Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 mai 2024 à 11:18:34
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Un sujet commun. passages explicites

Auteur Sujet: Un sujet commun. passages explicites  (Lu 2906 fois)

En ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 875
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #75 le: 16 avril 2024 à 07:48:44 »
Je vais ajouter un digression sur un propos apporté par Claudius, autour du fait qu'à l'origine, les membres du forum postaient ici pour travailler des textes dans le but de l'édition.
Qu'est ce qui a changé ? Cette finalité ?
Je suppose qu'ils devaient travailler leur texte pour entrer dans les "canons" éditoriaux, tenter de mettre en avant des textes qui suivaient des lignes éditoriales réelles ou supposées.
Par exemple dans le monde de la fantasy (bien saturé)que je commence à connaitre il y a plusieurs lignes possibles :
- une certaine originalité dans le propos ( de plus en plus difficile) , une originalité dans la narration
- des produits de divertissement dans lesquels on reconnait rapidement les lignes.
-...
Si l'on cherche à être éditer il vaut mieux bien les connaitre et avoir choisi son camp. On est bien d'accord, ça ne suffit pas non plus.

Mais, si les "auteurs" ne cherchent plus l'édition ( pour tout un tas de raisons, dont certaines, purement matérielles ou structurelles, ont été abordées sur le forum dans d'autres sites) quel type de "travail" cherchent ils ? ou pas. Viennent-ils sur le forum pour se divertir ? Il est vrai que souvent, si les textes proposées sont un peu étranges voire expérimentaux, ils ne reçoivent pas trop de conseils, ni de lecteurs. Cherchent ils une sorte de compagnie ?
Souvent, les raisons exprimés s'approchent de "j'écris pour moi". J'ai toujours du mal à comprendre cette phrase en dehors du cadre thérapeutique. Je pense que même si on est blasé par rapport à l'édition, ou qu'on ne souhaite pas se cogner l 'aventure, il y a une adresse à un texte, surtout à un texte de fiction. Que cette adresse fixe les limites du travail du texte, et qu'effectivement ces limites sont définies par l'auteur. Alors, peut-être conviendrait il pour chaque texte proposé ici, de spécifier le lecteur auquel il s'adresse ? Il y a effectivement une grande différence à faire lire ses poèmes à un groupe d'amis et à les confier à un groupe de correcteurs-lecteurs anonymes pour le travailler en profondeur parce que l'auteur se serait fixer un objectif plus large même si ce lectorat n'est qu'une hypothèse.
Perso, j'essaie de faire comme... Même si j'ai abandonné l'idée de l'edition (par réalisme), je ne lâche pas l'idée d'écrire, le plus juste possible dans l'intention que je me fixe à chaque nouveau texte. Je remercie grandement ceux qui m'aident à poursuivre cette quête personnelle, intime même. Qui m'aident quelque fois à mieux cerner cette bizarre, énigmatique "intention", sans laquelle il n'y a pas d'écriture.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne SablOrOr

  • Calligraphe
  • Messages: 138
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #76 le: 16 avril 2024 à 10:07:31 »
Bonjour !
Je rebondis très vite à cette idée d’intention que tu as bien clarifiée Basic  :jubile:
Pour moi, tu as vu juste. L’intention d’écrire, c’est la clé et la finalité en est le problème.
Sans vouloir être édité que reste-t-il ? Qu’est-ce que progresser pour un auteur si ce n’est être plus juste avec ce qu’il a à dire ? Sait-il vraiment ce qu’il veut dire ?
Et pour ceux qui n’ont pas d’amis pour partager leurs textes ?
Bref, bien des questions qui font encore la singularité des participants.
L’espace du forum est large. Il donne beaucoup de liberté aux écrivains qui se cherchent, peut-être moins à ceux qui se sont trouvés…et qui ont abandonné l’objectif d’être édité.
Certains courent, d’autres jouent, peignent, sculptent, écrivent…
La plume est un moyen d’expression de soi et un art de vivre qui, malgré le besoin passionnel de s’en servir, contraste souvent avec nos vies sociétales. Chacun se situant comme il peut.
Sur le sujet de départ, souhaitez-vous modifier la charte ? Est-il nécessaire d’exiger un quota de commentaires aux participants avant de proposer ses propres textes ? Difficile de répondre j’imagine sans avoir un regard assez visionnaire de ce que pourrait devenir le forum sans certains changements. La nostalgie fait-elle changer les choses ?
Désolée, j’apporte peut-être plus de questions que de réponses…
Allons prendre un café !
Bonne réflexion à tous  :calin:
"Aimer quelqu'un c'est le lire". Christian Bobin.

mercurielle

  • Invité
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #77 le: 16 avril 2024 à 11:21:42 »
Bonjour SablOrOr,

Tes questions contiennent leurs réponses et j'apprécie tout particulièrement ton message. Je rajoute un point :

Tout dépend de notre âge et je me permets d'évoquer ma situation perso.

J'écris depuis 50 ans à peu près, sinon plus... L'écriture d'invention ne m'intéresse plus. Je préfère proposer quelques articles ici ou là sur divers sujets. 

Ce fut un drame pour moi, cette cessation de l'inventivité. J'ai réfléchi à ce qui m'arrivait. J'en ai conclu que j'avais dit / exprimé  ce que j'avais à dire. Restent les poèmes bien sûr, qui ne sont pour moi que l'écume de ma plume. Toutefois, je travaille beaucoup les sonnets.

Ce n'est plus l'heure du café maintenant, mais de l'apéro ! :D

En ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 875
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #78 le: 17 avril 2024 à 13:31:52 »
Bonjour

Si l'on repart en arrière dans le sujet et si on s'interroge sur les possibilités d'avis et de critiques, de propositions etc. Il est clair que comme nous l'avons dit, l'étendu de ces possibilités dépendent énormément des objectifs de l'auteur. Je reviens encore une fois sur un genre que je connais bien, la fantasy. Si un auteur me demande que "penses tu de mon texte ?", il va falloir qu'il précise ses intentions. Souhaite t'il écrire une roman de fantasy pour son propre compte ? Pour une édition, plutôt divertissante et "sans prétention particulière" (entre guillemets, prétention étant synonyme ici, d'originalité, de force dans le propos) ? Pour un projet qu'il souhaite, novateur un peu plus profond que le genre le suppose, aussi fort que les romans de Jarowski par exemple) ?
Dans ce dernier cas, il faudra aller plus loin, lui dire par exemple, que la narration, la façon de raconter des histoires, a beaucoup bougé dans ce genre, un peu la même révolution que celle du polar. Que la fantasy s'aventure parfois dans des propos fondamentaux, bien entendu la moralité, mais bien d'autres... que les personnages sont complexes parfois ambigus, qu'il ne s'agit plus de raconter des quêtes ou des affrontements entre des orcs et des elfes... Donc, si le contrat se passe entre l'auteur et son lecteur, il faudra aller plus loin dans les avis, que chacun fournisse un effort sur soi-même, une remise en question des deux, un pour tenter d'exprimer son ressenti, ses impressions ( et peu de nous ont des thèses en narratologie) et l'autre d'accepter de se décentrer, de pousser les limites à l'observation de son propre texte. C'est que j'appelle un compagnonnage, il ne s'arrête plus à des critiques de formes, il touche la cohérence, le rythme, les axes narratifs et bien d'autres choses.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne jonathan

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 626
  • Rasta désabusé Calamité Supercaustique
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #79 le: 17 avril 2024 à 13:33:10 »
Bonjour. @Claudius
Citer
Selon mon propre avis, on peut "corriger" un texte sur l'orthographe, les concordances de temps, les termes inappropriés et autres problèmes concernant la forme grammaticale. Par contre, on ne peut en aucun cas reprendre un texte à la place de l'auteur, corriger le fond et la manière, on ne peut que donner un avis propre à soi, donner quelques suggestions quant à la formulation des phrases, relever les répétitions, etc.
Ce que beaucoup de membres ne savent pas faire, et c'est normal, chacun a les connaissances qu'il a dans tel sujet ou telle matière. Ce n'est pas une raison pour les exclure, nous ne sommes pas un clan d'intellectuels spécialisés dans la littérature, mais un groupe de personnes qui écrivent pour des raisons ou des buts différents.
Bon, tout a été dit de manière plus châtiée que la mienne donc j'approuve à 100%  :D
Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur... [Pierre Augustin Caron de Beaumarchais]
Le silence est l'expression la plus parfaite du mépris... [G.B. Shaw]
-----------------------------------------------------------
Blog : http://keulchprod.eklablog.fr/

En ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 875
Re : Un sujet commun. passages explicites
« Réponse #80 le: 17 avril 2024 à 14:03:22 »
Re bonjour,

comme je l'ai expliqué plus haut et dans un accord passé entre lecteur et auteur, je pense que l'on peut aller plus loin, sans qu'il soit question de "prétention". On est tous des écrivailleurs, on ne s'adresse pas de lauriers ni de couronne, on ne se tire ni dans les pattes ni sur les couvertures. Par contre on est censé s'aider au maximum du possible, de nos capacités comme lecteur, de nos limites d'acceptation comme auteur et bien entendu de notre volonté. Pour moi, il n'est pas question de monnayer, les interventions. Dans un autre forum, tu gagnais le saint du saint ( soumettre des textes longs à des camarades) que si tu avais fait preuve de ton engagement ( un nombre de commentaires et pas du mini et patte blanche quant au code de déontologie interne). Par contre, il est assez navrant et désagréable de se prendre une reculée quand on bosse et propose.
 Comme le dit Claudius : "Par contre, on ne peut en aucun cas reprendre un texte à la place de l'auteur, corriger le fond et la manière, on ne peut que donner un avis propre à soi, donner quelques suggestions quant à la formulation des phrases, relever les répétitions, etc." Il ne s'agira jamais de ça mais d'un dialogue, il ne s'agira pas d'écrire à la place ou de reprendre. Effectivement, peu d'entre nous ont une thèse en narratologie ( purée, je me répète), toutefois, je crois que si les lecteurs et auteurs sont en accord, il est possible de mener ce compagnonnage.
B
« Modifié: 17 avril 2024 à 18:01:57 par Basic »
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 18 requêtes.