Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 15:12:51
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » First Comet Flies

Auteur Sujet: First Comet Flies  (Lu 4289 fois)

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
First Comet Flies
« le: 06 octobre 2020 à 20:09:44 »

y'a du délire de mouches, que ce soit moi récemment, ou ailleurs je sais pas trop quand... toujours est-il que là, je reviens sur First Comet, ma petite fiction du comploté qui aurait volé la pensée... oui oui dans mon petit univers paranoïde, il y a, des nanots qui sont des petits trucs de téléphonie vraiment sans fil, et il y a quelqu'un qui a piraté le réseau ! donc bin tout le monde le cherche, et y'en a même des puissants qui ont de la politique dans la poche, et de l'Etat comme pouvoir, qui agissent par le biais d'agents plus ou moins secrets, à percer le mystère du bug général ! question : comment faire pour ausculter ce que quelqu'un pense quand celui-ci est soupçonné de fausser le système et les pistes ? Eh bien, il faut interagir avec lui, secrètement par derrière, parce qu'il évite la justice de sa barrière psychique, et ça se fait ici avec un agent et une mouche...


First Comet Flies
#mouche #pirates&espions #penser #planet


Ils me donnent mes directives de vol.
Lol.

"provoquer et éviter une chasse de revers de main"
"approximer au mieux la gestion de l'espace de la carte"
"dompter la bête, toujours"

Je m'installe dans mon siège et enfile les lunettes Hexa. Bon, aujourd'hui, deuxième jour de boulot. Et je suis déjà sur le terrain. Faut dire que j'avais qu'à pas trouver First Comet. Mais la curiosité que voulez-vous. Je l'ai traqué, ils m'ont trouvé, et maintenant je vais être payé à la solde de l'Etat, pour... mais lol. Piloter une mouche vivante. Hein ? Ouais, quand ils m'ont évoqué ce à quoi pourrait ressembler le contrat, j'ai pas trop visualisé. Pas trop compris que j'allais faire ce qui me plait dans la vie : titiller du joystick ! J'aime, oui, clavioter du code pour rendre mes jeux plus optimaux. J'aime bidouiller du matos informatique pour mon confort de jeu. Bien installé dans mon fauteuil un peu sportif, je me branche habituellement à mon casque, pour aller farfouiller ce qui se fait sur la sphère virtuelle. C'est comme ça que je me suis retrouvé bizarrement à traquer un truc chelou, le projet First Comet. Il se retrouvait dans les traces les plus profondément ancrées de la toile sombre, et franchement, au début il m'a fallu du temps. Du temps que personne n'avait. Et que j'ai pris.

Maintenant c'est le matin, je suis dans des bureaux qui ressemblent plus à un laboratoire de film que rien d'autre comme architecture, dans mon passif actif. Et je me connecte à un tout nouveau bidule informatique, qui leur a coûté la blinde immense d'un truc de privilégié à la First Comet : une station de pilotage de mouche.

C'est ultra-gore, mais moi je m'en fous des mouches, et les tests sur le vivant ils m'ont assuré que c'était uniquement pendant cette urgence un peu urgente, et qu'on espérait tous qu'un jour les licornes triompheront.

Ils te prennent une mouche soigneusement calibrée, et comme ils ont suffisamment de données sur le plan physiologique de la bête, et à la fois les thunes pour valoriser le genre de recherche afin de fabriquer la technologie pour jouer avec le feu, eh bien, oui, ils l'équipent, ta mouche. Petit anesthésiant, et pendant qu'elle dort ils lui mettent des petites électrodes aux points stratégiques de ses articulations. Les sportifs font ça pour pas se crever de trop, pis pour assurer un truc propre. C'est comme un autre cerveau qui peut te faire bouger ton avant-bras à ta place, juste avec une impulsion électrique. Et en fait ces sacrés bonhommes de l'Etat, faut bien se figurer qu'ils ont leurs caves à gamers, et que dedans, y'en a qui réfléchissent à comment s'amuser en travaillant. Là à ce stade, c'est un jeu bizarre. Parce que eux, ils oublient un peu que dans la mouche, y'a ce truc comme toi et moi, comme First Comet, ce truc qui fait qu'on aime pas trop subir les électrodes sur l'incidence de nos mouvements.

Mais la nécessité planétaire. Ils se sont amusés à faire tout un complexe informatique autour du projet : First Comet vit dans un appartement, et ils auscultent son aura. En secret.

Donc les mouches d'été, c'est ce qui peut l'approcher sans se faire repérer. Et alors là j'interviens, et par le jeu virtuel qu'ils ont programmé, j'ai la mission, moi, de piloter l'espion. On est loin des missiles de l'armée navale, ou même des drones nucléaires. Moi j'suis là, je pilote une mouche. Lol.

signed :
« Modifié: 15 mai 2021 à 15:23:02 par Dot Quote »
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 012
Re : First Comet Flies
« Réponse #1 le: 07 octobre 2020 à 09:24:23 »
Merci pour le partage de ton texte
Il est un peu trop complexe pour moi, je n'ai pas tout saisit.
On dirait qu'il fait partie d'un ensemble de texte.


J'ai lut ton introduction a ton texte, et ca ne m'aide pas beaucoup pour la compréhension de ton texte. Je le trouve abstrait ou alors je suis trop tarte ^^
C'est un avis personnel qui n'engage que moi et qui ne reflète pas la qualité de ton travail.


Sinon ton texte se lit facilement. J'ai compris que le héros contrôle a distance une mouche.

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #2 le: 07 octobre 2020 à 11:25:42 »
Cendres, c'est vraiment frappé d'humilité que je me dois de réagir à ton implication, car à chaque fois, tu sembles lutter contre quelque chose de fort pour accéder à ma littérature, mais avec une tienne force encore plus grande encore, celle de te confronter à tes impressions que je trouve très éprouvantes, et dont je salue avant tout cette concentration appliquée dont tu fais une défense vraiment solide je crois ; une mienne reconnaissance pour ton travail d'attention

pour rebondir :

oui il s'agit bien pour le personnage de piloter ridiculeusement et pourtant outrageusement, une mouche vivante ! j'ai voulu témoigner d'un sentiment de dégueu dissimulé dans le banal en riant à travers le protagoniste, de la situation horrible de la mouche, tout ceci pour l'absurde course à First Comet, dont les autres textes sont plus ou moins tous linkés sur le post qu'amène le lien en pré-texte :
- Ballistique
- Died Yet Again
- Inula. E
- Intr.
- C'était écrit
- Mortueur
- et ptetr d'autres je sais plus

je me désole que tu me trouves abstrait ici... mais qu'entendais-tu par là ? qu'il ne se passe rien d'autre que la prose sur le contexte de ce rien à raconter quoique pas vraiment ? si c'est un peu ça, c'est volontaire de ma part, quoique pathologique à mes déprofanations, je crois :0

merci de ton passage, hu j'ai pas vu tout de suite d'où que j'ai un peu traîné
à plus tard Cendres
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 012
Re : First Comet Flies
« Réponse #3 le: 07 octobre 2020 à 15:37:49 »
Je trouve souvent tes textes abstraits, mais j'ai des difficultés avec le second sens.
Lorsque je lis un texte, je cherche une histoire ou alors une idée qui est développer, mais souvent ses aspects m'échappent a travers tes écrits.
« Modifié: 07 octobre 2020 à 15:39:20 par Cendres »

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #4 le: 07 octobre 2020 à 15:56:03 »
mais pas du tout '-'
c'est une mouche qui se fait piloter par un humain '-'
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #5 le: 08 octobre 2020 à 16:09:39 »
C'est le langage d'un certain type de geek, peut-être est-il assez ancre dans son matériel contextuel pour provoquer un glitch de cave a la fluidité du lexique et de la syntaxe, cette dernière étant de surcroit, traduite en la mienne dont le point d'orgue est habituellement sans fin de phrase, ici donc, oui un langage peu accessible, par sa base d'influences que je re-situe par souci de clarté. Le touti se justifie un peu mais c'est également tout un univers au-delà !

Merci
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Flies - 02
« Réponse #6 le: 19 octobre 2020 à 15:57:08 »
ouhbouhbhou, voilà que j'écris ce first comet, non mais, vraiment, pis en plus je voulais pas trop spread à chaque mini-chapitre, mais là j'en ai trois donc je me dis ça le fait ouaisouais ; bref, c'est cool que j'arrive un peu à faire ce qui m'apparait comme une continuité d'un texte à l'autre, là où j'ai énormément de mal parce que j'aime pas trop ça, mais en même temps je vois bien qu'il faut sans quoi le temps n'existe pas ; je me comprends

ici donc, l'un des agents secret autour de first comet ! on avait le policier dans balistique, on avait des cinéastes dans c'était écrit, on avait quoi d'autres... une spychiatre dans inula. e, et puis... ahoui après il y a idrasil akhine et heu bin tout un tas de trucs, mais c'est complexe à rassembler, ces figures métaphysiques, alors en voici un truc pondu dans le nerf

je m'étale pas pluss...



flies - 02
#méta #synchronix #agent-faux #first-comet


DECOMPTE
- bon, pilotage automatique désactivation vingt secondes
la mouche est dans la place, je suis connecté, tout est bien ; first comet est là, sur son bureau, il a un casque je vais essayer d'en faire quelque chose ; et tout son environnement est important ; des morceaux de tout, à commencer par lui-même et son anatomie... se poser au bon moment au bon endroit, c'est là que la pensée se génère, et le détecteur nanot s'emballe quand je joue bien
dix secondes
pour l'instant la mouche est libre ; elle ne se doute pas que je vais prendre le contrôle ; ça va lui faire drôle, aïe ; elle s'est réveillée dans le conduit d'aération là où on l'a déposée après l'avoir équipé ; elle est prête, et il nous a fallu pas mal de technique d'apâts pour être sûr qu'elle resterait dans le bon appartement ; first comet
cinq secondes
c'est drôle, oui, car le méta est incertain en début de session ; la mouche est donc frappée d'abrutisme ; elle vaque, elle volette, sans vraiment avoir pris le temps de quoi que ce soit de vital ; à son réveil, elle était un peu comateuse, mais c'est passé
deux secondes
elle se pose sur le bord de l'écran devant first comet qui ne réagit pas vraiment ; elle marche un peu, glisse presque sur l'écran tactile, et remonte sur le bord, le longe...
une seconde
à ce moment first comet esquisse une chasse de la main, pour faire fuir la mouche ; c'est pile à ce moment que la synchro me lance dans le game ; elle décroche son emprise d'escalade de la surface, bat des ailes une fraction de secondes, et là j'atterris en elle ; les manettes dans la peau, le cerveau connecté, je ressens et contrôle tout un tas de trucs de la mouche, comme ça, par le pouvoir du truman show ; first comet le comploté, dans sa vie de misère à chasser les mouches ; il ne sait pas que je suis là, derrière ces yeux grillagés, masquant jusqu'à la conscience de qui j'incarne, cette mouche alors terrorisée de ne plus pouvoir se contrôler ; et moi, pour la science, pour la justice, pour la survie : je suis l'espion criminel, incarné dans une mouche par transfusion des nanots...

JOUR 501
les araignées sont plus complexes ; le pilotage est sensitif ; perceptif, il raconte tout un tas de trucs immobiles ; l'araignée numéro quinze est dans un des coins brisés de la surface des murs du first comet, une toile y a pris de la fumée qui l'a brunie, et elle respire, passivement, tout un tas de toxicités de la vie de misère d'un pauvre voleur de pensée...
je pilote la numéro treize aujourd'hui ; elle porte des petits ; le méta est donc extrêmement incertain, et en plus de changer le code, il m'est moi-même dans une mesure étrange des trajectoires, tout étrange de changement ; alors je m'en réfère à mon petit chèque de fin de mois, et puis à des arguments moraux qui dépassent un peu ma capacité à très bien mettre des mots consciemment pensés, dessus ; on va dire alors que je pars loin, oui, comme first comet, car ; il contamine ; ça fait partie du contrat conscient avec l'Etat : je vais finir par être aspiré, c'est une mission quasi-suicide ; de quoi ? je ne sais pas trop du tout, mais je me figure à peu près, et en vrai j'ai rien à perdre...
pourtant ; je constate que piloter une araigner qui fait des pomptractions sur sa toile, c'est pas ce que j'aspirais vraiment à faire dans la vie ; pas que je regrette ni que je ne veuille, juste, j'imaginais pas, quoi ; c'est insensé d'en arriver là, j'atterris tous les jours de l'incongru impensable et déliropathe morceau de mission dans laquelle je tombe ; parce que...
c'est facile de cacher cette vie là, n'allez pas croire ; l'Etat m'a fait signer ; je suis testeur de réalité virtualisée ; quand on me demande, même quiconque ou quoi, je passe facilement pour un simple geek qui bosse là où les autres s'amusent ; bon
et là j'observe first comet du coin d'un des multiples yeux retranscris dans mes écrans internes ; il tape sur son clavier ; l'histoire de la pensée ; et aussi effrayant que cela lui paraisse, je suis là à ne pas savoir quoi faire de ce jeu virtuel, un peu trop réel pour n'être qu'un rêve...

FAUX RÊVEUR
du synchronix dans la salle de bain ;  l'araignée de la douche, perchée dans le recoin des combles, se fait esperger la toile ; je m'incarne, un matin, réveil du contrat : n'importe quand il y a du synchronix ; mais quoi...
il est là, à poil, sous la douche ça passe, mais quand même, il a volé la pensée et je le regarde se frotter la bite ; il se mouche le nez dans le jet ; le calcaire n'a pas vu de vinaigre depuis un moment sur le paumeau qui peine à dégueuler ; il ferme les yeux quand il y a de l'eau, et les ouvres en grand juste après pour retrouver l'équilibre perceptif de ses modalités d'existence corporelles ; et les nanots dans tout ça, qui essayent de traduire la justice interne ; j'ai quelques mots, quelques graphiques ; l'Etat  organise ça mieux que moi, je ne suis que l'agent, mais pourtant tout un tas de questions me grattent, et je voudrais que quelque chose glisse mieux dans le méta, ce que justement, crois-je, est le but de ma mission un peu fictionnelle, ou déliropathe comme le dirait first comet...
pour toujours est la chanson qui me traîne dans la tête...
dans tous les cas j'observe, que le synchronix est étrangement plat ; normalement à chaque alerte, je me réveille d'un rêve qui n'a pas de mal à repartir, c'est là tout le principe du synchronix, surtout sur moi qui me fait aspirer par first comet le voleur de pensée ; et là, non ; juste une évocation de ses voyages dans le temps au gré des dossiers de conscience ; et puis je ne vois que la brume... ses yeux sont vissés, absents, sur un écran minuscule, tactile et coloré, dont j'ai un live-screen dans l'un de mes réticules ; je dois suivre son regard pour le devancer et agir à son encontre, c'est pourquoi il m'aspire...
il n'est plus sous la douche mais il continue d'être nu pour moi ; c'est horrible de se visualiser le réseau d'implication qui nous mène aux relations qui nous unissent ; c'est trop violent pour toute conscience, m'a prévenu l'Etat avant que je signe... ils m'ont dit que c'était un peu comme du suicide ; et puis voilà, c'est vrai que c'est complexe ; parce qu'il faut savoir gérer tout un tas de truc du jardin privé des gens, et la relation personnelle que cela implique d'universel, tout comme ce que je n'envisage que de traduire ici, à propos de ce qui fait la pensée, lieu mystique que beaucoup croient connaître, mais qui auprès de first comet devient un lieu étrange, incertain, et je mâche mes mots... vraiment
alors une araignée, une mouche, une mite de farine, une souruis exceptionnelle ou plutôt un frelon qui s'est soi-disant un peu paumé...
moi aussi je raque ; je paye vraiment un prix intolérable, je n'aime pas esprionner, c'est ça qui me froisse dans la mission ; parce que personne n'aime être espionné, c'est personnel et universel ; et même lui, ce comet de pensée, il n'en est pas insensible quoi que veuillent dire ses manifestations que le phénomène me fait interpréter
aujourd'hui ils veulent tester leur nouveau gadget : c'est un papillon d'automne ; ah

signed :

"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #7 le: 24 octobre 2020 à 15:09:34 »
Mmmrf, salut stylo, excuse moi de n'avoir répondu plus tôt, je pensais y adjoindre d'autres textes que finalement je n'ai pas écrits ! Alors je suis curieux de ta curiosité: Qu'en as tu pensé ? A+ =)
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 288
Re : First Comet Flies
« Réponse #8 le: 29 octobre 2020 à 23:21:27 »
Salut Dot,

Désolé si je ne détaille pas mon commentaire : j'ai lu tes textes sur mon téléphone dans le train et je ne lis que la fin ce soir sur mon ordi...

Citer
je constate que piloter une araigner
là, t'abuses ! (me semble que ce passage flaire l'écriture automatique)

Citer
synchronix
le concept mériterait d'être un poil plus expliqué

Au global, j'ai trouvé que ça se lisait bien, l'univers est bien délirant, c'est cool et ça m'a fait marrer plusieurs fois.
Ça part un peu en vrille à la fin, je trouve (surtout dernier paragraphe)  : tu conceptualises un peu trop à mon goût et pis tu n'utilises quasiment que des points virgules et des points de suspension, ça aide pas non plus.

A+
Rémi
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #9 le: 30 octobre 2020 à 09:44:29 »
ahah une araigner oui bon bah c'est pluss drôle non ? ^.^' mais oui la plupart de mes produits sont en mode automatique je crois, dans le sens où je vois pas comment faire autrement qu'écrire spontanément, même si c'est réfléchi au préalable pas forcément en de grandes quantités quoi hu

merci de ton retour, j'suis content si tu as ri, c'était pas forcément le but premier mais c'est vrai que c'est souvent mieux et que j'aime bien uh

oui, bonne remarque pour ma ponctuation, je n'aime pas le concept de phrase...

pour le synchronix j'avoue, ce n'est pas la première fois que je contextualise ces accointances temporelles, mais je ne saurais pas vraiment m'y attarder pluss...

au plaisir !
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne txuku

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 570
    • BEOCIEN
Re : First Comet Flies
« Réponse #10 le: 30 octobre 2020 à 18:34:28 »
Bonjour

Je me suis plonge avec plaisir dans ton delire............

Et j avoue avoir moins envie de jouer ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
SOS from CATATONY
« Réponse #11 le: 10 novembre 2020 à 16:25:24 »
ouais donc un nouveau first comet parce que les mouches c'est rigolo et que le délirium il sort des fois comme ça et que c'est un peu qu'il faut donc bin je sais pas mais ça a l'air d'être un truc de truc à la first comet donc, et puis voilà quoi merde hein lol huhu pourquoi j'ai l'air austère des fois ? c'est parce que j'aime pas les smileys autre qu'en vrai typo ; bin ouais ; c'est normal =(



il m'apparait évident que tout ceci est un complot contre moi, mais pourquoi est-ce moi-même qui semble fomenter toute la structure, je ne sais, il faudrait que j'ai accès à leur transitoirité, mais non, c'est l'inverse, j'ai volé la pensée et pour cela il m'a fallu l'investir, ainsi les yeux aveuglés par les projecteurs, je ne peux être cette planète impliquée qui entends le système limbique connecté, que je ne peux aller retrouver en charcutant mon cerveau ; le scalpel ne tuerait pas les hypothétiques nanots, et moi par contre...

il faut sortir de cette histoire, entre celle qui raconte que tout était prévu, mal prévu ; et celle qui raconte que c'était un accident ; il fallait m'assurer, mais je ne pouvais l'inventer, ni l'intuitionner sans que cela soit l'aléatoire du hasard qui déciderait si j'avais raison ou tort

j'écrase une mouche, sans l'écraser ; juste au serré de ma main, s'emprisonne-t-elle avant de trouver la sortie mince d'une phalange ouverte

elle s'en va et...

catatonie, c'est quand plus rien ne bouge, plus rien ne fonctionne, plus rien ne décide quoi que ce soit d'autre que l'immobilisme, un bloc, un truc inerte, complètement accroché à l'absence de mouvement ; enclenché par saturation, cet état de moi fait que rien ne se réalisera jamais dans ma vie sinon que je l'aie subi, et ainsi ils m'ont enfermés, je me suis enfermé, ou... ne sais-je

la mouche revient et se pose, je l'observe et inconscient, je l'observe m'observer, elle se frotte les pattes, elle avance un coup, tourne, revient, s'envole et se repose, elle est là, et moi je manifeste de léger mouvements catatoniques, qu'elle semble observer du coin de l'oeil, étrange qu'il est à ne pas en être, ces facettes qui semblent abriter une lueur, un truc un peu derrière ces yeux, derrière, et je voudrais lui demander quelque chose à cette mouche, a-t-elle des nanots implantés ? n'en a-t-elle pas besoin elle qui n'a pas oublié la métaphysique ? est-elle en transduction de la substance avec moi ? qu'est-ce qui est réellement cet individu de la vie ? que de questions que je hausse d'un sourcil

elle se pose sur ma main

je n'ai pas le courage de l'en chasser ; toute cette ambition à l'imprégnante motricité de toute chose, je la dois à une douleur, ils m'ont coupé la tête, je ne suis plus qu'un corps qui parle ; qui écrit, qui n'est qu'un corps

la mouche se balade sur mon avant-bras

je la chasse parce que sinon elle reviendra plus confiante, et elle s'envole, elle joue un peu dans les airs, et moi je ne la suis déjà plus, car elle n'a pas besoin de mon attention pour vivre, et puis bon, voilà, elle m'appartient pas

elle se pose sur le mur et s'entraine entre les filets d'une toile d'araignée

les deux batifolent gentiment, puis s'en vont chacune de leur chemin ; moi je me suis déconcentré, du rien, du néant, un instant, pour n'être que dans ces voltiges, et puis c'est ainsi que le temps passe, par non pas la contemplation, quoique si, mais celle encore plus passive car subie de choc, traumatique s'il en est, à propos de cette iréalité que figurent les nanots, pourquoi ont-ils inventé cette éventualité bon sang, je suis là avec le poids de l'impalpable, et ma catatonie psychique m'empêche tout lien social, toute action extérieure, tout mouvement initiatif, je ne veux, ne supporte, ne peut, ne fait que me blesser à ceci, je vais rester enfermer jusqu'à ce que le complot se dénoue et qu'on m'enferme à nouveau, cela me libérera peut-être, je ne sais pas, la mouche

elle est encore contre un truc
elle se vautre dans la fumée
je ne suis rien

first comet
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
first comet tenderly 2
« Réponse #12 le: 30 décembre 2020 à 20:56:09 »
ça se rapproche un peu...

first comet tenderly 2
#bribes #paranoïd #méta #nanots

shoot the whisperer

"j'avais rien prévu de tout ça moi, j'ai juste décollé une baffe inutile et intangible ; ils captent les nanots, la réalité spaghettis, j'enfreins les règles moi ? lesquelles, on est pas dans jumanji, les séquelles de mon outremancie sont à l'heure d'une amputation régulée par exsangue, le mal du sang, hémophile, labile, de mes auscultation malhabiles, et ils sont là, dans ma tête, à nous sommes là, dans ta tête à, nous sommes...
les nanots ont disjoncté, y'a un truc qui n'est pas de mon ressort même si ça vient de moi, écoutez-moi, la abande de la cassette se déroule dans le vide, il ne faut pas la déchirer, mais comet que fais-tu je délirium premièrement nous ne sommes
alors je pararagraphe mes mots les nanots agitent la soupe que suis-je sinon un reflet de
ah
un soupirant des sous pires, des vents prisoniers de ce rond un peu trop plat parfois, nous, petits vermisseaux... qui es-tu first entends-tu ma voix de dieu impénétrable non je délire mais les fous qui se prennent pour des mystiques sont en droit de revendiquer leur religion hallucinée first où es-tu ?
donne-moi ça bordel non !
arrachée, une tête, de pensée, comme une bulle, délirée, l'irait-on jusqu'à lire des iraisons de alitérations, non
first, qui es-tu bon sang, réponds-moi..."

idrasil akhine est épuisé ; dans le prioir, il a prié ; les écrans de contrôle sont à l'affut, tout autour de first comet est en ébullition, et lui le métaphysicien, a perdu le fluide ; il ne fait que se tromper, se ramasser, se démanteller face à l'imprévisible onde de choc du méta à lui-même
le président mondial lui a suggéré quelque chose de flou en tripotant l'anneau, sous son gant ; quelque chose, oui, qui l'inquiétait et que first comet semble à nouveau en possession de mettre en péril ; un danger, un risque, et l'on n'y peut que...?
quelques amortels prévoient leurs bunkers, tandis que chacun arme sa clé nucléaire, au cas où

un pilote de mouche se pose

"allô ? transmission des pratiquants de cette planète à l'intention du first, m'entendez-vous, nous essayons cette combinaison parmi d'autres afin d'entrer en communication pacifique, s'il-vous-plait, répondez, où êtes-vous ? je... des yeux s'écarquillent, en injection d'une obscurine démesurée, et le first c'est moi c'est moi ? qui suis-je ? non ! où êtes-vous ! la substance nous entremêle, n'y prettez pas attention votre sainterie, sainte santé des irrespects moribonds de ce fulgural univers duquel vous semblez à la fois poper et décréationner allô ? first ! elle t'attend, fais-lui confiance ; non je ne peux ; vous êtes contre mes paranoïa, je vous trancherai la carotide, first, où êtes-vous voyons !? first ? fist ?"

un silence de mort, la mouche balbutie des battements d'ailes, elle se frotte les pattes, et a presque l'impression que ça ne grippe pas, que c'est bien elle qui contrôle tout ceci ; pas plus de réalité le pilote a su la prédire pour qu'elle n'ait pas à lutter contre sa volonté ; il faut l'apprivoiser ; prévoir sa vision ; apprendre sa vision ; prédire sa démission, qui est inéluctable, ça les rend folles les pauvres...
le commissaire lui a dit de faire gaffe
entre les écran propulsés de l'ensemble pirate ; les attaques fantômes du first de plus en plus rapprochées, les frappes militantes, plus rien n'est sûr nulle part
les services de police ont dorénavent à leur solde tout l'entourage du first ou presque ; une psychiatre l'ausculte en ténèbre, il ne se doute que de ce qu'il admet pouvoir toucher ; de tout le reste il est immaculé, et sa pensée... n'est
les techniciens de terrains ; un hypnotiseur est invisible à ses yeux, first comet le diffracté de la pensée, ne peut tout simplement l'observer, aurait-il été à cinq centimètres de sa cornée ; non, alors, vêtu de noir et faisant l'invisible, il provoque le temps pour des accointances ; les conjectures qui rameutent le méta, toujours autour de lui, le comet

"fist ! tu nous trouves ? tu es là ? tu... je ne suis non ; je ne ; first ! on gueule là, on crie, on beugle on sait plus comment dire, arrête ! bordel first ! ton délire ! tout est vrai non je n'y crois pas jamais, vous n'étiez pas là, c'est pas vrai, eh, first, first, first, pourquoi, pourquoi ? tu es là ? sors de ton écho, sors !
la caverne grmbl
si vous saviez ce que je suis pris dans le béton, venez plus me chercher c'est pas la peine quoi first dis pas ça on doit te relever, alors tu te relèves non ; first ; je ne peux pas ; j'ai tout bloqué les issues ; first ; pourquoi tu fais ça...
j'en sais rien foutez-moi la paix
first
mais..."

il y a quelque chose dans le méta, ça sent la mort

- on va tous y laisser pire que notre peau, capitaine
- j'en sais rien franchement
- mais si chef, on est foutus
- fermez-la, on peut pas se permettre ça
- chef...
- j'vous dis de fermer vos gueules
- ...
- chaque mot lui appartient, faîtes surtout pas les cons en jouant son jeu de dévalorisation éternelle ; il coule le bateau ? notre mission à nous c'est de colmater la brèche et de neutraliser la progression de l'avarie
- chef... peut-être qu'on se gourre non ? on devrait l'écouter et aller le chercher ; il est enchainé dans sa vierge de fer, il est dans son taureau d'airain, y'a rien à faire on l'a assez laissé pourir
- ce que tu penses n'a rien à faire là, on suit les directives du président ; jusqu'à preuve du contraire on est au service de l'autorité sur la question
- chef... je veux pas remettre en question cette histoire, mais là, on se demande avec les autres... jusqu'où ça va tout ça ; jusqu'où on a le droit ; jusqu'où on est pas en train de profaner son être
- rien ; il a volé la pensée et nous a créés, nous les officiels de la régulation du méta ; sans lui on est rien c'est vrai, mais on ne cautionne que la résolution de son affaire personnelle avec l'humanité
- ouais ; ouais...

"ils ont déliré ! first ! comment te sens-tu ?"

- on a retrouvé l'Historien, chef

"il lui envoie du méta depuis le passé ; un écrivain, first c'est toi ? on est qui ? où ? sur terre bordel on est sur la planète dans cette sphère rien ne compte venez mourir leur aura respire des plantes pourquoi ces nuages et la pluie qui bruine, non, first, first, reviens, first !
des yeux qui s'écarquillent, injectés à la cerise
sanguinaire
moi je ne suis pas ce délirium, je ne cautionne pas ma tête, je ne pense pas donc je ne suis pas pourquoi first non ne fais pas, friture sur la ligne, de la neige, first ? je m'en vais ; j'ai trop mal ; au revoir d'un peut-être
first tu peux pas
si
mais first on comptait sur toi
j'en sais rien de tout ça, tout n'est que ce que vous dissimulez derrière vos masques, ne venez pas me dire que vous ne l'avez pas cherché, ou mérité selon toute logique ; je ne vous capte pas, je n'existe pas alors
first qu'est-ce que tu racontes
rien"

- pourquoi les métaphysiciens ? demandez à idrasil, lui-même m'a convaincu, cher peuple de la terre ; mais lui-même ne saurait mieux le réexpliquer à quiconque se sent de ne pas écouter ; il y aura des hauts et des bas

"la révolte est en marche ! first ! dépêche-toi où ils tueront les amortels, et tôt ou tard, nous y passerons tous ; bien ; bien ? vous ne méritez que la mort ; quoi ? attends attends, planète ! c'est pas ce que tu crois, c'est pas moi ! j'y peux rien attends ! first ? où es-tu ? j'en sais rien merde, y'a pas ! y'a rien !
first..."

il était dans le vortex, et les mouches suaient à son contact ; dans un proche avenir tout serait différent, mais là, non, tout est identique, à ce même de réalité ; le first en pleine crise ; c'est par là qu'ils espèrent le capter, mais lorsqu'il l'est, rien n'est plus raisonné ; tout résonne, et les nanots s'affolent, le logiciel est perdu, l'IA n'a plus de repères et ne peux que se magnétiser au first comet, la tête de file, qui fuse dans l'univers, dans le vide, dans le fur du méta

"pourquoi ? alter ?"

first comet perd conscience ; il s'endort sur une mouche emmurée

"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne txuku

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 570
    • BEOCIEN
Re : First Comet Flies
« Réponse #13 le: 31 décembre 2020 à 09:23:08 »
Bonjour

J ai l impression de lire ton texte avec des yeux - une cervelle  - de mouche mais je m y retrouve quand meme malgres le manque de cafe . :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 407
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : First Comet Flies
« Réponse #14 le: 31 décembre 2020 à 11:27:00 »
des yeux à facettes !
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.