Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 janvier 2023 à 17:17:52
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Bienvenue au Monde ! » Présentations et cérémonie de bienvenue » SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche

Auteur Sujet: SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche  (Lu 858 fois)

Hors ligne SkyMatter

  • Tabellion
  • Messages: 25
    • Mes dessins sur Instagram
Bonjour,

Je viens me présenter comme il est de bon ton de le faire.

Vous m’excuserez de la longueur de la présentation, je n’ai pas pour habitude d’être aussi loquace, d’autant plus quand il s’agit de parler de moi. Mais étant surement amené à commenter des textes créés par d’autres membres du forum, il me semblait important que chacun et chacune puisse savoir d’où j’écris.

Je suis un homme sis d’une trentaine d’années passées.
Stéphane de mon vrai prénom, je ne suis pas un très grand lecteur et encore moins un créateur prolifique de textes. À vrai dire je n’ai quasiment jamais produit de récits narratifs en dehors des exercices  obligatoires rédigés lors de mes jeunes années d’études.
Pour autant, j’ai depuis longtemps un attrait pour la plume. Je ne trouve rien de mieux pour former mes idées, mes opinions, quand j’en ai l’occasion ou la nécessité.

Voilà une poignée d’années, je me suis mis à la lecture de romans de manière moins sporadique que je ne pouvais le faire jusqu’alors, trouvant un plus ample plaisir à me plonger dans les mondes qui y sont dépeints. Quoique, il me semble que ce plaisir vient en plus grande partie de découvrir ça et là un choix méticuleux de mots, un rythme captivant,  une image frappante de poésie, cette sensation renversante face à la justesse sans pareil d’un bout de phrase, la complexité d’une volée de sentiments retranscrite dans la simplicité de quelques caractères, comme peindre avec une parfaite acuité un brouillard de sensations d’un seul coup de pinceau.
C’est le style presque amphigourique d’un Alain Damasio, la musicalité d’un Patrick Rothfuss, la précision d’un Pierre Pevel, la poésie de Katrine Arden, la plume de Margaret Atwood, l’onirisme d’Ursula le Guin et bien d’autres que j’aurais pu citer si je les avais lus.

Bref. Que fais-je ici ?
Hé bien l’idée d’écrire des histoires me titille elle aussi depuis un moment. Et si l’envie ne manque pas, les idées, elles, ont tendance à me fuir. J’ai beaucoup de mal à en trouver une qui me plaise. J’ai ce besoin que mon histoire raconte plus que ce qu’elle n’est en premier lieu. Qu’elle amène une vision, une réflexion, une critique plus ou moins subtilement ou frontalement comme peuvent le faire de nombreux textes. Pourtant je ne m’ennuie pas de lire des récits plus “simples”, qui dépeignent des sentiments, une situation, une histoire quelque peu classique. Mais quand ce genre d’idées me vient, je ne peux ressentir autre chose que leurs banalités apparentes. A contrario, en partant d’un sujet que j’aimerais aborder, je ne trouve pas la façon d’en parler à travers un texte, une idée romancée.
J’espère que cette sorte de dédain pour certaines idées me passera. Fondamentalement, je pense qu’il y a toujours plus dans une histoire que ce qu’elle n’est en premier lieu, qu’une grande partie s’y construit lors de l’écriture, que ça n’a pas à être le point de départ. Faut-il encore que j’arrive à m’en convaincre, m’en convaincre par l’écriture elle-même, écriture qui m’est compliquée, puisque je rejette mes idées jugées trop pauvres.
Ainsi donc je me suis décidé à parcourir les internets à la recherche d’exercices d’écritures, des propositions de sujets sur lesquels écrire, car je sais qu’il m’est plus facile d’avoir un point d'ancrage autour duquel réfléchir, comme un premier mot sur la page blanche qui cristallise tout le reste. Je pense pouvoir trouver ça ici tout en m’émerveillant de vos créations littéraires que j’ai commencées à découvrir avec une certaine admiration.

Je ne sais si cette envie et surtout cette motivation de raconter des histoires restera longtemps chez moi ou si elles ne sont que passagères, auquel cas je m’excuse déjà si je viens à disparaître aussi vite que je suis apparu. Bien que j’aime écrire, c’est un véritable effort pour moi en cela que je suis extrêmement lent à dénicher et agencer les mots d’une manière qui m’est plaisante (cette simple présentation m’a déjà pris un temps infini). J’ai petit espoir cependant d’accoucher d’un texte ou deux, d’autant plus que ces derniers jours, à force de réfléchir à me lancer dans l’écriture, une idée de récit a germé et s’est garnie de cette seconde couche de sens dont je parlais alors. Rien d'extrêmement original mais suffisante peut-être pour m’emmener jusqu’au bout de cette aventure. Une aventure que je pense au long cours, non pas parce que je vise à un vaste récit, mais parce que mon emploi du temps ne me laisse que peu de temps libre (si vous y voyez là une bonne excuse, je ne pourrai vous donner complètement tort).

Je mentionnerai rapidement mon travail, celui de créer les décors 3D de jeux-vidéo, ainsi que mon attrait pour le dessin numérique. Je publie de temps en temps sur Instagram et par moments, aime accompagner mes créations d’une ou deux phrases qui en révèlent un peu plus sur le personnage ou leur monde. Peut-être devrais-je les étoffer et en faire de plus longs textes.

Je finirai cette bien longue présentation par mentionner mes romans favoris dont j’ai déjà cité les auteurs et autrices quelques lignes en amont. Si je devais en choisir plusieurs donc, la poésie de Katrine Arden dans sa “Trilogie d’une longue nuit d’hiver” en ferait définitivement partie, tout comme “La Horde du contrevent” d’Alain Damasio, “Les Lames du Cardinal” de Pierre Pevel ou le classique “1984” de George Orwels. Si je ne devais en citer qu’un, je crois que ça serait “La musique du Silence” de Patrick Rothfuss. Exemple s’il en est d’une histoire qui semble chiche, mais qui pourtant m'enivre à chaque lecture. Entrer dans l’intimité profonde d’un personnage aussi singulier qu’Auri, avec la prosodie, le lyrisme et la douceur des mots de Rothfuss est à chaque fois une expérience qui déborde d’émotions.

Enfin je conclurai par des applaudissements sourds mais pleins d’éloges à l’adresse de celles et ceux qui ont créé, entretiennent et font vivre ce forum. Je n’en ai pas encore parcouru chaque section, mais il semble d’une qualité remarquable et d’une ambiance chaleureuse. Coin de paradis, j’en suis sûr, pour nombre de textes et de leurs petites mains.

Merci à celles et ceux qui m’ont lu jusque là.
Bonjour à vous, ou bonsoir peut-être, enchanté en tous les cas.

Manieur de mots, aussi agile qu'un ours, une plume à la main.

Hors ligne Mardi

  • Aède
  • Messages: 180
  • A bas le lundi
    • Page perso
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #1 le: 10 août 2022 à 09:14:54 »
Salut cousin ursidé !
J'espère que tu trouveras de quoi exercer ta plume par ici. Avec tous les jeux et activités que le forum propose, ça devrait pas poser de souci ! Après, tu sais, pour écrire, il faut juste... écrire. Des fois, au début, les idées c'est pas trop ça, on est influencé par ce qu'on lit et du coup on a du mal à trouver une idée qu'on trouve originale mais dans un premier temps, l'essentiel c'est d'écrire :)

Sinon :
Vu tes lectures, te qualifies-tu comme un auteur de SFFF ?
Aimes-tu l'automne ?
Est-ce que tu manges du bambou ?
:ewoke:

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 207
  • Homme incertain.
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #2 le: 10 août 2022 à 15:59:35 »
Salut monsieur Stéphane !

Quelle drôle d'idée de te voir déjà partir quand tu viens juste d'arriver.
Explore un peu tous les recoins, tu trouveras plein de choses sympas à lire, à commenter, à kiffer aussi. Tu tomberas forcément sue la réserve d'houmous, sur deux trois chambres secrètes, sur des engueulades aussi, et même sur de la musique dans plusieurs secteurs.

Ne passe pas le seuil l'oreille basse, je suis sûr que tu peux trouver ici ce que tu y cherches, et en plus, il y a toutes les chances que nous attendions ce que tu y apportes, c'est à dire, toi, tes avis, ton histoire, tes goûts, etc....


Quel est le livre sur le dessus de la pile sur ta table de chevet ?
Toi aussi tu aimerais avoir un petit dragon de compagnie (docile) ?
Plage, falaise, lac ou rivière ?
Un plat fétiche à nous conseiller quand il fait un peu chaud ?

Bienvenue ici, prends place !
"Dans la nuit on trouvera
Quelque part où déposer les fleurs qu’on a cueillies"

Hors ligne txuku

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 570
    • BEOCIEN
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #3 le: 10 août 2022 à 17:43:42 »
Bonjour et bienvenue a toi ! :)

J avoue j ai decroche en cours de lecture.............. :coeur:
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne SkyMatter

  • Tabellion
  • Messages: 25
    • Mes dessins sur Instagram
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #4 le: 10 août 2022 à 22:43:34 »
Merci de vos lectures, même partielles, et de votre accueil.
Je ne t’en tiens pas rigueur Txuku, bien trop peu de temps nous est accordé et il existe bien trop de textes à l’intérêt bien plus grand, ne serait-ce que sur ce forum, que la présentation d’un ours aimant les longues phrases avec pleins de mots dedans et dont l'utilité est souvent inversement proportionnel au nombre de lettres qui les composent :D

Pour répondre aux différentes questions dont j’apprécie le côté quelque peu aléatoire ou tout du moins déroutant, je commencerai donc par dire que je ne me considère pas du tout comme un auteur au vu du peu de textes que j’ai écris jusqu’alors. En tant que lecteur cependant, je pense pouvoir dire que j’ai un attrait plus marqué pour la SFFF. Je n’ai pas un appétit naturel pour les polars par exemple, bien que j’ai lu et apprécié la trilogie Millenium de Stieg Larsson.

Ensuite vient l’automne. Oui, j’aime l’automne. La nature se pare d’un nouveau manteau aux couleurs resplendissantes. Les feuilles vont du blond au roux quand l’automne de nos jours voit les têtes se parer d’argent. Le temps semble ralentir, presque suspendu, comme un coucher de soleil qui n’en finit plus, un flottement entre la béatitude estivale et la douce mélancolie qui lentement s’installe. Un sentiment doux amer des choses pas tout à fait finies auxquelles on se raccroche avec l’espoir qu’elles dureront encore un jour, encore un peu.

Quant au bambou, il n’en pousse pas par chez moi. Mais peut-être en trouverais-je sur mon chemin lors d'une excursion ici ou là. Ou, un jour de surprise, dans ma boite aux lettres, qui sait ? héhé.

Concernant le livre sur ma table de chevet, il s’agit de “La trilogie de Wielstadt” de Pierre Pevel. Je n’avance que très lentement car comme dit je n’ai pas beaucoup de temps libre et il va encore s’effilocher si je veux passer du temps ici et à l’écriture, mais aussi parce que je lis aussi vite que j'écris, c'est à dire très lentement. Petit à petit cependant, j’avance dans l’intrigue qui a mis un peu de temps à se mettre en place. De manière générale j’ai moins d’affect pour ce début de trilogie que pour celle de “Les Lames du Cardinal” du même auteur, mais ça reste plaisant à lire.

Avoir un petit dragon de compagnie, comme Richelieu dans la trilogie sus-citée d’ailleurs, ma foie pourquoi pas. S’il peut vivre sa vie, voler à ses envies sans crainte, que je n’ai pas à le laisser enfermer tel un oiseau en cage, ça pourrait être une bonne compagnie.

Je ne sors pas souvent de ma tanière, mais j’ai passé nombre de mes jeunes étés au bord de la mer. C’est peut-être ce qui m’en a lassé. Bien que, j’imagine une plage dans une période avancée de l’automne, emmitouflé dans des vêtements chaud, l’écharpe se baladant dans la froidure d’un vent portant l’odeur iodée si particulière de ces grandes étendues d’eau dont les bords finiraient par se confondre, la-bas, dans le lointain, avec la grisaille d’un ciel chargé de lourds cumulus. Ai-je déjà dit que j’aimais faire des longues phrases pour rien ? :D
Donc, la plage n’est pas mon endroit de prédilection. Les monts d’auvergnes recèlent de gorges, de rivières, de lacs et de forêts qui sont des lieux qui semblent plus accueillants, ou plus sauvages, intimistes et calmes je dirais.

Je n’ai rien d’original à proposer comme mets contre la chaleur. J’aime les choses simples, donc un melon ou une pastèque, c’est toujours rafraîchissant. Dévorer un livre peu faire oublier la chaleur, gare à ne pas laisser trop trainer les doigts sur les pages, sueur et encre ne font pas toujours bon ménage.

Voilà qui fait le tour je crois.
Encore une bien longue réponse, bien trop élaborée, j’en suis désolé. Je crois que j’essaye de repousser le temps où il faudra que je me mette à l’écriture de récits tout en en profitant pour m’entrainer à un style plus recherché, quelque peu pédant peut-être.
Enfin c’est un exercice comme un autre je crois, un petit pas de plus, merci de m’avoir donné cette occasion de forger un peu ma plume du coup.
Et merci de votre accueil :)



Manieur de mots, aussi agile qu'un ours, une plume à la main.

Hors ligne cyamme

  • Admin
  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 204
  • marmotte insomniaque
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #5 le: 10 août 2022 à 22:52:24 »
Bonjour et bienvenue !

La tradition veut qu'on pose des questions mais j'hésite, tu réponds si consciencieusement que je crains fort que ça ne te prenne une éternité si je t'inflige une nouvelle salve d'interrogations farfelues.
C'est rigolo, l'unique livre de ta liste de favoris que je n'ai pas encore lu c'est  “La musique du Silence”, je vais donc l'ajouter à l'interminable pile à lire virtuelle que j'ai dans la tête.

N'hésite pas à aller farfouiller dans l'aire de jeux. Tu dis que tu aimes prendre ton temps mais si tu veux tenter de sortir un peu de ta zone de confort avec un jeu amusant, rejoins-nous pour la prochaine soirée dico (un texte, trois mot imposé, 10 minutes d'écriture). Le post précise que c'est dimanche à 20h30 mais n'hésite pas à proposer un autre moment si ça te convient mieux.
En un peu plus long, il y a les défis tic-tacé Ici aussi, n'hésite pas à proposer une session si l'envie t'en prends. Ce forum est un peu fouilli car il fourmille d'idées, n'hésite pas à ajouter les tiennes.

Bienvenue !


Hors ligne SkyMatter

  • Tabellion
  • Messages: 25
    • Mes dessins sur Instagram
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #6 le: 10 août 2022 à 23:44:24 »
Bonjour Cyamme,

Merci pour l'accueil et merci pour toutes ces suggestions, je ne manquerai pas d'y jeter un oeil :)

Merci aussi de me ménager, haha.

Pour "La musique du silence" c'est en fait un spin off de la saga "Chroniques d'un tueur de roi" (plus connue sous le titre du premier tome "Le nom du vent") dont la lecture n'est pas indispensable à mon sens, bien qu'aidante, pour comprendre "La musique du silence". A vrai dire on se pose beaucoup de questions même en aillant lu les tomes principaux, c'est un récit nimbés de mystères tout autant que de poésie, j'espère qu'il passera entre tes mains un de ces jours.

Sur ce, je vais lire quelque pages et rejoindre morphée :)
Manieur de mots, aussi agile qu'un ours, une plume à la main.

Hors ligne Elinorac

  • Aède
  • Messages: 202
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #7 le: 11 août 2022 à 18:14:15 »
Bienvenue !

Tu es plutôt cocooning ou aventure ?
Qu'est-ce qu'un bon auteur, selon toi ?
Quelle est ta pire phobie ?

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 168
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #8 le: 11 août 2022 à 18:41:17 »
Bienvenue ici ;)

En ligne Aponiwa

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 323
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #9 le: 12 août 2022 à 13:16:23 »
Bonjour et bienvenue aux ours polaires (on les accueille avec plaisir, leur banquise disparait...  :s)!

Hors ligne SkyMatter

  • Tabellion
  • Messages: 25
    • Mes dessins sur Instagram
Re : SkyMatter, Stéphane, un ours qui vient montrer patte blanche
« Réponse #10 le: 12 août 2022 à 23:45:05 »
Bonjour/bonsoir Elinorac, Cendres, Aponiwa, merci de votre accueil. :)


Pour te répondre Elinorac, je suis quelqu’un de très casanier donc plutôt plutôt cocooning. Il m’arrive cependant de m’aventurer en dehors de ma caverne le temps d’une randonnée. Enfin je crois que l’aventure c’est aussi expérimenter de nouvelles choses, même chez soi, et sur ce point j’ai eu pas mal d’aventures ces derniers temps. La dernière en date étant d’essayer de me lancer dans l’écriture :)


Qu'est-ce qu’un bon auteur ?
Sacrée question. J’enlèverai assez rapidement le nombre de ventes de l’équation, avec un bon marketing, on peut vendre à peu près n’importe quoi à beaucoup de gens. J’ai pensé à la capacité d’émouvoir, de faire ressentir des émotions, de plonger le lecteur dans le monde, le décors mais ça me semble assez subjectif. Là où une personne verrait ces qualités dans un texte, une autre les contesterait.
Il me reste deux options que j’avoue ne pas savoir trancher :
Est-ce que c’est une personne qui arrive à écrire pour le public qu’elle cible ? C'est-à-dire qu’elle comprend ce que sa cible aime et arrive à écrire en conséquence, ce qui traduit une certaine compétence.
Ou, est-ce une personne qui arrive a écrire d’une manière qui lui plaît à elle-même ? Dans le sens où sa façon d’écrire, le choix et l’agencement des mots, atteint cette forme qui lui paraît être la meilleure pour exprimer avec le plus d’exactitude possible ce qu’elle a imaginé.
Pour faire un parallèle, est-ce qu’un bon ou une bonne artiste peintre est une personne qui arrive à dessiner ce qu’aime le public ciblé ou est-ce une personne qui arrive à transformer avec le plus d’exactitude possible ce qu’elle imagine/ressent en une œuvre graphique, quand bien même le monde n’y verrait pas la même chose ?
Encore dit autrement est-ce qu’un ou une bonne artiste de quelque domaine que ce soit, c’est quelqu’un qui sait créer pour les autres, ou qui sait créer pour elle-même ?
Peut-être les deux en même temps, peut-être tout à fait autre chose, ma réflexion s’arrêtera là pour cette fois.


Mais peut-être que la question était : De mon point de vue, qu’est-ce qui fait un ou une bonne auteure ?
Auquel cas je dirais qu'au-dessus de 3-4 mètres ça commence à être pas mal :D


Quant à ma pire phobie, je crois que c’est celle de me faire torturer. Subir les pires sévices des jours durant, je n’ai encore rien imaginé de plus horrible…
Manieur de mots, aussi agile qu'un ours, une plume à la main.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.