Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

13 août 2022 à 23:32:56
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » Je fais les courses

Auteur Sujet: Je fais les courses  (Lu 1047 fois)

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • Messages: 401
Je fais les courses
« le: 05 décembre 2019 à 03:21:35 »
Ce soir je fais les courses
Je vais au super des marchés
Peut-être y verrais-je Groucho
Marx

J'entasse dans le caddie
Un pack de vingt-quatre
Me faire pisser l'amertume
Rouler bouler

Un tube de dentifrice
Qui ne sente pas l'haleine de mouton
Un baril de lessive premier prix
Pour effacer les traces

Un couscous c'est mon plat préféré
Il faut changer la souris
Elle pue la clope et mes doigts sales
J'entasse puis j'entasse

Mon regard divague
Une blonde s'agenouille
Se jette sur un paquet de nouilles
Je suis a fond
Elle à ras la moule
Mais son regard est cubique
Ses mains trop propres
Son sourire sale

Je pousse jusqu'au rayon fromages
Démonstration en cdd
Mon p'tit monsieur venez goûter mon emmental
Je proute et me blancasse la cerise

La caissière toutes dehors et asymétriques m'informe
Vingt huit euros et vingt centimes
Mon portable vibre
Vous avez un nouveau message
As-tu pensé à faire les courses

Je sors du super marqué à vie
Padam padam padam
Je pense à Edith
Et comme une ombre imbécile
En attendant le bus
Je piaffe
Je chiale

Le camion-poubelle passe le mardi
Enfin un jour de fête
Se rappeler de rien
Se souvenir de tout
Un point c'est tout

 





Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne ortoolski

  • Aède
  • Messages: 242
Re : Je fais les courses
« Réponse #1 le: 07 décembre 2019 à 14:33:42 »
Slt Marcel Dorcel!

J'aime bien l'idée de sublimer le quotidien pour en faire quelque chose de poétique.
On reconnais ton style un peu provoc, tes jeux de mots sont sympa, une bonne lecture pour ma part!

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • Messages: 401
Re : Re : Je fais les courses
« Réponse #2 le: 08 décembre 2019 à 09:40:43 »
Slt Marcel Dorcel!

J'aime bien l'idée de sublimer le quotidien pour en faire quelque chose de poétique.
On reconnais ton style un peu provoc, tes jeux de mots sont sympa, une bonne lecture pour ma part!

Comme tu le dis si bien, c'est de la poésie du quotidien. Et le quotidien s'écrit tous les jours parce qu'il faudrait s'imaginer que seuls les grands mots, les grands personnages, les grandes actions font le monde...c'est le quotidien qui régit le monde, c'est ce quotidien qui donne les idées, qui nous fait écrire, de belles et de moins belles choses.
Merci de ton passage. ;)
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Prophète
  • Messages: 609
  • serviteur de Saturne
Re : Je fais les courses
« Réponse #3 le: 10 décembre 2019 à 13:22:19 »
Salut Marcel !

J'ai lu le titre, bon pourquoi pas..., intriguant, pas un objet poétique commun (un truc qui sent le quotidien et tant mieux !), et j'ai vu l'auteur. Et je me suis attendu à quelque chose. Et je n'ai pas été déçu. J'ai vraiment aimé ton texte. Pour le coup je trouve que ta patte convient parfaitement à cette poésie de la vie quotidienne entre "populaire" et "de la rue", je sais pas si tu vois ce que je veux dire. Une poésie sincèrement et fièrement débraillée.

Cette "balade" au super nous plonge dans les yeux, dans l'esprit même, du poète-narrateur. Les jeux de mots ne sont, comme au supermarché, jamais gratuits. A chaque strophe il y a des jeux de sens entre images juxtaposées, expressions et sens figurés. Leur abondance colle parfaitement à l'atmosphère argotique de ce lieu ou la basse condition se lit sur le tapis roulant.

Citer
Elle à ras la moule
J'ai un peu tiqué sur ce vers car je trouve qu'il casse un peu le travail que tu avais fait dans les vers précédent sur le double sens, le suggestif. On avait compris l'idée mais là tu désamorces le plaisir de l’ambiguïté en devenant très explicite, en accumulant une nouvelle image qui enfonce le clou. A la fois je comprends l'idée, je trouve une certaine cohérence en relisant, et d'un autre je suis obligé de te signifier cette impression première.
(comme tu apportes semble-t-il une importance à la forme, je me permets de signaler une faute de frappe "a")

Non franchement, y a vraiment beaucoup de choses qui me plaisent et m'intéressent ici, il y a de la critique sociale sans en avoir l'air, par le simple regard du personnage, il y a le ton, il y a le décor, il y a les images, il y a le jeu avec le langage, il y a le sens à chaque coin de vers. Il y a une trame cohérente, une ambiance générale. Il y a un début et une fin. Il y a une complicité avec le lecteur, il y a une certaine autodérision, une mise en scène de soi sans volonté de se montrer sous son meilleur jour. C'est même plutôt l'inverse, ou du moins une certaine transparence.
Il y a le réel qui suinte.

Un petit florilège :

Citer
Un pack de vingt-quatre
Me faire pisser l'amertume
Citer
Un tube de dentifrice
Qui ne sente pas l'haleine de mouton
Un baril de lessive premier prix
Pour effacer les traces
Citer
Un couscous c'est mon plat préféré
Il faut changer la souris
Citer
Mon regard divague
Une blonde s'agenouille
Se jette sur un paquet de nouilles
Citer
Ses mains trop propres
Son sourire sale
Citer
Je pousse jusqu'au rayon fromages
Démonstration en cdd
Citer
As-tu pensé à faire les courses
Citer
Je sors du super marqué à vie


Peut-être que "je pense à Édith" aurait été mieux sans "padam", pour l’ambiguïté avec le sms, et un meilleur effet de "je piaffe"
Citer
Je proute et me blancasse la cerise
Ca je n'ai pas bien compris.

La fin sur le camion poubelle j'aime bien aussi.


Pour résumer, je trouve que tu nous offres là une très belle prestation, en allant chercher le meilleur de ce que peut donner ton style, ton ton, tes thématiques de prédilection. Il y a quelques vers de trop selon mon impression (en fait seulement 2 ou 3), dont l'inhibition pourrait faire gagner en sobriété et surtout en équilibre, en puissance, en habileté, en suggestion.

Merci à toi,
au plaisir de te lire à nouveau
 

« Modifié: 10 décembre 2019 à 20:30:40 par Loup-Taciturne »
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • Messages: 401
Re : Je fais les courses
« Réponse #4 le: 10 décembre 2019 à 20:50:29 »
Ton commentaire me fait ultra plaisir car tu as saisi le sens  que je voulais donner à ce texte.

Merci beaucoup.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.027 secondes avec 17 requêtes.