Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 15:13:43
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Ah, la famille ! (1)

Auteur Sujet: Ah, la famille ! (1)  (Lu 1132 fois)

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Ah, la famille ! (1)
« le: 28 septembre 2022 à 13:30:32 »
Ah, la famille !
Comme à chaque fois, Lucie maudit sa sœur en montant le sixième et dernier étage. Un ascenseur, ça aide bien quand même, elle se le dit à chaque visite chez Clémence son ainée. Celle-ci argumente en disant que c’est le prix à payer pour habiter dans ce quartier de Paris : pas faux non plus. En même temps, les escaliers c’est bon pour la ligne, et avant de diner, ça donne bonne conscience !
Clémence l’accueille un peu surexcitée en tablier sur sa belle robe.
– T’as pris du pain, t’as bien fait, y a du fromage …j’ai fait un gratin… maman est là, on attend Laurent… quand même ! t’aurais pu mettre un soutien-gorge !
Lucie ne comprend pas. Avec Clémence elles ont vécu ensemble plusieurs fois, toujours à moitié à poil, parfois dans le même lit, partageant les douches, se refilant des fringues, c’était quoi cette pudeur soudaine, un sous-tif ! elle aurait pu prévenir !
Sans s’en faire plus que ça, elle dépose son pain et une bouteille de Bourgogne aligoté à la cuisine sous le regard soucieux de sa sœur adorée et elle passe au salon.
L’appart est propre, rangé de partout, inhabituel chez Clémence. La caisse du chat sent le net, et d’ailleurs, il est ou le chat ? on va le bouffer, non je plaisante !
Mauvaise nouvelle, maman n’a pas vraiment envie d’aider à la cuisine et elle a attaqué l’apéro, elle parle déjà fort, pas encore de papa, mais ça va pas tarder. Avec un sourire de connivence, en me claquant la bise, elle me lâche tous bas.
– Ta sœur attend son nouveau copain, c’est le grand jour, elle nous présente !
Clémence qui ne me cache rien ne m’a rien dit, je savais que ça avançait avec le nouveau, mais de là à nous présenter lors d’un dîner, sans prévenir, faut oser quand même. Cela m’embête un peu, au pire, je vais passer pour la pauvre fille qui en montre trop pour être sure qu’on la remarque. Au mieux, Clémence va se trouver gênée de me présenter comme çà, la sœur mauvais genre, quoi !
Faut dire qu’avec un crop-top fluo bien moulant qui déborde de partout sur un jean pourri H&M, on a vraiment envie de me mettre en bout-de-table. De toute façon, je peux rien faire, j’ai vingt stations de métro pour aller me changer, et Clémence peut pas me dépanner vu que même si on est sœurs, on n’est pas vraiment jumelles de ce côté-là. Je vais dire que j’ai une allergie, ou qu’on m’a cambriolée !
Maman est toute joyeuse, elle a refait sa couleur, un peu forcé sur le mascara, ressorti une robe du temps des cerises, bon, elle serre un peu aux entournures mais ça peut passer, pourvu que ça tienne jusqu’au dessert. Elle qui a l’œil averti sur les tenues a remarqué mon décolleté indécent.
– T’as pas mis de soutien-gorge, t’as bien fait, en ce moment c’est insupportable, moi si j’avais des seins comme toi, j’hésiterai pas.
Sûr qu’elle n’hésiterait pas, maman n’hésite jamais, là, par exemple, elle se ressert un énième verre de Blanc limé en me donnant un coup de coude
– C’est bon pour le teint, et elle remet ça avec mes nichons.
– Le topless, ton père n’aimait pas, tu sais comment il était…
Non, maman, je ne sais pas comment il était, et je n’ai pas envie de savoir. Ma mère est désarmante d’impudeur. A une voisine de palier elle peut confier les pires détails de sa vie intime, à moi, elle a raconté dix fois, comment j’ai été conçue ! Parfois elle mélange les versions avec Clémence. Souvent, je me dis que je tiens d’elle et ça m’angoisse. Du temps de mon père, elle se retenait, mais maintenant, elle se lâche en toutes circonstances.
Pauvre papa, si discret, si classe, qui nous a quitté il y a bientôt un an.
Heureusement, Laurent arrive, mais avec sa tête des mauvais jours. Notre frère est homo assumé et fier de sa différence, mais aujourd’hui il fait la gueule. Comme il tient beaucoup de maman, dans cinq minutes on va tout savoir. Elle saute sur l’occasion pour rempoter les verres et fait le service, on retrinque sans Clémence qui s’affaire à la cuisine.
Sans même gouter aux olives pimentées, il attaque. Son ami historique (mon frère fait parfois de petits écarts) parti en week-end sans lui n’est pas rentré et il soupçonne une trahison. Maman avec tact lui fait remarquer qu’il n’est pas un modèle de fidélité et Laurent nous raconte l’histoire. Depuis quelques temps, ils parlent mariage, et cela stresse son ami Louis qu’il appelle Loulou qui évacue alors dans des aventures sans lendemain. Du classique dans ce couple brinquebalant toujours au bord de la rupture qui vit en permanence dans le cocufiage et les grandes retrouvailles .
Maman qui n’en rate pas une la joue ravie.
– Un mariage, mais mon chéri, c’est fantastique, et tu sais que maintenant vous pouvez avoir des enfants ! Et elle ajoute bien fort, pour Clémence et moi.
– Au moins, j’aurais peut-être une chance d’être grand-mère
Maman mamie ! j’hallucine ! elle ne s’est jamais occupée de nous, alors elle, des petits-enfants, à qui elle racontera ses états d’âme bien détaillés, bien croustillants. Clémence me jette un regard furax depuis la cuisine, je sens la consternation dans ses yeux, ces regards complices avec ma sœur quand maman en lâche une comme ça sont de grands moments pour moi.
Laurent s’en fout, il est plutôt dans la vengeance, à trente ans, il réagit comme un ado !
– Tu comprends maman, Loulou il est pas tatouage du tout, je savais que mon dernier, il ne passerait pas, mais lui, toujours dans l’émotion, à fleur de peau, il m’a fait une scène et il est parti, voilà ! Laurent est tout retourné, ça va durer, quoi, deux jours…
Maman clôt le débat en disant qu’un tatouage, elle y pense ! ben voyons, comme cadeau de Noël aussi, nouveau regard de Clémence. Bientôt, elle nous rejoint au salon, on papote comme de vieux copains, le Covid, le dernier Benjamin Biolay, les trottinettes…
Puis soudain elle reçoit un texto : il est en bas de l’immeuble, on sonne, Clémence se rajuste, retire son tablier, jette un œil inquiet vers nous trois en rang d’oignon sur le canapé.
Il s’appelle Frédéric, pas mal pas mal, un peu coincé, j’ai l’impression. Il a mis une cravate, bon, c’était pas indispensable, il est là avec son bouquet de fleurs sans savoir où poser son regard.
Faut dire qu’avec moi, il a l’œil attiré un peu plus bas que les yeux. Il se pose des questions c’est sûr. Pauvre Clémence, entre moi et mon balcon indécent, maman maintenant bien éméchée qui éclate de rire sans raisons, frérot qui va nous saouler avec ses chagrins d’amour, il va penser quoi mon possible futur beau-frère, m’étonnerais qu’il s’éternise.
Désolée sœurette, mais je crois que ça va pas le faire !
En plus, elle a raté son gratin.

« Modifié: 14 octobre 2022 à 22:06:41 par Mic Ester »

Hors ligne jonathan

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 111
  • Désabusé
Re : Ah, la famille !
« Réponse #1 le: 28 septembre 2022 à 13:50:31 »
Salut Mic. Ah la la, les repas de famille dans ce style, y faut les avoir vécus pour en savourer toute la teneur chiante et comique à la fois. J'ai bien aimé.
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris... [G.B. Shaw]

Hors ligne Delnatja

  • Prophète
  • Messages: 864
  • Ailleurs et au-delà
Re : Ah, la famille !
« Réponse #2 le: 28 septembre 2022 à 16:09:38 »
Bonjour Mic Ester, merci pour ton texte.
Je le trouve rapide et enjoué, agréable à lire.
Belle journée.
Michèle

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 012
Re : Ah, la famille !
« Réponse #3 le: 28 septembre 2022 à 16:38:26 »
Merci pour ton texte.

Tu nous présente les différents membres de la famille et leur situation de couple a travers ton histoire.

Ca me fait penser a des films qui parlent de diner de familles ou d'amis. C'est simple a lire, on comprend tout et on découvre tous les personnages au fil de ton récit.

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #4 le: 28 septembre 2022 à 18:13:53 »
Merci à tous pour vos commentaires,
Cherchez pas, il n’ y a aucun message ! c’est rien qu’un instant de vie sur LA famille ! un peu drôle j’espère, sans prétentions, ni arrière-pensées.
Bon, mais je n’apprends rien à personne, on a tous connu ça !
bonne soirée.


Hors ligne Glaçon

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Ah, la famille !
« Réponse #5 le: 28 septembre 2022 à 19:21:26 »
Franchement c'est rigolo, j'aime bien.  ;)

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #6 le: 28 septembre 2022 à 19:56:07 »
Merci pour ton commentaire, du coup je viens de lire ton texte !! ça pète un peu plus haut  :)
bonne soirée à toi
Mic

Hors ligne Stevius A

  • Aède
  • Messages: 214
    • Blog d'écrivainde Stevius A
Re : Ah, la famille !
« Réponse #7 le: 29 septembre 2022 à 11:49:22 »
Bonjour Mic Ester,
merci pour cette tranche de vie réaliste.
Je n'ai pas compris pourquoi Lucie passe de la troisième à la première personne. C'est bien ça ?
Sinon, c'est voulu qu'il n'y ait pas de majuscules en début de dialogues ?
Bonne journée
Stevius
Tranches de vie et carnets de voyages peu classiques sur fond d'écriture non policée...

En ligne Earth son

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 697
    • Ma page perso
Re : Ah, la famille !
« Réponse #8 le: 29 septembre 2022 à 16:37:33 »
Bonjour Mic Ester,

Tu veux un avis général ou on peut être pénible et tatillon ?  :mrgreen:
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #9 le: 29 septembre 2022 à 17:34:45 »
Earth son,
Pénible et tatillon ! je sens arriver les majuscules, les changements de temps, les tirets demi-cadratins etc ... tout ce que j'aime ...
Je préfère un avis général enthousiaste, mais bon fait comme tu le sens.
en tous cas, merci pour ta lecture
a+

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #10 le: 29 septembre 2022 à 17:43:35 »
Erik Stephann,
Une suite, je n’y avais pas pensé, mais raconter le repas avec une équipe pareille, ça doit valoir le jus .... La mère bourrée au dessert, le frère draguant son possible futur beau-frère … qui lui-même aurait l’œil sur son hypothétique belle-sœur ! tu as raison il y a de quoi faire  ;D

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #11 le: 29 septembre 2022 à 17:50:20 »
Stevius A
Bonjour et merci pour ton commentaire
C’est vrai qu’il y a un changement de temps pour Lucie, mais bon, je viens de relire, ça choque pas trop !
Les majuscules oubliées en début de phrase, c’est la faute de Word  :P :P  j’ai bien coché l’option dans correction automatique, et parfois il fait, parfois il fait pas, Grrr…
Merci quand même, je vais rectifier
Bonne soirée

En ligne Earth son

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 697
    • Ma page perso
Re : Re : Ah, la famille !
« Réponse #12 le: 29 septembre 2022 à 19:08:05 »
Je préfère un avis général enthousiaste, mais bon fait comme tu le sens.
OK, donc je vais m’abstenir
A+  :mafio:
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Mic Ester

  • Scribe
  • Messages: 90
Re : Ah, la famille !
« Réponse #13 le: 29 septembre 2022 à 19:26:36 »
C'est si mauvais que ça   :( :'(



Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 402
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Ah, la famille !
« Réponse #14 le: 29 septembre 2022 à 20:34:01 »
Bonsoir Mic Ester,
Bon. Puisque tu ne tiens pas aux remarques sur la typographie ou la syntaxe, je m’en abstiendrai. De toute façon, j’ai l’impression que tu n’en tiendrais pas compte. Dommage, parce qu'un texte, c’est un tout : histoire, personnages, décor, style, rythme, ponctuation, syntaxe, orthographe... Mais bon...
Mais le reste est bon, vif, rapide, rythmé, drôle. C’est un excellent début de soirée qui ne peut s’arrêter comme ça, avec un gratin raté. Avec ce que tu as campé là, il faut poursuivre avec le diner, les conversations, les gaffes, les incidents et une fin. J’attends.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.