Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 décembre 2022 à 22:17:33
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Prose en aime

Auteur Sujet: Prose en aime  (Lu 358 fois)

Hors ligne Lilii

  • Plumelette
  • Messages: 17
Prose en aime
« le: 21 septembre 2022 à 20:36:34 »
Voici un texte issu d'un défi que je me suis lancé. C'est un peu court pour une limite maximum de 2500 mots mais ce fut difficile de faire mieux.

*********************************************

Tu croisas mon regard et pendant quelques secondes, il n’y eu que moi qui pus te voir. Je me suis sentie devenir blême et les magzems d’Aphrodite enfourchèrent leurs montures. Leurs chlems luisants, leurs alems passionnés me heurtèrent de plein fouet et j’entendis les cors de Cupidon sonner l’hallali. Ils ne laissèrent qu’un champ de ruines, constellé d’astroblèmes immenses et moi, naïves que je suis, je me voyais déjà faire pousser des chrysanthèmes, des bleuets et des juliennes de Mahon au milieu de ce polémosystème.

Je me berçais d’illusions. Je pensais ressentir le blastème atteindre mon cœur et recouvrir d’énème les plaies qu’un autre avait laissées, alors qu’il s’agissait seulement de l’eau d’un œdème qui lentement me noyait. Chaque nuit, je priais pour que les bras qui m’entoure ne soit pas ceux de Morphée. Tes baisers illusoires étaient mon chrême, tes caresses chimériques mon phloème. Je ne pouvais que fantasmer car autour de ton doigt se trouvait le diadème d’un amour qui ne m’étais pas destiné et qui ne tolère aucun blasphème.

Enfin lorsque ces noèmes idylliques se dissipèrent à la lueur de l’épiphonème intitulé à sens unique, je rebattis les sentiers mille fois gravés de mes pas dans le tchernoziem. Le meltem soufflait un requiem si fort et pourtant sa puissance n’aurait suffit à remettre en marche mon cœur atteint de sclérème. L’espoir mourut en route comme il se devait et je dus abandonner mon amour à peine sorti du baptême sur l’autel d’Eros louchébème. Un jour peut-être un autre viendrait, et panserait mes déceptions avec l’anacollème. Mais je ne suis encore qu’un syncatégorème, à la recherche de ton nom parmi les graphèmes du monde entier.

Hors ligne jonathan

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 111
  • Désabusé
Re : Prose en aime
« Réponse #1 le: 21 septembre 2022 à 21:40:38 »
Bonjour. Ben, heu, j'ai pas tout compris. Soit ça manque de sous-titres, soit d'un lexique pour traduire. J'ai relevé :
Citer
d’Eros louchébème
Jusqu'ici, je connaissais le louchebem qui est l'argot des bouchers mais depuis que les Halles ont disparu, je pense qu'il est tombé dans l'oubli.
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris... [G.B. Shaw]

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 021
Re : Prose en aime
« Réponse #2 le: 22 septembre 2022 à 19:14:50 »
Merci pour ton texte.

Moi aussi quelques mots me sont inconnues.  J'ai fait des recherches mais cela ne m'a pas plus aidé, car ca coupe la lecture  :
Magzem(s) : Nom donné en Algérie aux cavaliers arabes qui combattent sous les ordres des officiers attachés aux bureaux arabes.
Chlem(s ): (Néologisme) Casque.
Alem(s)  : Ancien étendard ottoman./Girouette sur le minaret des mosquées.

Tu parles de guerriers arabes je suppose, mais pourquoi ne pas utiliser des mots plus connus? Ca faciliterait la compréhension de ton texte.
« Modifié: 22 septembre 2022 à 19:19:31 par Cendres »

Hors ligne Lilii

  • Plumelette
  • Messages: 17
Re : Prose en aime
« Réponse #3 le: 22 septembre 2022 à 19:37:31 »
Je plaide coupable  :potichat:
J'aurai dû expliquer le principe de mon texte. Le but ici était d'écrire sur le thème de l'amour avec le plus de mots se terminant en em/ème/aime/emme possible (je t'aime => aime). J'espère que ça a pu éclairer la lanterne de certains !

Hors ligne jonathan

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 111
  • Désabusé
Re : Prose en aime
« Réponse #4 le: 23 septembre 2022 à 10:10:59 »
Bonjour. Ben, ça éclaire faiblement sur la réalisation finale. Certains mots restent incompréhensibles. Pourquoi ne pas avoir utilisé des mots simples et leur ajouter une terminaison en "eme/em/aime" ? Quant à voir des guerriers arabes, y faut avoir soit une excellente (longue) vue soit pas de vue du tout.  :D
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris... [G.B. Shaw]

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.