Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 juillet 2024 à 06:48:58
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]

Auteur Sujet: J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]  (Lu 975 fois)

Hors ligne Beglous

  • Calliopéen
  • Messages: 435
J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« le: 23 février 2023 à 22:10:39 »
«
- “ On peut très bien se réveiller un jour et voir que tout est perdu, que tout est à recommencer. On a l’aube en pleurs. ” C’est une citation de votre dernier livre qui s’intitule “ J’ai peur de la Toussaint ” et c'est pour moi un plaisir et un honneur de vous accueillir parmi nous ce soir Maude d’Emblée pour la parution de votre dernier ouvrage. J’aimerais beaucoup, pour commencer, que vous développiez sur cette formulation : “ l’aube en pleurs ”. D’où vous est venue cette expression qui revient d’ailleurs à plusieurs reprises dans votre livre, qui est d’ailleurs, on peut le dire, plutôt un essai, un regard sur le monde d’aujourd’hui, n’est-ce-pas ?

- Oui, bonjour, oui un essai peut-être, ce n’est certes pas un roman au sens strict.

- Ce n’est pas non plus une pièce de théâtre au sens strict.

- Non, non plus. Ce n’est pas de la poésie non plus.

- Oui mais quand même, il y a des fulgurances poétiques. L’aube en pierre… euh en pleurs (rire) c’est un lapsus que je fais-là.

- Oui c’est possible qu’il y ait là du lapsus. La pierre c’est ce qui ne change pas chaque matin.

- Exactement, c’est ce que je voulais dire et c'est aussi ce qu’en pleurs signifie finalement, on pleure d’avoir à refaire car dans le fond rien ne change jamais. N’est-ce-pas ce que vous développez dans votre livre ?

- C’est une façon de le voir je suppose.

- Et tout est parti de cette peur de la Toussaint que vous exprimez très singulièrement d’ailleurs. C’est venu d’une fête d’Halloween où vous avez été déguisée, contre votre gré, en escargot, et, fortement ralentie par le costume qui vous obstruait aussi la vue, vous avez perdu votre groupe. On peut même dire qu’ils vous ont abandonnés, vous ne le dîtes pas vraiment mais on comprend que c’est ce qu’il s’est passé, n’est-ce-pas ?

- C’est vrai que je ne le dis pas. Je préfère sans doute m’en tenir à ce que je voyais depuis ma coquille. Je n’ai pas vu qu’ils m’abandonnaient, je n’ai pas vu l’agissement de l’abandon, l’acte posé comme tel, j’ai juste senti au fond de moi que j’étais seule, terriblement seule.

- C’est affreux, c’est vraiment une histoire affreuse. Et cela ne s’arrête pas là, vous avez continué à avancer et vous avez pénétré, sans vous en apercevoir, dans les bois.

- Oui c’est ça, sans m’en rendre compte je suis rentrée dans les bois.

- Et le problème était que vous ne pouviez pas enlever le déguisement toute seule à cause d’une espèce de fermeture éclair c’est bien cela ?

- Oui c’est tout à fait juste, la fermeture éclair, telle qu’elle était conçue, m’empêchait d’être autonome de ce point de vue là.

- C’était très régressif finalement comme expérience.

- On peut le dire ainsi je suppose.

- Donc à un moment vous vous êtes sentie en insécurité.

- Oui, j’étais clairement insécurisée. Je pensais être retournée sur mes pas mais jamais je n’aurais imaginé avoir pénétré dans la forêt. J’étais complètement désorientée. J’ai crié…

- C’est ça, j’avais oublié cette partie là, vous avez crié et personne n’a répondu à vos appels.

- Non, personne, en même temps je ne savais pas si le son passait très bien à travers le déguisement. Et puis tout le monde crie à la fête d’Halloween, cela ne veut plus rien dire, c’est un signal parasité.

- Et finalement vous avez passé la nuit dehors, toute seule, dans la forêt, et ce n’est qu’au matin que l’on vous a retrouvée.

- Eh oui…

- Mais ce qu’il y a de formidable c’est que suite à cette mésaventure, vous êtes devenue écrivaine.

- Oui, je me suis racontée des histoires toute la nuit pour ne pas céder à la terreur.

- Et c’est ce tournant que vous racontez dans ce livre, c’est les prémisses, c’est finalement l’aube de votre carrière, une aube qui s’est faite dans les pleurs justement.

- Oui, on peut dire ça. Je suis partie de cette anecdote, donc d’un évènement qui m’est personnel, et j’ai développé à partir de ça pour tendre vers un discours dans lequel d’autres, j’espère, pourront se reconnaitre.

- C’est merveilleux. Je vois une main qui se lève dans l’assistance, un monsieur, oui monsieur levez-vous s’il vous plaît, on va vous apporter un micro. Voilà. Nous vous écoutons.

- Bonjour. Je m’appelle Didier, je suis policier, récemment retraité. C’est ma femme qui m’a offert votre livre pour la Noël et ça m’a complètement retourné j’dois dire. C’est fou parce qu’au moment où j’ai commencé à le lire j’étais sur une enquête qui prenait pas. C’est des choses qu’arrivent bien sûr, mais là c’était ma dernière, à quelques jours de la retraire, ça me foutait le cafard. Pour vous expliquer rapidement, je devais retrouver un chien, un racé, qu’avait disparu d’un élevage. Un chien avec des pedigrees, qu’avait gagné des concours et tout. On est parti sur la piste d’un enlèvement, c’est assez fréquent malheureusement j’dois dire. Mais ça donnait rien. Et puis, croyez-le ou nous, c’est votre livre qui m’a éclairé. À un moment vous écrivez “ qui a laissé la fenêtre ouverte ? ” et paf ! Ça m’est apparu tout de suite. On a fait croire à un recel de chien mais c’est le chien qu’est parti de son plein gré et qui nous a mené sur une fausse piste. Comme je vous expliquais c’était un chien racé avec les pedigrees, c’était pas n’importe quoi. Donc voilà quoi, je voulais vous remercier. J’ai pu partir à la retraite l’esprit tranquille grâce à vous.

- Quel témoignage saisissant ! C’est fou l’effet d’une lecture sur la vie des gens, c’est fou comme ça nous parle, comme ça résonne en nous. Qu’est-ce-que ça vous fait d’entendre ça ? Je vois monsieur qui pleure d’émotion dans la salle.

- Oui c’est… Effectivement on ne peut pas anticiper ce genre de résonance comme vous dîtes. C’est des coïncidences qui paraissent magiques. Oui, forcément cela me touche. Je crois que ça renvoie à ce que j’ai voulu faire passer comme message dans ce livre à savoir que c’est la peur qui donne l’aube en pleurs. Quand on a peur de ne pas réussir, de ne pas changer, quand on est sans cesse harcelé par les mêmes idées, par cette pénibilité du quotidien, on en vient à déprimer. On a l’impression qu’on n’avance pas, comme moi l’escargot. Et finalement on se met à avoir peur de la vie elle-même, et donc de la fête, de cette grande fête qu’est la vie et que nous pourrions célébrer chaque jour.

- Merci beaucoup Maude d’Emblée, avant que nous nous quittions pour ce soir, est-ce-que vous travaillez actuellement sur un nouveau projet ?

- Alors oui, je suis sur un projet littéraire et sociologique autour de la sécurité collective à partir de l’étude des bouches d’incendie.

- Splendide, nous serions très heureux de vous accueillir de nouveau ici lorsque ce projet verra le jour. L’émission des Livres en Short c’est fini pour aujourd’hui, rendez-vous la semaine prochaine où nous recevrons Manuel d’Envers pour son premier roman “ Gracieux comme un hippopotame bourré ”.
»
« Modifié: 24 février 2023 à 12:27:02 par Beglous »

Hors ligne Luna Psylle

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 789
  • Luna, fille de Psylle
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #1 le: 24 février 2023 à 09:11:46 »
Salut !

J’ai apprécié le ton donné au texte. Ça se lit tranquillement, et à la fin on s’aperçoit qu’en plus d’avoir réussi à caser un maximum de détails de la couverture proposée, tu arrives encore à nous justifier MDE et ça c’est cool, vraiment :D !

Petit détail :

Citer
- Et oui…
J’aurais mis Eh plutôt que Et, ça me semble plus cohérent. Le Et donne l’impression qu’elle a été coupée dans son élan, le Eh apporterait plus une forme de lassitude (je sais pas si c’est le bon ressenti, mais l’idée est là).

En te souhaitant une bonne journée !
If the day comes that we are reborn once again,
It'd be nice to play with you, so I'll wait for you 'til then

Hors ligne Beglous

  • Calliopéen
  • Messages: 435
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #2 le: 24 février 2023 à 11:55:37 »
Merci pour ta lecture Luna Psylle.

Oui, j'ai en effet essayé d'en caser un maximum et c'est cool si tu as repéré le nouveau clin d’œil à MDE. Je sais pas si j'arriverais à la caser à chaque fois mais je vais essayer. Je pense effectivement que "eh" est plus approprié. Je vais changer ça. Merci.

à une prochaine :)

Hors ligne BeeHa

  • Prophète
  • Messages: 825
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #3 le: 24 février 2023 à 16:13:21 »
Coucou Beglous ~

J'ai, comme Luna, bien aimé le ton que tu as donné à l'histoire.
Un peu comme un absurde constant (Je ne saurais exactement comment l'expliquer... Peut-être la situation qui se dessine, semble nous mener vers quelque chose, et finalement, un "contrepied". C'est vraiment un sentiment que j'ai eu en lisant.) qui donne un grand sourire. Je crois que les "répétitions" (pas au sens strict, mais quand l'une dit quelque chose, l'autre le reformule toujours pour dire un peu la même chose) contribue à cette sensation d'absurde...

C'est toujours sympa de voir ce que juste l'apport de mots sans liens peut amener sur l'écriture.

Au prochain Tic-Tac ;)
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Cendres

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 140
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #4 le: 24 février 2023 à 18:51:41 »
Un texte, je suppose ironique.

Tu arrives a créer des liens entre la couverture et le titre.  Le sujet m'aurais peu inspiré ceci dit, mais tu as su le développer et créer tout une raison au titre.

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 841
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #5 le: 25 février 2023 à 11:33:26 »
Hello Beglous,

J'ai bien ri!
Ça change vachement de l'ambiance du tic-tac avec la femme qui accouche et se demande ce qu'elle va faire du bébé!  ;)

J’ai apprécié le ton donné au texte. Ça se lit tranquillement, et à la fin on s’aperçoit qu’en plus d’avoir réussi à caser un maximum de détails de la couverture proposée, tu arrives encore à nous justifier MDE et ça c’est cool, vraiment :D !

Effectivement, moi aussi j'ai apprécié la façon dont tu as distillé les détails de la couverture.

Citer
Et puis, croyez-le ou nous, c’est votre livre qui m’a éclairé. À un moment vous écrivez “ qui a laissé la fenêtre ouverte ? ” et paf ! Ça m’est apparu tout de suite. On a fait croire à un recel de chien mais c’est le chien qu’est parti de son plein gré et qui nous a mené sur une fausse piste. Comme je vous expliquais c’était un chien racé avec les pedigrees, c’était pas n’importe quoi. Donc voilà quoi, je voulais vous remercier. J’ai pu partir à la retraite l’esprit tranquille grâce à vous.
:D
Bien joué!

Par contre, heureusement que Luna était là pour MDE : je n'arrêtais pas de me demander c'était quoi la feinte avec Maude d’Emblée et Manuel d’Envers!  :D

Je crois que les "répétitions" (pas au sens strict, mais quand l'une dit quelque chose, l'autre le reformule toujours pour dire un peu la même chose) contribue à cette sensation d'absurde...
Au début, les répétitions m'ont questionnées, puis effectivement, à la longue, ça donne un comique de répétition.

Citer
Et tout est parti de cette peur de la Toussaint que vous exprimez très singulièrement d’ailleurs. C’est venu d’une fête d’Halloween où vous avez été déguisée, contre votre gré, en escargot, et, fortement ralentie par le costume qui vous obstruait aussi la vue, vous avez perdu votre groupe. On peut même dire qu’ils vous ont abandonnés, vous ne le dîtes pas vraiment mais on comprend que c’est ce qu’il s’est passé, n’est-ce-pas ?
:D
Je serais curieuse de savoir comment t'es venue cette inspiration. Juste génial!

Un bon moment, merci pour ce tic-tac! :)

« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

Hors ligne Beglous

  • Calliopéen
  • Messages: 435
Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #6 le: 25 février 2023 à 15:45:39 »
Bonjour à vous trois :)

BeeHa,
Si ça te donne "un grand sourire" à la lecture c'est parfait parce que je l'ai aussi écrit avec un grand sourire en me disant "haha j'écris n'importe quoi haha j'adore ça". Et c'est agréable quand les ressentis se font écho. Il y effectivement beaucoup d'absurde là-dedans et de contre-pied, parce que c'est un univers qui me plait beaucoup, qui me situe bien dans mon rapport au monde et à la société en général.
Merci à toi pour ta lecture et ton retour et à un prochain Tic et Tac !

Cendres,
Alors oui, c'est peut-être ironique, je ne suis jamais trop sûre de savoir bien le définir, mais il y a certainement de la dérision. Peut-être que c'était inévitable en cherchant à relier entre eux cette multitude de sujets.
Merci pour ton passage et je me disais que tu pourrais te joindre à nous à l'occasion, qu'en dis-tu ?

Aponiwa,
Oui, ça change ! J'aime bien explorer différents territoires narratifs, différentes ambiances. Et je me rends compte que j'écris beaucoup en fonction de mon humeur, vu que je me laisse souvent entrainer dans un geste assez spontané.
Et oui, j'ai vu que tu étais partie sur le chien toi aussi, et le tiens aussi part de son plein gré :D
Merci pour le compliment :coeur: Je ne sais pas trop expliquer, j'étais en roue libre, je me suis beaucoup inspirée de la quatrième de couverture.
Merci pour ton retour enthousiaste et à une prochaine !

Hors ligne Cendres

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 140
Re : Re : J'ai peur de la Toussaint [Tic-Tac 23.02.23]
« Réponse #7 le: 25 février 2023 à 18:36:02 »
Merci pour ton passage et je me disais que tu pourrais te joindre à nous à l'occasion, qu'en dis-tu ?
Je l'ai déjà fait avant ;)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 20 requêtes.