Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 février 2023 à 00:28:11
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » LES PETITS et les GRANDS - v2.00

Auteur Sujet: LES PETITS et les GRANDS - v2.00  (Lu 205 fois)

Hors ligne andre48

  • Aède
  • Messages: 180
    • ajranc
LES PETITS et les GRANDS - v2.00
« le: 22 novembre 2022 à 00:46:35 »
Retour de voyage pour « Temps à Venir »

Je ne souhaite pas tout vous révéler, mais voici un court récit de mon voyage dans le futur de notre ville.

Depuis toujours, une classe supérieure (la fine fleur) ne peut exister sans un bas peuple à son service (le terreau).  Notre société actuelle vit cette opposition entre les ultra-riches et le peuple.

Le plus grand nombre se lamente : « on travaille mais on n’y arrive pas », ou « le chômage, voilà la plaie » … oui, mais entre eux, pourquoi ces querelles de voisinage, de religion, ce manque d’organisation pragmatique alors qu’ils sont tous dans le même bateau ?

Les dirigeants affirment : « ils ne sont ni logiques ni lucides », « ils perdent leur énergie dans des oppositions stériles, voire destructrices », « on doit toujours subvenir à leurs besoins », « heureusement qu’ils sont le plus souvent branchés sur leurs écrans », « ils seraient deux fois moins nombreux, le monde se porterait bien mieux », « la plupart sont des marshmallows affalés sur canapés »…

Les archives que j’ai consulté mentionnent la venue d’un messie laïc « Le Maître » il sera à l’origine d’un « saut qualitatif des consciences » qui aboutira à l’émergence des premiers Grands. Ces privilégiés pourront s’offrir des années de vie supplémentaire. Pour en jouir, cela nécessita la possibilité de se mettre à l’abri des mouvements d’humeur de la populace. C’est ainsi que commencera la différenciation irréversible entre Petits et Grands.

En seulement quelques générations, les humains verront la différenciation succéder à la domestication.
...
Dans cette future ville, ce qui frappe au premier abord, et peut surprendre, c’est la coexistence entre les Petits et les Grands. La très grande majorité des habitants sont plus petits que vous et moi. Je dirai un mètre vingt au grand maximum pour les Petits. C’est une masse grouillante, affairée ou affalée, triste ou joyeuse, résignée avec encore un zeste d’espoir d’évolution positive.

Cette réduction de taille est le résultat de manipulations génétiques dues à des techniques qui ne sont aujourd’hui qu’à l’état de recherche. Cette taille en lente diminution et la baisse de natalité offre à la planète la possibilité de se régénérer. Moins de biomasse humaine, c’est forcément plus écologique :« Être plus petit, c’est moins d’empreinte carbone », m’ont-ils confié d’une voix faible et résignés.

Les Petits s’agglutinent en Îlots, communautés plus ou moins poreuses. Les Archipels regroupent nombre d’Îlots, ils remplacent les désuètes circonscriptions administratives, on y on trouve : violence, inculture, fanatisme politique ou religieux, combines et entraide.

Bien sûr existye  quelques endroits de vie simple et de bonheur quotidien. Tous discutent sans fin sur la grande révolte qu’ils n’ont pas su mener, « avant la biopuce, c’était possible de résister ».

Pour les seuls Petits, subsistent des partis pseudo-politiques. Alternativement ils peuvent chanter tous les trois ans « on a gagné » et continuellement accuser leurs élus d’incompétence. Dans ce domaine, ce futur ressemble étrangement à notre présent, ni meilleur, ni pire.

Leur degré de culture, de connaissance et de liberté s’est réduit au fil des générations. Il leur reste la vie avec ses  vices et vertus, passions et incohérences. Pour un observateur extérieur comme moi, cette existence semble quasiment sans règles, proche d’un désordre permanent avec quelques ajustements brutaux.

De place en place, les Petits, se disputent, se jettent des pierres et vocifèrent en diverses langues. Bizarrement, les blessures sont légères et c’est plutôt plaies et bosses qu’égorgements et démembrements sanglants. Faute de véritables armes et sous le contrôle exercé par les Grands, ils pourront continuer très longtemps ces affrontements. La violence sociale modérée entre eux est un exutoire nécessaire,  une preuve de leur médiocre aptitude à se gérer,  cela leur évite l’ennuie.

La plupart des Petits rencontrés semblent déprimés et redouter un avenir difficile. Certains sont occupés dans des fonctions difficiles à définir,d’autres sont un peu utiles dans des usines robotisées. Une bonne moitié vit de rapine, de trafics,  d’assistance. Tous ont bien réduit leur train de vie, heureusement, logement, nourriture et médias sont gratuits. Il leur reste le sexe, les drogues, la religion, l’idéologie et les vices et défauts habituels pour éviter l’ennui.

C’est une vie un peu moins bien que celle que vous vivez aujourd’hui, mais tellement plus égalitaire pour les Petits.
. . .
Les Grands, apparemment,  sont encore des humains, mais filiformes et d’environ deux mètres cinquante. Minces et légers, ils se déplacent lentement, sereinement, par simples glissements. Autour d’eux, pas de menaces, de haines, de quolibets, ni de projectiles… je pense qu’une bulle protectrice invisible les isole des hypothétiques pensées et actes déplaisantes des Petits.

Belle prestance et habits de soie luxueux , ils côtoient les Petits qui eux sont restés presque tous en jeans, baskets et pulls à capuche. Les Grands habitent de-ci de-là dans de luxueux duplex  aux hauts plafonds, les portes et fenêtres aux reflets mordorés  les protègent des regards, tout en haut se dressent des terrasses  verdoyantes.

Cette forme de mixité sociale peut surprendre, mais elle permet certainement aux Grands d’organiser une forme de surveillance. Vous devez comprendre que leur évolution technique, biologique et mentale leur offre un monde spécifique, hors de portée des Petits. Sans tomber dans les théories du complot, les Petits m’ont affirmé que les Grands sont issus de nos élites fortunées actuelles. Une soif de vie allongée, voire presque éternelle, les a déterminés à se différencier et a jouir d’un pouvoir total.

Ces processus techniques fort coûteux ne pouvaient s’appliquer  au plus grand nombre, à la masse. Eux, en acceptant la manipulation génétique, les implants, l’eugénisme, les matrices artificielles… purent changer lentement au début, puis, tout s’accéléra.

Seuls maîtres des instances internationales ils imposèrent les changements nécessaires « pour le bien de tous et de la planète». Le ministère Liberté Progrès Justice se charge du contrôle des opinions et de faire évoluer les Petits, qui peu à peu, devinrent moins forts, moins fertiles, moins nombreux. Les crimes les plus horribles disparurent.et seule une violence résiduelle subsiste avec petits délits, incivilités et autres comportements pénibles ; juste ce qui est nécessaire pour meubler leur quotidien.

Ne prenez pas cet air effaré ! Des personnes plus conscientes, presque éclairées, surent former des groupes où subsiste une vie plutôt agréable. Un peu ironiquement, on les appelle les Petits-Mieux. Servant souvent d’interface entre les autres Petits et Grands, ils jouissaient de quelques avantages, comme tous collaborateurs servant des dominants.
. . .
Dans cette société chacun connaît sa place, son rôle. Les Grands ont la mainmise sur les techniques les plus avancées, en échange, les Petits, qui ne peuvent plus que se nuire entre eux, reçoivent des aides matérielles. Ils admettent que tous ne peuvent être des Grands et ne rêvent plus d’un grand soir où ils prendraient le pouvoir. Les Petits Mieux savent que quelques miracles se produisent permettant très rarement de devenir des Grands.

C’est inévitable, ce que se permet une infime minorité ne peut s’appliquer à des milliards de personnes. Les Petits sont raisonnables et  moins nombreux. Ils acceptent ce nouvel ordre, résumé par cette simple formule : « des vélos pour tous – oui, des hélicoptères pour chacun – non ».
Subsistent des contestataires que les Grands maîtrisent en les achetant ou en adaptant la nourriture, la propagande… Ils aident leurs détracteurs à subsister sur le numérique pour qu’on ne dise pas qu’ils ont réussi à muselé toute la population.
En fait, de nos jours, ce clivage peuple/élites existe, mais ne sera officialisé biologiquement que dans le futur. Les îles privées, les gardes du corps, la jet-set, les palaces… peuvent déjà éviter d’être importunés par la plèbe.
Les descendants de nos élites actuelles deviendront des Grands avec statut reconnu et tranquillité assurée. En échange, les Petits qui sont en surnombre échapperont à un génocide brutal et seront assagis, contrôlés, limités. C’est ce que l’on appelle du -gagnant-gagnant.
...
Les Grands s’épanouirent dans la spiritualité teintée d’hédonisme avec quelques vices assurés d’impunité. Ils ont leurs propres systèmes juridiques, sur la Lune ou Mars, ils y ont établi leurs activités les plus vitales. Ils sont inatteignables.
Ils  ont mis de côté leurs propres différences pour créer une classe dominante homogène ; une nouvelle race ?

Leurs enfants sont tous d’un doux brun doré ; la couleur des cheveux et des yeux restent une en option.
La masse colorée des Petits se reproduit à l’ancienne, mais rares sont ceux qui ont des enfants.
Mon court séjour dans le futur de notre ville fut trop bref, je vais mettre à la disposition de tous  les documents et vidéos collectés sur le site du journal TaV.net

Restent bien des interrogations.

Les Grands pourraient tous vivre en orbite ou sur d’autres planètes, pourquoi  rester au contact des Petits ?

De génération en génération, la taille des Petits diminuera-t-elle encore ? tendra-t-elle au microscopique ?

Petits et Grands peuvent-ils s’accoupler ? Un être hybride serait-il viable ?[/size]
« Modifié: 22 novembre 2022 à 21:17:23 par andre48 »
« Quand on écrit, faut-il tout écrire ? Quand on peint, faut-il tout peindre ? De grâce, laissez quelque chose à suppléer par mon imagination ! » Denis Diderot

Hors ligne Delnatja

  • Prophète
  • Messages: 897
  • Ailleurs et au-delà
Re : LES PETITS et les GRANDS - v2.00
« Réponse #1 le: 22 novembre 2022 à 11:20:06 »
Bonjour andre48, merci pour ton texte.
Je trouve ce texte bien écrit et l'idée intéressante.
Le second degré est plutôt bien rendu.
Il gagnerait à être un peu aéré car au premier abord, les pavés font un peu peur.
Belle journée.
Michèle

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.