Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 juillet 2024 à 07:19:29
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » Le joyau de la mer

Auteur Sujet: Le joyau de la mer  (Lu 684 fois)

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 841
Le joyau de la mer
« le: 09 février 2023 à 22:21:39 »
Hellow!

Encore une fois, je ne sais pas trop par où je suis partie!  :D
Le titre me disait rien, alors je suis partie de la photo...

Le joyau de la mer

Héléna descendait la ruelle qui menait à la mer. Les petits immeubles qui l’entouraient étaient déjà endormis. Ses sandales claquaient sur le pavé et des chiens aboyaient au loin. L’air était clément en cette nuit d’été et la brise sentait le sel. Elle inspira délicieusement une bouffée d’iode en fermant les yeux. La cloche de l’église sonna douze coups. Héléna écarquilla les yeux et accéléra l’allure. Comme la rue était en pente, ses pieds semblaient courir tout seuls et elle se sentit portée par le vent qui sifflait à ses oreilles. Arrivée à quelques mètres de la plage, elle ralentit pour reprendre son souffle tout en contemplant la mer. La lune s’y reflétait, faisant danser des lames d’argent sur les vagues. Les étoiles étaient toutes venues lui dire au revoir. Un cliquetis minéral lui parvint. Le bruit des galets refoulés par le ressac, encore et encore, emplissait l’air d’une douce berceuse. Ce soir était le bon soir. Elle n’en doutait pas.
Elle ôta ses sandales et laissa ses pieds s’enfoncer dans le sable. Il était souple et fin, encore tiède après cette chaude journée. Elle se laissa pénétrer par cette sensation. Elle la regretterait. Ses pieds disparaîtraient, elle le savait. Tout comme ses jambes.
Une silhouette se dessina près des rochers de la jetée. Elle la reconnut aussitôt. Hélios. Son cœur se serra.
— T’es à la bourre, Léna ! pesta-t-il.
— Désolée, fit-elle en ramenant une mèche brune sur son oreille. Ma grand-mère ne voulait pas me laisser partir avant qu’on ait terminé la partie.
— Belote ?
— Et re ! s’exclama-t-elle. Ah merde, pardon, c’est un réflexe… Ouais, on jouait à la belote.
— Encore ? Mais elle se lasse pas à la fin ?
— Non. Mais moi si…
Il eut un petit rire. Fort et doux à la fois. Comme lui. L’idée de ne plus l’entendre bercer ses oreilles l’attrista. Il posa ses yeux noirs sur elle. Héléna frissonna.
— Bon, t’es prête ?
Elle inspira profondément.
— Oui, souffla-t-elle.
Il hocha la tête, un éclat de regret dans le regard. Elle s’en voulut d’avoir acquiescé si promptement. Il s’attendait visiblement à la voir hésiter, il aurait voulu la voir hésiter. Et elle, était-elle vraiment prête ?
— J’ai ramené la pierre, dit-il.
Il sortit de son sac une gemme bleue comme la mer, luisant comme si elle avait avalé le soleil.
— La pierre de Socrate, murmura-t-elle.
La lumière qui s’en échappait était presque aveuglante mais elle ne pouvait en détacher ses yeux.
— Ouais. C’est pour ça qu’on l’appelle la pierre philosophale ! plaisanta Hélios.
Héléna sourit. Même les blagues pourries de son ami lui manqueraient. Sa gorge se serra un peu plus.
— Elle vient de la crique du Mérou, comme tu avais dit, expliqua-t-il. C’est ton pote, Pascal le squale qui me l’a donnée.
— Ah, Pascal…
— Je crois qu’il est toujours amoureux de toi. Je serai pas étonné qu’il demande ta main quand… tu sais…
— Ça va pas être possible. Vu comment les requins s’accouplent, ça va pas le faire !
L’expression comique qu’elle afficha fit rire son ami. Mais elle devinait la tristesse qui se masquait derrière. D’une main tremblante, Hélios lui tendit le joyau.
— Tiens. Tu n’as plus qu’à dire la formule.
Héléna le prit dans sa main. Contre toute attente, la pierre ne pesait pas plus qu’une plume. Comment quelque chose d’aussi puissant pouvait être aussi léger ? Elle la regarda miroiter un moment et resserra ses doigts dessus, sentant la chaleur du bijou pulser de l’intérieur. Ses yeux se levèrent sur Hélios qui baissa aussitôt la tête.
— Tu vas me manquer… souffla-t-il.
Un sanglot la secoua.
— Toi aussi, Hélios.
Les épaules du jeune homme tressaillirent. Il pleurait.
— J’ai passé le plus bel été de ma vie avec toi, tu sais… sanglota-t-il.
— Moi aussi. Tu peux me prendre dans tes bras ? Une dernière fois ?
Il la serra fort contre lui. Son odeur lui parvint. Chaude et épicée. Elle écoutait son cœur battre dans sa poitrine.
— Je me souviendrai toujours de ton odeur, de ta voix, de ton visage, renifla-t-elle. Tu as été si gentil avec moi. Merci pour tout…
Une vague, plus puissante que les autres, reflua.
— C’est l’heure, dit-elle en pleurant.
Elle se défit lentement de l’étreinte et leva la tête pour poser ses lèvres sur celles d’Hélios.
— Je t’aimerai toujours.
Elle fit un pas en arrière, grava le visage de son aimé dans sa mémoire et s’éloigna vers la mer. Quand elle y pénétra, l’eau fraîche fit frissonner son corps. Les yeux remplis de larmes, elle fendit les flots qui se faisaient de plus en plus tumultueux autour d’elle. Elle s’était promis de ne pas se retourner mais le fit quand même. Le beau visage d’Hélios était toujours là. Il la regarderait disparaître dans les vagues.
— Patinoire à canard, rends-moi mes nageoires ! fit-elle.
La pierre brilla encore plus fort, illuminant les flots de sa lumière bleue. Les vagues enlacèrent le corps d’Héléna qui se mit à changer. Ses jambes se soudèrent, ses pieds s’allongèrent et sa peau se recouvrit d’écailles. L’eau pénétra ses poumons et elle se sentit partir un instant. Elle toussa un peu d’air et se mit à respirer comme elle l’avait toujours fait avant la parenthèse de cet été. Ses mains chassèrent les cheveux qui masquaient son visage et elle contempla le paysage marin qui s’offrait à ses yeux. La mer lui avait manqué mais elle savait maintenant qu’Hélios lui manquerait encore plus.
Sa caudale battit l’eau et elle fila vers la surface, les bras le long du corps. D’un grand battement de queue, elle fit un bond à la surface et envoya un baiser à Hélios avant de disparaître dans les flots.
— Bon vent, ma sirène, souffla Hélios.
 
« Modifié: 12 février 2023 à 19:15:42 par Aponiwa »
« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

En ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 057
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #1 le: 10 février 2023 à 08:21:59 »
Bonjour aponiwa,

en fait, j'ai bien rigolé à la lecture de ce texte.
Je ne vais pas divulgacher, en gros vers le milieu on comprend.

B

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Luna Psylle

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 789
  • Luna, fille de Psylle
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #2 le: 10 février 2023 à 09:18:45 »
Salut !

Pour la forme :

Citer
Les petites immeubles qui l’entouraient étaient déjà endormis.
petites ? immeubles est pas masculin ? tu me mets le doute.

Citer
Il eut un petit rire. Elle adorait le son qu’il faisait quand il riait. Fort et doux à la fois. Comme lui. Il posa ses yeux noirs sur elle. Héléna frissonna.
J'ai un petit soucis avec cette suite de phrases :
le son qu'il faisait, je trouve la formule pas très élégante.
Si tu retires ce morceau, ça peut simplifier le tout :
Il eut un petit rire (un rire léger ?). Elle l'adorait (Elle adorait son rire ?). Fort et doux. (, ?) Comme lui.
Ce ne sont que des idées et des suggestions.

Citer
Les paumes toujours posées sur son torse, elle apposa ses lèvres contre celles d’Hélios.
Pas fan non plus du apposa.
ses lèvres frôlèrent celle d'Hélios ? si on veut rester dans le doux et romantique.

Sur le fond :

J'ai beaucoup aimé, adoré même ! Je me suis laissée porter et même surprendre par la fin :coeur: et tu as conquis mon cœur de grande romantique :coeur:

Une bonne journée à toi !
If the day comes that we are reborn once again,
It'd be nice to play with you, so I'll wait for you 'til then

Hors ligne BeeHa

  • Prophète
  • Messages: 825
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #3 le: 10 février 2023 à 10:28:21 »
Coucou Apo,

Deux petits trucs :
Citer
Il sortit de son sac un gemme bleu comme la mer, luisant comme s’il avait avalé le soleil.
Je crois que c'est "une gemme bleue"*

Citer
Héléna eut un petit rire.
J'ai trouvé que ça faisait redite après le "Il eut un petit rire" juste au-dessus.

Un mignon petit morceau de conte.
Peut-être aurais-je aimé savoir comment elle s'était retrouvé sirène avec une grand-mère humaine ?
J'ai bien aimé cette ambiance romantique avec de petites pointes d'humour par endroit.

Un chouette moment ~
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 841
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #4 le: 10 février 2023 à 12:30:33 »
Hello,

@Basic :

Merci d'être passé par là! :)
Citer
( mon dernier toc c’est de faire la chasse au « et », j’en en trouvai plein. La question devient : qu’est ce qu’on fait des « et », quand commence l’excès de « et », est-ce mauvais pour la santé du texte)
Oui, c'est devenu le mien aussi depuis que Stevius squatte chez moi!  :D (Merci Stevius!)

Citer
Il hocha la tête. Elle vit un éclat de regret passer dans son regard. Était-elle vraiment prête ?  ( lui ou elle le regret, manque peut-être un petit truc)
Oui, j'ai ajouté un truc. L'idée c'était que sa réponse positive le blesse, il aurait été presque rassuré de la voir hésiter et du coup elle-même se demande si elle est bien prête... (je sais pas si c'est clair...)

Citer
Elle fit un pas en arrière, grava le visage de son aimé dans sa mémoire et s’éloigna vers la mer ( dans la mer ou vers le large).
Non, c'est bien ce que je voulais dire. Mais j'ai ajouté un bout de phrase après pour qu'on comprenne qu'elle entre dans l'eau.

Citer
( trop bien la formule… ça donne à tout l’ensemble, une portée ironique, l’idée d’un pastiche, donc ça remet George clooney à sa place et du coup, de même les clichés que j'étais trop content de relever chez toi...je me demande si tu n’auras pas pu en rajouter : bronzage, maillot de bain, grains de sable collés sur les épaules… un érotisme des james bond avec Sean Connerie)
Je sais pas pourquoi, cette formule a fait pop dans ma tête! J'ai hésité en me disant que ça tuait l'unité du texte mais flûte, elle me plaisait bien cette formule magique!
Alors sinon, les James Bond, je les ai pas vu et je n'ai jamais rien trouvé d'érotique dedans. Les James bond girls blondes en bikini, à la merci de l'espion, avec autant de personnalité qu'un gant de toilette, je crois pas que ce soit conçu pour susciter de l'envie chez les femmes hétéros. En tout cas chez moi c'est RAS. Le cliché c'est marrant mais par petites touches, je ne crois pas en avoir abusé ici. Et puis, quoi qu'on fasse, une histoire d'amour reste une histoire d'amour. T'auras beau en écrire 1000 différentes, il restera toujours des éléments communs!

@Luna :

Merci pour ton commentaire! :)
J'ai modifié les passages en question, immeuble est bien masculin!
Contente que tu aies apprécié ce petit texte! :)

@BeeHa :
Merci pour tes remarques! :)
Oui, gemme est féminin (tain j'ai passé 20 ans à jouer à Diablo II et je le sais même pas!  :D). J'ai changé la phrase pour le rire.

Ben c'est simple, si Héléna est une sirène c'est parce que son grand-père est une rascasse!  ;)
Un sort? Un tour de magie? L'effet du Covid chez les sirènes? Je n'en sais rien moi-même en fait!  :D
Du coup, j'ai fait l'impasse et fait confiance aux lecteurs!  :-¬?

« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

En ligne Basic

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 057
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #5 le: 10 février 2023 à 12:59:42 »
re,

pour le clin d'oeil James Bond c'est bien pour le côté rétro, l'imagerie, la couleur des versions anciennes, pas trop le lourdingue des scénars et des propos ( pour moi, il y a dans ces films, quitte à faire bondir les aficionados de Sean, tout un tas de ringardises qui ont mal passé les années, par contre je les ai vus), c'est ta formule magique qui m'a précipité "la séquence de ton histoire" en une sorte de conte quasi comique, qui bouscule la petite sirène dans un télénovela ( cette fois-ci, c'est ça ?) un peu cadrage télé et kitch... c'est l'image que j'en garde et pour moi c'est très bien joué. Les acteurs tiennent le pavé, coupe de cheveux, chemise un peu ouverte sur les poils de torse et la médaille, je vois même, la blancheur quasi artificielle des sourires, retouchée sur la pellicule.  Ce n'est peut-être que mon film et pas du tout le tien.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Page perso ( sommaire des textes sur le forum) : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=42205.0

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Beglous

  • Calliopéen
  • Messages: 435
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #6 le: 10 février 2023 à 17:37:19 »
Bonjour Aponiwa,

Je me retrouve bien dans le propos et la dérive télévisuelle de Basic. La formule magique improbable amène un grain de fantaisie, voire d'auto-dérision, que j'ai beaucoup apprécié, tout comme "Pascal le squale" qui m'a bien amusée. Pour rebondir sur ce que tu dis, je ne pense pas que cette formule "tue l'unité du texte" mais qu'au contraire elle dégage un autre axe de lecture - comique - auquel j'ai été sensible.

Hors ligne Cendres

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 140
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #7 le: 10 février 2023 à 19:19:37 »
En le lisant, j'avais pensais que ce devait être une sirène, mais je n'en étais pas sur. Ca m'a fait penser a une historie qu'on m'avait raconté petite.

L'héroïne a donc une grand mère "terrestre", ou alors elle a décidé de rester "humaine". Ca m'a fait un peut penser aux vacances ou l'on voit pour la dernière nos ami(e)s, qu'on se promet de rester en contact , et deux semaines après c'est déjà oublié.

Une histoire d'amour entre un homme et une sirène. Ca me rappel un comte connu de Andersen

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 841
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #8 le: 10 février 2023 à 19:37:27 »
Coucou,

@Basic et Beglous :

Ok, je comprends votre point de vue quand vous parlez de clichés et de série télé. Contente que l'humour ait réussi à casser ça, je n'en étais pas convaincue à l'écriture. J'ai encore appris quelque chose de ce tic-tac, merci! :)

@Cendres :
Merci d'être passée par là. Oui, cette histoire de sirène, c'est connu! Moi, je pensais plutôt à Splash, un film des années 80 avec Tom Hanks et Darryl Hannah (je ne l'ai pas revu depuis mes 8 ans, je ne sais pas si je l'apprécierais autant maintenant!)
« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 10 304
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #9 le: 11 février 2023 à 18:52:52 »
Salut Apo :)

Détails :
Citer
ses pieds semblaient courir tous seuls
tout seuls

Citer
Il était doux et fin,
t'as "douce" juste au-dessus
(et "fort et doux" plus loin)

Citer
Les paumes toujours posées sur son torse, elle posa ses lèvres sur celles d’Hélios.
elle a pas la pierre dans la main ?

Citer
— Patinoire à canard, rends-moi mes nageoires ! fit-elle.
:D

C'est bien maîtrisé cette affaire, un petit côté kitch épicé et revendiqué par la formule magique (et le magique Pascal de squale  :D). Chouette texte donc !

Merci pour la lecture, à la prochaine !
Le paysage de mes jours semble se composer, comme les régions de montagne, de matériaux divers entassés pêle-mêle. J'y rencontre ma nature, déjà composite, formée en parties égales d'instinct et de culture. Çà et là, affleurent les granits de l'inévitable ; partout les éboulements du hasard. M.Your.

Hors ligne Aponiwa

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 841
Re : Le joyau de la mer
« Réponse #10 le: 12 février 2023 à 19:16:09 »
Salut Rémi,

C'est modifié! Merci à toi! :)
A la prochaine! :)
« Noone will know my name until it's on a stone » Eels, Lucky day in hell

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.049 secondes avec 24 requêtes.