Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 décembre 2022 à 23:09:56
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Monsieur Minette

Auteur Sujet: Monsieur Minette  (Lu 959 fois)

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 405
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Monsieur Minette
« Réponse #15 le: 27 septembre 2022 à 10:30:49 »
Bonjour flag
et merci pour ton appréciation et tes corrections d’orthographe. Je les ai prises en compte. Pour ce qui est des vieilles tuiles, c’est une virgule qui manquait. C’est réparé. 
Pour le reste, je n’ai pas toujours compris le sens des observations. 

Hors ligne flag

  • Prophète
  • Messages: 646
  • Le navet ne se pèse pas au kilo mais à la tonne
Re : Monsieur Minette
« Réponse #16 le: 27 septembre 2022 à 19:17:27 »
Bonjour, Champfaye,

Citer
Pour le reste, je n’ai pas toujours compris le sens des observations.

En effet ce n'était pas très clair. Donc, je m'explique  ::)

Quand le tracteur fut à ma hauteur, il s’arrêta. « Moi aussi. » il s'arrêta et moi aussi.


Je me campais sur mes deux jambes.  On dis plutôt :  campais sur ses position.  Le verbe camper à la forme pronominale ça fait bizarre  :o

Voilà ! Au plaisir de te lire encore.  :)

Dieu et la nature vont bien ensemble, ça va de paire, c'est Dieu le père.

Hors ligne Stevius A

  • Aède
  • Messages: 219
    • Blog d'écrivainde Stevius A
Re : Monsieur Minette
« Réponse #17 le: 28 septembre 2022 à 11:24:15 »
Merci pour cette petite balade touchante et intemporelle.
Stevius
Tranches de vie et carnets de voyages peu classiques sur fond d'écriture non policée...

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 405
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Monsieur Minette
« Réponse #18 le: 28 septembre 2022 à 14:03:15 »
Bonjour flag
Citer
Quand le tracteur fut à ma hauteur, il s’arrêta. « Moi aussi. » il s'arrêta et moi aussi.
Je préfère garder cette forme, pour la rupture du rythme, dans l’esprit de cette si jolie chanson "Félicie aussi"

Citer
Je me campais sur mes deux jambes.  On dis plutôt :  campais sur ses position.  Le verbe camper à la forme pronominale ça fait bizarre   
On campe dans les bois, on campe sur ses positions, mais on peut se camper sur ses deux jambes. (Se camper : prendre une attitude assurée ou fière et provocante – Larousse)
Merci pour les explications.


Bonjour Stevius A
Je passe de temps en temps devant ce qui a été la ferme de Monsieur Minette. Ces deux dernières années, quelqu’un y a dû y faire quelques travaux. Il y a une bétonnière dans la cour qui a été débroussaillée. Deux ou trois volets ont été changés, mais on n’y voit jamais personne. Les travaux semblent abandonnés, l’herbe repousse. J'appréhende la prochaine tempête. Nostalgie...
Merci pour ta visite


 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.