Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 janvier 2023 à 09:13:54
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Blind Texte » 18e édition » B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]

Auteur Sujet: B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]  (Lu 644 fois)

Hors ligne Luna Psylle

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 202
  • Luna, fille de Psylle
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« le: 01 mars 2022 à 17:43:51 »
Raquel la bonne fée


Nieves entra dans son appartement où pénombre et silence l'accueillirent.

Elle déroula son écharpe, douceur de laine épaisse teinte rouille mouchetée vert, se débarrassa de sa doudoune couleur d'écorce et déposa le tout avec soin sur Alfred, son porte-manteau majordome, posté au côté d'un miroir mural, simple ovale agrémenté par ses soins d'une frise aux motifs solaires.

Elle s'assit sur son pouf au pied d'Alfred. L'espace d'un instant, le monde cessa de tourner. Nieves s'adossa au mur et soupira d'aise. Elle retira ses nouvelles ballerines, trouvées dans une friperie arc-en-ciel, et massa ses pieds endoloris. Un rapide lavage de mains plus tard, elle feuilleta le courrier : de la publicité et une carte de sa mère.

Elle la lut et la punaisa sur un panneau de liège, auprès d'autres, prises lors d'escales d'une croisière au sud de la Méditerranée ou d'un voyage dans les îles anglaises. Une annonce sur papier recyclable attira l'œil de Nieves :

 

« Venez fêter le Carnaval !

Cachés derrière les masques, nous nous métamorphosons ! Devenez Persée et chevauchez le grand Pégase ! Prenez les traits de Roméo et courtisez Juliette !

Nous vous attendons nombreux ce Samedi 5 Mars à 20h, salle Georges Méliès !

Ceux qui porteront un masque se verront offrir une boisson ! »

 

Telle le papillon de nuit, Nieves se laissa guider par une lueur blanchâtre jusqu'à l'encadrement de la porte de la chambre. Devant son écran d'ordinateur, Titouan ne l'entendit pas, concentré sur des lignes de codes.

Nieves sentit la jalousie, amie ennemie des derniers mois, lui comprimer la poitrine.

Son compagnon et certains de leurs amis de fac s'étaient mis au défi de créer un jeu vidéo. Cette bande de passionnés y mettaient tellement leur cœur qu'ils en oubliaient parfois le monde autour d'eux. Nieves les encourageait autant qu'elle le pouvait, mais les jours se transformèrent en mois, et l'étau de la solitude apportait son lot de doutes. Elle ouvrit la bouche, la referma, hésita à le laisser là, aller à la cuisine, se reprit et avança jusqu'à lui.

Elle passa ses doigts dans les cheveux de Titouan qui sursauta. Elle embrassa son poil de carotte frisé et emmêlé, retrouva un court instant ses sentiments de toute jeune fille, aussitôt effacés par le cliquetis de la souris.

— Bonsoir, dit Titouan.

Ses prunelles brunes mirent quelques secondes avant de trouver celles de Nieves. Il laissa sa tête peser sur sa poitrine et rapporta, tout fier :

— J'ai acheté les carottes que tu voulais pour le dîner.

— Je pourrai nous faire de la purée.

Il acquiesça, reporta son attention sur l'écran qui signalait un nouveau message et la laissa sans un mot de plus, de nouveau concentré sur son projet.

Nieves quitta la pièce trop sombre pour contrebalancer son humeur de plus en plus massacrante, se dirigea vers son repère, sa cuisine aux murs d'un orange chatoyant mêlé du blanc d'une bonne chantilly recouverts d'une alliance parfaite entre placards, étagères, quelques décorations et un plan de travail central sur lequel elle trouva un sac rempli de plusieurs carottes colorées.

Nieves alluma son poste radio. Un rythme joyeux chassa ses dernières pensées moroses. L'heure suivante, elle éplucha, fredonna, moulina, tournoya. Elle prêta à peine attention à Titouan qui la rejoignit, silencieux par respect de son havre, et retourna à son code, après avoir mis la table.

Plus tard, ils dînèrent, se racontèrent leurs journées. Nieves proposa une soirée film à Titouan qu'il déclina. Il la regarda penaud, lui demanda si ça la dérangeait. Elle resta un moment silencieuse, se demanda comment lui avouer ce ressentiment qui s'accumulait. Elle se dégonfla et lui sourit. Il retourna dans sa grotte et Nieves se flagella son manque de courage, emmitouflée dans un plaid.

La mélodie légère et mélancolique de son film préféré emplit le salon.

 

Assise dans un coin de la salle des fêtes de la ville, Nieves commençait à douter de cette sortie. Plus tôt dans la soirée, sa petite sœur Raquel était passée la voir. Dès qu'elle avait vu Nieves les larmes aux yeux, elle avait hurlé contre un Titouan parti chez un de ses amis pour leur fameux projet et contre Nieves incapable de s'imposer. Après cette explosion, Raquel avait agi en véritable marraine la bonne fée.

Nieves était arrivée au carnaval une heure plus tard, vêtue d'une magnifique robe bleue nuit et dorée offerte par leur mère, ses cheveux remontés en un chignon lâche. Pour agrémenter le tout, Raquel avait peint sur le visage de sa sœur un masque de papillon auréolé d'étoiles qui lui avait valu sa boisson gratuite.

Elle plongea son regard dans le gobelet plein et regretta son canapé et ses films. Soudain, une voix qu'elle reconnaîtrait entre mille perça le nuage de ses pensées :

— Je suis un crétin avec une copine géniale.

Titouan, lui aussi grimé d'un visage animal, s'était assis sur la chaise voisine. Il refusa de croiser son regard, préféra ses chaussures et le parquet usé :

— Ça va bientôt faire dix ans qu'elle me supporte. Je ne sais pas comment elle réussit cet exploit. Ce soir, elle voulait venir au carnaval : pour danser, je suppose. J'ai promis de l'y emmener. J'ai oublié. Sa petite sœur m'a engueulé si fort par téléphone que tous mes copains ont entendu la scène. Ils m'ont hué. La petite sœur a marmonné une histoire de magie de bonne fée qui ne marcherait plus passé vingt-deux heures. J'ai grillé quelques feux rouges pour la rejoindre. Elle m'a grimé et m'a mis un gros coup de pied au cul pour recoller le cœur de ma copine géniale en morceaux.

Les larmes montèrent aux yeux de Nieves. Elle admira le courage de Titouan. Il continua :

— Je ne sais pas si elle me pardonnera. J'ai l'impression d'avoir vraiment merdé, pas seulement ce soir. Une femme aussi courageuse qu'elle ne pleurerait pas pour juste une soirée. Merde ! J'ai peur qu'elle refuse mes excuses piteuses, qu'elle parte, claque la porte, s'enfuit avec un surfeur bodybuildé et m'abandonne seul avec mes souvenirs de sa purée de carottes à tomber, de ses rires plein de joie, des moments passés à regarder des films, d'être juste nous deux et de laisser le monde sur le pas de la porte.

Il finit sa tirade, ses doigts crispés autour de sa chemise. Nieves chercha les bons mots qu'elle avait sur le cœur depuis de longs mois. Elle ouvrit la bouche, la referma, s'apprêta à fuir encore, et imagina un papillon. Dessous sa chrysalide, elle voyait ses ailes d'un magnifique bleu nuit se tendre. Le cocon protecteur devint une entrave à son envol. Il pouvait se laisser mourir, caché du monde extérieur, ou s'en libérer enfin, exposer son corps fragile et espérer ne pas rentrer blessé. Titouan avait fait un premier pas vers elle, vers un nouveau « nous ». À elle, maintenant de décider ce qu'elle voulait :

— Je voulais venir avec mon copain à ce carnaval. Depuis plusieurs mois, il travaille sur un projet top secret avec ses amis. C'est beau de le voir si passionné – vraiment ! Je suis tombée amoureuse de cette même passion, celle qui me fait croire qu'à lui seul, il peut refaire le monde. Aujourd'hui, je suis jalouse, frustrée et au final malheureuse. Je veux lui dire de rester avec moi, de ne pas retourner là-bas, devant son écran que je redoute presque de trouver allumé à mon retour du boulot, lui trop concentré dessus pour s'apercevoir que je suis là.

Elle trempa ses lèvre dans sa bière et grimaça, les larmes au bord des yeux :

— Je ne veux pas le perdre. Je l'aime, mais c'est dur de juste le voir sans plus rien partager avec lui. Je me sens seule, abandonnée et je me demande s'il m'aime encore. Je veux bien qu'il passe du temps ses amis, c'est normal que leur projet leur tienne à cœur à tous. Mais je suis épuisée par le doute et la jalousie.

Titouan ne répondit pas. Il tendit sa main vers Nieves. Elle la saisit. Ce geste lui sembla si naturel qu'il effaça une partie de son malaise. Ils regardèrent les danseurs avant de rentrer chez eux et de lancer un film, soudés l'un à l'autre sous un plaid trop petit. Nieves se sentit soulagée d'un poids.

 

Deux semaines plus tard, Nieves entra dans son appartement éclairé. Une odeur de courgettes lui parvint de la cuisine. Elle déroula son écharpe, se débarrassa de sa doudoune, déposa le tout avec soin sur le porte-manteau et s'affala sur son pouf pour retirer ses ballerines.

Elle dépassa la chambre où l'ordinateur sommeillait en silence, abandonné à son tour, et se laissa guider par le Second Rendez-Vous de Jean-Michel Jarre jusqu'à la cuisine où Titouan préparait une recette inventée de pâtes, courgettes, tomates et un soupçon de mozzarella pour lier le tout. Sur le plan de travail central, Nieves trouva un bouquet de fleurs parfumées.

— Pour nos dix ans, s'exclama Titouan.

— Pour nos dix ans, lui sourit-elle.

Un téléphone vibra, cassa la magie, et Titouan lut la série de messages, les lèvres serrées. Nieves lui proposa :

— Tu peux y aller, si tu veux.

— Non ! coupa-t-il. Je leur ai dit que je serais avec toi. On va manger, et ensuite, on choisira ce qu'on veut pour notre soirée. Tu peux me passer la passoire ?

 

 

 
« Modifié: 02 mars 2022 à 11:00:33 par GameMaster »
If the day comes that we are reborn once again,
It'd be nice to play with you, so I'll wait for you 'til then

Hors ligne GameMaster

  • Scribe
  • Messages: 81
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #1 le: 02 mars 2022 à 11:14:02 »
Merci pour ta participation énigmatique auteur !
"Tout dépend du hasard, et la vie est un jeu."

-Jean de Rotrou-

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #2 le: 02 mars 2022 à 23:10:50 »
Bonjour bel.le inconnu.e,


J'ai bien aimé ton texte avec des émotions pleines de sincérité, je m'y suis tellement retrouvé que ç'aurait pu être moi qui l'ai écrit. :huhu:

Il s'y cache une mélancolie profonde, des questions sur la solitude, sur les choses qu'on n'ose pas dire, sur les silences qui en disent long. Je me suis imaginé les papillons d'étoiles et l'animal secret qui se dévoile, la tendresse y trouve une place très importante qui m'a permis de m'émouvoir.

S'il y a un passage que je devais citer pour proposer quelques pistes d'améliorations, ce serait celui-ci :

Citer
Assise dans un coin de la salle des fêtes de la ville, Nieves commençait à [...] en véritable marraine la bonne fée.

J'ai eu beaucoup de mal à m'imaginer la situation, sûrement à cause des phrases qui racontaient plusieurs actions longues (j'imagine qu'une colère dure un peu avant que l'émotion ne retombe) qui s'entremêlent simultanément sans pouvoir faire la part des choses.

Une proposition : tu pourrais écrire le dialogue entre Nieves et Raquel plutôt que de l'évoquer implicitement par l'action, ce dialogue nous permettrait de nous projeter la scène plus facilement.


Voilà, merci à toi pour cette lecture ! Le jeu continue, motus et bouche cousue, toi qui me ressembles tant. ^^

Oups ! J'ai oublié de revêtir mon compte du Mouth masqué. :moutunjour:
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Deofresh

  • Calliopéen
  • Messages: 420
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #3 le: 03 mars 2022 à 10:27:27 »
Salut salut,

Merci pour ce texte tout en sensibilité. Je me suis un peu reconnu en Nieve, moi non plus je n'aime pas la confrontation et je préfère souffrir en silence plutôt que de parler de ce qui me tracasse. C'est un texte très bien écrit, même si je trouve que certaines phrases sont bien trop longues et complexes à mon goût. J'ai trébuché plusieurs fois, ce qui a un peu cassé mon rythme. Ce sont surtout dans tes descriptions que j'ai noté ces longueurs comme ici :

Citer
Elle déroula son écharpe, douceur de laine épaisse teinte rouille mouchetée vert, se débarrassa de sa doudoune couleur d'écorce et déposa le tout avec soin sur Alfred, son porte-manteau majordome, posté au côté d'un miroir mural, simple ovale agrémenté par ses soins d'une frise aux motifs solaires.

Un chouette moment de lecture en tout cas !

Quelques détails de rien du tout relevés au fil du texte :

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


À bientôt :ninja:


En ce moment, je travaille sur ça : Les cinq masques

Hors ligne GameMaster

  • Scribe
  • Messages: 81
Re : Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #4 le: 03 mars 2022 à 10:58:45 »


Oups ! J'ai oublié de revêtir mon compte du Mouth masqué. :moutunjour:

Pour les commentaires pas besoin d'anonymat. On assume ce qu'on écrit ! :mrgreen:
Au final, nous avons décidé de ne pas donner d'accès Mout aux participants pour répondre et corriger leur texte.
La phase de commentaire sera très courte (jusqu'au 9 mars) et ensuite après la phase devinette, les textes seront réattribués.
Tu peux donc t'en donner à cœur joie pour commenter sous ton nom les textes.
"Tout dépend du hasard, et la vie est un jeu."

-Jean de Rotrou-

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 163
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #5 le: 03 mars 2022 à 19:22:52 »
Merci pour ce texte

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

Hors ligne Luna Psylle

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 202
  • Luna, fille de Psylle
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #6 le: 03 mars 2022 à 21:24:48 »
Salut GameMaster !

Pour la forme :

Citer
Telle le papillon de nuit
Tel ?
De mémoire, l'accord se fait avec ce à quoi on compare le sujet.

Citer
Elle passa ses doigts dans les cheveux de Titouan qui sursauta.
J'aurais hurlé :huhu:

Citer
Nieves proposa une soirée film à Titouan qu'il déclina.
J'ai du mal avec cette phrase. Je crois que c'est le "qu'il déclina" qui me perturbe.

Citer
Assise dans un coin de la salle des fêtes de la ville, Nieves commençait à douter de cette sortie.
commença ? j'ai un doute sur le meilleur temps à employer.

Citer
de ses rires plein de joie,
pleins ?

Citer
Il pouvait se laisser mourir
A la première lecture, on pourrait croire que le il renvoie à cocon et du coup, j'ai dû relire la phrase pour comprendre qu'il s'agissait du papillon.

Citer
Tu peux me passer la passoire ?
Détail cocasse : la passoire, à cet endroit précis du texte, ça fait très Soirée Dico :mrgreen: "Oups, j'allais oublier que j'ai ce mot à mettre !"

Sur le fond :

J'ai un problème avec la forme globale du texte.
Je me retrouve dans ce personnage de Nieves. Comme Deofresh, je n'aime pas les confrontations et me retrouve bien souvent à souffrir dans mon coin plutôt que de voir souffrir les autres. Et du coup, je me retrouve aussi pas mal dans ces dialogues, même si sur la fin, le fait qu'elle insiste sur sa jalousie me gêne un chouïa car on trouve finalement très peu de cette jalousie au début, je trouve.
Mais j'ai l'impression d'un texte étouffé dans ses idées, je ne saurais pas le décrire autrement. Pourquoi parler de la carte postale, au début ? Pourquoi parler de la sœur ? elle aurait clairement eu mérite à avoir sa propre entrée en scène, et non juste quelques mots. Ce n'est que mon avis, mais du coup, je serais curieuse d'une V2, avec peut-être une vraie présentation de Raquel et de sa relation avec Nieves (j'ai beau aimer ma frangine, je ne m'attends pas à ce qu'elle me sauve de ce genre de situation, donc j'ai du mal à cerner).
De manière générale, je reste mitigée sur ce texte.

En te souhaitant une bonne soirée !
If the day comes that we are reborn once again,
It'd be nice to play with you, so I'll wait for you 'til then

Hors ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 026
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #7 le: 03 mars 2022 à 21:30:11 »
Yo Gamie :-)

Citer
Elle déroula son écharpe, douceur de laine épaisse teinte rouille mouchetée vert, se débarrassa de sa doudoune couleur d'écorce et déposa le tout avec soin sur Alfred, son porte-manteau majordome, posté au côté d'un miroir mural, simple ovale agrémenté par ses soins d'une frise aux motifs solaires.
Je trouve que ça vaudrait la peine de découper cette longue phrase en motifs plus petits et mieux rythmés.

Citer
Un rapide lavage de mains plus tard, elle feuilleta le courrier : de la publicité et une carte de sa mère.
Je trouve le rythme de l'action un peu étrange ici et ça rend difficile de se la représenter. Elle s'assaie sur un pouf, s'adosse au mur, et puis se lave les mains? S'est-elle relevée ou y a-t-il un bassin d'eau à ses côtés?

Citer
mais les jours se transformèrent en mois
je suis pas sûre du temps que tu utilises ici. Je verrais plutôt un plus-que-parfait.

Citer
Nieves quitta la pièce trop sombre pour contrebalancer son humeur de plus en plus massacrante, se dirigea vers son repère, sa cuisine aux murs d'un orange chatoyant mêlé du blanc d'une bonne chantilly recouverts d'une alliance parfaite entre placards, étagères, quelques décorations et un plan de travail central sur lequel elle trouva un sac rempli de plusieurs carottes colorées.
Ici aussi, je trouve que la phrase y gagnerait à être découpée en morceaux plus petits.

Citer
L'heure suivante, elle éplucha, fredonna, moulina, tournoya.
Ça c'est chouette, court, mélodieux.

Citer
se flagella son manque de courage
se flagella pour son manque de courage?

Citer
elle avait hurlé contre un Titouan
j'enlèverai le "un" ici

Citer
pour recoller le cœur de ma copine géniale en morceaux
j'aime bien mais le placement de "en morceaux" en fin de phrase ne me semble pas naturel. Ou alors c'est la copine qui est en morceaux?

Citer
Elle admira le courage de Titouan
mouais  :mrgreen: ::)

Citer
Je veux bien qu'il passe du temps ses amis
manque un mot

Voilà pour les détails. J'ai trouvé l'histoire réaliste,  plusieurs aspects se retrouvent chez beaucoup de couples je pense. C'est chouette que ça se termine sur une note positive, qui donne de l'espoir :)   



"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Earth son

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 712
    • Ma page perso
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #8 le: 03 mars 2022 à 22:16:24 »
Hello GameMaster,

Encore un très joli texte, empli de mélancolie et de douceur, de rancunes inexprimées qui arrivent enfin à trouver leur chemin jusqu’à la délivrance.
J’aime, j’aime, mais dites donc, avec tous ces beaux textes, allez savoir qui a écrit quoi… ?

Merci
« Modifié: 03 mars 2022 à 22:17:56 par Earth son »
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Thom

  • Aède
  • Messages: 239
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #9 le: 04 mars 2022 à 07:59:18 »
Si ce con de Titouan avait lu "Les hommes viennent de mars et les femmes de Venus", ils n'en seraient pas là ! On voit monter la vague !
Bon, la fin heureuse tombe à point, c'est presque trop beau...Heureusement, il ne cuisine pas d'aubergines, là ç'aurait été trop peu crédible !
Joli coup d'archet.

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 756
  • Miss green Mamie grenouille
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #10 le: 04 mars 2022 à 12:43:37 »
Coucou anonyme bientôt connu :)


Chouette texte, j'aime bien la façon de l'amener, les doutes et douleurs de Nieves, puis l'échange à la troisième personne lors du bal costumé.

J'ai vu que certains détails ont été relevés, alors je n'en ajouterai pas. C'est léger et ça m'a ramenée à ma propre vie, c'est vrai que parfois aussi je range ma rancoeur de côté, mais... il y a parfois la dernière goutte qui fait tout déborder pour une peccadille.

 ;) ;)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Ma page perso si vous êtes curieux

Hors ligne Samarcande

  • Prophète
  • Messages: 929
  • Bla Bla Bla
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #11 le: 12 mars 2022 à 15:03:53 »
Salut Gamy (qui n'est plus anonyme)

Comme d'hab mes remarques au fil du texte.

Citer
Nieves entra dans son appartement où pénombre et silence l'accueillirent.
Super joli prénom hivernal  :coeur:

Citer
Elle déroula son écharpe, douceur de laine épaisse teinte rouille mouchetée vert, se débarrassa de sa doudoune couleur d'écorce et déposa le tout avec soin sur Alfred, son porte-manteau majordome, posté au côté d'un miroir mural, simple ovale agrémenté par ses soins d'une frise aux motifs solaires.
J'aime bien toutes ces couleurs automnales, c'est visuel, mais je trouve la phrase un peu longue. Peut-être pourrais-tu tourner la phrase d'une autre manière pour éviter l'accumulation d'adjectifs?

Citer
Telle le papillon de nuit, Nieves se laissa guider par une lueur blanchâtre jusqu'à l'encadrement de la porte de la chambre.
Je crois que j'accorderais plutôt tel au singulier, avec papillon et pas avec Nieves.
A part ça j'aime bien l'image. :coeur:

Citer
Elle ouvrit la bouche, la referma, hésita à le laisser là, aller à la cuisine, se reprit et avança jusqu'à lui.
J'aime bien cette action interrompue. Je ne suis pas convaincue par "le laisser là" : je me doute qu'il s'agit de Titouan, mais peut-etre que ça vaut le coup de répéter son prénom dans la première partie de la phrase. (parce que compagnon et Titouan sont vraiment loin dasn le texte par rapport à ce "le").

Citer
Il laissa sa tête peser sur sa poitrine et rapporta, tout fier :
— J'ai acheté les carottes que tu voulais pour le dîner.
Ah ah ah...petite envie de lui donner une pichenette sur la joue et de lui dire : "C'est bien mon grand, moi j'ai passé toute la journée à bosser aussi et je vais pas te faire la liste de tout ce que je fais dans la maison".

Citer
Nieves quitta la pièce trop sombre pour contrebalancer son humeur de plus en plus massacrante
Tu m'étonnes !

Citer
sa cuisine aux murs d'un orange chatoyant mêlé du blanc d'une bonne chantilly recouverts d'une alliance parfaite entre placards, étagères, quelques décorations et un plan de travail central sur lequel elle trouva un sac rempli de plusieurs carottes colorées.
C'est tout plein de couleurs ce texte! Le marron des vêtements d'extérieur qui s'épluchent en rentrant à la maison pour laisser apparaître le cœur orange (cheveux, carotte, cuisine...).

Citer
plusieurs carottes colorées.
Est-ce nécessaire de dire qu'elles sont colorées ?

Citer
L'heure suivante, elle éplucha, fredonna, moulina, tournoya. Elle prêta à peine attention à Titouan qui la rejoignit, silencieux par respect de son havre, et retourna à son code, après avoir mis la table.
Je trouves que tu rends très bien l'idée de cet alternance entre les personnages, des vies parallèles qui ne partagent plus de mots, et même pas l'espace (il a son bureau et elle sa cuisine, ou l'autre n'entre que sur la pointe des pieds avec la sensation de toujours déranger).

Citer
Plus tard, ils dînèrent, se racontèrent leurs journées. Nieves proposa une soirée film à Titouan qu'il déclina. Il la regarda penaud, lui demanda si ça la dérangeait. Elle resta un moment silencieuse, se demanda comment lui avouer ce ressentiment qui s'accumulait. Elle se dégonfla et lui sourit. Il retourna dans sa grotte et Nieves se flagella son manque de courage, emmitouflée dans un plaid.
Pareil que ci-dessus. le fil ténu du dîner comme unique lien, on raconte ce qui ne compte pas et on tait l'important. de nouveaux activités et lieux qui divisent le couple.

Citer
Assise dans un coin de la salle des fêtes de la ville, Nieves commençait à douter de cette sortie.
Je pense que tu pourrais mettre un * ou bien &&&, pour bien diviser les parties du textes.

Citer
Pour agrémenter le tout, Raquel avait peint sur le visage de sa sœur un masque de papillon auréolé d'étoiles qui lui avait valu sa boisson gratuite.
De nouveau le papillon. Pour l'instant, le symbole dans le texte ne m'est pas clair. légèreté ? transformation?

Citer
J'ai promis de l'y emmener. J'ai oublié.
Ah oui, va falloir faire fort pour récupérer le coup.

Citer
J'ai grillé quelques feux rouges pour la rejoindre.
Le "la" ici ne m'est pas clair. Je penssais qu'il s'agit de Nieves, mais la phrase suivante me fait penser qu'il s'agit plutôt de Raquel qui va le grimer.

Citer
Elle m'a grimé
Je sais pas si la répétition de grimé te gêne. J'aurais plutôt vu "maquillé" ou "déguisé" dans le discours oral. Surtout que tu écris "coup de pied au cul juste derrière".

Citer
Elle admira le courage de Titouan.
pas hyper convaincue par cette phrase, trop explicative, trop "tell" et pas assez "show" à mon gout. (mais c'est vraiment qu'un détail).

Citer
s'enfuit avec un surfeur bodybuildé
s'enfuie (qu'elle s'enfuie)
Citer
Elle ouvrit la bouche, la referma, s'apprêta à fuir encore, et imagina un papillon. Dessous sa chrysalide, elle voyait ses ailes d'un magnifique bleu nuit se tendre. Le cocon protecteur devint une entrave à son envol. Il pouvait se laisser mourir, caché du monde extérieur, ou s'en libérer enfin, exposer son corps fragile et espérer ne pas rentrer blessé.
Ok tout est clair à présent pour la papillon.  ;)

Citer
Ils regardèrent les danseurs avant de rentrer chez eux et de lancer un film, soudés l'un à l'autre sous un plaid trop petit. Nieves se sentit soulagée d'un poids.
J'aime bien au final qu'ils ne restent pas à la fête. C'est pas du tout ce qu'on attendrait. J'aime bien aussi leurs costumes un peu faits à la va-vite.

Citer
— Non ! coupa-t-il. Je leur ai dit que je serais avec toi. On va manger, et ensuite, on choisira ce qu'on veut pour notre soirée. Tu peux me passer la passoire ?
La passoire in extremis ! :D

En conclusion.
J'ai bien aimé cette histoire. Les personnages sont vraiment crédibles, tu rajoutes plein de détails, de petites descriptions qui nous rendent le couple et leur appart unique. Je trouve vraiment chouette cette construction de personnages en si peu de lignes.
La tirade de Titouan pourrait être super mélo, mais tu as su t'arrêter pile à temps et rajouter ces deux trois trucs qui la rendent plus orale.
Peut-être que j'aurais préféré plus un dialogue que deux tirades à la suites qui se répondent, mais ça fonctionne quand même bien dans ton texte.

Et j'aime bien sur cette fin heureuse, les petites touches d'attention qui changent tout dans une relation qui dure depuis des années.

Merci pour cette lecture optimiste.
« Modifié: 12 mars 2022 à 15:05:39 par Samarcande »
Sait-on jamais, nos chemins pourraient se croiser ! (Amin Maalouf )

Hors ligne Luna Psylle

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 202
  • Luna, fille de Psylle
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : B8 - Raquel la bonne fée [BT Carnaval]
« Réponse #12 le: 14 mars 2022 à 16:16:53 »
Salut les gens !

Trop contente de pouvoir enfin répondre aux commentaires :mrgreen:

Salut Alan !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
J'ai eu beaucoup de mal à m'imaginer la situation, sûrement à cause des phrases qui racontaient plusieurs actions longues (j'imagine qu'une colère dure un peu avant que l'émotion ne retombe) qui s'entremêlent simultanément sans pouvoir faire la part des choses.
Dans mon brouillon, il y avait une scène entière avec Raquel, mais cela rajoutait trop de mots par rapport au nombre imposé et j'ai préféré mettre le couple en avant.
Du coup, ta proposition est prévue pour une V2 (en cours).

Salut Deofresh !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
C'est un texte très bien écrit, même si je trouve que certaines phrases sont bien trop longues et complexes à mon goût. J'ai trébuché plusieurs fois, ce qui a un peu cassé mon rythme. Ce sont surtout dans tes descriptions que j'ai noté ces longueurs comme ici :
La première longueur était souhaitée : ça ne devait pas s'arrêter avant que Nieves se pose sur le coussin. Je pense revoir le rythme global du texte.

J'ai pris note des détails que tu as remarqué, ils seront dans la V2.

Salut Cendres !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
L'homme ne voit plus sa femme, pense que c'est un acquis, et l'oubli.
Je me dis qu'il faut que je décrive peut-être un peu mieux mon intention : Titouan ne considère pas Nieves comme un acquis, mais est concentré sur un projet qu'il partage avec ses amis depuis plusieurs mois et qui lui tient à cœur. Par contre, oui, ça lui prend tellement de temps qu'il ne voit pas le mal-être de Nieves.

Salut moi-même :huhu: !

Merci pour ma lecture et mon commentaire !

Je crois qu'on est sur la même longueur d'ondes, toutes les deux. Je prends note de tout.

Salut derrierelemiroir !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

J'ai pris note de tous les détails de forme que tu as remarqué. J'ai un gros travail à faire sur le rythme.

Salut Earth son !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
allez savoir qui a écrit quoi… ?
Allons savoir maintenant qu'on sait :huhu:

Salut Thom !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
Si ce con de Titouan avait lu "Les hommes viennent de mars et les femmes de Venus", ils n'en seraient pas là ! On voit monter la vague !
Bon, la fin heureuse tombe à point, c'est presque trop beau...Heureusement, il ne cuisine pas d'aubergines, là ç'aurait été trop peu crédible !
Joli coup d'archet.

Je te trouve un peu extrême avec ce pauvre Titouan :D. Même s'il l'avait lu, ils en seraient là ;) il n'a pas le droit de savoir cuisiner les aubergines ? À moins que j'ai raté l'ironie dans ton commentaire ^^
Et la fin heureuse était souhaitée ^^ à mon sens, on ne laisse pas une relation aussi longue s'éteindre avant d'avoir tenté de la sauver.

Salut Claudius !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Ravie que le texte t'ait parlé et plu ^^
Petit détail : ce sont tes messages où tu dis partir en Catalogne qui m'ont donné l'envie d'écrire avec une narratrice au prénom espagnol, donc merci pour Nieves (et Raquel par extension) ^^

Salut Samarcande !

Merci pour ta lecture et ton commentaire !

Citer
J'aime bien toutes ces couleurs automnales, c'est visuel, mais je trouve la phrase un peu longue. Peut-être pourrais-tu tourner la phrase d'une autre manière pour éviter l'accumulation d'adjectifs?
Du coup, j'ai un brouillon de V2 qui se dessine et j'ai coupé la phrase. J'ai plus ou moins gardé les mêmes mots ainsi que tous les adjectifs, je verrais bien si ça fonctionne ou non auprès des lecteurs. Mais comme il y avait une intention derrière cette phrase longue suivie d'un paragraphe plus aéré, j'essaye de garder l'essence.

Citer
Ah ah ah...petite envie de lui donner une pichenette sur la joue et de lui dire : "C'est bien mon grand, moi j'ai passé toute la journée à bosser aussi et je vais pas te faire la liste de tout ce que je fais dans la maison".
Plutôt contente que cette idée soit passée :D !

Citer
Je trouves que tu rends très bien l'idée de cet alternance entre les personnages, des vies parallèles qui ne partagent plus de mots, et même pas l'espace (il a son bureau et elle sa cuisine, ou l'autre n'entre que sur la pointe des pieds avec la sensation de toujours déranger).
Oui ^^ et en même temps, pour la note finale, j'ai cassé cette idée vu qu'il cuisine quand elle rentre.

Citer
J'ai bien aimé cette histoire. Les personnages sont vraiment crédibles, tu rajoutes plein de détails, de petites descriptions qui nous rendent le couple et leur appart unique. Je trouve vraiment chouette cette construction de personnages en si peu de lignes.
J'ai retiré un paquet de détails de mon idée de base :D ils vont revenir, donc il faut que j'arrive à faire dans la demi-mesure, mais je voulais rendre ces personnages entiers ^^

Citer
Peut-être que j'aurais préféré plus un dialogue que deux tirades à la suites qui se répondent, mais ça fonctionne quand même bien dans ton texte.
Je vais voir si je peux tenter avec cette idée ;) l'idée des tirades, c'était une façon de montrer le respect pour l'autre, on le laisse s'exprimer plutôt que d'intervenir. De plus, ça laissait un peu plus de temps avant de faire le grand plongeon pour Nieves (d'une certaine manière).

Une nouvelle version est en cours. Je ne sais pas quand (ni où) je la posterai. Elle aurait peut-être plus sa place dans les textes mi-longs que courts vu tout ce que je veux rajouter. Les remarques et corrections viendront avec cette seconde version, je pense, vu que je travaille déjà dessus.

En vous souhaitant à tous une bonne journée !
C'était vraiment cool ce jeu :)
If the day comes that we are reborn once again,
It'd be nice to play with you, so I'll wait for you 'til then

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 20 requêtes.