Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 février 2023 à 00:21:37
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » Question pas si simple

Auteur Sujet: Question pas si simple  (Lu 283 fois)

Hors ligne Alyndrah

  • Plumelette
  • Messages: 6
Question pas si simple
« le: 29 novembre 2022 à 13:00:59 »
Bonjour,

Voici un petit texte, un peu "sombre", que j'ai écrit récemment. J'espère, en le postant ici, pouvoir lui apporter plus de profondeur et le perfectionner, grâce à toute l'aide possible. Je prendrais toutes les critiques (ne vous sentez pas obliger de mettre des gants, vous pouvez être cash) et vous remercie d'avance de me lire et de me répondre !

Bonne lecture.


=-=-=-=-=-=-=-=-


- Tu as des frères et soeurs ?

Son verre arrêta sa course à la frontière de ses lèvres retroussées en un grand sourire. Les commissures de sa bouche tressautèrent fébrilement tandis qu'elle s'efforçait de maintenir la courbe joviale de son visage, espérant que son interlocuteur ne remarque pas son regard assombri et fuyant.

Cette question, on la lui posait souvent, bien trop d'ailleurs à son goût. C'était sans doute, de toutes les choses qu'on pouvait lui demander, celle qu'elle redoutait le plus. Car depuis maintenant trois longues années, elle était devenue incapable d'y répondre.

Elle se souvenait de cette journée dans ses moindres détails, comme si elle venait de la vivre. Chaque mot qu'elle avait entendu, chaque expression qu'elle avait vu sur les visages face à elle étaient gravés au fer rouge dans sa mémoire.

C'était le trois mars, un dimanche. A cette époque, elle sortait encore avec un gars de sa bande d'amis qui habitait non loin de chez elle. Ils s'étaient réveillés ensemble, tranquillement, avant de rejoindre le reste de la famille dans le salon. Ce jour-là, ils fêtaient deux choses: l'anniversaire de son beau-père et la première année de sa relation avec son copain.

La journée avait somme toute bien commencée. Un dimanche comme les autres si ce n'était le petit apéritif d'anniversaire qu'ils avaient pris avant le diner. Ah le diner... Elle n'en avait jamais vu la couleur.

Alors que sa belle-mère appelait à table, elle avait jeté un oeil à son téléphone, par pur réflexe. C'est là qu'elle avait vu les appels manqués de son grand frère et le sms qu'il lui avait laissé: "Rentre à la maison tout de suite."

Elle se souvenait avoir froncé les sourcils. Son ainé ne la contactait que très rarement, pour ne pas dire jamais. Alors qu'il la sollicite ainsi, avec une certaine urgence, ne pouvait que l'inquiéter. Aussitôt, ses pensées s'étaient tournées vers sa mère et c'est avec une appréhension aigüe qu'elle avait rappeler son frangin.

L'appel fut court. Trop court pour son pauvre coeur d'ailleurs. Elle n'avait obtenu aucune information si ce n'est un faible "il faut que tu rentres maintenant." Ce qu'elle avait immédiatement fait.

S'excusant rapidement auprès de la belle famille, l'angoisse lui tordant l'estomac, elle avait parcourut la centaine de mètre entre les deux maisons, l'esprit en feu et le coeur serré. Et lorsqu'elle avait ouvert la porte, ses yeux avaient croisés le regard trempé de désespoir de sa mère.

Il ne lui avait fallut qu'une fraction de seconde pour comprendre ce qu'il se passait et tout autant de temps pour que son cerveau se mette en veille. Elle se souvenait de la sensation humide de larmes sur ses joues, des bras de sa mère qui ne pouvait la réchauffer en cet instant, de cette sensation de vertige alors qu'une partie de son monde s'écroulait.

Le reste, elle en gardait de vagues souvenirs. C'était flou, grossier. Elle était restée seule, ils étaient partis. Puis elle avait fui, tout comme son grand frère qu'elle avait vu sortir quelques minutes plus tôt, incapable de rester dans cette maison qu'elles avaient partagé ensemble.

Revenant au présent, elle posa finalement ses yeux bruns sur son interlocuteur, essayant avec difficulté de masquer sa gêne. Normalement, tout le monde est capable de répondre du tac au tac à la simple question des frères et soeurs. Mais pas elle, car elle est incapable de résoudre un dilemme vieux de trois ans. Doit-on compter les morts ?


=-=-=-=-=-=-=-=-=

Merci d'avoir lu !

Alyndrah.
« Modifié: 03 décembre 2022 à 14:39:38 par Alyndrah »
Mon cerveau a sa logique que la logique ignore. Remix de Pascal by moi

Hors ligne Cendres

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 185
Re : Question pas si simple
« Réponse #1 le: 01 décembre 2022 à 09:30:52 »
Merci pour ton texte.

Je suis pas experte en analyse et je laisse cette tache a d'autre.

Tu nous racontes la découverte du décès de son frère. Le choc qu'elle a eu et se demandant si elle est ou pas fille unique.

Je trouve qu'il est bien. Pas trop long ni trop court et raconte l'émotion de ton héroïne .

Hors ligne Milou7806

  • Tabellion
  • Messages: 28
Re : Question pas si simple
« Réponse #2 le: 01 décembre 2022 à 10:08:44 »
Bonjour.

Beau texte.

J'ai néanmoins un problème sur la compréhension.
Son grand frère lui laisse des messages pour qu'elle descende. Ok.
Elle fini par le rappeler, il répond. Ok.
Mais le temps de descendre 100m il est déjà mort. Donc, c'est lui qui à répondu à l'appel ou c'est la mère?  Si c'est la mère qui répond, elle est déjà au courant de ce qui arrive quand elle descend? Si c'est le frère, peut-être appuyer un peu plus sur le fait qu'il venait de répondre au téléphone?


En dehors de ce détail qui me perturbe, joli texte.

Bonne continuation à toi.

Milou.


Hors ligne UmanaFragilita

  • Tabellion
  • Messages: 31
Re : Question pas si simple
« Réponse #3 le: 01 décembre 2022 à 15:03:42 »
Bonjour,
Le texte est efficace. Contrairement à Milou, je n'ai pas eu de problème de compréhension, parce que j'ai tout de suite imaginé que la protagoniste avait plusieurs frères ou sœurs.
Mais pour éviter ce malentendu, tu pourrais peut-être faire mention du grand frère quand elle arrive à la maison, pour qu'on comprenne bien que ce n'est pas lui qui est mort.
Par exemple : "Elle se souvenait de la sensation humide de larmes sur ses joues, du visage fermé de son grand frère, des bras de sa mère qui ne pouvaient la réchauffer en cet instant, de cette sensation de vertige alors qu'une partie de son monde s'écroulait."
Très bien, sinon.
« Modifié: 01 décembre 2022 à 15:05:53 par UmanaFragilita »
« Il fait toujours nuit, sinon on n’aurait pas besoin de lumière » (Thelonius Monk)

Hors ligne Alyndrah

  • Plumelette
  • Messages: 6
Re : Question pas si simple
« Réponse #4 le: 03 décembre 2022 à 14:37:24 »
Merci pour vos commentaires qui me permettent de voir qu'effectivement, tout n'est pas très clair !

Comme Umana l'a dit, la protagoniste a plusieurs frères et soeurs et ce n'est donc pas son grand frère qui décède. L'information est cachée dans le texte: "...cette maison qu'elles avaient partagé ensemble."

Je vais modifier en prenant en compte vos remarques, merci à tous les trois ^^
Mon cerveau a sa logique que la logique ignore. Remix de Pascal by moi

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.