Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 décembre 2021 à 04:33:21
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » Déformation en V

Auteur Sujet: Déformation en V  (Lu 448 fois)

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Déformation en V
« le: 11 août 2021 à 01:07:26 »
Un poème aussi éloigné de ma raison que de la vôtre certainement. Mes nuits sont psychédéliques (sans la béquille d'aucune substance ! je le jure !). Je ne sais pas s'il y a un sens global ou une cohérence à trouver ou à chercher. Je ne sais pas même si ça faisait partie du processus. Ce que je sais c'est que je voulais transcrire au mieux les images imprimées en moi lors d'auditions nocturnes de mélodies mélancoliques. Je ne sais pas s'il créera écho. J'espère un peu.


                          Déformation en V

Elle passait du savon sur mon corps esquinté. Sa main douce qu'elle était. Calme qu'elle était.
Pure qu'elle était.
Les vapeurs qui montaient me gonflaient d'allégresse.
Ne sachant réellement comment la remercier,
je traçai dans sa paume les fameux petits v.
Ils étaient pressés de vivre.
L'instant était beau quoique surnaturel;
ils s'ébattaient et sifflaient parmi les bulles parmi la mousse,
nous faisaient même l'honneur de quelques courants d'air !
La fenêtre et l'affolement des branches au loin
reflétèrent l'impossible;
mon hôte, refusant la folie, décida de sauter.
Les femmes en ont fini avec leur ventre de toute façon.
La terre n'en sera pas à son dernier labour.
Apprêté comme un fauve au milieu de la foule,
je pressens une tristesse à la larme infinie,
formée dès nos premières billes
dès nos premières marelles...
J’élague, je le sais, mes propres réflexions en les mâchant.

Aux premières heures la nuit,
un geyser de sang arrivé de nulle part
exerce sur mes jambes une pression incroyable.
À droite mon cœur déménagé
officie ses derniers battements avec un bruit d'orage.
Le ciel au bord des lèvres pas très loin
m'éclabousse dedans
un peu de son ombre, un peu de sa lumière.
Le banc au blanc matin récoltera toutes nos absences
toutes nos digressions
toute la beauté du monde que le monde ne mérite pas.
Un jour, tout rejoindra le souffle de ceux qui tiennent la mer par les deux bouts.
« Modifié: 13 septembre 2021 à 20:05:09 par Exil »
Écrire de là où on est.

Hors ligne Parubok

  • Plumelette
  • Messages: 10
Re : Déformation en V
« Réponse #1 le: 12 août 2021 à 11:04:22 »
Salut,

J'aime ce genre de poème. Ça me fait penser à un tableau d'art abstrait ou au résumé d'un rêve, que l'on tente de reconstruire.

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Re : Déformation en V
« Réponse #2 le: 13 septembre 2021 à 20:03:10 »
Je n'avais pas vu ce commentaire ! Je l'ai effectivement conçu à cette fin : un rêve que je tente de reconstruire avec ce qu'il me vient comme images. Quitte à ce que cela soit morcelé, incompréhensible, scindé de visions sans liens apparents. Après tout, ne sommes nous pas l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie n'est-elle pas entourée de sommeil ?...

Merci, Parubok, d'avoir pris le temps.

Une petite précision au cas où : "les fameux petits v" = nos premiers dessins d'oiseaux. V, par sa forme, me rappelle aussi les jambes d'un Homme allongé, dormant ou mort. "Déformation en V" s'est voulu comme un jeu de mots avec ce qu'on appelle communément une "formation en V", qualifiant la forme particulière avec laquelle les oiseaux s'accaparent un bout de ciel, une forme en "V".
« Modifié: 13 septembre 2021 à 20:11:52 par Exil »
Écrire de là où on est.

Hors ligne frenchwine

  • Calliopéen
  • Messages: 488
  • Les Muses n'existent pas.
Re : Déformation en V
« Réponse #3 le: 13 septembre 2021 à 21:24:52 »
Tu sais que j'ai aimé ^^
vers la fin tu t’essouffles, ce n'est pas le même rythme, malgré que certaines phrases me plaisent ^^
Original power ^^ un peu de Kérouac ^^ continue dans ce sens je ne vais pas te citer ceux qu'il a inspiré, sauf Tom Waits ^^
on ne parlera pas de substances ^^ à chacun son jardin, le mien je le cultive

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Re : Re : Déformation en V
« Réponse #4 le: 13 septembre 2021 à 22:00:14 »
Citer
Tom Waits ^^
  :calin: Tom Waits... tu ne pouvais pas me faire plus plaisir. Tom Waits. Avec sa voix rocailleuse, les effluves de whisky, l'air lourd de bouffées de cigarette, il est vingt-deux heures à peine, à grand peine, l'heure... elle en sera à vingt-trois demain, l'absolu non-sens du Temps. Et on a le cœur gros comme ça et si on sort du bâtiment y'a le soleil froid qui découpe nos silhouettes et repeint le pavé de nos ombres, on dirait qu'elles dansent un triste tango, alors on a le spleen des jours qui vont et viennent, qui ne vont pas, qui ne viennent plus, un pas en avant en arrière, on attend avec une certaine langueur que le temps passe, on a le blues, le thé refroidit, quelqu'un murmure « Il y a un avant et un après Tom Waits », « C'est sûr » la réponse ne se fait pas attendre, « On croirait le printemps », et la musique reprend. https://youtu.be/vgeZEdbv_m8  :coeur:

Citer
on ne parlera pas de substances ^^ à chacun son jardin, le mien je le cultive

J'ai ri, très fort  :D
Écrire de là où on est.

Hors ligne Lavekrep codaraque

  • Calliopéen
  • Messages: 431
Re : Déformation en V
« Réponse #5 le: 15 septembre 2021 à 10:59:05 »
Bonjour,
Je ne vais encore pas me plaindre d'être un inculte, mais le temps est passé sur ma vie. Aujourd'hui retraité, j'essaie de cultiver mon esprit en jachère depuis bien trop longtemps. J'irais donc cherché Tom Waits sur internet. Mais, allons à l'essentiel. J'ai beaucoup aimé.
Pascal.
Mourir est un manque de savoir vivre (Dac)
Si quelqu'un vous dit : " Je me tue à te le dire. "...Laissez le mourir

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Re : Re : Déformation en V
« Réponse #6 le: 15 septembre 2021 à 21:22:35 »
Nul ne pourra jamais se vanter de tout connaître. Eût-t-il vécu 8000 ans. Merci et bon voyage chez Tom.  ;)
Écrire de là où on est.

Hors ligne RomainD

  • Calligraphe
  • Messages: 128
Re : Déformation en V
« Réponse #7 le: 16 septembre 2021 à 22:01:26 »
Salut,

j'ai bien aimé la première partie mais moins la deuxième où je trouve que ça s'essouffle.

Une phrase m'a notamment beaucoup plu "ils s'ébattaient et sifflaient parmi les bulles parmi la mousse" la répétition de "parmi" je l'ai trouvé surprenante et très heureuse, ça créait un vrai rythme, une vraie musique dans cette phrase et avec l'unité visuelle des bulles + la mousse ça marchait très bien à mon sens.
Mon site où sont publiés mes textes : https://romaindardel.fr/home/ - bonne lecture !

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Re : Déformation en V
« Réponse #8 le: 19 septembre 2021 à 14:19:54 »
Contente de voir que les répétitions voulues soient comprises de cette façon.  :)
Si ça s'essouffle c'est pour une raison. Il y a une évolution. Ça s'essouffle dès la première strophe d'ailleurs, lorsque la femme meurt. Et puis ce sera son tour, et ce sera plus marqué.
Écrire de là où on est.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 521
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Déformation en V
« Réponse #9 le: 19 septembre 2021 à 15:00:47 »
Bonjour Exil,


Voici qui ressemble à un poème aux nombreuses révélations, j'y ai trouvé une certaine aspiration poétique voulue et assumée. :)

Je suis surpris que tu évoques une « beauté du monde méritée » comme si la beauté se méritait seulement, qu'on ne pouvait pas la reconnaître simplement via une contemplation active, un regard insistant sur l'objet du monde.

À mes yeux, si une poétesse ou un poète avait concrètement le pouvoir de soustraire la beauté du monde aux yeux de celles & ceux qui ne la mériteraient pas, il ou elle le ferait sans attendre... pourtant ça me semble impossible, personnellement.


Je trouve qu'on s'éloigne du thème de la beauté lorsqu'on en fait comme cela quelque chose de factice, tel un masque de beauté que l'on pourrait retirer d'un coup pour plaire ou déplaire.

Merci à toi pour cette lecture qui nous fait quitter un moment la section Poésie pour nous promener bien loin de nos préoccupations premières, au plaisir de te retrouver par ici. :)
« Modifié: 19 septembre 2021 à 15:03:24 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Exil

  • Aède
  • Messages: 168
Re : Re : Déformation en V
« Réponse #10 le: 19 septembre 2021 à 22:54:01 »
J'apprécie vraiment beaucoup cette remarque, Alan, à laquelle je me fais une joie de répondre :
S'il fallait que les gens méritent ce qu'ils ont (comme famille, comme biens matériels, aisance pécuniaire ou encore comme bonheur) pour l'avoir, ça se saurait, je crois !  :(
Dans "le banc au blanc matin récoltera (...) toute la beauté du monde que le monde ne mérite pas", il n'est pas dit que le monde est incapable de la reconnaître, j'entends plutôt que s'il ne la mérite pas, c'est parce qu'il ne fait justement pas cet effort de reconnaissance, d'appréciabilité, de contemplation... cela reste un jugement... qui n'en demeure pas invalide pour autant, je pense.

Moi en tant que moldu (personne sans pouvoir magique; je ne m'estime pas encore poète), je ne le puis. C'est vrai. C'est pour ça que j'impute cette responsabilité au banc, ahah...

Et merci à toi d'avoir pris le temps ! Ça me touche beaucoup. Au plaisir également.  :)
« Modifié: 19 septembre 2021 à 23:13:23 par Exil »
Écrire de là où on est.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 19 requêtes.