Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

11 mai 2021 à 16:31:02
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Ben.G, Claudius) » La Rose du Petit Prince

Auteur Sujet: La Rose du Petit Prince  (Lu 238 fois)

Hors ligne meteore

  • Tabellion
  • Messages: 23
  • L'écriture est un art que l'on peut nourrir.
La Rose du Petit Prince
« le: 09 avril 2021 à 10:53:23 »
La rose du Petit Prince était si belle
Que les étoiles brillaient pour elle
Elle était plus délicate encore
Qu'un rossignol chantant dehors


Mais malgré son immense beauté
Le Petit Prince en elle ne voyait
Qu'une âme prétentieuse et orgueilleuse
Qui sous son globe, était capricieuse


Le Petit Prince était trop petit
Pour comprendre l'amour de son amie
Et au lieu d'apprécier ses bonnes ondes
Il partit explorer le vaste monde 
Toute écriture est politique puisque toute écriture est une vision du monde.

- Marie Darrieussecq -

Hors ligne Cyr

  • Prophète
  • Messages: 623
Re : La Rose du Petit Prince
« Réponse #1 le: 11 avril 2021 à 16:34:11 »
Un poème qui se lit comme un petit conte, un hommage. J'ai une préférence pour la première strophe, par ses images et la fluidité de la lecture.
Je trouve à la lecture les deux derniers vers de la deuxième strophe, moins facile, justement. Merci pour ce poème joli et soigné.

Au plaisir,
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Andreas

  • Aède
  • Messages: 159
Re : La Rose du Petit Prince
« Réponse #2 le: 13 avril 2021 à 11:22:55 »
J; ai beaucoup  aimé  vraiment BEAUCOUP    c'est ce que je voudrais lire plus souvent 

Bravo

Hors ligne Francine Gi

  • Buvard
  • Messages: 4
Re : La Rose du Petit Prince
« Réponse #3 le: 17 avril 2021 à 16:57:40 »
J'aime le chant de ce poème. Bravo

Hors ligne GameMaster

  • Tabellion
  • Messages: 23
BC8
« Réponse #4 le: 18 avril 2021 à 19:56:36 »
Bonjour. J'ai plusieurs problèmes avec ce poème.
Pour le bien de notre communication, je souhaite ouvrir mon commentaire par un câlin.

J'ai beaucoup aimé la première strophe, j'ai apprécié avec réserve la seconde, et la troisième m'a manqué.
Les mots utilisés et agencés sont soigneux, délicats, mignons si on veut. Disons que j'aime ce que tu as voulu faire de ce poème.
Je suis déçu par la faiblesse de l'ensemble.
Alors, je me demande : qu'est-ce que la faiblesse d'un texte ? Et je me souviens que la faiblesse c'est la mort. Voilà : ce texte peut facilement mourir.

Citer
Mais malgré son immense beauté
Le Petit Prince en elle ne voyait
Un pinaillage a vite fait de s'interdire la facilité de cette rime ;
Citer
Qu'une âme prétentieuse et orgueilleuse
Qui sous son globe, était capricieuse
Un goût trop expérimenté a trop vite fait de se lasser de ce "Qui", le verbe "était" n'apporte aucune image, et peu de son.

La troisième strophe, que je désignais absente en ma présence, souffrait en réalité de mon retard.
"Et" me semble en trop ; "bonnes ondes" me paraît si... galvaudé.
Mais la rythmique se joue, les idées sont claires, et je serais bien en mal de les exprimer par ta bouche.

Alors je souhaite simplement dire que j'ai apprécié. En même temps, que j'apprécie ou non ma soirée ne changera pas. Tu vois ? Ce n'est qu'une question de décision.
Que donné-je exactement lorsque je dis "j'apprécie" ? Un compliment que la rareté rend plus précieux qu'un autre est-il, au final, plus qu'un simple baume au coeur de celui qui le lit ? La véritable question, qui me broie les veines à chaque fois que je commente quelqu'un, c'est finalement celle-ci.
Puis-je réellement offrir ce baume à ce coeur inconnu ?
Cette question, au final, me paraît assez toxique. C'est la lente d'une logique d'explication, comme un tri de celui qui mérite et de celui qui brisera. Une manière de justifier son amour. Alors que mon amour, il est tout entier.

Un amour entier, c'est la plus triste des perles d'huîtres. Ça veut dire qu'il n'a jamais été partagé !
Alors je voudrais dire simplement que j'ai aimé ce poème, dans son intégralité, de tout son cru et comme j'ai aimé le Petit Prince.
Qu'aucun marmot aux babillages adultes ne vienne houspiller cette faiblesse, ou je me ferai guerrier. Et j'irai lui manger les dents.

Sensuellement.

À la prochaine, sous un nom plus piquant que celui-là !
Passe une bonne soirée.
Hop, tout lu !
"Tout dépend du hasard, et la vie est un jeu."

-Jean de Rotrou-

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 18 requêtes.