Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 février 2023 à 16:18:26
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)

Auteur Sujet: Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)  (Lu 10516 fois)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« le: 19 septembre 2011 à 02:46:58 »





Gagner la guerre est le premier roman de Jean-Philippe Jaworski, soit un bon gros pavé de pratiquement 1000 pages en poche, eh ouais, rien que ça.

Ce roman met en scène Benvenuto Gesufal, un spadassin affilié à la guilde des chuchoteurs /maître espion auprès du Podestat, que vous avez peut-être déjà rencontré dans Janua Vera. Comme son nom l'indique, ce roman parle de guerre, d'intrigues politiques, de vendetta, de gueules cassées et j'en passe. Notre pauvre héros se retrouve pris dans les intrigues de son maître, ce qui lui vaut de gros ennuis, de bons coups de poings sur la figure; mais il s'en sort quand même, un peu à la Jack Sparrow, la belle gueule de pirate en moins (Benvenuto s'en prend beaucoup sur la figure et on nous épargne pas les détails de cartilage qui pète). Et il fait un peu plus dans le gore mais bon, on est pas chez Disney là.
L'univers fait penser à un mélange de république romaine et d'Italie de la Renaissance, ça a son charme, quoi. Le cadre est sympa et du coup bien propice aux intrigues en tout genre.

Le gros atout de ce livre, c'est d'une part l'intrigue, qui est franchement bien menée, avec des rebondissements, un suspense qui dure pratiquement du début jusqu'à la fin, d'autre part l'écriture. Jaworski a franchement un joli coup de plume, c'est plein de verve, d'humour mordant et c'est très souvent jubilatoire.  Je ne parle même pas des passages en argot, un vrai régal. Ca fait longtemps que j'avais pas lu un livre aussi bien écrit, ça fait du bien.

Pour l'histoire, je trouve qu'il gère carrément au niveau du rythme. Près de 1000 pages, c'est un pari risqué, ça sent les longueurs à plein nez, ben là, franchement, j'ai peut-être senti un léger fléchissement vers les pages 700 mais je pense pas qu'on chapitre soit inutile pour autant. Ca se lit plus que bien, on se laisse très vitre prendre, on a envie de savoir comment Benvenuto va pouvoir s'en tirer, s'il va finalement lui rester une parcelle de visage intacte ou pas. Bref, j'ai pas décroché et ça aussi, ça fait vachement plaisir.

Quant au personnage, ben, je l'aime beaucoup. C'est pas le gentil de service, c'est un assassin donc bon, il fait pas dans les sentiments, mais on s'y attache à ce gredin, et ce qui m'a vachement plu, c'est qu'il a beaucoup de recul et d'humour par rapport à lui-même, et ça aussi, c'est délicieux à lire. Et il a quand même quelques valeurs.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, j'ai retrouvé tout ce qui m'avait plu lorsque l'auteur nous en avait fait une lecture aux Imaginales, c'est un roman plein de vie et de souffle. Je ne saurais que trop vous le conseiller, d'ailleurs, je le prête à qui veut !



"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #1 le: 19 septembre 2011 à 11:30:53 »
J'en ai pas mal entendu parler en bien, je ne l'ai pas encore lu mais cela ne saurait tarder, ton commentaire donne bien envie :)
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Kei

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 659
  • Où est mon arc?
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #2 le: 21 septembre 2011 à 02:43:46 »
Zut, j'avais dit que je me chargerais de la fiche, n'est ce pas? XD
Bon, bah Ernya a tout couvert avec brio, que dire de plus...

Que Benvenuto est en effet un anti-héros qui parvient à être sympathique sans tomber dans le pathos. Il ne nous fait pas subir de longs cas de conscience et ne nous donne aucun faux espoirs! C'est un assassin professionel, pas honteux de ses talents pour deux sous, et si ça ne vous plait pas? Bah, je vais pas me permettre le langage fleuri du garçon, mais il s'en fiche pas mal...

Ce qui est également intéressant c'est le fait que malgré les airs qu'ils se donnent, Don Benvenuto n'est pas une grosse brute sans cervelle, au contraire. Il a des analyses très fines, beaucoup d'humour et une certaine sensibilité artistique, ce qui rend respectivement bien services à l'intrigue, aux dialogues et aux descriptions. Parce que oui, niveau stylistique, je plussoie Ernya, c'est un régal.

Sinon, un univers bien construit et cohérent du point de vue culturel, et plétore de personnages passionnants qui savent ne pas tomber dans le cliché, le tout pour un pavé qui se dévore avec appétit.
Good, better, best. Never let it rest.
'Til your good is better and your better is best.

Hors ligne Kooks

  • Tabellion
  • Messages: 21
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #3 le: 26 janvier 2012 à 11:02:49 »
Bonjour,

serait-il possible que l'un de vous publie un passage du roman, qu'il a jugé comme "un poil vulgaire" et décalé ?

Je m'en remets à Kei particulièrement.

Merci.
C'est les soldes : Tout à 99 francs chez Kooples (cf. photo dans l'URL) http://media.meltystyle.fr/article-749551-ajust_650/look-de-frederic-beigbeder-pour-the-kooples.jpg

Hors ligne Kei

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 659
  • Où est mon arc?
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #4 le: 26 janvier 2012 à 12:43:31 »
Tu peux lire le premier chapitre en ligne ici, ou bien écouter l'auteur faire lui-même la lecture d'un extrait .
Good, better, best. Never let it rest.
'Til your good is better and your better is best.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #5 le: 12 février 2012 à 18:57:09 »
Voilà, j'ai fini moi aussi Gagner la guerre ! Un roman d'aventures pas classique, je dois l'avouer, et dans lequel on ne s'ennuie quasi pas, assez enlevé du point de vue de la forme comme du fond.
Alors certes c'est un roman qui a de très bonnes qualités, c'est indéniable et vous les avez déjà soulevées (un sens de l'intrigue puissant, des personnages complexes, des scènes spectaculaires) mais j'ai aussi trouvé des facilités/maladresses qui auraient pu être évitées (le perso qui arrive à point nommé, les explications dans les dialogues, procédés répétés, adverbes/adj en armées entières...). Voilà, c'était donc un bon moment de lecture fantasy =)

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #6 le: 12 février 2012 à 21:40:08 »
Je trouve le titre excellentissime.

Verasoie

  • Invité
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #7 le: 29 juillet 2012 à 23:21:16 »
J'viens de le finir ! ^ ^

Pour moi le coup de mou c'était plutôt le moment des longues intrigues trop politiques et pas assez de rebondissements, à peu près à un quart du livre en fait. Sinon, pareil que les autres : très bonne lecture de fantasy, pleine de punch et de cynisme. Don Benvenuto m'a vaguement fait penser à Henri Villon... Ils ont un peu le même langage et les mêmes antécédents carcéraux mdr.

J'ai aussi adoré la conception qu'a Jaworski des elfes XD Tout un équilibre entre l'admiration irrésistible et le foutage de gueule (le coup des rimes, j'étais pliée ! Mais la moindre confidence et je me remettais à fondre huhu)

Bref. Bonnes tranches de scènes improbables et trop bien menées, de coups de théâtre inattendus, et d'ambiance à l'italienne <3

J'ai eu un peu de mal à me souvenir de qui était qui au début, par contre :mrgreen: soyez attentifs aux noms des persos ou prenez des notes, mdr.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #8 le: 25 mai 2013 à 09:20:52 »
Pour les Jaworskistes, petite info : le bonhomme sort un livre cet été, une trilogie même (qui s'appelle Rois du monde) ! Le premier tome a pour titre Même pas mort et vous trouverez une interview de l'auteur sur le site de la Fnac.
« Modifié: 25 mai 2013 à 09:25:06 par Zacharielle »

Hors ligne Sixte

  • Troubadour
  • Messages: 365
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #9 le: 25 mai 2013 à 11:56:12 »
 :aah: Aaaaaaaah !!! Trop bien !!!  :aah:

(Mercimercimerci de l'avoir dit ! )
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/sixte.png[/img]

Hors ligne Baptiste

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 629
  • Pingouin de Patagonie
    • Rêves de comptoir
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #10 le: 22 juillet 2013 à 12:24:42 »
Je viens de le finir.
Et j'ai grave kiffé. LE style de l'auteur, son sens de la péripétie, l'univers, tout.
C'est d'un cynisme fou, et jusqu'a la fin, jusqu'au dernier ligne il ne ménage vraiment pas son héros.

Bref un très bon roman d'aventure ( ça me donne envie de lire les nouvelles tiens)

Aahraz

  • Invité
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #11 le: 17 septembre 2013 à 13:18:57 »
Quel bonheur de voir des gens qui connaissent ce roman absolument génial !

Je m'immisce ici afin de vous avertir de la sortie d'une version collector (et absolument magnifique) de Gagner la guerre limitée à 2000 exemplaires, à un prix très accessible. Marque page en tissu, papier soigné, mise en page impeccable, couverture rigide et ancrée, c'est un bouquin qui flattera les yeux qui se confronteront à votre bibliothèque ;)

http://www.moutons-electriques.fr/livre-260

MissGeorgette

  • Invité
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #12 le: 27 septembre 2013 à 22:53:46 »
Oh ! Des lecteurs de Jaworski !
Gagner la guerre est admirable, en effet. J'avais été impressionnée par la maîtrise stylistique de l'auteur (il y a des trouvailles de belle tenue dans le livre, et notamment un passage d'anthologie dans un argot bricolé), et sa gestion de l'action, très originale par rapport à ce qu'on peut lire en fantasy. Et en plus, il base ses livres sur des recherches minutieuses. Dans le même genre, Justine Niogret écrit remarquablement bien aussi.

Il y a des français plutôt chouettes à lire en SFF en ce moment.

Aube

  • Invité
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #13 le: 10 juin 2014 à 15:19:21 »
Wouhou ! C'était trop bien !

Merci aux âmes charitables qui ont présenter don Benvenuto au tournoi, moins de deux semaines après je me suis enfilé Janua Vera et Gagner la Guerre.

Je suis d'accord avec tous les avis ci-dessus. En tant que grand consommateur de fantasy et donc lecteur de plus en plus difficile, me voilà réconcilié avec moi-même. Du coup dans la foulée, je compte bien acheter le jeu de rôles dont il est l'auteur, Te Deum pour un Massacre, qui je me rappelle avait déjà fait parler de lui sur les forums spécialisés et qui se situe à l'époque des Guerres de Religion en Europe (alors que le genre Historique n'est pas le plus populaire en jdr).

J'ai été bluffé par la narration et par le style (qui parfois, comme Milora l'a relevé sur la fiche de Janua Vera, fait un peu dans l'étalage de synonymes, il est vrai). La narration interne et à la première personne fait mouche, j'ai été pris aux tripes par les rêves de fantôme, par l'étroitesse du fil sur lequel danse l'assassin lors de sa petite affaire crapuleuse du chapitre VI, par certains personnages vraiment excellents. L'auteur a également réussit l'exploit, malgré les tons très différents de chaque nouvelle de Janua Vera, de faire référence à presque chacune d'elle dans Gagner la Guerre. On recroise notamment Cecht, et l'elfe du conte de Suzelle (bien que ce ne soit pas dit explicitement, il a un luth, il voyage, il n'a pas la notion du temps, c'est lui).

Je l'ai vraiment préféré à Game of Thrones, tant au niveau des ficelles que de l'univers. Bien qu'il soit loin d'être tendre, il n'y a pas cette débauche de violence froide et un chouillat complexée qu'on retrouve dans le premier. Le point de vue narratif de Benvenuto, tout en ironie cynique, aide peut-être à regarder la plupart des évènements à travers ses yeux de salaud, ce rend cette violence à la fois moins distante, et plus compréhensible.

Enfin, l'intrigue politique en elle-même, n'est pas trop pesante. En effet, tout le sel de l'histoire, c'est comment ce petit bonhomme d'assassin se retrouve empêtré dans les conséquences des basses oeuvres qu'il a lui même exécutées. Ainsi, à part quelques exceptions inévitables sur 1000 pages, je n'ai jamais ressenti de lourdeur ou de lenteur caractéristique des romans politiques.

Non vraiment, je ne tarit pas d'éloges, pourtant je le répète, j'en ai mangé de la fantasy. Les persos, les elfes, l'univers sobre et pourtant porté par un souffle épique d'aventure, l'intelligence (ou l'illusion que l'auteur a réussi à mettre en place) de l'intrigue, tout m'a convaincu.

On pardonnera néanmoins un ou deux ex-Machina où coïncide la rencontre de personnages secondaires clés avec le héros, mais ils sont assez bien enrobés et servent la narration. Quelques facilités également dans les figures de style, mais franchement, je m'en fous, j'ai adoré. Comme il l'a prouvé dans Janua Vera et sa succession de regards alternatifs sur une même diégèse, Jarowski est tout à fait capable de parler avec les mots d'un autre : son personnage.
« Modifié: 10 juin 2014 à 15:39:06 par Aube »

Aahraz

  • Invité
Re : Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
« Réponse #14 le: 10 juin 2014 à 16:14:08 »
Y'a un truc qui m'a vachement intrigué une fois le bouquin terminé, et reterminé, et encore terminé, c'est, dans les remerciements, un truc du genre (j'ai pas le bouquin sous la main) : "Et, don benvenuto, inutile de me remercier pour cet ouvrage, c'est le retour d'un service que tu m'as rendu personnellement il y a des années". (à peu près, l'idée y est).

Genre jaworski serait skizo et aurait latté la gueule à quelqu'un façon DB? Il s'est servi du perso pour sa vie? Wtf?

Sinon, si vous l'avez raté, le nouveau tome 1 de la nouvelle trilogie de Jaworski, "même pas mort", est sorti y'a un bail et c'est, dans un style différent, une autre merveille de mélange d'histoire, de recherches et de narration.
« Modifié: 10 juin 2014 à 16:23:58 par Aahraz »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.636 secondes avec 18 requêtes.