Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 novembre 2022 à 00:21:24
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » La science de l'apocalypse [Tic-Tac 28/08/2022]

Auteur Sujet: La science de l'apocalypse [Tic-Tac 28/08/2022]  (Lu 278 fois)

Hors ligne SkyMatter

  • Tabellion
  • Messages: 25
    • Mes dessins sur Instagram
La science de l'apocalypse [Tic-Tac 28/08/2022]
« le: 07 septembre 2022 à 20:15:38 »
Bonjour,
Avec beaucoup de retard, je propose mon texte pour le précédent tic-tac.
Non seulement je suis en retard mais en plus je n'ai pas tenu les délais. J’ai dû mettre 2h pour écrire celui-là…
C’est un simple dialogue entre deux personnages, je pensais rajouter des inserts ensuite mais par manque de temps je ne l’ai pas fait, et puis j’aimerai savoir s’il fonctionne sans, si on comprend l’idée.
Aussi j’espère que ce texte n‘offensera personne, si c’est le cas je m'excuse par avance, ce n’est vraiment pas l’idée ici.
Bonne lecture.

La science de l’Apocalypse

- Ha ba vous voilà enfin !
- Ho, c’est vous, vous m’avez fait peur ! Annoncez-vous quand vous déboulez comme ça, où sont donc passées vos manières ?
- Que je m’annonce ?! Ça fait des plombes que je vous cherche partout en scandant votre nom et vous n’êtes pas foutu de me répondre !
- Ho, c’était donc ça tout ce rafus. S’cusez, j’avais les idées ailleurs. Tenez, venez voir, il se passe tout un tas de choses là en bas.
- Ho, mais justement, j’ai bien vu… Et c’est bien pour ça que je vous cherche, cher ami.
  Je pars faire une sieste un instant et à mon retour, je découvre que tout est parti à volo !
  Vous avez encore mis vos sales pattes dans mes affaires vous !
- Holà ! Vous vous êtes levé du mauvais pied à ce que je vois. M’accuser de la sorte ? Et qu’ai-je fait d’abord ?
- Une fois de plus vous avez tout foutu en l’air, voilà ce que vous avez fait !
  Après des lustres à tout repenser, tout recalculer, tout rebalancer, contrebalancer, un travail d’une minutie comme jamais on en avait vu.
  L'œuvre parfaite enfin achevée ! Je vais me piquer un petit somme bien mérité et à mon réveil, rien ne va plus !
  Je vous préviens, vous allez devoir vous expliquer !
- Parfaite ?
- Oui, parfaite !
- Rhoo… Vous n’en faites pas un peu trop là ?
- Mais vous êtes aveugle ma parole ? Vous avez la création la plus exceptionnelle qu’il soit sous les yeux et vous n’y voyez qu’une toile vierge pour vos idées détraquées !
- Ha! C’est bien vous tout craché ça.
  Quand une chose vous déplaît, c’est qu’elle n’est pas bonne. Pire que ça, si ça ne vient pas de vous, alors ça ne vaut rien !
  En revanche, tout ce qui sort de votre caboche, alors là oui, tout de suite, c’est la perfection !
  Hôôô qu’on applaudisse l'œuvre parfaite, faite de la main parfaite du parfait parfait !
  Votre étroitesse d’esprit et votre égo surdimensionné se rejoignent bien là dans l’infinité qui les définit, c’en est d’une tristesse abyssale !
- Bon, je vois qu’il ne sert à rien de discuter avec vous alors je vais être très clair : vous allez me dire ce que vous avez traficoté et fissa ! Que je puisse tout reprendre à nouveau.
- Mais puisque je vous dis que je n’ai rien fait.
- Et vous pensez pouvoir me faire gober ça ?
- évidemment, il ne vous viendrez pas à l’esprit que votre œuvre “parfaite” ne le soit peut-être pas tant que ça.
  Vous êtes partis croyant votre travail achevé, les choses se sont emballées d’elles-mêmes et vous me collez ça sur le dos, comme d’habitude.
- J’ai vérifié mes calculs. Plusieurs fois. En aucun cas le résultat que j’ai sous les yeux concorde avec ce qui était prévu.
  Arrêtez de jouer aux idiots et dites moi ce que vous avez traficoté, que je règle le problème le plus vite possible.
- Ha non ! Si près du bouquet final, vous n’allez pas tout chambouler !
- Ha! Vous l'avouez donc !
- Mais enfin… non… je… Bon, très bien. J’ai peut-être mis mon petit grain de sel, mais avec parcimonie hein !
- Ho, nom de…
- Tututut, n’allez pas vous blasphémer mon cher, ça serait indigne de votre personne vous ne croyez pas ?
- Dépêchez-vous avant que ce ne soit votre trogne que je m’enjaille à blasphémer.
- Ha si vous usez de violence, je ne dirai rien ! Et bonne chance pour tout remettre en ordre.
- Mais qu’est-ce que vous voulez à la fin ?!
- Que vous jetiez un œil.
- Je vous ai dit que j’avais déjà vu votre carnage, et ça ne me plaît pas du tout.
- Non non, je veux que vous regardiez vraiment.
  Promis, après je vous dis tout. Croix de bois, croix de fer, si je meurs, tout ça tout ça…
- Vous êtes vraiment infernal.
- Allez allez, venez là. Et tenez, prenez ça.
- Qu’est-ce que c’est que cette chose encore.
- Une longue-vue, mettez votre œil ici, vous y verrez mieux.
- Hum, effectivement.
- Ingénieux n’est-ce pas ?
- ... C’est vous qui avez fait ça ?
- Non non, ce sont eux là en bas !
  Regardez-les, ils sont d’une créativité, d’une ingéniosité, c’est incroyable, rien ne les arrête !
- Ils font n’importe quoi surtout, c’est eux qui foutent tout en l’air ! Regardez-moi ça, pas une once de respect pour tout ce que j’ai fait, même pas capable d’apprécier ce qu’ils ont devant les yeux.
- Ça me rappelle quelqu’un…
- Que vous dites ?
- Non non, rien.
- Bon et alors, c’est ça que vous vouliez me faire voir ?
  Ma création entièrement rasée, dénaturée, complètement déréglée par ces… barbares ? Par votre machiavélisme ?
- Oh mais regardez mieux ! Regardez mieux ! Ils détraquent tout, ils dérèglent tout !
- Oui, ça j’ai bien vu oui, et après ?
- Après ?! Après, le grand chambardement ! Le chaos à son apogée ! La fin de tout ! L’apocalypse !
- Vous êtes complètement frappé du ciboulot vous.
- Et puis tout recommence. Tout repart. Tout se reconstruit. Un nouveau cycle. De nouvelles idées. De la nouvelle beauté.
  De nouveau l’équilibre. L’équilibre instable, précaire, celui qui oscille toujours, tout le temps. Une machine de création perpétuelle.
  Dites-moi que ça ne vous intrigue pas un peu ?
- Hum. Et qu’est-ce que vous avez modifié pour en arriver là exactement ? Vous avez touché à tout je parie.
- Ho ho, non. C’est une petite science tout ça, ça demande du doigté voyez-vous, tout est dans le détail.
- Mais bien sûr.
  Vous avez fait n’importe quoi et vous ne pouvez même pas me l'expliquer, c’est ça ?
- De la curiosité.
- De la curiosité ?
- Oui.
  Une touche de curiosité quelque peu exacerbée implantée directement dans une de vos petites créations. Et puis hop, l’envie de toujours comprendre plus, voir plus, voir plus loin, allez plus loin, encore plus loin, plus, plus, toujours plus sans jamais se réfréner. Une soif de savoir intarissable, maladive.
  Un simple petit déséquilibre qui fait s’emporter la machine jusqu’au chaos, jusqu’au grand chambardement, jusqu’à ce qu’elle se règle d’elle-même à nouveau.
  Autrement dit, vous n’avez rien besoin de faire. Vous pouvez rester là, avec moi, appréciez le spectacle.
  Trois petits tours, et tout redeviendra comme avant.
  Plus ou moins.
- Hum. Bon, je veux bien observer un peu.
- Ha ha ! Je le savais !
- Mais si rien ne rentre dans l’ordre, je recommence tout je vous préviens, et vous ne toucherez plus à rien.
- Pfff… Vous et votre équilibre parfait, c’est d’un ennui !...
- Et votre obsession pour le chaos est épuisante.
  Mais dites-moi, cet attrait particulier qu’ils ont pour les chats, c’est de vous aussi ?
- Ha ça, je ne sais pas d’où ça leur vient. Mais c’est vrai qu’ils sont mignons non ?
- Je préfère les chiens.
- Bon. Vous me rendez ma longue-vue ?
- Non, j’ai pas fini. Vous n’avez qu’à aller faire une sieste.
  Vous n’avez pas sommeil à votre tour ?
- Moi ? Non. Je ne dors jamais. Je suis insomniaque.
- Ha.
« Modifié: 08 septembre 2022 à 21:28:01 par SkyMatter »
Manieur de mots, aussi agile qu'un ours, une plume à la main.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 988
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : La science de l'apocalypse [Tic-Tac 28/08/2022]
« Réponse #1 le: 08 septembre 2022 à 18:54:48 »
Bonjour SkyMatter,


Je suis venu découvrir ce texte que tu as écrit à l'occasion d'un jeu tic tac. :)

J'ai trouvé ça absurde et poétique, comme si tu refabriquais l'univers selon une vision du monde onirique. Pour l'occasion, je n'ai pas eu l'impression qu'il y avait de révélation dans ce texte, ni d'intrigue ou d'aventure, ça m'a plutôt fait penser à un dialogue de théâtre avec une mise en scène émouvante et des personnages attachants.


Dans ce genre de dialogue, on imagine les deux comédiens qui pourraient répéter leurs répliques respectives ; et ça compte de bien pouvoir visualiser qui dit quoi et pourquoi. Selon cette perspective, je trouve que tu pourrais mieux séparer les émotions entre d'un côté un personnage agacé et de l'autre un personnage amusé. Si l'un s'agace pendant que l'autre s'amuse, on voit bien lequel des deux parle au moment où il dit sa réplique. Sans cette distinction émotionnelle qui aurait apporté de la facilité à se représenter chacune des deux personnalités distinctes, il m'est arrivé de confondre qui parlait pendant la lecture.

Voici pour une idée donc qui m'est venue à la suite de ce que j'ai découvert.


Merci à toi pour cette lecture.

Et au plaisir de découvrir tes prochaines créations, à bientôt. ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 19 requêtes.