Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 novembre 2022 à 00:56:52
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Watership Down (Richard Adams)

Auteur Sujet: Watership Down (Richard Adams)  (Lu 602 fois)

Hors ligne ZagZag

  • Ex Zagreos
  • Chaton Messager
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 309
  • Octogorneau à gros cheveux
    • Ma page perso
Watership Down (Richard Adams)
« le: 16 mars 2022 à 00:06:45 »

C'est étonnant, ce livre avait pas de fil ! Du coup j'en fait un, hein.

Citation de: Watership Down, Richard Adams, trad. Pierre Clinquart
Et Krik dit : "Shraavilshâ, ton peuple ne peut dominer ce monde, car je n'en ai pas décidé ainsi. La Terre toute entière sera ton ennemie, Prince-aux-mille-ennemis, chaque fois qu'ils t'attraperont, ils te tueront. Mais d'abord, ils devront t'attraper... toi qui creuses, toi qui écoutes, toi qui cours, prince prompt à donner l'alerte. Sois ruse et malice, et ton peuple ne sera jamais exterminé."

Ce n'est pas le début du livre, mais le mythe de la naissance des lapins ouvre le film d'animation qui en est tiré, "La folle escapade", et je la trouve vraiment chouette.
Le livre s'ouvre sur une garenne de lapins, et l'un d'eux, Fyveer, reçoit de terribles visions sur la destruction prochaine de la garenne. Accompagné de son frère Hazel et d'autres lapins, ils décident de quitter les lieux et de trouver des lieux plus propices à une vie paisible, contre la volonté du Padi-Shâ, maître de la garenne. Ils rencontreront bien d'autres animaux dans leur périple, mais ce sont surtout les lapins eux-même et les hommes qui sèmeront leur parcours d'embûches.

Je l'ai lu il y a un petit mois, et j'ai beaucoup beaucoup aimé ce bouquin, en fait. C'est relativement long (544 pages dans mon édition), mais ça se lit franchement bien, limite j'aurais pu demander pour un peu plus !
En fait j'ai surtout accroché aux personnages et à la façon dont l'auteur nous fait ressentir (selon lui, évidemment) la vie de lapin : le qui-vive constant, la proximité avec les autres, les limites intellectuelles et physiques, la peur, la solidarité, etc. Et d'un point de vue plus romancé, il développe tout un semblant de langage, par petites touches : les lapins farfalent à krik-zé, se structurent en Hourda, s'isolent pour faire raka, etc. et surtout, Richard Adams évoque toute une mythologie des lapins, à travers un Ulysse à longues oreilles et au poil tout doux : Shraavilshâ, dont les lapins se racontent les aventures pour se donner du courage, se réconforter, ou simplement pour se divertir. J'ai trouvé ces petits contes qui parsèment le récits délicieux, genre c'est ouf comment c'est trop bien ficelé à chaque fois, je pense que je retournerai les relire de temps en temps.
Les différents lapins qui composent le groupe que l'ont suit sont étonnamment tous bien dépeints, on les retient et on s'attache presque à tous, chacun a son passage dédié à un moment ou à un autre, sa part à jouer dans l'aventure.

Au fil de leur périple, les lapins croisent plusieurs autres garennes et communautés de lapins, et c'est un peu l'occasion pour l'auteur de montrer différents modes de fonctionnement politiques. On y croise une sorte d'oligarchie dépérissante, une utopie sanglante, une tyrannie, etc. Le régime idéal pour l'auteur semble tendre vers une sorte de monarchie avec un roi juste, même si au final j'ai trouvé qu'il mettait plus l'accent sur la communauté solidaire que forment les lapins que l'ont suit, s'entraidant sans se considérer l'un au dessus de l'autre, ayant chacun ses atouts et ses faiblesses, et prenant les décisions par le consensus issus du dialogue. J'ai l'impression qu'Adams s'est peut-être un peu enfermé dans l'idée que les lapins fonctionnent avec un chef, et qu'il n'a pas su/voulu s'en éloigner.

En vrac, la nature est évidemment super bien décrite dans le bouquin, c'est très précis mais pas trop rébarbatif, juste ce qu'il faut. Les comportements des lapins imprègnent le récit, mais je suis déçu qu'il ne soit fait mention de leur propension à frotter leur menton un peu partout pour marquer leur territoire ne soit mentionnée que dans les remerciements. Les hases sont très effacées dans le récit, même si elles en sont un enjeu majeur, je ne sais pas vraiment ce qu'il en est dans la vie quotidienne des lapins.

Enfin, parlons de l'édition. Longtemps, il me semble que ce livre (pourtant un des plus lus à travers le monde) a été assez difficile à trouver en France, et ce sont les éditions Monsieur Toussaint Louverture qui l'ont remis au goût du jour. Et oh mazette comment elle sont trop belles ces éditions  :coeur: :coeur: Il y a une édition grand format que je n'ai pas et dont j'ai mis la couverture en illustration, et une édition poche de la collection"Les grands animaux", que je recommande vivement et dont la recommandation située au début des livres de cette collection la résume assez bien :

Citation de: Watership Down, éd. Monsieur Toussaint Louverture, coll. Les grands animaux
La jaquette de ce livre a été pensée comme un habit de lumière, tout de beauté et de fragilité, nous vous encourageons à la retirer le temps de savourer l'histoire.

Et pour finir, comme l'ont écrit les éditeurs de chez Monsieur Toussaint Louverture à la fin du bouquin,

Citation de: Watership Down, éd. Monsieur Toussaint Louverture, coll. Les grands animaux
Ce Roman de Richard Adams s'est écoulé à plus de 53 millions d'exemplaires, touchant des générations de lecteurs à travers le monde; ce qui, en vérité, n'a absolument aucun sens pour les lapins.
:coeur:
« Modifié: 16 mars 2022 à 09:40:38 par ZagZag »
aucun : les artichauts n'ont aucun rapport avec le Père Noël. Ce ne sont pas des cadeaux et on ne peut pas faire de Père Noël en artichaut.

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 401
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Watership Down (Richard Adams)
« Réponse #1 le: 16 mars 2022 à 05:38:27 »
Ce roman a donné naissance à plusieurs dessins animés, series ou long métrage, dont un très bon Watership down ( La folle escapade) de 1978.

Hors ligne Michael Sherwood

  • Calliopéen
  • Messages: 490
Re : Watership Down (Richard Adams)
« Réponse #2 le: 16 mars 2022 à 10:20:57 »
Bonjour ZagZag,

Un très bon livre, que j'ai lu il y a longtemps dans sa version originale anglaise. Du coup je ne me souvenais plus trop des détails. Merci d'en avoir fait cette analyse.
Mais à mon avis, ce livre est inférieur en puissance émotionnelle à "The Girl in a Swing" que j'avais lu auparavant, dans un registre entièrement différent, du même Richard Adams, méconnu en France, en dehors de "Watershipdown".

Je ne suis pas sûr si "The Girl in a Swing" existe en français, je pense entreprendre de le traduire, dans la section traduction de ce site  8) ! (environ 400 pages dans l'édition Penguin)
Il existe une version téléchargeable gratuitement en ligne :
The Girl in a Swing

MS
It's not because you're paranoid that they aren't after you.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 917
    • olig marcheur
Re : Watership Down (Richard Adams)
« Réponse #3 le: 19 septembre 2022 à 17:04:53 »
Ma lecture date de 2016 donc je saurais trop argumenter mon sentiment... J'avais d'abord été assez euphorique parce que c'était tellement un sujet inattendu et ça partait en grande aventure de garenne haha, et puis j'avais un super apriori sur la qualité des textes publiés par MTL. Et puis j'avoue qu'au fil de la lecture je me suis un peu lassé et j'ai parfois trouvé le temps long. Et à la fin de la lecture, il m'en restait pas grand-chose : j'étais pas inspiré à m'approprier certains paramètres techniques pour mes propres textes, j'avais... pas la motive de créer un sujet... :mrgreen:, etc.
Mais au bout du compte, ça reste un bon souvenir de lecture !
Je crois que j'avais juste un peu trop d'attentes et que ça allait être une claque de dingue, comme d'autres romans traduits par MTL (Et quelquefois j'ai comme une grande idée, Enig Marcheur... La Maison dans laquelle qui m'attend sur liseuse...)

Merci d'avoir ouvert le fil, Gros Che !
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 18 requêtes.