Le Monde de L'Écriture

Salon littéraire => Salle de lecture => Romans, nouvelles => Discussion démarrée par: Dragon-rouge le 03 février 2007 à 15:10:50

Titre: La Trilogie de l'Elfe noir (R.A. Salvatore)
Posté par: Dragon-rouge le 03 février 2007 à 15:10:50
La Trilogie de l’elfe noir

Trilogie sans doute la

plus originale et réussie de R. A Salvatore, la Trilogie de l’Elfe Noir

a été publiée aux Etats-Unis par TSR dans la série ”Forgotten Realms”

au début des années 1990, puis par Fleuve Noir pour la version

française, dans la série directement adaptée de celle de TSR, appelée

les ”Royaumes Oubliés”, au milieu des années 1990.
La Trilogie

narre les aventures d’un Drow (ou Elfe noir), Drizzt Do’Urden, étranger

perpétuel où qu’il aille, que ce soit dans sa famille, à l’Académie, ou

dans les terres sauvages, vagabond contraint et forcé à la recherche

d’une terre promise qui le laisserait vivre en harmonie avec sa

nature.
Les romans mêlent plusieurs fils narratifs, celui de

Drizzt, fil principal et de plus en plus prédominant au cours de la

trilogie, et ceux des personnages secondaires : les membres du clan

Do’Urden et leurs intrigues mondaines ou conquérantes, les Maisons

rivales, dont la puissante Maison Baenre et les Maisons Hun’ett et

DeVir, puis les poursuivants de Drizzt, dont son maître d’arme

ressuscité en créature quasi-invincible, le Zin-Carla, et un trappeur

furieux, Roddy McGristle, ainsi que d’autres ennemis potentiels ou

réels (un basilic, des orcs, des gobelins et nombre d’autres créatures

monstrueuses ou maléfiques).
Le cycle se déroule dans trois

univers qui se succèdent : d’abord Menzoberranzan, la terre (ou plutôt

sous-terre) natale de Drizzt, univers impitoyable à la noirceur

implacable et véritable ”Dallas” de la fantasy, puis Ombre-Terre, monde

souterrain inhospitalier (dans lequel se trouve la cité de

Menzoberranzan) où foisonnent les bêtes hostiles et féroces mais où

Drizzt découvre aussi l’amitié en la personne du nain Belwar Dissengulp

ou encore du Pech Jacasseur, et enfin Toril, le monde de la surface,

plein d’épreuves, d’espoirs et de déceptions, ”terre promise” décevante

de Drizzt.

Mon avis:
Histoire haletante et très bien

écrite, sur un sujet sur lequel on écrit peu:les elfes noirs. Salvadore

profite donc de sa liberté, et crée un monde à la croyance et aux lois

strictes et un héros attachant.
Ce livre a une particularité du

fait qu'on découvre des elfes qui ont pour but de faire que du

mal.
J'en ai déjà trop dit.
A lire absolument!


/>