Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

11 mai 2021 à 15:00:27
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Projets collectifs » Erakis » [Erakis] Le négociateur

Auteur Sujet: [Erakis] Le négociateur  (Lu 3670 fois)

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
[Erakis] Le négociateur
« le: 13 juillet 2020 à 15:37:52 »
Ce texte précède la Bataille de Nargarone et fait partie de l'univers d'Erakis

Texte:

Sous la tente royale, cramoisie de teintures et de soleil couchant, l’Etat-major évaluait ses chances. Ses membres étaient penchés sur une carte détaillée de Nargarone qu’ils parsemaient de petits pions sculptés dans la pierre. Rien ne semblait pouvoir altérer leur concentration si bien que lorsqu’un homme se glissa entre deux tentures, pas un officier ne releva la tête.

« Les Marchands vous font savoir qu’ils attendent un négociateur. »

Regnauld III se retourna vers le messager, les sourcils arqués par la surprise.

« Ils veulent négocier ? »

L’homme ouvrit la bouche pour répondre mais le roi du Hadvast ne lui en laissa pas le temps. Il s’était déjà détourné pour abattre sur la table son énorme point ganté de fer. Le fracas fit trembler les figurines qui s’y trouvaient et les généraux qui les regardaient.

« Ce couard d’Irden se décide ? Nous lui en avons laissé cent fois l’occasion ! Maintenant qu’il est acculé, que je me suis fait chier à ramener l’intégralité de ma foutue armée à ses putains de portes, il daigne me recevoir ? Qu’il aille se faire foutre. »

Sur la carte, le roi Regnault III se mit à intervertir frénétiquement les bataillons avec les trébuchets au mépris de toute considération stratégique. Il allait raser la ville ! Fini l’arrogance des Marchands ! Finies les parades de la Guilde ! Fini ce foutu contre-pouvoir qui le narguait à chaque fois qu’il voulait augmenter les taxes. Cette cité libre n’avait que trop profité de son argent, n’avait que trop nuancé son pouvoir absolu. Ils allaient disparaitre.

« Votre Majesté, je vous demande de reconsidérer votre décision. »

La main de Regnault III s’immobilisa, suspendant un régiment de cavalerie au-dessus de la Baliste de Nargarone. La voix qui s’était élevée était celle de Dame Brunehilde. La vieille femme le regardait avec une intensité désarmante. Il secoua la tête, tentant d’échapper au charme de la sorcière.

« Pourquoi le ferais-je ?
— Car un siège implique de perdre des hommes, votre Majesté. Même si notre victoire ne fait aucun doute, nos espions pourraient échouer à détruire la Baliste. Nos partisans pourraient ne pas réussir à désorganiser la défense. Si le Prince accepte de se rendre sans livrer bataille, nous conserverons nos forces pour la conquête d’Alvarenn. Et les dieux savent que nous aurons besoin de toutes les ressources possibles.
— Hum… peut-être, » murmura Regnault III qui sentait sa volonté s’infléchir dangereusement.

Puis il releva brusquement la tête.

« Mais je n’irai pas !
— Allons, votre Majesté, le Prince Irden ne peut prétendre à vous recevoir en personne. Envoyons quelqu’un d’autre. Siefried peut-être ? »

Le capitaine des archers bomba le torse, trop heureux d’être ainsi désigné par la sorcière.

« Ça serait un honneur, votre Majesté.
— Non pas vous. » rétorqua l’intéressé.

Les épaules du capitaine retombèrent aussi sûrement que son estime de soi.
« Je vais envoyer Ulric. »
La sorcière prit une expression horrifiée. Mais une fois encore, Regnault III prit l’assistance de court.
 « Qu’on aille chercher mon fils sur le champ ! »
*
*     *

Fils du bon roi Regnault III, le prince et chevalier Ulric n’avait jamais été un exemple, ni de sagesse, ni d’intelligence. S’il faisait la fierté de son père pour sa carrure et sa bravoure, il avait toujours effrayé une bonne partie des courtisans et des généraux pour sa proportion à n’écouter rien d’autre que son courage. Aussi, voir le sort de toute l’armée du Hadvast dépendre des qualités rhétoriques de ce jeune crétin désolait la sorcière Brunehilde autant que cela l’effrayait. A raison, puisqu’il avait fallu rappeler à Ulric qu’on ne pouvait pénétrer dans une ville assiégée avec un heaume sur la tête sans que cela soit compris comme une insulte. Juché sur un cheval d’apparat, entouré de compagnons d’armes loyaux, maussade d’avoir été dépossédé de son précieux casque, le prince du Hadvast entra dans la Cité Marchande.
Nargarone transpirait le faste et l’aisance. Ses murs étaient blanchis à la chaux, ses volets peints de couleurs vives, le canal de la ville était traversé d’un pont énorme aux rambardes ouvragées d’or et de cuivre. La rareté des citadins n’empêcha pas la délégation du Hadvast d’apercevoir des corps gras, habillés de vêtements fastueux. Cela les ramena à leur propre capitale, à leurs bourgades désargentées, où les bourgeois, vilains et les serfs étaient d’une crasse affolante. Un sentiment d’envie, de jalousie, de haine monta dans leurs poitrines. C’était là que disparaissait leurs trésors de guerre et les récoltes des paysans. Nargarone était un parasite, une sangsue géante qui se gorgeait du sang du Hadvast depuis bien trop longtemps.
La cathédrale de Bör érigée par les Marchands oppressait la Grand-Place plus qu’elle ne la dominait. On avait placé dans son ombre une troupe militaire, parsemées d’étendards et d’oriflammes aux armes de la Cité. Les cavaliers du Hadvast arrêtèrent leurs montures.

« Messires, bienvenue à Nargarone. »

Le chevalier Ulric baissa les yeux sur celui qui venait de parler. Un gringalet, un blondinet, un précieux qui portait à la ceinture une épée si fine que le prince du Hadvast aurait pu s’en servir de cure-dent. Le prince de Nargarone en somme.

« Je suis le chevalier Ulric, fils du bon roi Regnault III. Vous vouliez un négociateur. Eh bien vous l’avez. »

Les compagnons d’Ulric se mirent à rire bêtement de la mine déconfite qu’affichait désormais le dirigeant de la cité. Mais ce dernier se reprit.

« C’est un honneur de vous recevoir, Prince Ulric. Je suis le Prince Irden. Voici ma sœur, Irda, Générale de notre armée. »

 La femme désignée se détacha des gardes qui entouraient prudemment son frère. L’armure qu’elle arborait était d’un noir profond, sévère et sinistre, assortie d’un heaume qui fit pâlir Ulric. Sa voix était autoritaire, celle d’un être qui n’a nul besoin de se répéter pour se faire obéir.

« Je vous invite à nous rejoindre dans la salle du conseil, Messire. Vos compagnons peuvent attendre dehors. »

Encore désarçonné par l’apparition d’Irda, Ulric obtempéra sans discuter. Il suivit le frère et la sœur sans un regard pour son escorte.
La salle du conseil était immense, pourvu d’une table oblongue et de nombreux sièges à destination des patriciens. C’était l’équivalent de la salle du trône de son père, non moins fastueuse, mais dont la disposition désorienta un peu Ulric. Lui qui n’avait connu qu’un régime monarchique, trouvait soudain bien difficile de s’attribuer une place dans la hiérarchie commerciale de Nargarone. Il attendit donc, incertain, qu’Irden prît place et lui désignât une chaise face à lui. Accoudée à un monumental pilier, debout derrière son frère, Irda devint presque invisible.

« Voulez-vous du vin, Messire Ulric ?
— Mais oui ! Merci bien, Irden. »

La familiarité avec laquelle son ennemi le traitait demanda au Prince Marchand beaucoup de contrôle pour ne pas répliquer. Il serra les dents, s’empara d’une cruche et servit lui-même la coupe d’Ulric. Oublieux, sans doute, de l’existence des poisons et du sort funeste que pouvait infliger aux négociateurs imprudents un adversaire aux abois, le prince du Hadvast aspira d’une traite le breuvage. Il lâcha même un soupir d’aise. Irden se mordit l’intérieur de la joue. Il reprit néanmoins la parole.

« Nous sommes prêts à négocier, Messire.
— Tant mieux ! C’est pour ça que je suis là. »

Dans le dos de son frère, l’armure d’Irda émit un grincement menaçant.

« Oui, nous sommes très reconnaissants au roi Regnault III de nous avoir envoyer son fils en personne.
— Le Bon roi Regnault III.
— Certes. Le Bon Roi Regnault III. A-t-il émis des conditions ? Nous sommes prêts à verser un tribut exceptionnel pour sa guerre contre Alvarenn. Six-cent-soixante-six-mille écus.
— Ca fait partie des conditions oui. Mais nous nous servirons nous-même. Mon père exige la reddition de la ville et son rattachement au Hadvast. Vous et les autres patriciens serez destitués et nous nommerons un seigneur pour gouverner vos terres. »

Ulric était ravi de son effet. Sans même avoir à lever la main sur son ennemi, il lui avait coupé le souffle. C’était bien la première fois !

« Donc voilà. Vous êtes d’accord, Irden ? Vous n’avez pas vraiment le choix. Si vous refusez, on rase la ville. Et si vous n’êtes pas mort sur le champ de bataille, vous serez exécuté en place publique. »

Certes, ce n’était pas vraiment ce que son père avait convenu, ni le sort que l’on réservait habituellement aux vaincus, mais Ulric trouvait cette invention de bon aloi. Il commençait à goûter le pouvoir que pouvaient avoir les mots sur un ennemi et cela le ravissait. La vieille Brunehilde avait tenté de lui faire comprendre cela pendant des années, mais cet exercice pratique lui en donnait toutes les preuves.

« Alors ? Vous vous rendez ? Vous ne serez plus qu’un vilain parmi d’autres Irden, mais votre sœur est encore en âge de se marier.
— C’est hors de question. »

La voix d’Irden était si déterminée qu’Ulric se demanda brièvement si elle ne venait pas d’Irda.

« Nous ne nous soumettrons jamais au Hadvast, Ulric. Nargarone est indépendante depuis sa fondation. Nous nous sommes protégés nous-même des envahisseurs. Nous nous sommes enrichis et développés par nos propres moyens. Nous ne devons rien au Hadvast.
— Vous ne devez rien au Hadvast ? Et tout votre or ? D’où vient-il ? De mines dissimulées peut-être ? »

Réflexion faite, Ulric se demanda s’il ne venait pas de mettre à jour le secret le mieux gardé de la Cité Marchande.

« Il vient du commerce ! De nos Marchands qui acheminent les biens à travers tout le monde connu. Vous arborez le mithril des nains, la moire des elfes, vous buvez le vin de Thalassi ! Sans nous, vous n’auriez que de la laine sur votre dos et de l’eau dans votre bouche. C’est le sang de nos Marchands qui se répand sur vos routes et sur la mer. Alors n’osez plus dire en ma présence que nous devons quoi que ce soit au Hadvast. »

Ulric regardait son adversaire, ahuri. Le silence retentit dans la grande salle du conseil jusqu’à ce que l’applaudissement métallique d’Irda ne vienne le briser.

« Bien dit, petit frère. »

Le temps qu’il fallût au chevalier du Hadvast pour reprendre ses esprits sembla à tous interminable. Ulric regardait, décomposé, le frêle prince des Marchands, ses mains de jouvenceau, impropres à tenir une arme, ses épaules qu’aucun muscle puissant ne dessinait sous ses vêtements. Et pourtant, de ce petit corps, de cette bouche qui n’avait toujours eu qu’à goûter les mets les plus fins dans des cuillères dorées, était sortie une tempête de mots si forte qu’elle avait balayé toute la puissance qu’il avait donnée aux siens. Constatant avec amertume qu’il ne pourrait pas faire plier Irden à sa volonté, la stupéfaction d’Ulric se changea en fureur. Il se releva bruyamment, renversant son siège.

« Ainsi Irden, vous ne voulez pas négocier ! Vous me faites perdre mon temps !
— Vos conditions sont indignes, Ulric. Même émanent de votre père ! »

C’était l’affront de trop. D’un revers de la main, le chevalier balaya la table. S’il manqua la cruche de vin, sa propre coupe s’envola et s’écrasa sur le sol.

« Vous l’aurez voulu ! Priez pour ne pas me croiser lorsque nous mettrons la ville à sac. »

Sur ces dernières paroles, Ulric rassembla ce qu’il lui restait de dignité et quitta la salle à grands pas. Aussitôt, le rire d’Irda retentit. Amplifié par le heaume, il résonnait encore dans la salle du conseil quand le chevalier remonta sur son destrier, se promettant que cette femme-là ne s’en sortirait pas vivante.
« Modifié: 05 août 2020 à 18:45:55 par Quaedam »

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 444
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #1 le: 13 juillet 2020 à 16:24:17 »
Hey enfin  :D

Citer
« Votre Majesté, je vous demande de reconsidérer votre décision. »
Il aurait dû réfléchir effectivement  :-¬?

Citer
La voix qui s’était élevée était celle de Dame Brunehilde
Je vois d'où viens le nom  ::)

Citer
nos conserverons nos forces
nous*

Citer
n’avait jamais été un exemple ni de sagesse, ni d’intelligence.
j'aurais aussi mis une "," après exemple

Citer
La cathédrale de Bör érigée par les marchants
majuscule ?

Citer
Six-cent-soixante-six-mille écus.
666 ??  >:D

Citer
« Il vient du commerce ! De nos marchands qui acheminent les biens à travers tout Erakis.
Erakis, c'est donc un pays ?

Sympa tout ça. J'aime bien Irda. J'aurais peut-être quelques questions à poser aussi, avant de commencer à écrire un texte pour l'univers (qui je l'espère, s'inclura bien dans l'univers)  :-¬?
Hâte de lire la partie 3  :noange:
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 767
  • 💡
    • mordelang
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #2 le: 13 juillet 2020 à 16:38:42 »
waheu terrible les crochets erakis dans la liste des textes... ça fait un peu légendaire, quand on sait ce que c'est !
huhu j'ai vitfaf à peine parcouru une ligne, concentration désoblige
mais je crois quand y'aura suffisamment de textes, je survolerai de la même manière le différents sujets...
du coup en attendant d'en savoir plus sur le fond de ta production, comme de l'univers qui le motive :
j'suis tout émoustilled de voir comment ça se manifeste, ce pop tout en explosion de Erakis !

yayu !

Acini Van Herst

  • Invité
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #3 le: 13 juillet 2020 à 17:36:40 »
Salut,

Juste quelques remarques rapides à chaud, émanant d’une première lecture :

Citer
Ce texte précède la Bataille de Nargaronne et fait partie de l'univers d'Erakis

C’est un flash-back ou vous filez les textes à l’envers voir dans le désordre ? (pas l’air pratique)


Citer
Sous la tente royale, cramoisie de teintures et de soleil couchant, l’Etat-major évaluait ses chances.

J’aurais préféré voir l’état-major cramoisi soit :

Sous la tente royale, l’Etat-major, cramoisi de teintures et de soleil couchant, évaluait ses chances.




Les marchants ou les marchands ? plusieurs fois ds le text.




Citer
Regnauld III se retourna vers le messager, les sourcils arqués par la surprise.
« Ils veulent négocier ? »
L’homme ouvrit la bouche pour répondre mais le roi du Hadvast ne lui en laissa pas le temps.

Regnauld III = Roi du Havstad  difficile de savoir à ce moment de la lecture



Citer
nos conserverons nos forces pour la conquête d’Alvarenn.

Alvarenn ? suspens ! Si c’est une autre ville « la prise » me parait plus judicieux.


Citer
Fils du bon roi Regnault III, le prince et chevalier Ulric n’avait jamais été un exemple ni de sagesse, ni d’intelligence.

Quand on voit le père caractériel et grossier, ça promet pour le fils… Le père n'est-il pas d'ailleurs trop grossier ?


Citer
Aussi, voir le sort de toute l’armée du Hadvast dépendre des qualités rhétoriques de ce jeune crétin désolait la sorcière Brunehilde autant qu’il l’effrayait

« Aussi » me parait peu utile

« autant qu’il effrayait » ? tant cela la terrifiait ?

Fin de ce paragraphe, il y a un « caque ». Au citron ?


Citer
assortie d’un heaume qui fit pâlir Ulric

sauras-t-on un jour pourquoi il pâlit ?


Voilà Voilà, bonne continuation


Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #4 le: 13 juillet 2020 à 19:19:51 »
OMG je n’ai jamais été commentée si vite haha
Mais Erakis et vous tous <3

Bapt90 Become (désolée à vous deux :coeur:):
Je passe sur la plupart des fautes d’orthographe (que je promets de corriger !)
Citer
majuscule ?
Sur « Cathédrale » ?
Citer
666 ?? >:D
Huhuhu

Citer
Erakis, c'est donc un pays ?
Alors moi j’aurais dit qu’Erakis c’était la planète :D Mais on me souffle dans l’oreillette que c’est « l’univers ». Donc disons « le monde connu » :D

Dot Quote :

Citer
waheu terrible les crochets erakis dans la liste des textes... ça fait un peu légendaire, quand on sait ce que c'est !
huhu j'ai vitfaf à peine parcouru une ligne, concentration désoblige
mais je crois quand y'aura suffisamment de textes, je survolerai de la même manière le différents sujets...
du coup en attendant d'en savoir plus sur le fond de ta production, comme de l'univers qui le motive :
j'suis tout émoustilled de voir comment ça se manifeste, ce pop tout en explosion de Erakis !

yayu !
hahaha merci pour ta lecture d’une ligne. J’espère qu’elle t’a plu ^^

Acini :
Citer
C’est un flash-back ou vous filez les textes à l’envers voir dans le désordre ? (pas l’air pratique)
On écrit dans l’ordre que l’on souhaite, d’où l’exemple. L’idée est de faire des textes plus ou moins dépendants. Ici, c’est un préquel mais, si tu veux écrire sur l’enfance d’Irda ou d’Ulric, tu as le droit, pareil pour les arrières-petits enfants d’Irden ou la fête du boudin qui se déroule à 30 000 km de là et qui ne sait pas qu’un siège s’est déroulé à Nargarone.
Le but est que les lecteurs et les écrivains puissent lire les textes indépendamment.
Citer
Sous la tente royale, l’Etat-major, cramoisi de teintures et de soleil couchant, évaluait ses chances.
Mais je ne veux pas que l’Etat-Major soit cramoisi !

Citer
Les marchants ou les marchands ? plusieurs fois ds le text.
Marchands, désolée, je vais corriger.
Citer
Regnauld III = Roi du Havstad  difficile de savoir à ce moment de la lecture
Heureusement, c’est le tout début du texte :D Mais si la critique revient, j’expliciterais un peu plus ce personnage, son rang et son nom.
Citer
Alvarenn ? suspens ! Si c’est une autre ville « la prise » me parait plus judicieux.
Qu’est-ce qu’Alvarenn ? Pour moi c’est un territoire. Mais tu veux, tu peux la transformer en ville dans ton texte.
Citer
Quand on voit le père caractériel et grossier, ça promet pour le fils… Le père n'est-il pas d'ailleurs trop grossier ?
Alors là, je dirais que c’est une question de goût. J’aime beaucoup la vulgarité parlée et écrite. Ca me plait que des personnages parlent comme des charretiers.
Citer
« autant qu’il effrayait » ? tant cela la terrifiait ?
Non, cela ferait contre-sens. La sorcière est autant effrayée que désolée.
Citer
Fin de ce paragraphe, il y a un « caque ». Au citron ?
Je ne sais pas ce qu’est un caque mais effectivement, un casque serait de meilleur aloi !
Citer
sauras-t-on un jour pourquoi il pâlit ?
La jalousie sans doute :D Je vais essayer de mieux l’expliciter.

Merci encore pour la peine de vous vous donnez à me commenter.  :calin:
Des bisous  :coeur:
« Modifié: 13 juillet 2020 à 19:29:24 par Quaedam »

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 444
  • Baryum Platine
Re : Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #5 le: 13 juillet 2020 à 19:26:19 »
OMG je n’ai jamais été commentée si vite haha
Mais Erakis et vous tous <3

Become :
Je passe sur la plupart des fautes d’orthographe (que je promets de corriger !)
Citer
majuscule ?
Sur « Cathédrale » ?
Citer
666 ?? >:D
Huhuhu

Citer
Erakis, c'est donc un pays ?
Alors moi j’aurais dit qu’Erakis c’était la planète :D Mais on me souffle dans l’oreillette que c’est « l’univers ». Donc disons « le monde connu » :D

Mais mais je ne suis pas Become  :o

La majuscule c’était pour Marchant, car avant dans le texte il y en a une.
Sinon pour Erakis je prend note  ^^
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #6 le: 13 juillet 2020 à 19:28:59 »
Oh pardon Bapt90  :calin:
Je me suis laissée distraire par le Discord. Vilain discord!

Merci beaucoup pour ton commentaire  :coeur: J'ai plein de trucs à corriger grâce à toi  ;D

Hors ligne Become

  • Troubadour
  • Messages: 397
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #7 le: 13 juillet 2020 à 19:44:12 »
Yeaaah un autre texte ! je suis grave intéressée moi par ce monde mais euh enfin j'ai pas compris ton message :

Citer
On écrit dans l’ordre que l’on souhaite, d’où l’exemple. L’idée est de faire des textes plus ou moins dépendants. Ici, c’est un préquel mais, si tu veux écrire sur l’enfance d’Irda ou d’Ulric, tu as le droit, pareil pour les arrières-petits enfants d’Irden ou la fête du boudin qui se déroule à 30 000 km de là et qui ne sait pas qu’un siège s’est déroulé à Nargarone.
Le but est que les lecteurs et les écrivains puissent lire les textes indépendamment.

les textes peuvent se lire indépendamment ? donc on peut créer nos mini histoires/textes courts sans que ce soit directement reliés aux 1ers textes, du moment que ça se déroule dans Erakis ?  :o genre je créée un nouveau perso, Bob le nain, qui est dans l'armée de Regnauld III et qui complote contre le roi ?

Citer
Sympa tout ça. J'aime bien Irda. J'aurais peut-être quelques questions à poser aussi, avant de commencer à écrire un texte pour l'univers (qui je l'espère, s'inclura bien dans l'univers)  :-¬?
i agree Batp90, du coup je pense partir sur un autre perso, histoire de varier un peu les textes qu'on parte pas tous sur le même perso à voir  ^^
Vivons d'humour et de crème fraîche

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #8 le: 13 juillet 2020 à 19:50:09 »
OMG j'ai invoqué Become :)

Citer
les textes peuvent se lire indépendamment ? donc on peut créer nos mini histoires/textes courts sans que ce soit directement reliés aux 1ers textes, du moment que ça se déroule dans Erakis ?  :o genre je créée un nouveau perso, Bob le nain, qui est dans l'armée de Regnauld III et qui complote contre le roi ?
Alors oui. Tu veux totalement écrit l'histoire de Bob le nain. Soit, ce cher Bob vit bien loin de cette bataille et coule de paisibles jours au bord de la rivière avec son fiancé, soit effectivement il essaye de renverser l'autorité du roi Regnault III à l'intérieur de son armée. Ta seule limite dans ce cas, c'est que Regnault III ait pu faire partie de ce texte. Si tu décides de le zigouiller entre le texte de Krap et le mien sans que cela empêche le texte de Krap de se dérouler, c'est bon!

Les textes font parties du même univers mais ne sont pas nécessairement liés par des personnages. Bob est peut-être en train de raconter la légendaire bataille à ses petits-enfants en se donnant un rôle héroique :D

Je te réponds ici, mais n'hésitez pas à poser vos questions directement dans le fil dédié pour que tout le monde ait les infos!
« Modifié: 13 juillet 2020 à 19:51:53 par Quaedam »

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 739
  • Girafe poutreuse
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #9 le: 13 juillet 2020 à 19:56:12 »
Yep, je reviendrai pour commenter ton texte Quae, là je passe juste vite fait.  :mrgreen:
L'idée (je pense qu'on le reprécisera si c'est pas si clair), c'est que tout le monde peut écrire ce qu'il veut, tant que ça intègre l'univers sans causer d'incohérence (Irda meurt avant la bataille, Bob le nain défie le roi Muche alors qu'on a dit ailleurs que ce même Bob est muet, vit près d'une rivière et ne connaît pas le Royaume de Muche, et meurt noyé). Il faut juste savoir qu'à partir du moment où un perso est créé, il ne nous appartient plus: les autres peuvent jouer avec lui aussi.

Voilà voilà, je repasse pour de vrai demain Quae!  :noange:
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Acini Van Herst

  • Invité
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #10 le: 13 juillet 2020 à 20:20:11 »
Citer
Citer

    « autant qu’il effrayait » ? tant cela la terrifiait ?

Non, cela ferait contre-sens. La sorcière est autant effrayée que désolée.

J'avais loupé le L'  :-[



Sous la tente royale, l’Etat-major, cramoisi de teintures et de soleil couchant, évaluait ses chances.   :'(

t'as pas d'humour moi je les voyais bien ces petits vieux avec coup de soleil et peintures de guerre à la biafine  :mrgreen:


Hors ligne Mélina Le Page

  • Troubadour
  • Messages: 344
  • Carpe diem
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #11 le: 14 juillet 2020 à 16:50:35 »
Merci pour ton texte, Quaedam! J'ai adoré !

Cet Ulric est antipathique à souhait, Irden étonnant et Irda, une vraie princesse guerrière pleine de caractère!

« Ce couard d’Irden se décide ? Nous lui en avons laissé cent fois l’occasion ! Maintenant qu’il est acculé, que je me suis fait chier à ramener l’intégralité de ma foutue armée à ses putains de portes, il daigne me recevoir ? Qu’il aille se faire foutre. »
Ce n'est pas parce qu'on est un roi qu'on ne peut pas jurer!  :mrgreen: Je trouve ça cool, ça va bien avec la psychologie du personnage.

Citer
Fils du bon roi Regnault III, le prince et chevalier Ulric n’avait jamais été un exemple, ni de sagesse, ni d’intelligence.
C'est connu que les dirigeants ne sont pas forcés les mieux lotis de ce côté-là.  ::)

Citer
Nargarone transpirait le faste et l’aisance.
Cela les ramena à leur propre capitale, à leurs bourgades désargentées, où les bourgeois, vilains et les serfs étaient d’une crasse affolante. Un sentiment d’envie, de jalousie, de haine monta dans leurs poitrines. C’était là que disparaissait leurs trésors de guerre, les récoltes des paysans. Nargarone était un parasite, une sangsue géante qui se gorgeait du sang du Hadvast depuis bien trop longtemps.
On peut légitimement comprendre leur sentiment d'injustice...

Citer
Un gringalet, un blondinet, un efféminé qui portait à la ceinture une épée si fine que le prince du Hadvast aurait pu s’en servir de cure-dent.
Un gringalet avec du courage, c'est bien vu!

Citer
L’armure qu’elle arborait était d’un noir profond, sévère et sinistre, assortie d’un heaume qui fit pâlir Ulric. Sa voix était autoritaire, celle d’un être qui n’a nul besoin de se répéter pour se faire obéir.
Bien fait pour Monsieur Muscle!  :mrgreen:

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Vivement les deux autres textes !
L'important dans la vie n'est pas le triomphe mais le combat (Coubertin).

L'Elfe Noir

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #12 le: 14 juillet 2020 à 18:25:58 »
Acini
Citer
t'as pas d'humour moi je les voyais bien ces petits vieux avec coup de soleil et peintures de guerre à la biafine
Hahaha j'avoue que ton image est clairement plus drôle que la mienne  :D

Melina
Citer
Merci pour ton texte, Quaedam! J'ai adoré !
Roooh merci  :coeur: Ca me fait tellement plaisir de que tu viennes aussi commenter ce texte.
Citer
Cet Ulric est antipathique à souhait, Irden étonnant et Irda, une vraie princesse guerrière pleine de caractère!
J’avais de la chance que Krap ait aussi bien posé ses personnages ^^
Citer
Ce n'est pas parce qu'on est un roi qu'on ne peut pas jurer!   Je trouve ça cool, ça va bien avec la psychologie du personnage.
^^ C’est vraiment une question de goût. J’entends totalement la critique comme quoi c’est too much. Mais je suis comme toi, j’aime bien !
Citer
On peut légitimement comprendre leur sentiment d'injustice...
:coeur: Malgré les caractères du roi et du prince du Hadvast, je ne voulais pas non plus que la guerre soit illégitime du point de vue du lecteur !
Citer
Un gringalet avec du courage, c'est bien vu!
Il est trop mignon Irden <3 Je voulais continuer sur la lancée de Krap, qui l’a rendu plus innocent et jeune que je l’avais imaginé de prime abord.
Merci pour les corrections orthographiques <3

Acini Van Herst

  • Invité
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #13 le: 14 juillet 2020 à 21:39:47 »
Et encore tu l’as pas vu sucré les fraises, en voulant déplacer les attaques sur le plan, à cause de son Parkinson aggravé le clouant dans un fauteuil ce qui l’aide pas à attraper les trucs sur la table.

« Sur la carte, le roi Regnault III se mit à intervertir frénétiquement les bataillons avec les trébuchets au mépris de toute considération stratégique. »

Mais bon arrêtons là, ce genre de personnage ne survient que peu souvent, en plus ça y filerait une sacré bonne raison de pester.

Rahhh ! Ces idées préconçues des vieux en bonne santé.

Au plaisir de te lire.

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

Hors ligne Persona

  • Calliopéen
  • Messages: 496
  • Poisson du Léthé
Re : [Erakis] Le négociateur
« Réponse #14 le: 14 juillet 2020 à 23:48:48 »
Hello,
Merci Quaedam. Le cadre se dessine un peu plus !!
Et je tenais à te dire que ça :

Citer
S’il faisait la fierté de son père pour sa carrure et sa bravoure, il avait toujours effrayé une bonne partie des courtisans et des généraux pour sa proportion à n’écouter rien d’autre que son courage. Aussi, voir le sort de toute l’armée du Hadvast dépendre des qualités rhétoriques de ce jeune crétin désolait la sorcière Brunehilde autant qu’il l’effrayait.
...c'est succulent  :coeur:
Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.034 secondes avec 23 requêtes.