Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 novembre 2022 à 05:42:19
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » [Auteur] Marcel Proust

Auteur Sujet: [Auteur] Marcel Proust  (Lu 15019 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Marcel Proust
« Réponse #15 le: 14 janvier 2012 à 00:39:39 »
Oui ça fait longtemps qu'elle existe la BD ^^ Mais comme Proust c'est surtout des ambiances, je vois mal ce qu'un résumé imagé peut donner...

Ernya, ça m'étonne pas que t'accroches pas. C'est quand même une sorte de longue description, ce bouquin...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 917
    • olig marcheur
Re : Marcel Proust
« Réponse #16 le: 14 janvier 2012 à 00:45:56 »

Aaah mais il se place plein de choses dans Proust ! oO

Même la mer n'est jamais la même <3

Oui c'est vrai ça peut un peu apparaitre comme une sorte de gigantesque one-man-show, dans la mesure où c'est tout le temps plein d'esprit, et souvent super drôle, mais y a des dizaines d'épisodes bien distincts quand même, pour le peu que j'en ai lu... entre Combray, Swann, les Champs, Balbec, les liants des uns et des autres, et partout partout toute cette intelligence :coeur:
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Marcel Proust
« Réponse #17 le: 14 janvier 2012 à 00:52:23 »
"Se passer" c'est quand même beaucoup dire. Proust c'est plutôt l'évolution psychologique d'un narrateur inactif, avouons-le. Oui, il y a des épisodes, mais si on les résume, ça n'a pas d'intérêt. Du genre dans le premier tome, ce serait "Le narrateur, enfant, passait ses étés à Combray, et leur voisin Swann était malheureux parce qu'il s'était entiché d'une cocotte". Au niveau des événements, y a pas trente-six trucs à retenir...
Enfin, j'ai trouvé que ça avait le côté flou et étiré dans le temps qu'ont les souvenirs d'enfance (je parle toujours du premier tome), donc j'ai bien aimé cet aspect-là. D'une manière générale, je trouve que Proust sonne vraiment juste.
Mais son récit est quand même une espèce de pâte épaisse qui prend petit à petit différentes formes, un peu comme si les "événements", les séquences du livre, étaient une espèce de truc en train de couler qui, progressivement, se transforme. On arrive à un point du livre et on s'aperçoit que l'ambiance, la situation, l'état d'esprit du narrateur sont totalement différents d'y a 150 pages. Mais on est incapable d'identifier quand a eu lieu le changement, ni comment il s'est opéré...
Du coup ça me paraît difficile de dire qu'il s'y passe vraiment des choses...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 792
  • Prout
Re : Marcel Proust
« Réponse #18 le: 14 janvier 2012 à 00:57:03 »
En même temps c'est une ligne d'action, 70 pages de psycho. C'est dur au début, mais une fois dans la deuxième partie, ça roule tout seul!
"We think you're dumb and we hate you too"
Alestorm

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 917
    • olig marcheur
Re : Marcel Proust
« Réponse #19 le: 14 janvier 2012 à 01:34:05 »
Citation de: Mil
un peu comme si les "événements", les séquences du livre, étaient une espèce de truc en train de couler qui, progressivement, se transforme. On arrive à un point du livre et on s'aperçoit que l'ambiance, la situation, l'état d'esprit du narrateur sont totalement différents d'y a 150 pages. Mais on est incapable d'identifier quand a eu lieu le changement, ni comment il s'est opéré...
Du coup ça me paraît difficile de dire qu'il s'y passe vraiment des choses...

dis qu'il s'y coule des choses si ça t'aide, mais j'y vois pas de grande différence :mrgreen:

Non je suis d'accord avec le fait qu'on ait pas de péripéties à proprement parler, pas des péripéties aventurières en tout cas (parce que des péripéties psychologiques, on en a ; c'est juste que le schéma narratif est + sur un plan psychologique que, je sais pas, "aventurier").
Mais c'est le cas de beaucoup de bouquins et, pour reprendre ce que tu disais, beaucoup de bons bouquins ne sont pas résumables, ou du moins ne rendent rien en les résumant. Résumer Madame Bovary...
Enfin voilà, pour moi c'est pas parce qu'on n'est pas dans le cas d'un roman à intrigue qu'il ne se passe rien. Et puis c'est vraiment difficile cette notion de roman à intrigue, parce que tout peut en être : l'intrigue d'Emma Bovary c'est "trouvera-t-elle un amant romanesque ?" etc. ; et du coup il se passe des choses à ce niveau-là, il y a des rebondissements et tout. Simplement il se passe peu de choses de proprement romanesques dans la mesure où l'intrigue n'est pas romanesque, mais psychologique. De la même façon que dans une intrigue romanesque, le psychologique est souvent au second plan.
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : Marcel Proust
« Réponse #20 le: 14 janvier 2012 à 10:37:30 »
Non, je suis d'accord avec toi, mais là tu parles plus de la structure ("intrigue" ou pas, évolution identifiable...). J'ai pas lu Madame Bovary, mais je suis d'accord pour dire que certains livres sont plus ou moins impossibles à résumer, ou deviennent très plats lorsqu'ils le sont.

Mais là, pour Proust, je parlais plus de l'impression qu'il donne à la lecture. On a vraiment le sentiment que rien n'a bougé, que rien ne se passe, qu'on est toujours en train de lire une mise en ambiance. Puis soudain on compare avec un point antérieur du roman, et on s'aperçoit que si, tout a changé. Mais on ne le voit pas quand on lit. Du moins je l'avais ressenti comme ça...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 231
  • marmotte aphilosophique
Re : Marcel Proust
« Réponse #21 le: 14 janvier 2012 à 11:16:51 »
Citer
Oui ça fait longtemps qu'elle existe la BD ^^ Mais comme Proust c'est surtout des ambiances, je vois mal ce qu'un résumé imagé peut donner...
J'avais essayé de la lire en l'empruntant à la bibli... Mais je l'ai trouvée assez décevante et malheureusement je n'ai pas continué très longtemps. Déjà je n'aime pas le style du dessin (enfin, ça c'est personnel), mais en plus les cases de la BD forcent la narration à s'adapter, et du coup la phrase de Proust est souvent découpée. (d'une case à l'autre, certes mais elle marque une pause quand même). Comme, personnellement, c'est ce que j'aime dans la Recherche, cette longue phrase qui se déroule, je n'ai pas accroché à la BD.

Sinon, j'ai vu qu'aujourd'hui sur Inter, c'était "Proust et la musique" dans C'est du classique mais c'est pas grave (16h-17h). Je ne connais l'émission que de nom, je n'ai jamais eu l'occasion de l'écouter, mais je me suis dit que ça pourrait intéresser des gens :)
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : Marcel Proust
« Réponse #22 le: 14 janvier 2012 à 13:15:55 »
Citer
Oui ça fait longtemps qu'elle existe la BD ^^ Mais comme Proust c'est surtout des ambiances, je vois mal ce qu'un résumé imagé peut donner...
Sinon, j'ai vu qu'aujourd'hui sur Inter, c'était "Proust et la musique" dans C'est du classique mais c'est pas grave (16h-17h). Je ne connais l'émission que de nom, je n'ai jamais eu l'occasion de l'écouter, mais je me suis dit que ça pourrait intéresser des gens :)
merci beaucoup pour l'info marygold, je vais écouter ça (il doit y avoir de quio dire d'ailleurs;proust était fan de musique, et il est beaucoup question de musique dans à la recherche du t p. à l'époque , y avait pas de gramophone, et quand il avait besoin d'entendre de la musique, d'en imprimer dans sa tête pour se mettre dans l'ambiance pour rédiger tel passage, il faisait venir un quatuor, pour un petit concert privé. il disait à sa servante "du coup tant qu'à faire je vais inviter des gens", et puis le lendemain "non finalement il vaut mieux que je sois seul pour pouvoir me consacrer entièrement aux impressions que la musique fera naître en moi", et les zikôsses (des très bons zikôsses souvent) arrivaient et jouaient devant proust tout seul  :D y a pas à tortiller, la musique enregistrée c'est pratique :-)

y a plein d'analogies dans à la recherche u t p concernant la musique, des analogies entre tel morceau de musique et telle manière de parler, du genre "M. de norpois, qui jusqu'ici s'était exprimé avec véhémence, avait adopté un silence angélique qui semblait ne pouvoir s'épanouir, si la voix lui revenait, qu'en un chant innocent et mélodieux de mpendelsson ou de césar franck" [je cite à peu près], ou du genre "de même que le thème de l'adagio est parfois repris dans le dernier mouvement, m. de charlus développait de nouveau le propos qu'il avait tenu au cours du repas, mais avec une fougue décuplée" [j'invente ], enfin des trucs comme ça.

d'une manière générale proust était très branché odorat et goût (cf. l'épisode de la madeleine trempée dans le thé), mais aussi toucher, vue et ouïe : la petite phrase de vinteuil (une phrase musicale que joue un zikôsse la première fois où swann rencontre son amoureuse) est à swann ce que la madeleine est au narrateur : le réceptacle d'émotions et de souvenirs enfouis, qui ressurgissent d'un coup quand la phrase est rejouée.

il n'a jamais joué de musique par contre proust je crois.

sinon pour la bédé j'y ai jeté un oeil pendant une demi-seconde, le dessin me plait pas non plus, et puis quand on est fan du bouquin, difficile d'avoir envie d'en lire une reprise en bédé

pehache

  • Invité
Re : Marcel Proust
« Réponse #23 le: 14 janvier 2012 à 21:05:46 »
Si Loredan, qui évoque la mer, m'y autorise, puis-je placer ici un texte critique (que j'ai effacé des lieux) que j'avais déjà posté concernant Albertine et la mer.

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : Marcel Proust
« Réponse #24 le: 14 janvier 2012 à 21:08:42 »
Si Loredan, qui évoque la mer, m'y autorise, puis-je placer ici un texte critique (que j'ai effacé des lieux) que j'avais déjà posté concernant Albertine et la mer.
bé oui, envoie pehache  ^^ ("l'autorisation", je me demande si c'est pas plutôt à la nouvelle modo (zacharielle) qu'il faut la demander  :mrgreen: )

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 231
  • marmotte aphilosophique
Re : Marcel Proust
« Réponse #25 le: 14 janvier 2012 à 21:47:22 »
(Tss, Zach est la nouvelle admin voyons ! Les modos n'ont pas changé.)

Si tu l'avais déjà posté, pehache, pourquoi l'avoir effacé ? En tout cas, tu peux réitérer (à moins que ce soit un texte de toi, auquel cas il irait mieux dans les Textes je pense, avec un lien ici.)
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : Marcel Proust
« Réponse #26 le: 14 janvier 2012 à 21:55:00 »
(Tss, Zach est la nouvelle admin voyons ! Les modos n'ont pas changé.)
oups pardon  :mrgreen:

pehache

  • Invité
Re : Marcel Proust
« Réponse #27 le: 15 janvier 2012 à 09:11:29 »
C'est une analyse que je faisais du rapport d'Albertine à la mer, à partir de deux extraits de Proust. Alors, ici, pas ici ?
Je l'avais effacé parce que Loredan m'avait dit que c'était un peu savant ou pas bien utile, je ne me rappelle plus.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 792
    • au bord du littéral
Re : Marcel Proust
« Réponse #28 le: 15 janvier 2012 à 09:56:00 »
Tant que ça peut apporter au débat, l'enrichir, le faire aller plus loin, je ne vois pas où est le problème !

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 668
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Marcel Proust
« Réponse #29 le: 15 janvier 2012 à 12:26:40 »
une mini remarque, pehache, est-ce que tu pourrais mettre ton étude un peu plus en valeur ? Genre mettre en italique les citations ou les oeuvres critiques citées, ou bien pour les citations, diminuer la police, etc. Pour que ce soit plus visible, quoi ! Qu'on s'y retrouve plus entre ce qui est cité et ton commentaire.  ^^
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 19 requêtes.