Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 mai 2024 à 10:15:06
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Textes non francophones » Traductions » Jabberwocky - Lewis Carroll

Auteur Sujet: Jabberwocky - Lewis Carroll  (Lu 1451 fois)

Hors ligne Michael Sherwood

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 013
Jabberwocky - Lewis Carroll
« le: 05 novembre 2023 à 09:57:12 »
Jabberwocky
by Lewis Carroll


’Twas brillig, and the slithy toves
      Did gyre and gimble in the wabe:
All mimsy were the borogoves,
      And the mome raths outgrabe.

“Beware the Jabberwock, my son!
      The jaws that bite, the claws that catch!
Beware the Jubjub bird, and shun
      The frumious Bandersnatch!”

He took his vorpal sword in hand;
      Long time the manxome foe he sought—
So rested he by the Tumtum tree
      And stood awhile in thought.

And, as in uffish thought he stood,
      The Jabberwock, with eyes of flame,
Came whiffling through the tulgey wood,
      And burbled as it came!

One, two! One, two! And through and through                   
      The vorpal blade went snicker-snack!
He left it dead, and with its head
      He went galumphing back.

“And hast thou slain the Jabberwock?
      Come to my arms, my beamish boy!
O frabjous day! Callooh! Callay!”
      He chortled in his joy.

’Twas brillig, and the slithy toves
      Did gyre and gimble in the wabe:
All mimsy were the borogoves,
      And the mome raths outgrabe.

Il graillait, et les blairards glissants
   Viraient et virolaient dans l’adret :
Tout miseux étaient les cous-nus,
   Et les tortes graves criaillaient.

"Méfie-toi du Jaseroque, mon fils !
   Des mâchoires qui mordent, des griffes qui attrapent !
Méfie-toi du rosegorge, et évite
   L’Elastrape frumieux !"

Il prit en main son épée vorphale ;
   Longtemps, il chercha le traître musclor —
Alors, il se reposa au pied de l'arbre Tumtum
   Et réfléchit un moment.

Et, tandis qu’il était plongé dans des pensées profondes,
   Le Jaseroque aux yeux de flamme
Voleta en sifflant à travers le bois frondeux,
   Et arriva en brêlant !

Ni une ! Ni deux ! Et de part en part,
   La lame vorphale fit swish-swash !
Il le laissa mort, et portant sa tête,
   Il revint galomphant.

"As-tu bien tué le Jaseroque ?
   Viens dans mes bras, mon ravissant garçon !
Quel jour fableux ! Haro ! Hurrah !"
  Gloussait-il de joie.

Il graillait, et les blairards glissants
   Viraient et virolaient dans l’adret :
Tout miseux étaient les cous-nus,
   Et les tortes graves criaillaient.



Définitions des mots inventés par Lewis Carroll

•   Bandersnatch : Une créature rapide aux mâchoires claquant, capable d'allonger son cou. Un "bander" était également un mot archaïque pour un "leader", suggérant qu'un "bandersnatch" pourrait être un animal qui chasse le chef d'un groupe.
•   Beamish : Rayonnant, joyeux, gai. Bien que Carroll ait peut-être cru avoir inventé ce mot, son utilisation en 1530 est citée dans le Oxford English Dictionary.
•   Borogove : Suivant le poème, Humpty Dumpty dit : "'borogove' est un oiseau mince et débraillé avec ses plumes qui dépassent tout autour, un peu comme un balai vivant." Dans Mischmasch, les borogoves sont décrits différemment : "Une espèce éteinte de perroquet. Ils n'avaient pas d'ailes, un bec relevé, et faisaient leurs nids sous les cadrans solaires : ils vivaient de veau." Dans La Chasse au Snark, Carroll dit que la syllabe initiale de borogove se prononce comme dans "borrow" plutôt que comme dans "worry."
•   Brillig : Selon le poème, le personnage de Humpty Dumpty commente : "'Brillig' signifie quatre heures de l'après-midi, l'heure à laquelle vous commencez à rôtir les choses pour le dîner." Selon Mischmasch, cela provient du verbe "bryl" ou "broil."
•   Burbled : Dans une lettre de décembre 1877, Carroll note que "burble" pourrait être un mélange des trois verbes 'bêler', 'murmurer' et 'gazouiller', bien qu'il ne se souvienne pas l'avoir créé."
•   Chortled : "Combinaison de 'rire' et de 'renifler'."
•   Frabious : Possiblement un mélange de "beau", "fabuleux" et "joyeux". Définition de l'Oxford English Dictionary, attribuée à Lewis Carroll.
•   Frumious : Combinaison de "fumant" et "furieux". Dans la préface de La Chasse au Snark, Carroll commente : "Prenez les deux mots 'fumant' et 'furieux'. Maintenant, ouvrez la bouche et parlez. Si vos pensées penchent ne serait-ce qu'un tout petit peu vers 'fumant', vous direz 'fumant-furieux' ; si elles se tournent, ne serait-ce que d'un cheveu, vers 'furieux', vous direz 'furieux-fumant' ; mais si vous avez le don le plus rare, un esprit parfaitement équilibré, vous direz 'frumieux'."
•   Galumphing : Peut-être utilisé dans le poème comme un mélange de "galop" et "triomphant". Plus tard utilisé par Kipling, et cité par Webster comme "Se déplacer avec une démarche maladroite et lourde".
•   Gimble : Humpty Dumpty commente que cela signifie : "faire des trous comme une vrille."
•   Gyre : "Gyrer" signifie tourner en rond comme un gyroscope. Le mot "gyre" apparaît dans l'OED à partir de 1420, signifiant un mouvement ou une forme circulaire ou spirale, en particulier un courant océanique géant de forme circulaire. Carroll a également écrit dans Mischmasch que cela signifiait gratter comme un chien. Le "g" se prononce comme le /g/ dans "or", et non comme dans "gem" (car c'est ainsi que "gyroscope" se prononçait à l'époque de Carroll).
•   Jabberwock : Lorsqu'une classe de la Girls' Latin School à Boston a demandé la permission de Carroll pour nommer leur magazine scolaire The Jabberwock, il a répondu : "Le mot anglo-saxon 'wocer' ou 'wocor' signifie 'descendance' ou 'fruit'. En prenant 'jabber' dans son acceptation courante de 'discussion excitée et volubile', cela donnerait le sens de 'le résultat de beaucoup de discussions excitées et volubiles'..." Il est souvent représenté comme un monstre semblable à un dragon. L'illustration de John Tenniel le représente avec un long cou serpentiforme, des dents semblables à celles d'un lapin, des serres semblables à celles d'une araignée, des ailes semblables à celles d'une chauve-souris et, en touche humoristique, un gilet. Dans la version cinématographique de 2010 d'Alice au pays des merveilles, il est montré avec de grandes pattes arrière, de petites pattes avant semblables à celles d'un dinosaure, et lorsqu'il est au sol, il utilise ses ailes comme des pattes avant, tel un ptérosaure, et il respire des éclairs au lieu de flammes."
•   Jubjub bird : "Un oiseau désespéré qui vit dans une passion perpétuelle", selon le Boucher dans le poème ultérieur de Carroll, La Chasse au Snark. 'Jub' est un mot ancien pour un pourpoint ou un mot dialectal pour le trot d'un cheval. Il pourrait faire référence à l'appel de l'oiseau qui ressemble au son "jub, jub".
•   Manxome : Possiblement 'redoutable' ; Possiblement un mot-valise de "viril" et "plantureux", ce dernier se rapportant aux hommes pour la majeure partie de son histoire ; ou "à trois pattes" en référence à l'emblème triskelion du peuple mannois de l'île de Man.
•   Mimsy : Humpty Dumpty commente que 'Mimsy' signifie 'fragile et misérable'."
•   Mome : Humpty Dumpty n'est pas sûr à propos de celui-ci : "Je pense que cela signifie 'from home' (de chez soi), ce qui voudrait dire qu'ils se sont égarés, tu sais". Les notes dans Mischmasch donnent une définition différente de 'grave' (via 'solemome', 'solemone' et 'solemne').
•   Outgrabe : Humpty Dumpty dit que "'outgraber' c'est quelque chose entre le rugissement et le sifflement, avec une sorte d'éternuement au milieu". Les appendices du livre de Carroll suggèrent que c'est le passé du verbe 'outgriber', lié à l'ancien verbe 'griker' ou 'shriker', qui a donné naissance à 'shriek' et 'creak' et donc 'squeak'.
•   Rath : Humpty Dumpty dit après le poème : "Un 'rath' est une sorte de cochon vert". Les notes de Carroll pour l'original dans Mischmasch indiquent qu'un 'Rath' est "une espèce de tortue terrestre. Tête droite, bouche comme un requin, les pattes avant courbées de manière que l'animal marche sur ses genoux, corps lisse et vert, se nourrit d'hirondelles et d'huîtres." Dans l'adaptation animée du livre précédent en 1951, les raths sont représentés comme de petites créatures multicolores avec des cheveux touffus, des yeux ronds et de longues jambes ressemblant à des tiges de pipe.
•   Slithy : Humpty Dumpty dit : "'Slithy' signifie 'agile et glissant'. 'Agile' est la même chose que 'actif'. Vous voyez, c'est comme un mot-valise, il y a deux significations emballées dans un seul mot." L'original dans Mischmasch note que 'slithy' signifie "lisse et actif". Le 'i' est long, comme dans 'writhe' (se tordre).
•   Snicker-snack : Possiblement lié au grand couteau, le 'snickersnee'.
•   Tove : Humpty Dumpty dit que les 'Toves' ressemblent un peu aux blaireaux, qu'ils ressemblent un peu aux lézards et qu'ils ressemblent un peu aux tire-bouchons. ... En outre, ils construisent leurs nids sous les cadrans solaires, et ils se nourrissent de fromage." Prononcé de manière à rimer avec 'groves' (bosquets). Ils "gyre and gimble", c'est-à-dire qu'ils tournent et percent. Les Toves sont décrits légèrement différemment dans Mischmasch: "une espèce de blaireau qui avait des poils blancs lisses, de longues pattes arrière et de courtes cornes comme un cerf et se nourrissait principalement de fromage."
•   Tulgey : Carroll lui-même a déclaré qu'il ne pouvait donner aucune source pour ce mot. Il pourrait signifier épais, dense, sombre. On a suggéré qu'il provient du mot anglo-cornique 'tulgu', 'obscurité', qui lui-même provient du cornique 'tewolgow' 'obscurité, tristesse'.
•   Uffish : Carroll a noté : "Cela semblait suggérer un état d'esprit où la voix est rauque, la manière est brute et l'humeur est boudeuse."
•   Vorpal : Carroll a dit qu'il ne pouvait pas expliquer ce mot, bien qu'il ait été noté qu'il pouvait être formé en alternant les lettres de "verbal" et "gospel". Il est apparu dans les dictionnaires avec les significations 'mortel' et 'extrêmement tranchant'.
•   Wabe : Les personnages du poème suggèrent que cela signifie "La pelouse autour d'un cadran solaire", appelée 'wa-be' car elle "s'étend loin devant et loin derrière lui." Dans le texte original de Mischmasch, Carroll indique qu'un 'wabe' est "le côté d'une colline (parce qu'il est trempé par la pluie)".
« Modifié: 05 novembre 2023 à 10:00:56 par Michael Sherwood »
It's not because you're paranoid that they aren't after you.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 18 requêtes.