Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 février 2023 à 16:17:07
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateur: Claudius) » La danse des galaxies

Auteur Sujet: La danse des galaxies  (Lu 230 fois)

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
La danse des galaxies
« le: 25 septembre 2022 à 20:35:44 »
De quel bord êtes-vous, vous qui aimez sans tort ?
Au coin d'un arc-en-ciel.
A droite le contact, ça claque entre les doigts lorsque l'on lit ses tracts, ils parlent de l'émoi qu'un touché adéquat, vient en ce genre de moi rendre tout écarlate, ce sang sous la peau moite, au débit aux abois devant le précipice, vertige à que trépasse cette passerelle, entre édifices de corps elle appelle, séparation, coupure, distance, lorsque contact n'est pas, n'est plus, pleurent les moi, l'endurance pour une apnée souhaite son retour de courant...
A gauche la présence, lui faut elle une distance, et au contraire tire son salaire, son alliance, d'une complicité, plus à la résonnance, d'une atmosphère, d'une ambiance, sincère quand est sans barrière, cette confiante présence, qui perdue se retrouve nue, et rend seule l'âme qui crut que proche ou loin c'est superflu tant qu'on reste en visu...
Le milieu c'est toi et moi, incompatible est la loi qui dirait de qui de quoi, pour ce qui n'est qu'une distinction, dermique ou cardiologique, un esprit dans un corps, il vogue dans l'espace, gravite parfois et d'autre alunit... Même les galaxies dansent, bougent, les distances se font, se défont, une caresse d'étoiles...
Depuis mon télescope.
Depuis ma planète.
Le soleil.
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

Hors ligne LOF

  • Calliopéen
  • Messages: 427
  • Frappé par le vent
Re : La danse des galaxies
« Réponse #1 le: 28 septembre 2022 à 11:41:46 »
 C'est une écriture de guingois, bancale, avec des agrammaticalités fort plaisantes à mon goût.
 Elle n'est pas sans rapport avec  le thème.
 Le texte se termine avec l'apologie du "milieu", une sérénité entre la gauche et la droite qui déséquilibrent.
 Mais il ne faut pas se réjouir. Car dans l'espace tout bouge, brouillant toujours les distances.
 De quel bord sommes-nous ? D'aucun, surtout vu d'un télescope qui refonde toute les proportions,
 et remet la perception du réel à zéro.   
Lof

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 456
  • 💡 - "j'ai pas l'temps d'te mentir" - ?
    • frreee
Re : La danse des galaxies
« Réponse #2 le: 28 septembre 2022 à 21:02:54 »
yobonjour LOF,
alpagué en pleine déchéance, je plaide coupable, un merci pour ce passage qui m'a écarquillé les yeux de la conscience...



C'est une écriture de guingois, bancale
huhu en vrai jsuis tout gêné que ça se remarque, depuis décembre sans parachute, je me noie dans la perte du rythme quotidien d'un avant plus discipliné, et qui me semble plus aisé, moins contraignant, je me sens tout gripé ces nows lorsque d'un élan expiatoire agonique en psychose dégénérescente par hypocondrie de l'esprit et autres complications, je tente de marcher sur le fil des mots, et je titube, je me freine tout rouillé à moi-même, et alors qu'une certaine folie hallucinatoire maintenait à l'époque ce qui m'apparaissait comme la stabilité d'un faux-vrai-ivre, eh bien now je me suis fatigué tout ratatiné, désespéré, j'abandonne sans le pouvoir pleinement faire, trainé dans le sillon d'une comète...?

j'avoue que les distances alors sont distordues, parfois une géométrie polaire en fisheye, parfois une bouteille de klein pour se brain l'espace, le milliard de parsecs entre une étoile et la lentille du télescope ; zéro ? la question du centre physique de l'univers ferait débat tant qu'on y a pas certifié huhu, à cette étrange évocation me vient en tête un manège... je n'ai pas tant fantasmé sur les chevaux les voitures les avions les bateaux, ni sur les sous-marins les canards les licornes les marmottes, les barres en tout doré ou la musique de barbapapa... je m'imaginais halluciner, statufié en l'axe de rotation de la machinerie, sur tout ce que je n'y serais qu'immobile, au zéro de tout mouvement ou déplacement, et centre autour duquel tout... a sûrement un aspect particulier

pas sûr d'apologiser quoi que ce soit, j'hésite entre ce que je perçois de plutôt neutre à ma relecture du lexical, et un petit penchant honnête à tout de même oui, préférer me positionner en général sur ce qui est désigné par ta conclusion qui donc me découvre un peu d'un aspect pudique, à nuancer d'autant que des balances des poids des articulations en tous genre demandent à ce milieu pour exister, de co-exister avec les directions du sens d'une des dimensions spatiales ici servant à... distinguer et articuler ? le côté bancal revient pour déséquilibrer, c'est toute l'action de mettre en mouvement, en termes scientifiques, l'équilibre immobile, jusqu'à...



àlhypothèz
+++
"crois pas qu'un diplôme va rattraper ta vie d'môme
t'as qu'à chercher mon coeur si tu trouves ça facile
this is your last warning a courtesy call
mes pelures sont plus belles que vos fruits"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 19 requêtes.