Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 décembre 2022 à 20:39:04
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » Nous avons tous besoin d’être rassurés

Auteur Sujet: Nous avons tous besoin d’être rassurés  (Lu 141 fois)

Hors ligne Jehandepacotille

  • Tabellion
  • Messages: 58
Nous avons tous besoin d’être rassurés
« le: 22 septembre 2022 à 11:00:25 »
Il nous faut bien longtemps pour réaliser qu’à jamais nous ne resterons qu’enfants
Il nous faut bien une vie pour nous comprendre et peut-être un peu mieux nous savoir
Ma belle âme, mon enfant, mon bras arraché, c’est vivre que sentir et voir couler nos sangs
Oui, c’est bien cette vie qui resplendit là, au creux de nos mains brûlantes dans le noir

Il nous faut bien longtemps pour accepter de n’être pas même simples dieux sans croix
Pas même animaux, arbres ou bien nuages, non, nous ne sommes rien de tout de cela
Mais nous sommes aussi bien plus, bien plus car nous avons en nous le doute et la foi
Et les deux réunis en nos cœurs meurtris savent raconter l’océan et le port au-delà

Qu’y a-t-il là, ma belle âme, je ne sais pas mais je sais que ce sera moins bien qu’ici
Tes doigts mariés aux miens en autant de bagues, si mêlés qu’un soupir n’y passerait pas
Tes yeux noyés en les miens et mon regard voletant en ton cœur sagement assis
L’éternité, c’est aujourd’hui et demain, le seul enfer sur Terre, c’est là où tu n’es pas

C’est aussi où je ne suis pas, tu le sais, nous sommes tour à tour soleil et ombre
L’un à l’autre et l’autre à l’un, en un beau jeu qui nous emportera au paradis
Si tous deux le voulons et osons jeter au vent, aux chiens, nos peurs sans nombre
Qui nous retiennent à des passés dépassés et nous figent en des souvenirs maudits

Ce ne sont que peurs et vraiment rien de plus, en avons-nous réellement besoin ?
Je crains de le croire, ma belle âme, ma tendre, mon enfant, mon oiseau si peu fort
Ces peurs sont le radeau auquel on s’accroche lorsqu’on pense la tempête non loin
Le radeau coule et nous emporte par le fond, quand nager nous aurait ramenés au port

Nous avons tous besoin d’être rassurés, encore et encore et encore toujours
Rassurés pour tout, pour n’importe quoi, que la nuit reviendra à nouveau ce soir
Mais la nuit dure ce qu’elle dure et on prie alors qu’au matin reviendra le jour
Nos peurs nous tiennent debout, étonnant ce besoin de s’accrocher à nos cafards

Mais moi, c’est fini, je t’ai toi, il me suffit, j’ai mis du temps mais j’ai trouvé ma rade
Et serein désormais, je peux être le quai où amarrer ton bateau dès même ton retour
Je peux être pour ton pied la marche, pour ton bras la rampe et pour ta voix l’estrade
Mais rien de tout cela je crains de n’être plus jamais si désormais je perds ton amour

Nous avons tous besoin d’être rassurés mais avons-nous besoin d’avoir peur ?
Ou bien cette peur n’est-elle que la porte cachée d’un vaste monde souterrain
D’un univers peut-être plus vrai dont étrangement, on ne se veut point l’auteur
D’un monde à toi, pour toi, par toi et où moi, je suis à présent moins que rien

Ou bien, est-ce boussole égarée qui nous fait chavirer d’un sud à un nord
Ainsi, partir vers l’ouest et se perdre puis repartir se reperdre vers l’est
Plus rien n’est réel et tout alors, selon le vent, nous semble vrai et fort
Car on n’a de poids aux épaules que ce que l’on s’est mis soi-même de lest

Je te sais, tu me sais et pourtant rien ne se déroule comme nous l’avions rêvé
Ce poids qui te traine et t’entraine en arrière, toi et toi seule peut t’en défaire
C’est ce seul pas que je n’espère plus et dont je t’ai si souvent en vain parlé
C’est ce pas échoué qui construit la route maudite qui nous mènera aux enfers

Ma belle enfant, mon bel oiseau, mon autre sang, ma déchirure de dedans l’âme
Je t’ai aimée, t’aime et t’aimerai, je me crus homme et toi je te voulais pour femme
Qu’importe la cause, qu’importent les mots, seul au final me restera le drame
De ce que j’ai touché du bout du cœur mais qui se préféra ensuite les flammes


Mais les mots sont inutiles, le regret comme la peur ne servent à rien
L’avenir n’est gravé que des actes et des choix et ça, tu le sais bien…

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.02 secondes avec 19 requêtes.