Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

14 mai 2021 à 02:04:12
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Ben.G, Claudius) » Dieu

Auteur Sujet: Dieu  (Lu 178 fois)

Hors ligne Cyr

  • Prophète
  • Messages: 623
Dieu
« le: 11 avril 2021 à 18:51:36 »
Dieu, brume des brumes
Dans un ciel si bleu
Silence de bois
Perlant sur mon chapelet.

C'est folie de te croire
Folie de te détruire
Un amour sans gloire
Veiné d'envies de fuir.

Parfois,

Dans ce fond obscure
Il perce un rayon
Une étrange figure
Un vif abandon.

Dans tes bras vide de chair
Je me sens accueillie
Comme une âme première
Fait son lit dans la vie.
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 781
  • 💡
    • mordelang
Re : Dieu
« Réponse #1 le: 11 avril 2021 à 20:03:25 »
ça a l'air de concerner le dernier monothéiseur, notamment en première strophe avec le chapelet et le bois d'un silence pieux ; on entre malgré tout dans le propos presque pré-nietzchéen d'une manière trop conventionnelle pour les post-pascaliens : l'incertain cartésien de l'affirmation de la métaphysique originelle semble ici pas top mal avec ce côté un peu mythologie, 'brume' des 'brumes', la mise en abime méliorative d'une entité floue, impalpable, qui  ne relève que de l'expérience intraductible, je pense que la religion appartient à chacun et donc que ceci note de toi quelque chose qui ne m'étonne guère, et pourtant je t'imagine avec moins de laxisme pour trouver des propos moins causeurs de tracs que peut l'être dieu...

pour la deuxième strophe, le propos arrive bien aisément sur ce qui relève de la métaphysique, entre autres les religions, oui, cette croyance que tu glisses très bien de manière nietzschéenne je recite l'innommable car oui incontournable ici ; folie de croire, c'est presque trop euphémiste, mais comme tu dépasses ensuite le N avec la folie de détruire, évitement du néant impalpable généré par le nihilisme, tu termines un peu sans que je comprenne la première face du miroir...

l'articulatoire, 'parfois', est intrigant car je le trouve à la fois pertinent et déplacé

dans le reflet ensuite, je ne m'y suis pas retrouvé, mais je crois que c'est là que tu as joué les cartes de ta déontologie et donc forcément, ça t'appartient plus que l'élucubration universelle qui sert le lieu de ton questionnement... non, de ton affirmation sur la nature d'un Dieu pas plus expliqué qu'il ne le nécessite, sinon à travers donc, ton action de deuxième partie, sur laquelle je mets de la réserve sur mon commentaire, car sur ma compréhension...

hmm par contre... je m'avais promis de préférer celui-ci de ton précédent... dsl mais j'suis pas sûr de pouvoir
:'(

mais je me demande surtout ce que vaut tout cet engouement métaphysique à l'heure des coincés du laïcisme... vas-tu soulever l'émule ? la haine ou l'entente ? l'indifférence dénigrante ? au contraire des ires imprévues ? vas tu emmener des foules ? en dissoudre d'autres ? en expulser ? en tous cas j'pense c'est intéressant, c't'une trace rare de métaphysique donc c'est cool j'pense

Hors ligne Cyr

  • Prophète
  • Messages: 623
Re : Dieu
« Réponse #2 le: 12 avril 2021 à 19:49:54 »
Que ça plaise ou pas, le commentaire m'intéresse quand même. Merci d'avoir pris le temps de gratter.

"trouver des propos moins causeurs de tracs que peut l'être dieu..."
Je pense bien que le mot cause le trac, c'est bien pour ça que j'ai voulu l'utiliser. Il n'est là pas forcément question de religion.
« Modifié: 12 avril 2021 à 21:17:48 par Cyr »
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Andreas

  • Aède
  • Messages: 159
Re : Dieu
« Réponse #3 le: 18 avril 2021 à 13:20:35 »
après de tels commentaires ai-je le droit de vous dire tout simplement : J 'AI AIME

Hors ligne Le nuage goéland

  • Troubadour
  • Messages: 324
Re : Dieu
« Réponse #4 le: 18 avril 2021 à 16:29:26 »
J'aime le contraste entre la vastitude de la question et ce beau poème, pur et elliptique. Délicat. Au lecteur la liberté de trancher sur un sujet qui n'est pas prêt d'être clos. Merci pour ce partage.

Hors ligne Cyr

  • Prophète
  • Messages: 623
Re : Dieu
« Réponse #5 le: 18 avril 2021 à 20:22:17 »
Merci Andreas. Ça me fait plaisir.
Le nuage goéland, je ne voulais pas tomber dans un poème où il s'agit plus de se justifier que de s'exprimer avec singularité. Merci de ton passage au commentaire bien agréable. A te lire...
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.031 secondes avec 17 requêtes.