantasy :P Bonne dose de stéréotypes (personnages, intrigue), cycle long, répétitions. Quasi absence de style.

Mais sinon, j'avoue que j'ai dévoré le premier tome. On peut apprécier quelque chose de médiocre ! [sauf, peut-être, Wind :D ;)] Mais quand la chose médiocre se répète à longueur de tome, on s'en lasse...

Pour moi, c'est de la paralittérature. Argh, je m'imagine d'ici les "grandes critiques littéraires" s'esclaffer : "De quoi vous plaignez-vous ? Ce genre tout entier est de la paralittérature !" >:( >:( >:( Ca me met HORS DE MOI, ces réactions stupides, ignorantes et qui croient détenir le savoir absolu >:( Méprisant ce qui est éloigné de leurs conceptions étroites de tel ou tel art...

Oups, 'me suis laissé emporter dans un beau hors-sujet^^
L'Epée de Vérité, donc ? Ah ben j'ai fini.
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Lo le 25 avril 2007 à 13:26:28
Rhalàlà, en tout cas, un des grands mérites de cette série, c'est son illsutrateur ! :) Enfin, maintenant il est mort, mais bon...
Souvenirs à Keith Parkinson :)


L'Epée de Vérité, tome 5
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fwww.bragelonne.fr%2Fmedia%2Fepee_t5_1440900.jpg&hash=8d3e903f074ce171067aaf7dcc81f758da5e2be4)
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Leia Tortoise le 10 mai 2007 à 23:15:49
Aahhh, l'Epee de Verité...

Après Bilbo le Hobbit, ça a été l'un de mes premiers contacts avec la Fantasy.
Pendant très longtemps, j'ai cru qu'il n'existait que le premier tome.

Et l'an dernier j'ai appris qu'il y en avait un 2°, je me le suis fait offrir à Noël et j'ai découvert qu'il y en avait 6  :P

Autant j'avais beaucoup aimé le premier, très certainement parce que j'en étais à mes débuts et que je ne connaissais pas encore les grands thèmes de la Fantasy, autant moi aussi j'ai du mal avec la suite.

Pour l'instant je n'en suis qu'au tome 3, et j'ai l'intention de lire les suivants je pour voir, à moins que je décroche vraiment entre-temps, mais déjà il y a une chose que je n'aime pas trop dans la fantasy, c'est cette exagération de destins particulièrement durs (je l'ai aussi trouvé dans l'assassin royal de hobb), et donc Terry Goodkind en fait malheureusement partie.

C'est dommage, parce que je trouve que son style est plutôt bon, que les personnages sont bien construits, qu'il y a des bonnes idées...

Mais je vais quand même essayer de lire la suite, rien que pour savoir ce qui se passe après  :)

Et les illustrations, je suis tout à fait d'accord avec vous!!
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Khyril le 18 mai 2007 à 17:56:43
c'est vrai que cela ne tape du grand niveau, mais personnellement j'aime beaucoup. J'ai deja lu les 4 premiers tomes, et je fait une petite pause avant de me mettre au 5eme réellement.

Je trouve tout de même aussi que les destins des personnages sont vraiment dur, comme si on avait décidé de leur affliger tout les déboires du monde, et ce juste pour le plaisir !!!  :o

Mais bon, c'est du "très classique".... 11 tomes c'est vraiment poussé et vraiment commercial ! Au fait je ne sais pas si vous êtes au courant mais Sam Raimi - Spiderman et autres - à signé pour réaliser une mini-série sur le premier tome. Début du tournage depuis le début de l'année !!!!
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Lo le 18 mai 2007 à 18:46:31
Du moment que ce genre de bouquins ne décrédibilise pas la fantasy, ça n'me gêne pas. M'enfin je n'le conseillerai pas à quelqu'un qui commence à peine sans lui préciser que le style de Goodkind ne reflète pas du tout le niveau général des bouquins de fantasy...

Mais bon, il peut exister des cycles de 11 tomes ou plus qui ne soient pas commerciaux... là, c'est simplement que le lecteur a la désagréable impression de se faire embarquer toujours dans la même histoire...
A chaque fois un peu plus sadique sombre, j'vous l'accorde.
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Kailiana le 18 mai 2007 à 18:53:40
N'empêche, j'ai réussi à prêter le premier tome à un ami en lui disant uniquement "ça, c'est de la fantasy bateau et bateau et ... *hem, ce qui suit n'est pas forcément très ... heu ... voila*" et ... il l'a lu  :D
avec le commentaire suivant : "oui, j'ai lu, je ne te demanderais pas la suite, en plus je sais que tu ne l'as pas  :-°

En résumé non virulent : j'ai lu le premier, je n'ai pas aimé, j'ai abandonné. Si j'en dis plus, je vais faire un post super long qui n'en vaut pas la peine, mon avis rejoint celui de Loredan  :-°
Titre: Re : L'Epée de Vérité - Terry Goodkind
Posté par: Alhena le 02 août 2007 à 10:16:43
Moi je l'ai lu et franchement j'ai bien aimé... J'avais hate de lire les autres, mais je ne me sens pas le courage d'avaler les 1o tomes suivants s'ils sont comme vous les décrivez  ???
Pour ce qui est de Keith Parkinson, je me joint à vos appréciations!
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 17 août 2008 à 16:53:25
Je n'ai que survolé vos avis, parce que que je n'ai fait que commencer le tome 1, et que je craignais les spoilers. D'ailleurs, d'habitude, je ne viens presque jamais sur le topic d'un livre que je n'ai pas terminé. Mais là, cette lecture m'a tellement... "bouleversée" ^^ que j'ai eu la curiosité de voir ce que vous en pensiez, parce que j'en avais souvent entendu parler, et que j'avais jamais lu de critique dessus.

C'est un livre assez unique, le seul ou presque que je lise avec autant de fascination : chaque paragraphe est une surprise : comment peut-on atteindre autant de nullité ?
Bon, je suis un peu agressive dans ma critique, certes. Je ne voudrais vexer personne, et je n'ai lu que 4 chapitres.

Mais franchement, c'est mal écrit, non ? Je ne parle pas de lourdeurs de style, qui peuvent s'effacer derrière une bonne intrigue, comme dans Le Vent de feu. Ni même des contestes (visiblement involontaires) de langage qui font bizarre, du genre la grosse brute qui sort "je me plais à le compter de mes intimes", et le narrateur qui fait suivre une description limite recherchée par "Richard se fichait complètement de ceci" (déjà, un livre dont le héros s'appelle Richard, j'ai du mal XD Mais bon, c'est qu'il mini-détail ^^). Je ne parle même pas des lourdeurs du contenu, le narrateur nous précisant 36 fois la même chose, qu'on aurait pu comprendre par nous-mêmes avec un minimum de jujeotte (oui, parce que si en pleine bagarre, le héros se jète de côté, on comprend bien que c'est pour échapper à un agresseur et pas pour s'entraîner pour le prochain balais russe du coin...).

Je parle du fait que, parfois, je ne comprends pas ce qu'il veut dire, tout bêtement. J'ai eu beau relire trois fois la phrase "Les éléments du toit en ardoise, disposés suivant des inclinaisons et des angles différents, s'emboîtaient selon une géométrie complexe, une arête composée de petits carreaux de verre laissant entrer la lumière dans le hall ", je n'aarrive toujorus pas à visualiser. Bon, là le problème vient peut-être de moi. Mais dès le premier chapitre, il m'est arrivé de réqaliser trois bons paragraphes après ce que le héros avait fait. Sans compter qu'on n'est absolument pas dans l'histoire. Le héros a des réactions qu'on ne saisit pas du tout (pourquoi est-il absolument paniqué en voyant quatre hommes marcher dans les pas d'une illustre inconnue ?), ou manque d'une réaction logique (son frère agresse devant lui la femme pour qui il a eu le coup de foudre, et tout ce qu'il pense c'est quelque chose comme : "oh ben ça alors ! je savais pas qu'il était si rustre avec les dames !). 

Le summum, c'est quand même le discours du frère du héros. Peut-être que j'ai manqué quelque chose, ou que ça va être expliqué par la suite. Mais pour le moment, voilà ce que j'ai lu : le frère fait un grand discours pour la paix, mais propose de centrer son action sur un autre point, à savoir... le feu. Oui, parce que beaucoup de gens ont perdu des familiers à cause du feu, comme le héros. Et le frangin ne parle pas de mesures de protections, ou d'insécurité, ou d'un risque naturel voire magique. Non, il propose juste de lutter contre le feu, comme ça. Et ça fait sourciller personne : l'assemblée est super émue après trois paragraphes d'un discours que j'ai failli sauter, et les personnages ont les larmes aux yeux. Et là, le lecteur lève les yeux de son livre, et se demande franchement : mais pourquoi je suis en train de lire ce machin ?

Sinon, l'histoire a l'air on ne peut plus banale, mais ça ne me dérange pas : on peut faire du classique très agréable à lire, à mon avis...

Bref, je reviendrais poster un avis plus définitif quand j'aurai fini le tome 1...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Marygold le 17 août 2008 à 17:05:39
;D Mil', c'est sûrement pas le but, mais tu me donnes envie de lire ce bouquin !! ;D

Plus sérieusement, pour ce qui est du style, parfois c'est aussi la traduction qui est maladroite (mais on ne peut pas tout lui mettre sur le dos, c'est évident).
Mais sinon, une personne étrangère à ce forum et ayant à peu près les mêmes goûts que moi (au moins lorsqu'il s'agit de lecture rapide et sans prise de tête) me l'a vivement conseillé, alors je ne sais pas trop quoi penser ^^
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 18 août 2008 à 16:29:05
Mil', tes impressions rejoignent assez bien l'opinion générale...

Pour ma part, j'avais bien aimé le tome 1, mais parce que c'était un des premiers livres de Fantasy que je lisais et je ne l'ai jamais relu depuis, j'aurais certainement un oeil très neuf et complètement différent si je le relisais maintenant...
Et par contre, j'ai lu le tome 2 il y a un ou deux ans et l'avais trouvé horriblement médiocre, avec pas mal de tournures maladroites ou incohérentes comme tu le fais remarquer, et surtout des clichés énormes assez lourds à digérer...

Mais pour en revenir au tome 1, ça fait trop longtemps que je l'ai lu pour m'en souvenir avec précision, mais je sais que j'avais bien aimé les personnages, surtout Zedd et Adie que tu n'as peut-être pas encore rencontrés, ainsi qu'une anecdote avec le fromage  :P
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zacharielle le 19 août 2008 à 17:23:21
On en sort vite, t'inquiète pas, je me souviens plus de rien sauf que c'était naze. Je crois que j'ai lu les deux suivants pour vérifier si c'était VRAIMENT indigeste, la réponse est OUI.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 21 août 2008 à 14:26:14


Hihi, j'aime ce topic :coeur:


 :mrgreen:


Citation de: Mary
Plus sérieusement, pour ce qui est du style, parfois c'est aussi la traduction qui est maladroite (mais on ne peut pas tout lui mettre sur le dos, c'est évident).
Non, pas d'accord. Ils sont quand même vachement consciencieux chez Brage', je trouve. Je me souviens que quelqu'un avait mis en signature (sur les Rivages) une citation VO de L'Epée de Vérité, et c'était une horrible répétition d'auxiliaires ou j'sais plus trop quoi xD Je pense que, la plupart du temps, les traducteurs essaient au contraire de rattraper comme ils peuvent le niveau du bouquin.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 31 août 2008 à 11:32:36
Bon,  j'ai hésité à poster ça dans la rubrique ciné, mais...
Premièr poster pour Légende of the Seeker, série adaptée de l'Epée de Vérité - d'où ont-ils sorti ce nom, on cherche toujours...)

(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg171.imageshack.us%2Fimg171%2F7297%2Flegendoftheseekergalol2.th.jpg&hash=54d20f51cd4106f35924bbb4213e89cc7d8a9bab) (http://img171.imageshack.us/my.php?image=legendoftheseekergalol2.jpg)

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement j'ai l'impression que ça va être très fidèle au bouquin... Admirez le regard Perdu-Dans-Le-Lointain™ et la pose Partons-Ensemble-Pour-De-Nouvelles-Aventures™...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 31 août 2008 à 11:53:55
LOL

C'est, comment dire ... fidèle au livre ?  :mrgreen:
Le pire c'est que ça me donne envie de le voir. Pas au premier degré, bien sûr, mais tout de même c'est une bonne campagne de pub je trouve ...  :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 31 août 2008 à 11:55:36
Mdr, la pause ! Remarquez, bizarrement, ça colle vraiment à l'image que j'en avais dans le livre, pour une fois !
Peut-être qu'en film, ça rendrait pas mal : un petit film distrayant mais sans plus (alors qu'en livre, c'est 600 pages qu'il faut s'avaler...)
Pour le titre, peut-être que Seeker traduit Sourcier (enfin l'inverse), en ce sens, la Légende du Sourcier, ce serait logique...

J'en suis approximativement à la page 160, et... je n'ai pas changé d'avis : mal écrit (j'ai arrêté de compter les phrases que je dois relire pour les comprendre... Il faudrait que l'auteur/traducteur se mette dans la tête qu'une colonne, c'est vertical, par exemple, et que le lecteur ne ressent pas un besoin viscéral de savoir dans quel ordre les personnages marchent dès qu'ils prennent la route) très cliché,... Mais bon, on s'y fait, ça se laisse lire, ce n'est pas une torture permanente...
N'empêche qu'autre chose me chifonne, même si j'attends le mot de la fin pour me prononcer : la morale du livre. Pour l'instant, c'est un peu Zedd qui détient la vérité, la leçon existencielle à dispenser, bref. Or, dans son discours (accepté comme vrai par Richard, et par les événements du livre), il faut savoir se laisser envahir par la colère, car c'est la seule façon de ne pas souffrir et de pouvoir vaincre le méchant. La mort d'un seul est préférable à la la défaite face au méchant - méchant qui ne l'est que question de point de vue - et il faut accepter l'idée de tuer pour servir cette cause.
Traduction = Richard a tort au début, quand il arrive à se contrôler à tel point qu'il n'agit jamais de façon irréfléchie sous l'influence de la colère. Et la fin justifie les moyens : tous les moyens sont bons pour détruire le méchant, quitte à devenir soi-même un tueur.
J'aime pas du tout cette morale.
Certes, il se peut que la fin revienne là-dessus, avec par exemple Richard qui se dit : non, la colère c'est pas bien finalement... Mais du coup, ça fera(it) très artificiel et didactique...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 03 septembre 2008 à 11:41:11


Petite constatation : vous avez fait gaffe aux couvertures ? bien sûr, Goodkind n'y est pour rien, mais je trouve qu'elles sont carrément comiques. Les premières (jusqu'au 5) sont de feu Keith Parkinson, et celle du 5 est vraiment belle. Mais ce que j'veux dire, c'est que dans ce genre de séries, il est bon que les couvertures présentent une unité... pour titiller l'instinct collectionneur du lecteur. Et l'unité qu'ils ont choisi, là, c'est les paysages et le couple Richard-Kahlan.

Tellement que... vous n'trouvez pas que ça fait agence de tourisme ? alors, il y a quelque temps, Richard et Kahlan sont allés dans un désert rocheux particulièrement éprouvant... dernièrement, ils ont vu de leurs yeux vu de transcendantes chutes d'eau entourées d'un chaud halo sombre... Safari-voyages vous souhaite un agréable séjour...

J'irai pas jusqu'à dire que les bouquins de Goodkind sont des albums-photos, hein. C'est presque le contraire d'un album-photo, sa série ! les gens souffrent, ce qu'il raconte est incompréhensible, il délaye à mort, ce n'est jamais bien décrit, et on ne s'y replonge pas à chaque occasion...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 03 septembre 2008 à 11:54:19
Citer
Tellement que... vous n'trouvez pas que ça fait agence de tourisme ? alors, il y a quelque temps, Richard et Kahlan sont allés dans un désert rocheux particulièrement éprouvant... dernièrement, ils ont vu de leurs yeux vu de transcendantes chutes d'eau entourées d'un chaud halo sombre... Safari-voyages vous souhaite un agréable séjour...

Ouiii!! C'était aussi ce que je m'étais dit en découvrant le tome 2, après les couvertures beaucoup "medieval fantasy" des 2 volumes en poche pour le tome 1...

Mil', pour la morale, je ne saurais dire, mais je crois que tu as raison sur toute la ligne...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 04 septembre 2008 à 00:07:44
Milora n'a pas tort : par moment ça fait légèrement Seigneur Sith...

Pour ce qui est des catalogues de voyages... Lol! Autant dire que ces couvertures, souvent très réussies, sont aussi trompeuses que les plages paradisiaques vantées par les tour operators!
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 04 septembre 2008 à 17:59:35
Ecoutez, je crois que la seule façon de rendre intéressante ma lecture, c'est de vous en faire part au fur et à mesure, sinon j'aurais vraiment l'impression de perdre mon temps.

Dans les livres/films/séries autres, notamment de fantasy, SF ou fantastique, il y a une étape importante qui se révèle souvent un écueil : le méchant. Beaucoup de fictions pas mal ont un méchant ridicule, qui décrédibilise tout. Même dans Star Trek Voyager, que j'adore, je dois reconnaitre que dans quelques épisodes, la reine des Borgs est assez caricaturale. Hier, je me suis aperçue que j'allais lire une scène où apparaissait le méchant en chair et en os, pour la première fois.
J'ai toujours pensé que L'Epée de Vérité allait foncer droit dans le mur.
Eh bien j'avais raison.
Avant tout, il faut accorder quelque chose à Goodkind : il a réussi à me mettre mal à l'aise dans ce passage, avec ses méchants qui font très pervers sexuels (l'un qui aime les petits garçons, l'autre qui n'arrête pas de se lécher les doigts et de se lisser les sourcils).
Mais pour le reste... la cata prévisible, si ce n'est plus. Attention, la suite est pleine de spoils. Le méchant est dans une crypte. Devant le tombeau de son père. Il tourne autour d'un catafalque, en laissant ses doigts fins glisser sur des runes maléfiques. Pitié ! Là, déjà, on a envie de demander grâce, parce qu'il arrive un taux de clichés qu'il est humainement impossible de supporter.
Mais ce n'est pas fini !
Le méchant est beau (là, je pensais qu'il serait horrible... mais un cliché ou un autre...). Démoniaquement beau, à tel point que l'auteur en perd son latin et sort des phrases qui ne veulent rien dire, du style "ses yeux - d'une nuance de bleu douloureuse à force d'être belle". Il en perd aussi son sens logique, car il a dû se croire d'une remarquable originalité, en faisant en sorte que la cape (ou tunique ?) qui flotte derrière le méchant lorsqu'il se retourne dans un geste théâtral, soit blanche.
Là, théoriquement, me direz-vous, il ne reste plus aucun doute : nous sommes bien en face du méchant (au cas où son nom n'aurait pas été suffisamment explicatif : Darken Rahl).
Mais l'auteur est très soucieux que son lecteur le comprenne bien ! Passée cette remarquable présentation physique, il s'empresse de caser un petit paragraphe, mettant en avant les idées de Darky sur la condition féminine (pas très flatteuse). Là, les femmes/filles qui lisent le livre, sont peut-être censées frémir. Pour que les garçons ne soient pas en reste - parce que l'auteur n'est pas à confondre avec le personnage : il tient beaucoup à la parité - le second du méchant aime particulièrement les petits garçons. Ouf, le lecteur, quel que soit son sexe, peut avoir peur de ce duo terrifiant.
Duo terrifiant qui agit comme tout bon duo terrifiant de série Z : le second arrive devant le Maître, et s'agenouille devant lui, pour lui asséner une banalité telle que (citation de mémoire) : Maître, la fille a réussi à s'enfuir, mais ne vous inquiétez pas, j'ai déjà envoyé une autre équipe de tueurs à sa poursuite ; elle ne pourra pas nous échapper !
Et c'est là qu'on s'aperçoit de la superbe maîtrise littéraire de Goodkind : toute la scène a été montée pour nous surprendre, parce que Darky ne lance pas de rire machiavélique ! (il doit se réserver pour un autre chapitre).
Et là, après cet exploit, l'auteur semble avoir épuisé d'un coup toutes ses réserves d'originalité. Car dans la suite (après la description détaillée des bas-reliefs de chaque pièce du grand palais que le duo de méchants parcourt), Darky va trouver un petit garçon prisonnier qui doit être pur pour l'aider à se rendre dans le royaume des morts. On a échappé à la pure et douce vierge, me direz-vous ? Que nenni ! C'est que le méchant, dans le laps de temps, a réussi à découvrir qu'il lui faudrait l'héroïne, de gré ou de force, pour porter son enfant ! Ha ha ha !
Autant vous dire qu'on est rassuré quand le narrateur revient aux gentils, et on en pardonne pour quelques paragraphes toutes les maladresses d'un narrateur qui, pour ne pas répéter le mot "droite", sort tout naturellement que le mur se trouvait à la dextre du Sourcier. Sans oublier la cohérence d'un style qui n'hésite pas dans des phrases comme "Demmin, chantre assermenté de ses noires pensées, était aussi costaud que ses hommes".
Pour un peu, j'en préfèrerais Roubaud...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 04 septembre 2008 à 19:40:43
*clap clap* J'adore tes impressions de lecture, c'est tellement ça  :mrgreen:

M'enfin finalement c'est instructif et marrant quand on le lit avec du recul, nan? Rien que pour ça j'ai envie d'emprunter les tomes que j'ai pas lu, un jour  :D

Pis ce qui est bien c'est que ça me réveille des souvenirs de quand j'étais jeune, naïve et innocente ignorante de la Fantasy et que ça me paraissait merveilleusement exotique... Come quoi j'avais encore du chemin à faire, mdr
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 04 septembre 2008 à 19:54:30


J'ai lu la moitié, je garde la suite pour quand j'serai de mauvais poil :coeur:

Par contre, appelle-le "Rahlou" ou autrement, mais Darky, j'ai cru que tu parlais du nôtre !


J'avais oublié à quel point c'était nul. Faudrait que je le relise. :mrgreen:
Titre: Re : Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 04 septembre 2008 à 20:18:22
J'avais oublié à quel point c'était nul. Faudrait que je le relise. :mrgreen:
Arrêtes, je suis dans le même cas. Mais y'a quelques semaines j'avais ressorti le tome 1 "pour voir", je n'avais pas réussi à dépasser le premier chapitre. Il faudrait que je m'accroche un peu plus.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 08 septembre 2008 à 20:40:39
Bon, ce week-end je l'ai moi aussi re-feuilleté, et c't'horrible, tout est vrai. Je suis limite atterrée d'avoir pu m'émerveiller autant à l'époque où je l'ai lu... Mais non, aucun doute, c'est vraiment nul sur tout la ligne, rien à défendre  ><
Désormais, je ne garde une affection particulière qu'au souvenir des bons moments que j'avais passés à la lecture, mais c'est maintenant complètement détaché du livre lui-même, lol  :D
(n'empêche que si un jour j'ai l'occasion d'emprunter la suite un jour de pluie sans rien d'autre à bouquiner, je serais curieuse de voir à quel point le 3 et les autres arrivent à continuer ^^)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 09 septembre 2008 à 00:46:32


Le 3, je l'ai ! :mrgreen:

On me l'avait prêté... j'étais allé jusqu'à la moitié et j'avais pas pu tenir +... mais quand j'ai voulu le rendre, on m'a dit que j'pouvais l'garder, LOL.

Voilà :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 11 septembre 2008 à 22:57:10
De nouvelles photos viennent de paraître et... c'est pire encore que vous ne pouviez l'imaginer... Franchement, je n'arrive pas à décider qui est le pire...

Monsieur Abdos?
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg364.imageshack.us%2Fimg364%2F3719%2Fedvrmo7.th.png&hash=4efbce352a16e20474e617dbf71c3f613795b9a8) (http://img364.imageshack.us/my.php?image=edvrmo7.png)

La nouvelle Vierge du Rohan? (elle était pas censée être blonde au fait?)
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg187.imageshack.us%2Fimg187%2F2433%2Fedvknu5.th.png&hash=04abb6d0e81c3fb47dfef15b53086462cd1469d6) (http://img187.imageshack.us/my.php?image=edvknu5.png)

Ou... le sorcier au regard torve... (même Jiraya ne fait pas une tête pareille, et c'est quoi la sphère lumineuse dans sa main? un rasengan?? je sais, je lis trop Naruto...)
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg187.imageshack.us%2Fimg187%2F4403%2Fedvz1sf0.th.png&hash=5e316aa598f2100477362315807d109afe42f609) (http://img187.imageshack.us/my.php?image=edvz1sf0.png) (https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg293.imageshack.us%2Fimg293%2F3603%2Fedvz2zy2.th.png&hash=680c7d88ae5b848f716027edd64399f52ccaccb1) (http://img293.imageshack.us/my.php?image=edvz2zy2.png)

Tout d'un coup, j'ai peur pour l'adaptation du TdF... Enfin, s'ils sont aussi fidèles à la série...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zacharielle le 12 septembre 2008 à 08:55:12
Pincez-moi, je rêve  :'(
*
Elles sont désopilantes ces photos en fait  ;D ah ah ah, Monsieur Muscle, Khalan avec son vieux sourire de pet (une expression de la famille, par exemple, Sheppard de Stargate a une tête de pet  :mrgreen:) et Zed mais morte de rire, l'air hagard et... mais mon dieu on dirait une vieille série pourrie de M6 à midi !!!
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 12 septembre 2008 à 09:21:45
Ahahaaaaaa!!!!!! Me dites-pas qu'ils ont sorti Shwarzeneger (ça s'écrit comment ce truc en plus?), c'est pitoyaaable!!!

Et Kahlan est censée être blonde, xact.

Zedd n'est pas mieux servi, il perd toute son aura, le pauvre. Même ses cheveux sont loupé, on dirait une pauvre perruque égarée plutôt qu'une vieille tignasse bien honnête... Pis il est pas assez ridé, que diable! Et c'est quoi ce halo de bronzage aux UV? Tu parle d'un vieux baroudeur... Limite il lui manque plus que le blouson de cuir "Hell's Angel" du vieux beauf' frimeur, mdr!
Et dire que c'était mon préféré, avec Adie... Bouh!

Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 12 septembre 2008 à 11:05:32
MDR !

Kahlan passe, parce que je l'imaginais un peu comme ça : théâtrale, genre Galadriel version bagareuse...
Mais les autres... les autres !

Zedd ressemble à... je sais pas, à rien, en fait, sauf peut-être à un cinglé échappé d'un hôpital psychiatrique. Mais la palme va quand même à Richard. On dirait une pub pour parfum XD Ri-di-cule !

En même temps, j'espère vraiment que la série sera ratée, comme ça ça sera fidèle au livre...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 12 septembre 2008 à 19:18:24
1er novembre ! J'attends cette date avec impatience, si le premier épisode est aussi fidèle au livre que ces photos ...  :mrgreen: Le pire, je crois, est que ces photos reflètent parfaitement l'esprit du livre. Surtout Richard. Jveux dire ... c'est vraiment comme ça que je l'imaginais  :mrgreen:

Et j'ai vraiment envie de voir cette série. Enfin, de tester, du moins. Pour se détendre et rire un  peu
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 12 septembre 2008 à 23:37:16
Et maintenant attention, les clichés bougent! (tous seuls, comme des grands)

http://www.youtube.com/watch?v=jUuAY1_4-yM (http://www.youtube.com/watch?v=jUuAY1_4-yM)

Tout y est : la musique moyen-ageuse, les montagnes de Nouvelle-Zélande, des chevaux qui gallopent à travers un gué... Je m'étonne qu'un orc ne montre pas le bout de son nez!
Ah, et Kahlan n'a définitivement pas les cheveux assez blonds, ni assez longs...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 13 septembre 2008 à 00:19:53
Ah oui c'est particulièrement mauvais. Surtout les combats, les marches, les chevauchées et les plans arrêtés :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 13 septembre 2008 à 11:14:47
Ah ? Moi je trouve ça très bon, dans le genre parodie. Non ?

C'est comme le film SpiderMan (le 3, je crois, avec le spider man en noir) que j'ai vu y'a pas longtemps avec mon frère, on était plié de rire  :-¬? Du coup on l'a regardé jusqu'à la fin.
Titre: L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 13 septembre 2008 à 11:16:13
Citation de: Kailiana
Ah ? Moi je trouve ça très bon, dans le genre parodie. Non ?

Ah oui, j'avais pas vu sous cet aspect-là. Oui, c'est excellent ??? mais c'est bête, ils ont pas mis les passages où la parodie s'assume :(
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 13 septembre 2008 à 11:19:34
Pas encore pu regarder la vidéo, mais
Citer
Kahlan n'a définitivement pas les cheveux assez blonds, ni assez longs...
Je plussoie, rien que les photos ça me chagrine... Même si je reste essentiellement effondrée devant le désastre Zeddique.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 13 septembre 2008 à 17:44:39
D'un autre côté... remarqué que le nombre de pages de ce fil est simplement passé du simple au double! Comme quoi, Pratchett ne détient pas le monopole de l'humour ^^
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 13 septembre 2008 à 17:57:02
Citer
Comme quoi, Pratchett ne détient pas le monopole de l'humour
Mais lui au moins c'est conscient et voulu  :mrgreen:

Je viens de reluquer la bande annonce... My god! je commence à douter de vraiment y aller quand il sortira, lol!
et bon sang de bon sang, qu'est-ce qu'ils ont fait de mon Zeddicus Zul Zorander!!!  :'(
Titre: Re : Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 13 septembre 2008 à 18:38:43
Citation de: Leia
je commence à douter de vraiment y aller quand il sortira, lol!

C'est une série, hein.

Bah, c'est très bien que ce soit une série : ce sera bien moins accessible en France, et donc moins de répercutions négatives (comme si elle avait besoin de ça) sur l'image de la fantasy.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 13 septembre 2008 à 19:26:10
Tu crois? A mon avis tu te fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, mais peut-être que le parallèle que je fais avec HP dans mon esprit est un peu inapproprié  :mrgreen:

Déjà on sait pas s'ils vont faire un film pour chacun des 7 (je crois) tomes. Et je pense que la masse populeuse se rende moins au cinéma en voyant "tome 1" de ce qui s'annonce être une série, bien au contraire...
Et comme c'est considéré comme un pilier de fantasy après Tolkien (warf cte comparaison), on va être encore moins crédibles  :D
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 13 septembre 2008 à 19:29:30


11 tomes pour L'Epée :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 13 septembre 2008 à 23:57:23
C'est comme ça sur beaucoup de forums à propos de ce livre, tu sais  :mrgreen: Et dire que nous n'avons qu'un maigre sujet sur l'AR >< D'un autre coté, on en parle partout ailleurs.

Enfin brefeu.

Citer
Bah, c'est très bien que ce soit une série : ce sera bien moins accessible en France, et donc moins de répercutions négatives (comme si elle avait besoin de ça) sur l'image de la fantasy.
C'est ça qui m'énerve le plus sur ce livre ><
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 14 septembre 2008 à 11:47:52
Ahh! Je viens juste de comprendre  ::)  ça sera une série télévisée, donc pas au cinééé!!! d'accoooord!!!
Mais alors... un épisode par tome? ça va faire long pour un épisode de série... feuilleton télévisé plutôt non? Et du coup je me demande s'il sera seulement diffusé en France! d'un côté ça serait peut-être pas plus mal :-¬?
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 14 septembre 2008 à 13:06:52
Je ne pense pas qu'ils fassent un épisode par tome... Plutôt qu'ils couvrent les 5, 6 premiers en une saison. Le format conviendrait mieux au public américain, je crois. Et puis ça parait dur de faire un tome = un épisode!  ><
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 14 septembre 2008 à 16:55:55
Oh, je sais pas... si on enlève tous les détails inutiles, les 600 pages en deviennent facilement 250 ; si on retire le double dialogue du peuple d'Adobe (oui, parce que l'Homme d'Adobe parle, on a les impressions de Kahlan, puis Rich' demande ce qu'il a dit, on a de nouveau le dialogue, presque au mot près, répété par Kahlan, puis les impressions de Rich', et ce, durant de longues pages...) ; les multiples redites sur les sentiments des personnages (on aura compris, au bout d'une dizaine de pages, avec trois où quatre occurences par page, que la profondeur psychologique de Kahlan se limite à deux options : 1) je suis déterminée à tuer Rahl mais j'ai peur d'être faible et 2) j'aime Richard mais je ne lui ai pas dit qui j'étais ! les deux étant parfois combinées dans un que je suis malheureuse...), les 250 pages restantes se limitent sans doute à une centaine. Qui n'est alors faite que de dialogues interminables sur le thème "Zedd/Kahlan/Adie/autre explique loooonguement à Richard-qui-est-pourtant-censé-comprendre-vite le fonctionnement de la magie" ; et de repas de soupes aux épices. Très important, ça, la soupe aux épices, pour Goodkind. Parfois, y a même un ragoût avec, et on n'est pas loin de savoir combien de patates a chaque mangeur dans son assiette.
Alors, 55 minutes pour un tome, pourquoi pas ?
Non, j'exagère...   ^^
Un peu... >:D




Sinon, j'avance laborieusement dans ma lecture... Je n'aime vraiment pas ce livre. Pas parce qu'il est mauvais : il m'est arriver de supporter des livres mauvais. Et je n'ai rien contre une série B sympathique à la télé.

Mais les idées qui sont derrière L'Epée de vérité, ça, j'ai beaucoup de mal !
La morale... non, même pas... le sermon qu'on reçoit à chaque paragraphe où on suit Kahlan et Richou (qui sont malgré tout un soulagement, étant donné que quand c'est Ralhinet, on a droit soit à du gore, soit à des scènes particulièrement éprouvantes pour notre patience, tellement elles sont caricaturales), m'insupporte. C'est viscéral. Qu'on me clame qu'il faut tuer pour être le gentil, ça fait plus que m'exaspérer. La fin justifie les moyens ? Il faut sacrifier des gens pour en sauver plus ? Laisser mourrir des innocents, ou tuer délibérément des personnes, pour que ça ne mette pas sa vie en danger, car on est le seul à avoir une chance contre le méchant ? Mais qu'est-ce que c'est que cette mentalité ! Même les soldats qu'on voit dans les films sont moins bourrins. Bourrins n'est pas le mot : ça rend la critique gentillette. Tandis que ça, ça me révulse complètement.

Parce que - pire ! - (<-- eh oui, moi aussi je sais mettre des trucs inutiles entre tirets, comme Terry) le livre semble implicitement se présenter comme une sorte de truc sérieux et sage. On n'est pas, il faut l'avouer, dans la pure action sans réflexion : les personnages - confirmés par les événements - se posent des questions (toujours les mêmes...) sur leurs actes et en tirent des règles de conduite. Et l'auteur semble tenter de sortir du cliché du gentil sans peur et sans reproche, pour porter son livre vers quelque chose de plus mûr (même si moi j'aurais dit pourri... :-¬?).

Et, en plus de cette morale inqualifiable, en essayant d'éviter le manichéisme, il y tombe plus qu'un livre où méchant et gentil sont clairements identifiés et où le gentil est gentil ! Pour deux raisons :
- primo : le méchant, Rahlounet, est une sorte de représentation du mal absolu : il est diaboliquement beau (côté vampiresque), il a des mimiques de sadique, il aime à sourire au souvenir d'un meurtre qu'il a commis, il est misogyne, menteur sans scrupule, etc etc. Et il veut gouverner le monde. Oui, parce que qui a vu un méchant réaliste qui ne veut pas gouverner le monde ? Donc bon, pour éviter le manichéisme, on fait mieux.
- secundo : les gentils poursuivent le bien (se débarrasser du méchant), et luttent contre le mal. Ce faisant, ils doivent se tenir prêts à commettre le mal (tuer des gens, etc.), pour arriver à un bon but. Mais le bien, justement, ça se fait à chaque instant, en lançant un expelliarmus plutôt qu'un stupéfix. Le réduire à un but à atteindre, c'est justement on ne peut plus manichéen !

Certes, on peut arguer que Goodkind ne veut pas éviter le ménichéisme, mais montrer des héros confrontés au mal absolu, obligés de faire des concessions... Mais alors, on en revient à ma difficulté à digérer cette morale.

Et puis... bon, si jamais la majorité d'entre vous (du moins parmi ceux qui auront lu une critique si longue...  :noange: ) est susceptible d'être d'accord, là, je sens que je vais avoir plus d'opposants... Disons que j'ai du mal avec pas mal de trcus américains, parce qu'il y a souvent cette position qui me gène, et qui est on ne peut plus claire avec Goodkind : on n'avait pas le choix, alors on a agi comme ça, quitte à faire du mal. C'est la même chose dans pas mal de fictions américaines, et, si on écoute les discours officiels, ce sont les mêmes arguments qu'avancent les chefs d'Etat américains quand ils se lancent dans une guerre. Du coup, ces fictions prennent à mes yeux de vagues allures de propagande. Ou alors, de reflet d'une mentalité qui, en plus de m'écoeurer, m'effraie.
C'est flagrant, à mon sens, dans l'épisode du peuple d'Adobe : un étranger arrive, améliore (dans un but intéressé, même si c'est censé être profitable au peuple d'Abode) leurs modes de vie à sa façon (ici : les toitures), et en espère un avantage stratégique. Le peuple refuse de le lui donner, parce qu'il n'a pas à s'imiscer en supérieur dans leurs coutumes, et à essayer de les manupiler. Ce en quoi - c'est clair dans le livre -, ils ont tort, et en deviennent des faibles et des imbéciles. Et donc, Richard a très légitimement le droit de les tuer. Là aussi, ça me semble un reflet des positions américaines dans bien des domaines.
Mais bon, je ferme cette parenthèse qui risque d'ouvrir un débat...

Pour en revenir au style... non, ce message est déjà bien trop long, j'arrête là !

J'adore décidément Goodkind :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 14 septembre 2008 à 17:04:48
Je crois que tu as dit le mot essentiel: américain  :mrgreen:  Suffit de dire que c'est de la Fantasy américaine, et ça veut tout dire, non?
(quoique ça voudrait dire que Scott Card est du même acabit, ce qui est totalement faux)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 14 septembre 2008 à 17:17:40
Ouf, je suis d'accord ! :D Il y a quelques exceptions : Hobb, ou Ursula Le Guin. Mais quand je lis un truc américain, en général, j'aime pas, parce qu'on sent vraiment que c'est américain, avec ce genre de valeurs, à la différence d'oeuvre d'autres nationalités qui sont moins... comment dire ? Moins marquée par une idéologie nationale - ce qui ne veut pas dire forcément neutres. Hum, mais je m'éloigne de Té-té, là.  :-[
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 14 septembre 2008 à 19:00:37

Heu, oui enfin ça ferait beaucoup d'exceptions quand même xD Hobb, Martin, Scott Lynch, Flewelling, Kearney...
Donc, disons plutôt "américain de base" ou "texan", qu'en dites-vous ? :mrgreen:


Sinon, très drôle comme post. Et magnifique phrase de conclusion^^



Citation de: Milora
La fin justifie les moyens ? Il faut sacrifier des gens pour en sauver plus ? Laisser mourir des innocents, ou tuer délibérément des personnes, pour que ça ne mette pas sa vie en danger, car on est le seul à avoir une chance contre le méchant ? Mais qu'est-ce que c'est que cette mentalité !

Oh, c'est très bien que tu aies développé ça, et que tu l'aies dit comme ça. Parce que ça fait sauter un truc aux yeux...
C'est que Fitz a les réflexions qui manquent à Richard (et Hobb celles qui manquent à Goodkind, puisque je ne pense pas qu'il fût dans l'intention de Terry de faire passer son héros pour un texan - du moins, un texan avec le sens européen que ça implique).
Pourquoi est-ce que Fitz tape sur les nerfs de certains ? parce qu'il se remet sans cesse en question, qu'il problématise chacune des actions/décisions... et ses choix finaux jettent souvent le lecteur en un désarroi résigné.
Pour reprendre ce que tu dis, Richard est dans le mode "sacrifier des gens pour en sauver plus" (ce qu'on pourrait appliquer à la politique d'aujourd'hui, sacrifier plus pour sauver plus - étant entendu que les sacrifiés et les sauvés ne sont pas au même échelon de l'échelle sociale -- fin de la digression)... or donc.


Richard : sacrifier des gens pour en sauver davantage.
Fitz : se sacrifier pour sauver les gens.


Les deux auteurs ne prennent pas le problème au même niveau.

La donnée qui les oppose, c'est que Richard est l'Elu. Fitz, lui, échappe au stéréotype, sachant qu'il n'est qu'une poupée de chiffons dans un théâtre de marionnettes en bois, qu'il a des talents particuliers mais que ces talents se retournent contre lui, que, enfin, tout dans L'Assassin royal est traité plus subtilement que dans L'Epée de Vérité.

Ce que je veux montrer par là, c'est que Goodkind a choisi le cadre d'une fantasy passée, repassée, et qui trépasse avec lui (celle de l'Elu et du manichéisme primaire), tandis que Hobb outrepasse cette vision-là du genre.

Mais pourquoi une vision serait-elle bonne plutôt qu'une autre ? Parce que le récit de Goodkind est le dernier rejeton apathique d'une certaine lecture de l'épopée. Cette lecture, c'est une aberration : tenter de faire de l'épique en en bannissant certains des critères principaux, une sorte de vulgarisation épique, à savoir : "Je fais mon marché dans le genre, j'achète tout le fond et je rejette toute la forme originels".

C'est-à-dire que Goodkind (mais d'autres avant lui, dont un qui avait le même prénom, par exemple - non, non, non ! ce n'est pas à Pratchett que j'm'en prends xD) ne recycle qu'une partie des grands fondements hyperboliques du registre épique, celle qui est liée au fond : le héros aux pouvoirs surhumains, le manichéisme, la glorification dudit héros. En revanche, il laisse de côté ce qui fait qu'une épopée est une épopée pleine et entière : le style et la poésie, et pourquoi ne le fait-il pas ? tout simplement parce que, de nos jours (et accordons-lui le mérite de cette réflexion, même si... l'a-t-il eue ? xD) nous ne sommes plus dans un monde qui permette le culte héroïque et les valeurs guerrières. Richard n'est pas un héros national, le Peuple d'Adobe n'est pas là pour représenter quelque civilisation malmenée sur notre bonne vieille Terre.

C'est cette dérive de la fantasy dont Goodkind est l'héritier (gageons que ses descendants soient de moins en moins nombreux, non parce que ça ne plairait plus, mais parce qu'ils auront lu des œuvres d'une dimension fantasyste bien plus intéressante) ; il a dû adorer le travail de Tolkien, et a en repris certains éléments en se disant "je ne reprends pas tout, pour faire quelque chose de mon cru". Sauf que (et, encore une fois, il n'est pas le seul, juste le plus récent et l'un des moins talentueux pour faire passer la pilule) Goodkind ne s'est pas rendu compte qu'en laissant de côté une partie du système littéraire de Tolkien, c'est toute une partie du genre épique qu'il négligeait.

Et ce fut le drame.


Pour boucler la mise en rapport avec Fitz, le travail de Robin Hobb est admirable, en tant qu'elle propose une nouvelle lecture de la fantasy. Voilà ce qu'elle s'est peut-être dit : "Puisque l'épopée n'est plus recevable, car une partie comporte une prise de position idéologique qui ne correspond plus au monde actuel (elle ne serait encore recevable qu'en inventant un monde de la complexité de celui de Tolkien), délaissons-là complètement, au lieu de s'acharner à en recycler les lambeaux "pouvant-être-encore-lisibles", et tentons de donner à la fantasy une nouvelle voie, qui ait la possibilité d'être pérenne."
Et le monde du Royaume des Anciens présente une forte négation du manichéisme (les Outrîliens/les Six-Duchés ; c'est aussi en ça que la 2ème trilogie de l'AR est capitale)... et les personnages hobbiens sont torturés par des dilemmes à n'en plus finir. On aime ou on n'aime pas, mais Hobb a eu le courage littéraire de laisser tomber l'héritage vicié d'une mauvaise lecture de Tolkien.

Et donc xD, le côté vraiment gênant de l'œuvre (ou plutôt du magma ?^^) de Goodkind, c'est-à-dire le résumé que t'en fais cf-citation plus haut (ouh là, carrément plus haut xD), c'est peut-être parce qu'il s'est un peu rendu compte du fait que l'épique comprenait une dose d'idéologie guerrière dont il manquait, ce qui était normal, mais "oh trop tard j'ai prévu une série Délayator de 11 tomes", et du coup l'ultime connerie "tentons de raccrocher le bouquin aux valeurs belliqueuses traditionnelles"

La goutte qui fait déborder la vase :mrgreen: (et ne cherchez pas de faute de frappe. Tout est écrit SCIEMMENT >:D)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 14 septembre 2008 à 19:14:34
Ce que tu dis est vrai, même si je pense qu'on peut faire de la fantasy à la tolkien, à condition de ne pas être très ambitieux (Narnia, par exemple... bon, OK, c'est pas récent). Quoi que... Je sais pas. ça me gène un peu de dire : on ne peut plus faire tel genre. Parce qu'à chaque fois qu'on a pensé ça, il y a eu un auteur pour renouveler le genre... Bref, je ne prétends pas porter de jugement là-dessus.

Mais je crois qu'en gros, on peut résumer ton message par :
si on quantifiait le talent de Hobb et de Goodkind, Goodkind serait symétriquement opposé à Hobb par rapport à la ligne représentant le talent 0. Et, à mon humble avis, c'est Hobb qui est du côté des valeurs positives !  :-¬?


Bref, sinon, pour le côté américain... Il ne me semble pas que Goodkind soit texan (il est pas du nord ?), ni Appelgate, par exemple... Après, je n'ai pas dit que tous les auteurs américains avaient ce type d'idées qui me déplaisent. Mais que ce type d'idées qui me déplaisent se retrouvent très très très majoritairement chez les auteurs américains. Et je ne parlais pas que des livres, mais aussi des films et séries (vous connaissez Star Trek : Enterprise ? Idéologiquement, la saison 3 me fait le même effet que Goodkind - si ce n'est qu'en plus, elle trahit l'esprit de Star Trek qui est tout le contraire. Mais c'est encore plus transparent, parce que c'est quasiment une transposition du 11 septembre, mais bon, là n'est pas la question, je sais...  :-[ )
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 14 septembre 2008 à 19:18:41

Bah, en fait c'est surtout que Goodkind est fait partie des "mauvais transposeurs", tandis que Hobb fait partie des écrivains. Je crois que c'est juste ça :o

xD

Hm, je sais pas d'où est Goodkind, mais quand je disais Texan, c'était symbolique : c'est l'Amérique profonde, quoi.

Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 14 septembre 2008 à 22:46:32
La soupe aux épices, c’est plus ou moins le lembas de Goodkind ! lol ! Plus sérieusement, même si mes souvenirs sont plus que lointains, je me rappelle que le côté « on vous tue, mais rassurez-vous c’est pour le bien de tous » de Richard m’avait assez exaspéré. Et comme tu l’as si bien souligné, si Richard réfléchit (et je dis bien si), ses réflexions n’avancent pas, et du coup sa psychologie n’évolue pas. Le Richard de la fin est plus ou moins le Richard du début. Soit disant plus fort parce qu’il a dû affronter tous pleins d’épreuves horribles. Mais bon, que peut-on attendre d’autre d’un roman dont l’héroïne est Mère Inquisitrice ? Et pour ce qui est de Rahl… Bon, déjà « Darken Rahl on fait difficilement plus cliché » m’a dit Imago quand je lui ai parlé de nos débats. Mais passons, je pense que certains méchants peuvent se permettre d’être clichés. Je veux dire, dans les mangas, j’aime mes méchants clichés : sadiques, sans pitié et de préférence dotés d’un sourire qui fait froid dans le dos. Mais ça n’empêche pas la variété : Orochimaru est cliché dans un genre très différent de Fei Wang Reed. Et puis ils ont toujours quelque blessure secrète qui « explique mais ne justifie pas » le fait qu’ils se sont tournés vers le côté obscur de la force… Et pour en revenir aux références classiques, Paincru a tout du méchant de Fantasy : méchant-pas-beau, et bête avec ça, très violent aussi, ah, et esclave de ses désirs de grandeur. Comme quoi on peut faire du cliché tout en étant original, ce qui n’est pas le cas de Rahlinou.
Ah et juste : à la place de «un expelliarmus plutôt qu'un stupéfix »  tu ne voulais pas plutôt dire « un expelliarmus plutôt qu’un avada kedavra » ? L’Hermione en moi a bondi, désolée… :-[

Scott Card… j’avoue n’avoir lu que son guide d’écriture, mais depuis que j’ai lu dans plusieurs articiles qu’il jugeait la pensée même d’un mariage gay comme révoltante et monstrueuse, je l’ai classé dans le camp des conservateurs puritains, moralisateurs et diabolisateurs, aka l’Amérique que je n’aime pas.

« Ce que je veux montrer par là, c'est que Goodkind a choisi le cadre d'une fantasy passée, repassée, et qui trépasse avec lui (celle de l'Elu et du manichéisme primaire), tandis que Hobb outrepasse cette vision-là du genre. » J’ai adoré. Franchement. Par contre, je ne trouve pas approprié de dire que Mrs Hobb laisse totalement de côté l’épopée, et que l’épopée en Fantasy, c’est dépassé. Rappelons-nous le titre original de la première trilogie : Assassin’s Quest. La quête appartient au domaine de l’épopée. Mais le talent de Mrs Hobb, ou encore de M. Green, c’est de retourner les clichés du genre, comme Tolkien l’avait fait. Car les « héros » de Tolkien ont cela de particulier qu’ils remettent en question leur condition de héros. Frodon est un « héros malgré lui » tandis que Aragorn est un « héros en déni ». Fitz tient un peu des deux. Dans la première trilogie, il agit sans trop comprendre ni pourquoi ni comment. Dans la seconde, informé à présent par le Fou qu’il est, certes un pion, mais un pion essentiel, il tente de nier son importance, de s’accrocher à son identité durement acquise d’anonyme. Et dans Green, c’est plus ou moins la même chose : dès le début, Rupert sait qu’il gêne, et que tant qu’à débarrasser le plancher, autant le faire avec panache. Mais rapidement, il se rend compte que le héros n’est pas celui que l’on présente dans les chansons (il en vient à haïr les ménestrels  :P). Il se rend compte que c’est sale, injuste, et voudrait simplement qu’on lui laisse mener sa petite vie tranquille. Comme Fitz !  ^^

Pour ce qui est du problème américain… Je ne suis pas tout à fait d’accord. Vous parlez « d’Amérique Profonde », en vous disant qu’un cow-boy des plaines, ça a forcément la mentalité d’un du temps . Pour avoir pas mal voyagé aux Etats-Unis, et pas seulement dans les grandes villes, je peux vous dire que « l’Amérique Profonde », celle du centre, est par bien aspects bien moins effrayante que celle de l’Intelligencia. Les habitants du Mid-West sont pour la plupart… isolés. Isolés mais curieux. Vous leur expliquez quelque chose, ils vous écoutent, discutent avec vous, et sans pour autant être forcément d’accord avec vous, ils respectent votre point de vue. Et quand vous leur reparlez quelques jours après, ils vous disent que votre discussion les a fait réfléchir. Mais sur les côtes, soit-disant plus civilisées, les gens sont parfois bien moins ouverts dans leurs opinions. Plus radicaux, quelque soit leur courant. Ils vous écoutent (les américains sont des gens polis) mais vous sentez que l’info ne passe pas. Ne serait-ce que parce que « Non, mais ici on est aux Etats-Unis, c’est différent. » Bref, les apparences sont trompeuses !

Dites, vous avez pensés à faire carrière dans la critiques, les amis ? Et puis à lire vos analyses, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il est scandaleux que la Fantasy ne soit pas reconnue lorsqu’on peut en faire l’étude avec autant de précision. Je ne dis pas de mettre Goodkind au programme, hein ? ça serait limite traumatisant…  ><

(Oula, j’arrive pas aux plus de mille mots de Mil’ mais pas loin !)
Titre: Re : Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Ambrena le 14 septembre 2008 à 23:37:00
Citer
Ah et juste : à la place de «un expelliarmus plutôt qu'un stupéfix »  tu ne voulais pas plutôt dire « un expelliarmus plutôt qu’un avada kedavra » ? L’Hermione en moi a bondi, désolée… :-[
Je réponds à la place de Lo': nope, un stupefix, en effet  (cf T7, chapitre 3 lol)

Citer
Dites, vous avez pensés à faire carrière dans la critiques, les amis ? Et puis à lire vos analyses, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il est scandaleux que la Fantasy ne soit pas reconnue lorsqu’on peut en faire l’étude avec autant de précision. Je ne dis pas de mettre Goodkind au programme, hein ? ça serait limite traumatisant…  ><
C'est vrai, mais je pense que dans quelques années, ça finira tout de même par arriver. Le sous-genre est en train de prendre tant d'influence qu'il ne passera pas inaperçu dans l'histoire de la littérature -enfin, j'espère  :-°

Personnellement, je n'ai pas lu l'Epée de Vérité du tout, mais ce qui est paradoxal, c'est que vos critiques (aux deux sens du terme) me donnent envie de m'y mettre, ne serait-ce qu'histoire de me forger mon propre avis... Désolée, hein  :mrgreen:
Titre: L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 14 septembre 2008 à 23:42:48

(non ça venait de Mil' pas de moi, lol, mais c'était très bien trouvé !)
[pour la reconnaissance de la fantasy, j'imagine qu'il y a un sujet dédié, mais ça va pas être évident quand même, si on permet d'éditer de telles bouses, et surtout si elles marchent aussi bien... les 7 tomes de Goodkind sont dans le top 10 des meilleures ventes de Bragelonne depuis sa fondation]


Citation de: Kei
Frodon est un « héros malgré lui » tandis que Aragorn est un « héros en déni ». Fitz tient un peu des deux.

Je suis d'accord, en tout cas si on fait bien la différence entre la geste épique de Tolkien qui maintient une distance entre narrateur et personnages tout au long du récit, et la fresque de Hobb où le lecteur est là pour témoigner des évolutions et des écueils auxquels le héros se trouve confronté. Fitz tient de Frodon et d'Aragorn, dans la mesure où il suit un même raisonnement. Dans les deux cas, c'est presque toujours le lecteur qui doit se dire "lui est héros malgré lui/héros en déni". Frodon et Aragorn, parce qu'on n'a pas accès directement à eux ; Fitz, parce que c'est lui qui raconte l'histoire, et c'est au lecteur de comprendre ce que Fitz ne veut pas voir. Mais Fitz n'est pas du tout... raconté de la même façon que Frodon ou Aragorn, et ça, ça change considérablement l'impact qu'ils ont sur le lecteur. Mais c'est vrai que Fitz a des gènes de Frodon et Aragorn... ou Estel ?



Citer
Et puis à lire vos analyses, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il est scandaleux que la Fantasy ne soit pas reconnue lorsqu’on peut en faire l’étude avec autant de précision.

Je pensais justement que ce serait très intéressant et tout à fait possible de faire un bouquin sur l'archétype du héros hobbien... Fitz, Kennit-Hiémain, Jamère.  Mais je m'éloigne du sujet... sauf que non, en intro, on pourrait prendre l'exemple de Richard, pour montrer toute la différence entre un personnage et quelqu'un qui n'a pas existé mais dont on raconte la vie (une mise au point Goodkind/Hobb^^).
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 15 septembre 2008 à 10:27:59
Je ne fais que passer, faites pas attention à moi, mais j'avais envie de préciser:

Citer
Scott Card… j’avoue n’avoir lu que son guide d’écriture, mais depuis que j’ai lu dans plusieurs articiles qu’il jugeait la pensée même d’un mariage gay comme révoltante et monstrueuse, je l’ai classé dans le camp des conservateurs puritains, moralisateurs et diabolisateurs, aka l’Amérique que je n’aime pas.
Yep, mais son oeuvre reste assez agréable à lire, la série d'alvin le Faiseur est pas mauvaise du tout (malgré son côté très puritain, mais c'est un peu comme Narnia, quoi, on reconnaît les traces et on adhère ou pas, mais ça n'empêche pas d'apprécier l'univers et l'oeuvre pour eux-mêmes)
 :)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 15 septembre 2008 à 12:06:14
Citation de: Kei
Pour ce qui est du problème américain… Je ne suis pas tout à fait d’accord. Vous parlez « d’Amérique Profonde », en vous disant qu’un cow-boy des plaines, ça a forcément la mentalité d’un du temps .
Non en fait, j'ai pas dit "Amérique profonde", parce que je ne le pensais pas au sens géographique, mais plutôt la mentalité américaine la plus profonde, à la différence des Américains qui ont l'esprit ouvert et savent penser par eux-mêmes (et je ne nie pas qu'il y en a !).

Citer
Frodon et Aragorn, parce qu'on n'a pas accès directement à eux ; Fitz, parce que c'est lui qui raconte l'histoire, et c'est au lecteur de comprendre ce que Fitz ne veut pas voir.
Je suis entièrement d'accord, et ça change beaucoup, dans beaucoup de livres. (cf. les dénis de Bartiméus ou de Nathaniel !). Pour en revenir à Goodkind, justement, il essaie de nous mettre à la place de ses personnages (comme Fitz, mais à la troisième personne, ce qui est très courant... ex : Harry Potter. Arg, ça me rappelle mon sujetd 'oral sur La focalisation interne >:( ), mais il n'arrive pas à ne pas mettre une distance, un commentaire, en quelque sorte, qui fait que même si on avait eu un quelconque intérêt pour les états d'âme répétitifs des personnages, on n'aurait pas vraiment réussi à entrer dedans.

Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 19 septembre 2008 à 19:19:22
J'ai trouvé deux phrases de Goodkind lui-même qui pourraient le résumer :

Pour la qualité et la cohérence du style :
"Que fiches-tu ?" (chapitre 30)


Pour le fond :
"Une nouvelle fois, il [Richard] se trouva idiot" (ibidem)


Sinon, j'avance encore dans ma lecture, et je ne reviens toujours pas du manque d'originalité : quand Kahlan succombe à son envie de se jeter sur Richard, que sort-elle de son sac ? Une pomme, qu'elle entreprend de lui faire croquer !
Et comment s'appelle le gollumesque compagnon de la voyante ? Samuel muarf. On fait vraiment mieux comme nom d'immonde créature, qui qu'elle ait été autrefois ! A moins que Terry ait voulu amener une subtile référence à Tolkien, en plagiant un sous-Gollum, et par un rapprochement Smeagol/Samuel...? Hum, à méditer...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 20 septembre 2008 à 01:15:23
Qu'on me clame qu'il faut tuer pour être le gentil, ça fait plus que m'exaspérer. La fin justifie les moyens ? Il faut sacrifier des gens pour en sauver plus ? Laisser mourrir des innocents, ou tuer délibérément des personnes, pour que ça ne mette pas sa vie en danger, car on est le seul à avoir une chance contre le méchant ? Mais qu'est-ce que c'est que cette mentalité !

J'en suis au moment où Fitz doit, rattrapé par les Pies après avoir réemprunté le Pilier d'Art, doit choisir entre remettre Devoir aux Vifiers ou le tuer. Et le raisonnement qu'il tient est des plus intéressants :
"Si je lui livrais le prince, la lignée des Loinvoyant aurait encore un héritier, du moins en apparence; Ortie pourrait vivre sa vie, libre des rets du destin ; et peut-être même résulterait-il du bien de cette solution, pour le Lignage et les Six-Duchés. Il me suffisait pour cela d'avandonner Devoir à une existence de tourment. Le fou et mon loup retrouverait la liberté, Ortie resterait en vie et les souffrances du Lignage cesseraient peut-être enfin. Et qui sait si je ne parviendrais pas à sauver ma propre vie? Pour tout cela, je n'avais qu'à me débarasser d'un garçon que connaissais à peine. Une seule existence en échange de plusieurs autres.
Je pris ma décision."
Je vous passe la négociation avec Laudevin, pour en venir à la conclusion du dialogue Fitz / Oeil-de-nuit qui suit leurs retrouvailles:
"Et Ortie alors?
Il me fallut faire un effort pour formuler ma réponse.
Je ne puis prendre la vie de l'un pour sauver l'autre. Je n'en ai pas le droit."

Voilà, c'était juste pour illustrer l'argument de Milora d'un exemple précis. Mon prof de litté serait fier de moi (ou pas...)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 21 septembre 2008 à 20:16:24
Mais si, il serait fier !  :D

Par contre, hier, il m'est arrivé quelque chose de très grave. Je commence à m'inquiéter de ma santé mentale, voire physique  :-\ : pendant quelques instants, j'ai eu envie de savoir la suite du passage que j'étais en train de lire...
Pour me rassurer, je précise qu'il était dans les 1h et demie du matin, et que mes neurones n'étaient plus tous en place, fort probablement...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 21 septembre 2008 à 23:10:25
Nous avons tous nos moments de faiblesse... L'autre jour en zappant, je suis tombée sur des programmes tellement nuls que je me suis surprise à penser "Mieux vaudrait encore L'Epée de Vérité..."
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 22 septembre 2008 à 12:23:41
Ouh la, ce devait vraiment être nul !

Pour ma part, ça y est, je suis rassurée : le livre s'est remis à m'exaspérer !  :) C'est qu'à côté des passages horripilants comme avec le peuple d'Adobe, ridicules comme ceux où Darken Rahl apparaît, et pittoyables comme avec Shota, la narration classique sur Rachel et nos deux héros tourtereaux devient presque apparante...

Mais ! Le duo Kahlan Ritch' m'énerve, mais m'énerve ! D'abord, leur problème pour ne pas être... heu... un intime d'une Inquisitrice (pourquoi je visualise toujours Ombrage, quand je vois ce mot, moi ?  ::) ), n'en est pas un : puisqu'elle a besoin de temps pour reconstituer son pouvoir, ils n'ont qu'à... heu... profiter de ce temps-là, et arrêter que nous casser les oreilles avec des peines de coeur ridicules de cliché. 
Ensuite, ce qui m'exaspère encore plus, c'est justement cette histoire d'Inquisitrices : les hommes avec ces pouvoirs sont nécessairement plus puissants que les femmes. Mais ils sont plus aptes à se laisser corrompre... tentative de l'auteur pour se rattraper et ne pas s'aliéner les lectrices, ou vision macho pour tenir chaque sexe à sa place ? Oui : à l'homme le pouvoir (ce sont les sorciers qui l'ont donné aux Inquisitrices, le Sourcier est plus puissant qu'elles - ou du moins Ritch -, les Inquisiteurs aussi...), à la femme la retenue (notamment le devoir de chasteté), et "le pouvoir de l'amour" (j'ai failli éclater de rire lors de cette déclaration solennelle de Kahlan). Ah lala, que Goodkind m'insupporte...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 22 septembre 2008 à 21:41:40


Je le relis à travers tes posts, c'est douloureux mais finalement assez drôle^^


Mais bon. "La série risque d'être nulle." C'était prévisible, hein ; y a pas de fumée sans feu. Le réalisateur a dû faire ce qu'il a pu, le matériau de base n'est pas très très très... xD
Il est dans la même posture que le traducteur de Paolini. Sauver les meubles, c'est beaucoup demander, à ce stade. Celui qui vaporise l'anti-termites ne remplacera jamais l'ébéniste xD
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 23 septembre 2008 à 12:00:26
Oui, ben le traducteur de Goodkind fait pas non plus des miracles ! Il a une peur bleue de mettre deux fois le même mot dans un paragraphe, même s'il s'agit d'un "et", ce qui fait qu'il préfère passer par des "sans oublier", "ainsi que", et ce genre de formules qui, à la longue, font terriblement lourd. En plus, quand il trouve une formule, il est tellement fier de lui qu'il la recase à toutes les sauces : depuis quelques chapitres, une dizaines de personnages ont déjà eu "des larmes [qui] perlèrent à leurs paupières".
Je sais pas si j'en aurai le temps, mais j'aimerais bien faire un commentaire détaillé d'un passage ou deux, parce que je m'amuse bien, en lisant, parfois j'éclate même de rire. C'est que, depuis quelques temps, quand je lis, je visualise des commentaires entre crochets toutes les deux lignes, et ça donne vraiment un truc très comique !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 23 septembre 2008 à 17:30:48
Mouais... ce qui est sûrement en VO, c'est les détails illogiques du genre "la femme avait des cheveux très courts emmêlés" (ils doivent être emmêlés au niveau cellulaire...), ou "il y eut un coup de tonnerre silencieux" (étant donné que le tonnerre, c'est un bruit... Je saisis l'idée, mais à mon avis, la formule n'est pas logique ! M. Hol**** s'arracherait les cheveux !). Après, la "dextre" pour la droite, la description soutenue qui s'achève pas un "saloper" très distingué... J'ai plus de mal à l'attribuer à l'un ou à l'autre. Donc, à mon avis, Goodkind est une horreur, et le traducteur n'a rien fait pour l'arranger !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 29 septembre 2008 à 12:52:50

Ca ne s'arrange pas, on dirait...


(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimg228.imageshack.us%2Fimg228%2F5131%2Fcitationgoodkindelbakinsf1.jpg&hash=d874568a9ed23ec3385e26a6b7141812b9990a4f)




edit : Regardez  (http://www.elbakin.net/fantasy/romans/epeeverite.htm)l'évolution de la notation d'Elbakin. REGARDEZ la dernière :D :D

Ci-dessous, la critique du tome 8, sans spoilers... si ce n'est que les noms de personnages vous apprennent qu'ils ne sont toujours pas morts. Ca vaut le détour :

>>> » Tome 8, L'Empire des vaincus :

Vaincre, il en était bien question avec ce roman : au bout de huit volumes, l’auteur a bien failli vaincre la résistance de votre serviteur.

Soyons clairs une bonne fois pour toutes sur les raisons du rejet, en commençant par les questions de forme. Ce tome 8 cristallise l’ensemble des défauts affichés précédemment, et ne les fait ressortir que de façon plus évidente encore.
C’est bien simple. Pour commencer, au bout de plus de deux cents pages, il ne s’est rien passé. Richard a des migraines. Point. Et à l’échelle du roman entier, l’intrigue s’étire et s’étire encore, de façon tout à fait inutile : sans le gras, le roman aurait pu tenir en trois cents pages, à peine. L’ennui s’installe rapidement et il faut vraiment batailler pour s’accrocher. La plume de l’auteur est toujours aussi plate, maladroite dès qu’elle s’essaie à la moindre figure de style, et ne cherche jamais à élever son propos. On ne compte plus les discours interminables nous présentant des personnages qui discutent mais n’agissent pas. De longs tunnels de dialogue littéralement interminables, rabâchant ad nauseam les mêmes « idées ».

Et il faut voir Goodkind aligner et alterner plus que jamais des passages d’une niaiserie confondante – notamment au niveau des relations amoureuses – et d’autres illustrant une violence malsaine et crasse qui décidément semble le fasciner au plus haut point. Le récit s’éveille à peine lors des apparitions de Zedd, définitivement le personnage le plus sympathique, bien que ses trop rares scènes ne soient pas épargnées par les clichés (il faut voir l’apparition de l’empereur Jagang assis sur son trône en train de se goinfrer pour y croire !).

Et vous l’aurez compris, la structure même du récit pêche lourdement. Non seulement le rythme est donc très mal géré, mais l’auteur le fait comme toujours avancer à coups de révélations et de nouveautés sorties de nulle part. Pour finir, on devine ainsi comment Richard va bien pouvoir dominer son nouvel ennemi des centaines de pages à l’avance, dans une conclusion paresseuse au possible et dépourvue du moindre soupçon d’originalité.

Plume, gestion de l’histoire, l’histoire elle-même, et comme si cela ne suffisait pas, l’auteur se laisse totalement déborder par ses penchants idéologiques, mais après tout, n’affirme-t-il pas lui-même qu’il n’écrit pas de fantasy ? On a plutôt l’impression de lire de mauvais passages d’un exposé philosophique encore plus désespérant : apologie de l’autodéfense et même de la peine de mort (si, si : si les gens sont méchants, pourquoi avoir des remords si on les tue ?), mise en scène d’un empire tourné vers la compréhension et le pardon mais tourné en ridicule à la moindre occasion, gestion du comportement humain totalement surréaliste (Il faut voir comment, et une nouvelle fois en changeant du tout au tout en quelques lignes, une jeune femme violée et torturée venant de poignarder son bourreau se comporte comme une jeune fille en fleur devant Richard), n’en jetez plus… Le roman en pâtit de fait doublement : non seulement parce qu’il est tout de même difficile d’adhérer à un prêchi-prêcha aussi atterrant, mais parce qu’en pliant son histoire à son discours, ses personnages, à l’image d’Owen, en perdent toute consistance et logique.

Ce tome aurait très bien pu se nommer l’Empire du Vide : un désert tout aussi scénaristique qu’idéologique. Le terme « blockbuster » utilisé dans le cinéma et par extension en littérature qualifie, lorsqu’on l’utilise de façon négative, de véritables machines de guerre promotionnelles, aussi implacables à ce niveau que vaines, constituant de vrais échecs artistiques, si ce n’est donc financiers.

En brossant son lecteur dans le sens du poil et en flattant ses plus bas instincts, malgré tout ses beaux discours sur le besoin de héros de notre époque, L’Empire des Vaincus se révèle tout simplement l’une des lectures les plus négatives de l’année, dans tous les sens possibles et imaginables du terme. <<<

 :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 29 septembre 2008 à 19:04:31
MDR, L'Empire du Vide ! J'adore cette critique, vive Elbakin !

Pour moi, je continue juste mes quelques citations de mémoire, du style :

"elle n'y ira pas"

ou, le summum :

"En face de lui, les grands arbres furent voilés par la bruine qui coulait de ses yeux"

Richard, arrête de bruiner, tu vivras encore quelques tomes, t'inquiète, va...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 25 octobre 2008 à 18:54:27
Plus que deux chapitres !

...Si Zedd est le vrai père de Richard, je démissionne...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 26 octobre 2008 à 18:39:05
VICTOIRE !

C'est officiel, les amis : hier, à 23h35 et 58 secondes, j'ai terminé l'Epée de Vérité !

Bon, mon avis général en spoilers, des fois qu'il y ait un fou qui parmi vous n'ait pas tout deviné ait envie de préserver le suspense...
Bon, alors, pour le père de Richard... MDR ! Non, franchement, j'hésitais entre Rahl et Zedd, mais je me suis dit que Rahl, ce serait vraiment, vraiment trop cliché, et en plus de croyais qu'il était de la même génération que Richard. Goodkind, lui, ne s'est pas embêté à choisir, hop ! Un grand-père, et l'autre père ! J'ai éclaté de rire au moment de la révélation. Lol, franchement, c'est pittoyable !

Bon après, le coup du "mon amour pour toi a formé un bouclier infranchissable"... MDR !!! De plus en plus pittoyable ! XD Je pense que Goodkind a dû être nourri aux Feux de l'Amour, ou alors il manque juste cruellement de recul, et croit avoir écrit une oeuvre poignante et forte... A moins qu'il ait essayé de mettre un peu de chaque ingrédient : du gore, du sado-maso (oui, parce que les Mord-Siths sexy en cuir rouge...), et du mièvre (mais à quel point !), pour toucher les amateurs de sang, les gens aux penchants douteux, et les jeunes femmes gnangnan. Le résultat fait vraiment rafistolage.

Et la fin... la fin ! Je crois qu'en fait, c'était censé être le moent crucial du bouquin, mais j'ai pas arrêté de rire. Non, mais combien de héros s'envolent à dos de dragon avec leur bien-aimée ? Un de plus, maintenant, en tous cas. Sans oublier qu'une fois le méchant éliminé, alors qu'il a plu depuis des jours, il y a un grand soleil. Et que personne ne songe à se rebeller. Et que Richy, ne se sachant pourtant pas un Rahl (ce qui ne l'empêche pas de râler depuis la moitié du bouquin sur son pauvre sort de héros voué à souffrir) donne, sans se demander pourquoi il serait obéi et au nom de quoi il en a le droit, des ordres à tout le monde.

Oh, et puis Michael : quelle surprise ! *expression ébahie exagérée* Ainsi c'était lui, le traître ? Ceux qui n'avaient pas sauté son discours sur le feu au début du livre parce qu'ils le trouvaient trop débile pour mériter trois longues pages, avaient déjà compris depuis un bail. Mais par contre, même si c'est pas son vrai frère, Rich' a quand même été élevé avec lui, et il l'aimait même si ça avait l'air d'être un sale type. Pourtant, il bronche pas à le faire zigouiller (très moral. On sent Goodkind américain, et partisan de la peine capitale...), et ne sourcille même pas en voyant sa tête empalée sur un pieu. On peut aussi se demander si Chase est un être humain ou un automate aux ordres de Rahl junior, hein, parce qu'on lui dit : "tue bidule !" et il fonce.  

Kahlan en tient une couche, aussi. Elle réussit à passer 3/4 du bouquins à clamer "je vais me tuer, hein, c'ets pour de vrai !" et elle arrive quand même (pour notre plus grande tristesse) à finir en happy end. ça aurait été marrant que Richard arrive un brin trop tard, après la fin de Rahl.

La fin de Rahl, justement, parlons-en ! Bon, je limiterais ma critique, parce que dans Indiana Jones, c'est le même schéma. Mais Indiana Jones ne se prend pas au sérieux, au moins. Mais le coup du : ooooh, c'est beaaaaau, de la magie dorée, je sens le pouvoiiiir ! Oh ben zut, ça devient sombre... Non, c'était pas le bon artefact  ! C'est d'un déjà vu. Remarquez, l'auteur a pris en compte des considérations scénaristiques pour ménager son lecteur, pour une fois : Rahlou met trois plombes à mourir, parce qu'il faut bien laisser le temps au lecteur qui se serait endormi depuis un bail pour comprendre le pourquoi du comment.

Bon, je ne continuerai pas cette critique plus avant, de peur de vous endormir, vous aussi. Désolée pour les éventuelles fautes de frappe : j'ai vraiment la flemme de relire...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 24 novembre 2008 à 21:23:08


Je ne comprends pas la très grande médiocrité de ce livre. Les tomes sont énormes. A la moitié du premier tome, la plume de Goodkind a bien dû acquérir une certaine maturité. Ca aurait dû s'améliorer. A la relecture, après 800 pages de rédaction, il aurait dû revoir plein de choses. Et ne parlons pas du tome 8.

Cet auteur reste un mystère. Sincèrement hein ! je ne comprends juste pas cette absence de progrès et/ou cette persistance dans la médiocrité.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 25 novembre 2008 à 19:04:51
une critique de la série TV ici (http://calenwen.spaces.live.com/blog/cns!16C9F649AA96C059!996.entry)... L'équivalent televisuel de la série en livres, on dirait  :huhu:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Rain le 03 décembre 2008 à 21:38:28
Vous savez quoi ? Il compte faire une préquelle  :D

L'avis de la Fnac (http://livre.fnac.com/a2488419/L-epee-de-verite-Prequelle-T0-Dette-d-os-Terry-Goodkind?PID=1&Mn=-1&Mu=-13&Ra=-1&To=0&Nu=2&Fr=0)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 27 décembre 2008 à 20:06:25
Mdr, tous aux abris ! Une préquelle... Déjà, lire la suite relève du masochisme... (remarquez, ça doit plaire à ceux qui ont aimé le passage avec Denna...).

Je farfouillais sur Elbakin, et... http://www.elbakin.net/fantasy/news/8550-Craig-Horner-Sexprime Sans vouloir être méchante, je pense qu'ils ont trouvé l'acteur idéal pour incarner Richard XD
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 10 janvier 2009 à 10:10:46
Cela dit, la préquelle me tente un peu, moi... Adie et Zedd sont les seuls personnages que j'aime vraiment dans ce que j'ai lu, et autant j'hésite énormémént à persister dans la série et chercher à lire le tome 3, autant j'hésite moins à chercher à lire la préquelle...
Cela dit, vu le résumé, ça m'a pas l'air bien original par rapport au reste, grmph  ><
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Verasoie le 01 avril 2010 à 11:54:49
J'ai commencé l'épée de vérité !

Mdr. Hier, en guise d'introduction à ma lecture, je me suis amusée à lire tout ce fil et ça me faisait déjà rire XD. Je tiens à préciser les raisons d'un tel projet : d'une part, la curiosité, de l'autre, je viens de finir l'AR et, tant qu'à tomber de haut pour la prochaine chose que je lis, autant m'offrir une bouffée de nullité ^ ^

J'ai lu un chapitre et demi et je commence déjà à me dire que je vais noter les citations les plus incongrues pour sélectionner mes préférées à la fin. (J'ai aussi pensé à faire des statistiques sur le nombre de paragraphes finissant par des points de suspension et des points d'exclamation mais c'est moins rigolo.)

Non mais genre, page 29 :

Pour le moment, ils se dirigeaient vers l’est. Plus tard, le sentier bifurquerait vers l’ouest.


Quelqu'un peut m'expliquer l'utilité d'un tel sentier ?  :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 01 avril 2010 à 19:37:58
LOL. C'est on ne peut plus exact  :mrgreen:

*après quelques secondes de réflexion* Attends, mais soit le sentier décrit un virage en épingle à cheveux, soit ils vont juste retourner sur leurs pas, non ?  ><

J'ai hâte que tu continues ta lecture (le peuple d'Adobe ou le... rapprochement progressif de Richard et Kalhan... ont l'air prometteurs en citations du genre  :mrgreen: )


N'empêche, courage.


(j'ai parlé à une fille qui était fan, c'est horrible, elle le conseillait à tout le monde, et elle le trouvait "d'un style simple et agréable", elle l'a qualifié de "dramatique sombre" je crois... Le pire, c'est qu'elle est très sympa cette fille ! Le monde ne tourne pas rond...)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 26 avril 2010 à 11:11:02
L'un de mes bloggeurs préférés en matière de fantasy a publié une très intéressante citation de Terry Goodkind, que je souhaitais vous faire partager :
" There is no difference in the philosophical foundation of the beliefs of Mother Teresa and Bin Laden".
Il n'y a aucune différence entre les fondations philosophiques des croyances de Mère Theresa et Ben Laden.

En passant, pour ceux qui l'ignorent, notre très cher Goodkind a signé pour trois volumes supplémentaires de sa fameuse sage de non-fantasy. Mais pourquoi on a rangé l'Epée de Vérité dans cette section, vraiment?  ??? ::) ???
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 26 avril 2010 à 19:42:08
J'aime  :D

(le pire c'est que je suis sure qu'en cherchant BEAUCOUP, on peut trouver un sens a cette citation).

Et j'en profite pour un appel caritatif : si quelqu'un a le Tome 1 (oui oui, dénoncez-vous, y a plus de honte, vous serez simplement lynchez en place publique par un comité de critiques la bave aux lévres et les yeux injectés de sang), j'aimerai beaucoup le recevoir en prêt, le temps de me forger ma propre opinion et de pouvoir cracher allégrement sur le livre en toute connaissance de cause.

Merci  ^^
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 26 avril 2010 à 21:06:26
Mais enfin, comment ce post peut-il donner envie de lire ce livre ? C'est à n'y rien comprendre : plus on lui crache dessus, plus il attise la curiosité  :mrgreen: Et non, il n'y a pas de honte à posséder un tome de l'épée de vérité : 1) ça permet de le prêter à ceux qui, comme toi, souhaitent le lire ; 2) à chaque fois qu'on se dit qu'on écrit mal, ou qu'un (autre) bouquin est moyen, il suffit d'ouvrir celui-ci. C'est un élément fondamental de ma bibliothèque.


(Vera, tu en es où ? Tu n'as pas succombé, j'espère ?  :-¬?)

Par contre les couvertures sont toujours aussi magnifiques... Brag' met le paquet (enfin si ça leur permet de financer d'autres livres, hein... )
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 27 avril 2010 à 14:53:13
Jezy, je peux te prêter le tome 1! Je l'ai en 2 tomes poches, je le garde parce que j'aime trop les couvertures et que c'est une de mes premières lectures de fantasy, quand j'étais jeune et inculte, c'est sentimental  :mrgreen:
J'ai aussi le tome 2 mais je me l'étais fait offrir alors il a un ex-libris et je peux même pas le revendre du coup  >< (en plus c'est vraiment un big pavé)

N'hésite pas à me faire signe par MP!
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 27 avril 2010 à 19:05:44
Kaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiil ^^ hey you ca faisait longtemps !!!!
Milo' a passé son temps a me vanter ton Rouge jusqu'à me mettre l'eau à la bouche, et au final elle m'apprend que tu ne l'as pas fini ?
Enfin, ca m'empêchera pas d'aller y jeter un oeil dès que possible ;)


Leia, ta générosité me réchauffe le coeur (mais n'est-ce pas plutôt pour éloigner ce livre maudit de ton foyer ? MALEDICTION !!!!  >:D) et je serais raviiiie que tu heu... hum... tu habites où ? bon je crois qu'on va continuer cette petite conversation par MP XD

Quoi qu'il en soit, je suis la première révolté, avec toutes les merveilles qui existent de part le monde, de prendre sur mon temps pour éplucher ce livre. Mais comme le dit si bien Kaili', les mauvais livres forgent la plume autant que les bons (OK, elle l'a pas dit comme ça, mais est-ce vraiment important ?  :-¬?)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 27 avril 2010 à 19:19:48
Kaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiil ^^ hey you ca faisait longtemps !!!!
Milo' a passé son temps a me vanter ton Rouge jusqu'à me mettre l'eau à la bouche, et au final elle m'apprend que tu ne l'as pas fini ?
Enfin, ca m'empêchera pas d'aller y jeter un oeil dès que possible ;)
XD tant pis pour le HS, mais tu m'as fait éclater de rire XD T'as rien à me reprocher, car, si je ne m'abuses, tu as également "quelques" textes à finir, dont j'ai d'ailleurs lu le début et attends la suite  :mrgreen: Donc, à moins que tu n'ais beaucoup avancé depuis la dernière fois où tu disais ne pas avoir le temps...  :mrgreen:

Sinon si tu viens aux Imaginales, je peux te l'amener, et pour me le rendre... bah, on verra. Sinon généralement les bibliothèques ont cette série (ben oui, elle est connue... )
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 27 avril 2010 à 20:05:22
Ouais, mais les bibliothèques ont un temps de péremption -_- alors ca m'arrange pas pasque je risque pas de le lire d'une traite celui-là !

Pour les oeuvres inachevées, je plaide coupable... tu attends la suite de quoi ?  :-¬? J'ai avancé sur certain trucs ^^ mais toujours rien de fini, j'imagine que j'ai peur d'arriver au bout (c'est tellement déprimant, la fin d'une incroyable aventure...).
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Verasoie le 27 avril 2010 à 22:43:53
J'en suis page 260 ! Et un quart de fait, un. Le plus facile, je pense. Maintenant commencent vraiment la lenteur, la nullité mais morne, sans pointes de ridicule comme dans les premières pages... Mais je tiens, je tiens. Je dois le finir avant les Imaginales pour le rendre à Zach  :mrgreen:

Ma citation préférée en bonus :

Citer
Kahlan, demanda-t-il alors que le souffle de la jeune femme lui taquinait la joue, est-ce que… tu as quelqu’un ? (Il fallait qu’il pose cette question, même si la réponse, comme une flèche, risquait de lui transpercer le cœur). Quelqu’un qui t’attend chez toi, je veux dire… un amoureux ?
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 28 avril 2010 à 10:04:16
....
....
....
IL FAUT QUE J'L LISE !!!
C'est trop ridicule XD !
Titre: Re : Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zacharielle le 28 avril 2010 à 10:50:44
Citer
Kahlan, demanda-t-il alors que le souffle de la jeune femme lui taquinait la joue, est-ce que… tu as quelqu’un ? (Il fallait qu’il pose cette question, même si la réponse, comme une flèche, risquait de lui transpercer le cœur). Quelqu’un qui t’attend chez toi, je veux dire… un amoureux ?
C'est beau la littérature  :coeur:

[sinon Vera tu peux passer mon édition à Jez hein ^^]
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Leia Tortoise le 29 avril 2010 à 15:20:55
Je vois que tu aura certainement des prêteurs/donneurs plus pratiques que moi, mais en plus je tenais à me défendre: autant le tome 2, si je pouvais je m'en débarrasserias bien mais je le ferai pas parce qu'il est paraphé par ma tante, autant mon tome 1 scindé en 2 poches, c'est sentimental, je veux le garder ^^

Faudra que je les relise, d'ailleurs, pour le revoir de l'oeil neuf traqueur des citations gratinées  :D
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 29 avril 2010 à 15:29:31
(On est VRAIMENT maso, mais on dirait que la mode "lire du Terry G. pour mieux le défoncer ensuite" se propage à l'ensemble du MDE...)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Alisher le 20 novembre 2010 à 20:10:56
Je suis un grand fan des topics où Goodkind se fait défoncer sur Westeros, j'ai passé des soirées entières effondré de rire sur les parodies qu'ils ont créé. Rien que pour ça, jsuis content que Goodkind existe. Quelques unes sont réunies ici : http://sandstormreviews.blogspot.com/2006/08/goodkind-parodies.html


Sinon je passe sur la médiocrité des livres en général, qui outre d'être mal pensés et mal écrits, sont très mal traduits, ce qui n'arrange rien pour nous. J'aimerais juste ajouter que je suis toujours sidéré de voir à quel point la véritable personnalité de Goodkind a du mal à traverser la frontière de l'anglais. On parle quand même du type qui a dit ça :


- "What I have done with my work has irrevocably changed the face of fantasy. In so doing I've raised the standards. I have not only injected thought into a tired empty genre, but, more importantly, I've transcended it showing what more it can be-and is so doing spread my readship to completely new groups who dont like and wont ready typical fantasy. Agents and editors are screaming for more books like mine."

- "Say you drive to your local fast food restaurant, and order a value meal. You pay your money, and proceed to the next window. Routine. Mundane. Predictable. But after you''ve driven away, and dug into your bag, instead of a burger, you find a succulent filet mignon. Many people would be initially put out by this. ""What is this? This isn''t what I ordered (expected....)"" The routine is broken, and a foreign element, surprise, has been introduced. The natural response is negative. People are creatures of habit, afer all. But then you stop and think. ""Wow. I just got a filet mignon for $2.99! Cool!""

This, in a nutshell, is much the same reaction some might experience after reading the Sword of Truth."


Mais aussi répondu des choses comme ça :

- "Haddonfield, NJ: Second Question - I've noticed similarities between your Sword of Truth series and Robert Jordan's Wheel of Time series...(Black Sisterhood vs. Black Ajah; The Order vs. The Seanchan; Richard vs. Rand both discovering their powers, both have Nameless evil Gods...etc.) I've often voiced my suspicion that these two series might be occurring on the same world...how crazy am I?

Terry Goodkind: If you notice a similarity, then you probably aren't old enough to read my books."


Ou encore ça :

- "Question: Lately I've found myself in many arguments defending your books against 'fans' who say they used to like your books but no longer do to the extent that they used to. Would you mind settling some debates by answering the question: What, if anything do you have to say to the people that voice the opinion that you're latest four books haven't been as good as the previous four and call them "too preachy"?

Answer: Don't be fooled. The assertion made by these detractors is a note wrapped around a brick thrown through the window. These people are not fans. There are hundreds if not thousands of fantasy books that fulfill their professed taste in books. Why would they continue to read books they claim are bad? Because they hate that my novels exists. Values arouse hatred in these people. Their goal is not to enjoy life, but to destroy that which is good -much like a school child who does not wish to study for a test and instead beats up a classmate who does well. These people hate what is good because it is good. Their lives are limited to loathing and indifference. It isn't that they want to read a good book, what they want is to make sure that you do not. Ignore them."


Et là il parle de nous, soyons fier  >:D

- "We have a perfect example of "Hatred of the Good for being Good" with the internet. Anyone familiar with it knows that the internet is infested with those consumed by a burning hatred of anything good. Instead of finding what they enjoy in life and enjoying it, they haunt the internet, devoting their lives to hate. Hiding under their cloak of anonymity, these cowards rant against anything and everything. What they hate most are values because values promote life. If you choose to think for yourself rather than submit to their dogmatic beliefs and dictatorial vents, they invariably turn to insults, abusive language, and threats. The style of a writer - even a writer on the internet - reveals that writer's soul. Their own words betray their inner corruption. They seek not to discover and enjoy the good in life, but to make your life miserable. They hate that you enjoy anything in life. They hate the good for being good. When you come across the venom from these zeros, I hope you will remember this quote and know them for what they are."


J'pense qu'il est important de savoir de qui on parle. Même si ça n'est pas vraiment nécessaire pour le haïr en tant qu'auteur, ça ajoute au moins une touche de comique à l'ensemble  :D
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 20 novembre 2010 à 20:26:52
Oh, oui, on était déjà au courant que ce cher Terry était un cas à part ! Mais il faut avouer qu'il dit aussi des trucs corrects :
Citer
The style of a writer - even a writer on the internet - reveals that writer's soul.
:mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Ambriel le 20 novembre 2010 à 21:14:27
Hey, j'ai lu presque tout le sujet, et j'ai fort envie de lire l'Epée de Vérité, moi aussi,du coup  >< Le pire c'est qu'une amie l'a sur sa table de chevet. Sérieux, je crois que je lirais le 1 pour me faire mon propre avis et me marrer un peu (vos citations sont très drôles :D)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Rain le 21 novembre 2010 à 02:35:55
Regarde plutôt l'Eté de Vérité. C'est mieux, et plus court.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Verasoie le 21 novembre 2010 à 15:51:44
D'accord avec Rain. Et puis le texte original a été gardé ^ ^

Finalement j'ai jamais réussi à finir le premier tome lol, je l'ai filé à Jezy aux Imaginales si je me souviens bien ? En plus j'ai perdu mon recueil de citations dans le formatage de mon ordi =(.

Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zacharielle le 14 décembre 2010 à 08:46:29
Mon Dieu, je n'avais pas vu que sur NT1 ils passaient la série (http://www.programme.tv/legend-of-the-seeker-l-%C3%A9p%C3%A9e-de-v%C3%A9rit%C3%A9-3171706.php). Déjà 11 épisodes sur 22. Vous savez quoi faire ce soir.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 14 décembre 2010 à 14:07:03
Oh. NT1 c'est quoi, la TNT ? J'sais pas trop comment y accéder chez moi XD (oui bon ça va hein, je regarde pas la télé c'est tout ><) Éventuellement, si j'y pense, j'essaierai. Je ne garantis pas de tenir longtemps. Et ce sera forcément moins bien que notre Eté de Vérité.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Jezy le 15 décembre 2010 à 17:51:49
Mon père a zappé dessus par hasard hier, j'étais MDR !

Si je dis que les acteurs sont plus expressifs que dans Stargate Atlantis, c'est plus méchant pour qui ?  :noange:

Ceci dit, la copine de Richard était brune, et ça c'est dramatique, Rain rend vachement mieux !!
Et... et c'est tout, j'ai supplié mon père de changer (non en fait j'lui ai demander de le laisser pour pourvoir rigoler mais il a vite craqué XD)



EDIT de Milora : la suite de la discussion partait en hors sujet sur la différence entre séries fantastiques et séries de fantasy. Je l'ai donc déplacée ici, (http://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=3747.0) dans la salle de cinéma ! :)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zephyr le 23 décembre 2010 à 23:02:09
Vous savez quoi ? J'ai un peu honte de mes amis... ça fait déjà trois fois qu'on me conseille Terry Goodkind en lecture de fantasy dès que je dit que je m'y connait pas trop (d'ailleurs, l'un deux m'a dit que Hobb, c'était vraiment bof bof...)

Alors, je pense que je vais lire le premier (mais je sens que mon côté MdE va resortir très rapidement ^^), et je vous tiendrai au courant dès que j'aurai un peu avancé !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zephyr le 22 mai 2011 à 18:08:08
Comme vous le savez, je suis en train de lire ce chef-d’œuvre de la fantasy, le magnifique, l’excellent, le bouleversant premier tome de l’Épée de vérité, La Première Leçon du Sorcier ( :huhu: on ne rigole pas dans l'assemblée !).

Parlons peu, mais parlons bien, voulez-vous.
Je n'ai jamais lu de livre aussi... affligeant et comique à la fois. Pour votre information, j'en suis au chapitre 13, Richard souffre (enfin, plus moralement qu'autre chose, mais il souffre : il a tuer le fantôme de son père et celui de la sœur de Kalhan !). Kalhan est mystérieuse... ou du moins essaye de l'être. Richard et Kalhan s'aiment sans se l'avouer (Youpi !). Zedd, le grand sorcier (je l'aurais jamais deviné tien...), est dans un état inquiétant (et oui, il a les yeux fermé ! Oh mon Dieu !). Chase (diminutif de Dell... Mais bien sûr !) est lui aussi dans un état critique après un combat contre une bête affreuse, terrifiante et incroyable ment forte que Richard à vaincu en deux coup de cuillères à pot. Ils ont rencontré un aubergiste, William, qui s'est avoué être un ami de Chase (OUAAAAH ! Trop fort !). Kalhan a fait sa grosse sal**e face aux gars dans l'auberge, et le quatuor (qui est devenu un simple duo et puis un solo) a fait irruption. Alors peur, peur (et  un peu de souffrance morale). Puis combat ! Sang ! Et puis il fait quoi, le héros ? Ils vont aller voir Addie, la sorcière aux ossements (parce que sa maison est décorée d'ossements. Original.) pour savoir quoi faire (tu m'étonnes ! Pour un héros dont la pensée la plus lourde de sens avait été "Je veux vous aider" (Chapitre 2) et qui a été attiré par Kalhan grâce à "l’intelligence ! oui, l'intelligence [qui] brûlait dans ses yeux et dans tout son corps, glorieuse figure de proue de son intégrité" (suite du Chapitre 2, aussi disponible dans l'été de vérité !) d'une fille qui se révèle être une grosse cruche, conne et sal**e par dessus le marché !).
Le frère à tout l'air d'être en fait un horrible méchant (et oui, je suis sûr que c'est ne fait un gros spoil sur un des ressort de l'intrigue...). J'ai pas vu réellement Darken Rahl (nom qui reflète toute sa nature...sombre  :mrgreen:), mais il a l'air d'être méchant méchant ce méchant ! En gros voila pour l'histoire et les personnages.

Bon, le style, je ne reviendrai pas dessus, je pense que tout à déjà été dit. Sauf peut-être la magnifique "Richard plissa les yeux pour mieux voir à travers les trouées de la frondaison vert et roux" page 12. Bravo le traducteur. Ah si, aussi, j'adore les "..." toutes les trois phrases et les "!" qui ne servent strictement à rien. Comme certains dialogues  (tous en fait).

Donc c'est comique parce que c'est cliché et mal écrit. Et affligeant pour les même raisons.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 22 mai 2011 à 18:18:05
Mdr  :D Le pire, c'est que je me rappelle vraiment très bien de ce livre xD

Continue tes chroniques au fur et à mesure, Zephyr ! Je ris bien en te lisant. Ne lésine pas sur les citations !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Alisher le 23 mai 2011 à 00:57:14
http://asoiaf.westeros.org/index.php/topic/3332-its-back-the-terry-goodkind-mauling-thread/

 :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 23 mai 2011 à 01:03:45
Trop fort  :D Mais je devrais bosser au lieu de lire ça. Dommage que je perde tous les détails à cause de l'anglais... Zephyr, tu nous fais la même chose avec la VF ?  :noange:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zephyr le 23 mai 2011 à 16:18:06
L'aventure à pris un tour tout à fait différent. Elle devient de plus en plus plus abscone et horripilante
"Je ne suis pas sûr de comprendre, avoua Richard" (p 201, avouant enfin publiquement sa stupidité)
C'est pourtant simple ! Il a rencontré Adie, sorcière un peu gaga qui ne sais répondre que par "C'est la vérité" ou "c'est un mensonge". Ainsi, il découvrit la différence grammaticale entre "je" et "nous". Et oui, nous implique qu'il y a plusieurs personnes. De plus, elle est aveugle, élément important pour un personnage qui maîtrise la magie ! Elle réussit à réveiller Zedd et Chase pour leur donner à boire, afin qu'il ne ressemblent pas à de vieux bâtons desséchés (ce que Zedd est, me semble-t-il...). Mais Adie est aussi, comme toutes les vieilles femmes, est une sorte de mamie attentionnée, qui aime raconter des histoires avant de mettre les enfants au lit :"Et je vous raconterai comment j'ai perdu mon pied..." (p 207). Bonne nuit, bien entendu ! Là intervient l'élément le plus emblématique du livre : la réputé soupe aux épices ! En réalité, le vrai mystère du livre est la recette de cette étrange mixture. Les ingrédients nous sont donnés au fur et à mesure, ainsi que ce qu'il faut faire. Aujourd'hui, nous avons appris qu'il fallait couper les légumes et les mélanger aux épices (étape qui prend une heure au passage). Il faut ensuite tout mettre dans l'eau frissonnante et laisser reposer. Combien de temps ? Faut-il ajouter d'autres ingrédients ? Tout cela au prochain épisode !
Nous en apprenons plus sur les loisirs de Richard, et notamment qui'l prend un bon plaisir à couper du bois sous la pluis après avoir enlevé sa chemise (hum, so glam, so sex...)...Et en plus, il aime varier les plaisirs : "Fatigué de scié, Richard pris une hache et débita les bûches. Utiliser ses muscles, sentir la sueur ruisseler dans son dos..."(p 206). Non vraiment, Richard a du être escort boy dans une vie antérieure. Autre information, il doit avoir des tendance plutôt sado "Pour s'amuser, il imagina le tête de Darken Rahl à la place de la bûche et abattit sa hache avec une énergie renouvelée. Histoire de varier les plaisir, il décida que la suivante était un garn." (toujours p 206) Vraiment coquin notre Sourcier...
On découvre alors pourquoi Adie à perdu un pied : "Un piège-à-loup s'est refermé sur ma cheville."(p 210). Non vraiment, la vie est injuste parfois... Nos deux amis (et plus si affinités) découvre qu'il devront traverser l'horrible "Chas de l'Aiguille" (p 211).
Je vous passe les détail, Richard a du abandonner Zedd et Chase chez Adie (cruelle décision); Richard a eu la nausée environ une dizaine de fois (en un seul jour. je ne savais pas qu'il était enceint  :mrgreen:). Et après avoir traversé la moitié du Passage du roi, ils se retoruvent bloquer devant un éboulement (c'est le jeu ma pauvre Lucette ! C'est ça de traverser une chaîne de montagne, il y a des risques !). Et Richard a peur, Kalhan a peur parce que les pièges à loup ne sont pas loin !
Mais que va-t-il arriver ? Il y a du suspense dites-moi !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Ambrena le 23 mai 2011 à 17:05:55
MDR, Zeph ! :D Je ne regrette vraiment pas de ne pas l'avoir terminé...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 23 mai 2011 à 18:10:54
LOOOOOOOL Zeph  :D :D

Citer
Non vraiment, Richard a du être escort boy dans une vie antérieure

Citer
Richard a eu la nausée environ une dizaine de fois (en un seul jour. je ne savais pas qu'il était enceint   :mrgreen:).
:jubile:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Almeus le 25 mai 2011 à 18:24:20
Super ta chronique Zephir, non sans blague  ;D, elle résume tout à fait mon sentiment à l'égard de ce livre

Pour information, je n'ai lu que le premier, j'ai abandonné le second après la troisième page!

Je ne vais pas trop m'étaler sur le sujet, pour ne pas gâter le suspens à ceux qui auraient le courage d'aller jusqu'au bout!
Je trouve l'intrigue particulièrement pauvre, les évènements s'enchainent sans vraiment de lien entre-eux, Richard est débile, fort heureusement, il peut compter sur sa superbe épée qui le rend plus fort et permet (y parais) de comprendre la vérité, selon mes souvenirs... Et puis il y a cette fin, cette terrible révélation qui m'as donné envie de pleurer  :'(  à cause de l'impression de m'être vraiment fait arnaqué par l'auteur! |-|
 Et puis cet univers... décrit de la manière la plus pauvre possible (et pourtant, le volume fait bien 1000 pages en format poche) les seuls créatures qu'on rencontre dans ce monde: des humains, des maitresses sadomaso, une sorcières et un sorcier super puissant, des pédophiles (dont un se voit contraint de se couper les bourses et de les manger... dégeu!!!) et des garns, enfin des démons quoi, qui existent en deux versions: à queue longue et à queue courte... super original quand même :D
En fait, j'aimerais comprendre comment Goodkind a réussi à remplir toutes ces pages avec rien... sur ce point, respect! Sinon, je préfèrerais toujours me replonger dans les Erragon, dont je trouve l'intrigue un peu mieux ficelée...


Ce que je trouve révoltant, c'est que de tels livres deviennent des best-sellers internationaux pendant que d'autres auteur aux idées novatrices triment dans l'ombre pour vivre convenablement ; pendant que des manuscrits sont jetés, mis à l'écart, condamnés à ne jamais voir le jour... peut-être parmi ces œuvres rejetées se trouve une histoire qui aurais pu faire avancer les choses  >:D
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 25 mai 2011 à 21:27:51
Citer
En fait, j'aimerais comprendre comment Goodkind a réussi à remplir toutes ces pages avec rien... sur ce point, respect!
Mdr !  ;D
J'aime décidément beaucoup les fils de discussion sur L'épée de vérité.

Citer
Ce que je trouve révoltant, c'est que de tels livres deviennent des best-sellers internationaux pendant que d'autres auteur aux idées novatrices triment dans l'ombre pour vivre
C'est vrai ; en plus c'est agaçant que la fantasy puisse avoir cette image (sous-littérature, il n'y a qu'à voir L'Epée de vérité, un classique du genre), et tout aussi agaçant que des gens défendent cette saga en te disant qu'elle est mûre et intelligente...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: DarkMarius le 25 mai 2011 à 22:20:42
Pour ma part, je tiens à dire que j'ai lu avec plaisir cette saga... Non non ne cherchez point d'ironie dans cette phrase, c'est vrai, je les ai tous lus, même en VO pour les derniers et je dois dire que j'accrochais bien.
Je ne conteste pas le fait que ça tire à la ligne continuellement, ce que je veux dire c'est que ça reste distrayant, et que je ne me suis que peu ennuyé en lisant toute la série. Après y'a des lacunes on est bien d'accord mais à vous entendre (je n'ai pas lu les 8 pages de post je vous l'avoue mais globalement j'ai compris que c'était un peu vot' tête de turc...) on croirait que cette série n'a rien pour elle, qu'elle est vide... Et pourtant y'a eu 11 bouquins pour notre plus grand malheur bonheur  :mrgreen:

Valà maintenant fustigez moi autant que vous voulez, mais n'oubliez pas méfiez vous des apparences :
(https://monde-ecriture.com/forum/proxy.php?request=http%3A%2F%2Fimagik.fr%2Fthumb%2F422665.jpeg&hash=60772b8add9dc3804097a81910ce9a19a8dae078) (http://imagik.fr/view/422665)

 :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Alisher le 26 mai 2011 à 02:05:33
C'est forcément parce que tous les admins sont des fachos comme Goodki parce que tu comprends le concept du poulet qui n'est pas un poulet  :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Zephyr le 24 juin 2011 à 01:14:19
bon, désolé de pas avoir tenu mon résumé à jour... Mais j'ai finit l'Epée de vérité (j'allais écrire "été", lapsus quelque peu révélateur) il y a environ une semaine. Ben, malheureusement, j'ai pas trouvé de point qui puisse rattraper le reste... Ça en deviendrait presque navrant.
Mais puisqu'il le faut, je vais résumer toute la fin du livre (enfin, pour le coup, les deux tiers). Je préviens donc, il n'y a que des spoil dans ce post.

Nous découvrons -enfin- Darken Rahl, un méchant très méchant qui torture des enfants et en fournit d'autres à son acolyte qui aime un peu trop les petits garçon. Il est beau, beau, beau (citation culte oblige : ses yeux d'une nuance de bleue douloureuse à force d'être belle) et cruel, cruel, cruel.
Richard et Kalhan réussissent à se sortir du Chas de l'Aiguille. Mais Richard souffre (étonnant...) parce qu'il a tué quelqu'un avec son épée. Il trouvent alors le peuple d'Adobe ( => peuplade africaine transplantée directement dans une savane improbable au milieu des Contrées du Milieu). Il n'a pas complétement fait l'amour, il est presuqe accepté comme membre du peuple, le peuple est quasiment mort par sa faute, et un pauvre enfant va être envoyé au copain de Rahl aux penchants étranges. Ce peuple ne sert strictement à rien par la suite. Richard doit aller voir une voyante...
D'un coup, on découvre l'histoire de Rachel, jouet humain de la princesse Violette, elle-même fille de la reine Milena qui traite avec Darken. Elle aide Giller dans ses plans pour entraver le méchant.
Richard rencontre la voyante qui tient Kalhan sous son emprise grâce à des serpents. et lance une mystérieuse prédiction.
Rachel s'enfuit du palais avec l'objet qui peut faire changer tout le cours de l'humanité. Giller est emmené par les gardes méchants.
Richard croisent Rachel, mais elle a peur de Khalan à cause de ses cheveux. Donc elle fuit.
Zedd réapparait comme si de rien n'était, et Richard découvre que Milena est méchante et que Giller s'est fait trucidé par Darken Rahl. D'ailleurs, richard souffre, pour ça, et parce que Terre d'Ouest attaque les Contrées du Milieu. Il retrouve alors Chase et Rachel, qui a gardé l'objet. Joie ! Mais très vite, de nouveau problème : richard est envouté par un peintre sorcier. Il le tue et là, ça devient insupportable : Richard se fait capturer par Denna, Maîtresse Denna. Et pendant seulement une cinquantaine de page (mais qui paraissent étrangmeent longues), il ne fait que souffrir. Il est une plaie humaine et devient une espèce de... Toutou pour SM en manque et plus si affinité (escot boy, j'en suis maintenant sûr). Il se trouve d'ailleurs dans l'antre du méchant... Il ne reste qu'une semaine avant que le monde disparaisse. Et il reste seulement une centaine de page... Comment va-t-il faire pour ne pas déborder ? Et bien, Richard va partir, piquer le dragon de Rahl, se comporter comme une cruche, et ENFIN découvrir que son frère est un traitre ! Enfin ! Et là, il lui reste deux jours. Et au même moment, Kahlan devient une guerrière impitoyable qui veut dépiauter notre blond au yeux bleus.
Tout le monde finit par se retrouver au palais de Darken Rahl. Kalhan croit avoir envouté Richard, Zedd croit avoir perdu, Rahl pense avoir enfin gagné, et le lecteur pense avoir enfin finit avec ce livre. Et ben non ! Jamais Goddkind s'arrête ! Richard a enfin une bonne idée (comme quoi tout arrive), et Darken Rahl va crever ! Alors le Sourcier s'en va quérir se belle qui veut se suicider. Et la RÉVÉLATION ! Le méchant est le père du gentil ! WOUAAAA ! Et Zedd est son grand père, à Richard. Ce dernier devient donc roi suprême...

Le style est toujours le même, maladroit, longuet sur les description, des dialogues inutiles qui en plus sont répétés plusieurs fois. Et la traduction n'aide surement pas. Mais pour arriver à une traduction comme "Pour ne pas qu'il sache quelle fils de pute aux yeux bleus à violer sa mère" ou encore "Crève salope" dans un contexte totalement inapproprié, c'est que la VO est forcément su même acabit.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Milora le 24 juin 2011 à 08:37:13
Lol, Richard en escort boy... C'est assez vrai!  :D

Bon, Zephyr, pour te lancer dans cette lecture, tu devais avoir une petite parcelle de Richard en toi :P Mais j'admire ton courage ! (Je te souhaite cependant de ne pas lire les suites, mdr).

Bienvenue dans le camp des détracteurs obsessionnels de Goodkind ! \o/
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Gizmo le 13 septembre 2011 à 17:49:59
J'ai lu le premier tome. Deux autres sont dans ma bibliothèque mais je n'ai pas encore trouvé l'envie des lire donc j'attends.
Sinon, j'ai trouvé le premier tome intéressant bien que très long dans la narration et souvent peu intéressant.
Il y a de bonnes idées mais on s’ennuie un peu trop souvent.

Et puis, j'ai rigolé à la fin au moment de LA REVELATION. Trop cliché !
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Astanin le 19 septembre 2011 à 21:56:00
Bon, je crois que je vais me sentir un peu seul...

Par ce que, oui, c'est possible, j'ai bien aimé ce bouquin. Oui oui oui, c'est possible !
Déjà, à ma décharge, je n'ai lu que le 1, 2, 3, donc je suis peut-être pas assez exhaustif dans mes lectures. Personnellement, le style de l'auteur ne me gêne pas trop, 800 pages çà fait toujours çà à lire dans le train ^^

Ensuite. Évidemment, c'est très cliché, depuis Darken Rahl jusqu'à Richard en passant par Zedd, mais par contre je trouve que, surtout pour le tome 3, l'intrique politico-militaire est suffisamment dévelopé pour être crédible, on ressent un étrange sentiment qui nous pousse à lire plus avant bien que le texte soit très prévisible, et puis... je ne sais pas, l'envie de savoir ce qui va leur arriver à ces types...

Bref, je reconnais que ce n'ait pas le meilleur des bouquins que j'ait jamais lu, mais le texte se laisse quand même lire.

Je risque de regretter ce message moi
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Verasoie le 19 septembre 2011 à 22:48:09
T'inquiètes Astanin, renier / ne pas assumer ses propres opinions, ce serait bien pire qu'apprécier l'Épée de Vérité ^ ^

(Et du coup, tu vas tout lire ? : o)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Astanin le 20 septembre 2011 à 19:27:07
En fait, l'envie de relire s'est imposé à moi sitôt avoir lu vos charmants petits avis, et je les rejoints  ><

Déjà, je ne me rappelais pas d'une œuvre aussi mièvre, ni d'un "Darken le Rouge", ni de personnages aussi superficiels (comment çà, Le Trône de Fer est passé par là ?). Je ne me souvenais pas non plus voir un héros qui "feuillette mentalement" un livre.

Bref, j'ai à décidé de dégrader ma note à l'Épée de vérité  ^^ , bien que je continue à aimer ses intrigues Politico-militaires.

Du coup, je cherche surtout quelqu'un prêt à me les racheter pour acquérir un ou deux Trône de Fer avec.
Titre: Re : Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kailiana le 20 septembre 2011 à 19:31:31
Du coup, je cherche surtout quelqu'un prêt à me les racheter pour acquérir un ou deux Trône de Fer avec.
Tu as vraiment de l'espoir si tu penses trouver une telle personne sur ce forum  :mrgreen:
Titre: Re : Quel livre occupe votre chevet ?
Posté par: Loïc le 10 février 2013 à 01:13:53
(Edit de Milora :
les messages suivants viennent d'une digression dans le fil sur vos livres de chevet, et répondent à celui-ci :
Je vais commencer le second tome de l'Epée de Vérité ! Je viens à peine de terminer le premier tome, et je ne vois toujours pas ce qu'il y a de mal chez cette écrivaine ! Le roman m'a tenu en haleine jusqu'à la fin ! Et pour ceux qui essaieraient de me convertir à leurs idées, vous foncez dans un mur  :mrgreen: Si le reste de la série est comme ça, ma passion pour ce bouquin sera infaillible !
/edit)



Citer
Je vais commencer le second tome de l'Epée de Vérité ! Je viens à peine de terminer le premier tome, et je ne vois toujours pas ce qu'il y a de mal chez cette écrivaine !

C'est un écrivain :mrgreen:

Milora pourra assez bien te l'expliquer, pour ma part je compte prendre le temps de le relire pour me rendre compte.
Titre: Re : Re : Quel livre occupe votre chevet ?
Posté par: KeKeR le 10 février 2013 à 11:00:28
*re-regarde une fois de plus son bouquin*  |-| Bordel, on a pas idée d'avoir un prénom de ce genre...

 :mrgreen: Dans tous les cas, je n'attends que ça. J'attends donc l'argumentation de Milora, si possible en MP histoire de pas provoquer la troisième guerre mondiale sur ce fofo. Nan parce que je suis très fort pour foutre la merde sans le vouloir  :-¬?
Titre: Re : Re : Quel livre occupe votre chevet ?
Posté par: Milora le 10 février 2013 à 12:07:24
Keker : ça sert à rien de se lancer dans la polémique ^^ Si tu as aimé, tu as aimé ! ;)
- Je trouve juste que du point de vue littéraire, le livre est écrit très pauvrement (répétitions, tournures maladroites, etc.), ex : "Mon amour pour toi est un bouclier lisse et sans craquelure" ,
- que du point de vue de la fantasy, c'est un peu un ramassis de clichés (mais peut-être que tu as pas beaucoup lu/vu de fantasy, et que du coup ça te pose pas de problème - c'est pas une critique, moi j'étais dans du Livre des Etoiles avant de remarquer que c'était des reprises d'idées déjà vues dans des tonnes de livres), et puis c'est répétitif (soupe, soupe, soupe aux épices) et pas très subtil dans le traitement de ses thèmes (je pense, je sais pas, à la "révélation" de la fin par exemple),
- et que, là où ça me gêne franchement davantage, la moralité du bouquin et toutes ses prises de position me semblent révoltantes : la place des femmes (nécessairement plus faibles + pouvoir consistant dans la retenue, mais Khalan cède à la tentation parce que c'est une femme, quand même + c'est soit des vierges inatteignables soit des objets sexuels comme Denna) + la moralité assez colonialiste implicite dans certains passages comme le peuple d'Adobe (qui mérite qu'il lui arrive du mal parce que, les idiots, n'ont pas accepté la bonne parole portée par Richard, qui n'essaie pas un instant de comprendre une culture différente de la sienne) + sa position qui glorifie la peine de mort et l'auto-défense + la moralité de base du tome 1 qui est quand même : la fin justifie les moyens, la vraie sagesse c'est d'accepter de tuer/laisser mourir des innocents pour se protéger soi-même, parce que le but ultime est de tuer Darken Rhal... Le tout en se présentant comme un bouquin intelligent porteur de sagesse et (ce qui est complètement faux) non manichéiste.
Mais j'aimais bien Zedd.

Hm, j'ai fait plus long que prévu, pourtant j'ai été le plus synthétique possible :D

Mais bon, je rentrerai pas davantage dans la polémique parce que :
1- on en a looonguement parlé sur ce forum, notamment dans le fil sur le bouquin (si tu veux réagir, autant en parler là-bas, KeKer ;) )
2- si t'as aimé à ce point, ça relève pas de la réflexion, ça veut dire que le livre a touché chez toi une corde sensible. Et ça, ça s'argumente pas, t'as parfaitement le droit ! ;)
Titre: Re : Re : Quel livre occupe votre chevet ?
Posté par: KeKeR le 10 février 2013 à 13:24:00
C'est notamment pour ça que je voulais ça en mp  :mrgreen: J'suis en train d'lire les commentaires dans le topic en ce moment même, je réagirais là-bas. J'dirais juste qu'en effet, tu as pas tort sur la morale proposée, mais que perso, j'en tiens pas compte parce que c'pas not' monde  :mrgreen: Et pourtant si, je lis principalement de la Fantasy, c'juste que je lis chaque bouquin sans penser au reste  :mrgreen: Je suis vachement basique comme type. Bref, je continuerais peut-être la conversation dans le topic approprié  :-¬? Désolé du HS dans ce topic~
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kei le 12 février 2013 à 23:23:53
J'hésite entre  :o ,  :-\ ,  |-| et  :(

C'est un avis tout personnel, mais ne devrait-on pas attendre des romans de SFFF qu'ils proposent non pas forcément un message moral (ou encore moins moralisateur) mais un questionnement de la moralité des personnages?

J'ai toujours vu les univers de SFFF comme des miroirs du monde réel, dont l'on pouvait se servir pour faire passer des messages simples mais importants de manière ludique et efficace : la tolérance dans le Seigneur des Anneaux ou Harry Potter par exemple.

Or dans l'Epée de Vérité, c'est un peu tout le contraire...

Maintenant, je crois que j'ai lu les deux premiers tomes à la fin du collège, sans que cela m'ait vraiment choqué. Je n'avais pas adoré, comme cela avait été le cas des Feist ou des Hobb, mais le style par exemple ne m'avait pas fait le même effet que quand j'ai tenté de le relire plusieurs années (fin du lycée?) à l'incitation de Lo'. Et en soit, c'est révélateur. Alors qu'à cette époque je me relisais Hobb, Tolkien, Rowling ou autre une fois l'an (ne serait-ce que pour me remettre à jour avant la sortie d'un nouveau tome), l'idée de relire l'Epée de Vérité ne m'est jamais venu  :huhu:

Donc bref, sens toi libre d'aimer les livres que tu veux, mais si j'ai un conseil à te donner, c'est contrairement à Richard, de remettre en question les messages que l'on te propose.

Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: D..th Jr le 12 février 2013 à 23:29:07
J'tenais juste à dire que j'ai lu le premier tome parce qu'on m'avait dit que le héros souffrait milles morts de la première à la dernière page et... Sérieux, quelles débutantes ces Mordh-Siths...
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Kerena le 13 septembre 2013 à 17:58:41
Salut  :mrgreen:

J'ai enfin trouvé ce chef-d'oeuvre de littérature à ma bibli, alors comme promis à Milora, je vais vous faire un commentaire "en live" de ma lecture  :mrgreen:

Première chose, la carte : est-il vraiment besoin de construire une carte pour y mettre si peu d'éléments ? Parce qu'elle est un peu vide, quand même  :-¬?

Première page : c'est moi ou les phrases sont lourdes ? Et puis, c'est bien joli de dire qu'il a plongé dans la dépression, mais moi j'aimerais le sentir... Jarrive pas à rentrer dans le texte. Bref, je continue (j'essaye).
Il, euh... Passe un peu du coq à l'âne, non ? Et puis, les phrases genre "Alors, la plante l'attaqua !" c'est pas très crédible  :mrgreen:

Bon, on a du monde. J'éditerai au fur et à mesure de ma lecture, alors restez connecté  :mrgreen:
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: delfe le 04 août 2015 à 17:05:33
Un point de vue personnel et apparemment pas tout à fait en phase. J'avais lu ces romans et fait abstraction du style qui ne me plaisait pas. La morale est plus que discutable, par contre ce la m'avait beaucoup parlé. J'ai dévoré les 13 tomes.
Par contre, je les ai relus en anglais et là, woaw, quelle différence. Goodkind a un vocabulaire très riche, et un style extrêmement soutenu. Ca ne change rien à sa problématique d'origine. Je ne veux pas faire de la psychologie de comptoir mais comme tous les artistes Goodkind a des choses assez violentes à exprimer.
ce que j'ai aime:

* il se penche sur le sens du devoir, sur la signification du bien et du mal
* au fur et à mesure des tommes, on prend conscience des conséquences des actions des héros. Parfois aussi de leurs conneries. Ce sont des personne résolument humaines
* on a souvent l'impression que tout est perdu, mais la solution ne vient pas comme un deus ex machina. J'aime bien que la solution ne soit pas prévisible
* la magie du personnage de Richard est très discrète, on pourrait voir là un soupçon d'ésotérisme
* l'auteur garde son couple principal ensemble, ça fait du bien de pas avoir des couples qui se séparent !!!
* Goodkind touche du doigt la rédemption avec un peu de maladresse, mais également beaucoup de tendresse

On peut être d'accord ou pas avec la morale. Goodkind est terrifié par l'idée du communisme, mais il est aussi effrayé par l'idée d'avoir le pouvoir de tuer. Si son héros est parfois si vulnérable, c'est pour montrer qu'il faut prendre conscience que tuer n'est jamais anodin et que tout le monde ne doit pas avoir cette capacité. Ce livre est pour moi une belle introspection, elle nous mène à vérifier nos limites et à nous poser des questions qu'on ne se poserait pas forcément.
Au fil des romans le monde s'élargit, les problématique s'approfondissent, certaines choses s'expliquent et prennent du sens.

Bref, j'ai aimé. J'ai vu ses inspirations, parfois trop clairement comme son équivalent de Gollum. Après il n'avait pas l'intention de faire dans l'originialité. son dernier roman auto-publié raconte l'histoire de la première inquisitrice. Ca a été pour moi un superbe moment car il recoupait des éléments que Goodkind avait placés dans ses 11 romans par ci par là. Une ovation pour son sens du scénario en ce qui me concerne, car après avoir lu deux fois ses 11 bouquins, le dernier venait vraiment courronner le tout en apothéose.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: LeThief le 23 avril 2016 à 01:58:38
Comment presser à outrance une bonne histoire, jusqu'à en faire une chose insupportable.

Au départ donc on a une bonne histoire, suffisamment originale et avec assez de bonne idées pour que la chose soit intéressante à lire (j'ai lu les 10 premier tome).

au final, par cupidité je pense, on a une 11 livres pour une histoire qui aurai du tenir en 2 ou 3 maximum. 11 libres ou pendant des centaines de pages il ne se passe absolument rien, un vrai supplice à lire.

Et comme par magie, dans les 100 dernières, il y a tout ce que l'auteur voulait écrire un Rythme de folie qui donne envie de passer au tome suivant.

Cela se complique quand l'historie fini à la chute du dictateur (je ne saurai plus dire dans quel tome) a ce moment là Goodking s'est dit que c’était dommage d’arrêter une histoire qui lui rapportait autant et a continué a sortir des livres, avec une histoire qui continue dans un grand n'importe quoi, ou plus rien ne tiens debout et n'est crédible
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Le-Philosophe-de-Campagne le 01 août 2018 à 17:49:08
Bon là encore j'ai l'impression d'être bien à la bourre...l'adolescent qui est en moi est révolté que vous saccagiez cette série que j'ai adoré, le jeune adulte les ayant relu récemment  comprend la rage que vous pouvez ressentir :')...
Si les premiers tomes ont des côtés très gnagan par moment il y a des bonnes choses dans le tas, et je pense qu'en voulant le rendre accessible et ben ils a laissé tomber beaucoup de profondeur.
  Il est clair que l'étendu de son monde est pas assez exploité, mais je me demande si c'est pas volontaire de démagifié complètement, du genre le classique rapport pollution nature...
  Et Oui richard, une fois qu'on lui a mis en main de quoi compenser son complexe de taille il perd en réalisme...il est beaucoup trop "une personne comme on en rencontre rarement", et ça lui donne un côté niais. Je préfère Khalan mais là encore les problèmes de papa/maman se font ressentir et une fois qu'elle à trouver la seule clé capable de deverouiller sa serrure, y'a une dépendance qui manque de relief qui se créé. Y'a plein de critique encore possible, notamment sur des personages à sens unique. Mais je vous assure que pour un jeune adolescents il y a aussi des bonnes leçons de vie et que ça amène certaine problématique à être réfléchis. Ca m'a sans aucun doute rendu moins con  :mrgreen: !

Le hic, c'est que les histoires de viols et de massacres à répétition ça l'axe beaucoup moins jeunesse, alors que le rythme et l'histoire aurait été voulu pour ça...je prends le bon et avec le recul je rigole du mauvais, chose que vous faîtes plus que bien!

Par contre je suis d'accord, j'ai lu jusqu'au bout et c'est à regrets, la fin est claqué...il fait mourir des personnages auquel on peut être attaché mais c'est mal amener, on dirait qu'il a voulu trônedeferifié à tort et à travers, enfin bref à l'image de mon message, trop long et incomplet!
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: R.C.E. le 10 août 2018 à 18:47:11
Bizarrement je suis très partager sur l'épée de vérité, j'ai lut les trois premier tomes et j'ai aimé (comme tu aime le nouveau film de Dwayne Johnson) et à la fois je me suis ennuyer.
Je m'explique.

J'ai aimé l'univers et la narration qui sont tout les deux simples mais efficace.

Je me suis beaucoup ennuyer car j'ai ressenti  que l'histoire ce perd dans des situations qui ne servent à rien, à par à une future suite.
J'appelle à la barre, l'arc narratif ou Richard se fait torturé pour être brisé psychologiquement. Et là j'ai un problème à quelle moment tu torture physiquement quelqu'un pour le brisé mentalement, sa me parait plus logique de torturer quelqu'un mentalement pour le brisé mentalement. Non ? Mais sans ça il n'y aurait pas eut les Mordh-Siths, ni le collier, etc... Donc pas de suite, donc moins d'argent.

Je pense personnellement qu'une version abréger sans le surplus qui ne sert à rien, pourrai être UN très bon livre, et pas une dizaine.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Erwan le 10 août 2018 à 22:49:38
C'est marrant comme ce livre arrive à générer des choses. Et un fil de 9 pages, un ! Et l'auteur doit effectivement se faire du blé grâce au forum, parce qu'entre ceux qui lisent le prochain tome avec avidité parce qu'ils adorent, et ceux qui lisent le huitième absolument pour voir s'il est bien toujours aussi pourri que le septième, je pense qu'il ne doit pas manquer de royalties  :mrgreen:

Sinon, j'étais jeune quand j'ai lu le premier tome, j'ai trouvé pas mal, la suite m'a lassé. Avec le recul, je dirais que j'ai lu bien d'autres bouquins de fantasy du même genre, voir qu'il y a pire. Maintenant, je lis game of thrones en VO, bon c'est sur c'est pas la même... Mais bon, je jette pas la pierre non plus, c'est pas facile d'écrire ce genre de bouquin, ceux qui essaient s'en rendent vite compte ! Maintenant, je ne dirais jamais à quelqu'un que l'épée de vérité est un classique du genre, l'idée me paraît saugrenue  ;)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Loïc le 19 septembre 2020 à 10:28:13
Goodkind est mort (http://www.elbakin.net/fantasy/news/26269-Deces-de-Terry-Goodkind). Vue euh. L'importance qu'il a eu pour le (vieux) MdE, on pourrait imaginer un hommage, non ? x)
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Erwan le 19 septembre 2020 à 13:18:47
Merde, en plus il était fan de sport automobile  :o ! Mais c'est le démoooon !

Personnellement, je salue un ardent défenseur de la liberté face à l'horreur socialo-communiste  :mafio:.
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Lo le 19 septembre 2020 à 13:21:42
J'avoue, la fantasy perd un de ses plus néfastes auteurs u_u
Titre: Re : L'Epée de Vérité (Terry Goodkind)
Posté par: Ambriel le 19 septembre 2020 à 15:18:34
J'allais dire que c'est toujours triste quand quelqu'un meurt mais je suis "étonnée" par sa tête sur la photo... je vois pas un mec comme ça écrire de la fantasy...
Bref, c'est toujours triste quand quelqu'un meurt  :noange:

Et pour l'hommage, on peut tous chanter "soupe aux épices" à 20H ce soir.  :mrgreen: