Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 décembre 2022 à 17:34:09
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?

Auteur Sujet: Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?  (Lu 6307 fois)

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 213
    • Dits de l 'aube.
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #30 le: 19 novembre 2022 à 05:25:47 »
Bonjour,

je te laisse assumer ce que tu peux dire sur le proxénétisme, ce n'est pas mon propos, je n'ai pas assez d'informations pour en parler. Toutefois, je ne pense pas que mon intervention méritais ce type de réponse et le mot "sexy" n'a pas grand chose à voir avec le proxénétisme. Pour l'expérience avec le monde de l'édition, c'est la mienne, elle est bien sûr limitée à mon travail, à sa qualité, à la qualité de mon réseau et à mes opportunités ( liées à ce même réseau, mon implantation géographique, mon activité etc...) je n'en tire pas de généralité, je la fais partager pour alimenter une discussion. Pour les pubs, il suffit d'ouvrir Télérama. Mais bon, je me suis trompé de fil, je vous réponds quand même, puis retourne à mon histoire de blog.
Les maisons d'éditions Milla,
alors je fais un peu de promo. Je ne parlerais pas de revue ou autres.  Pour les deux premiers, un recueil de textes à danser chez brut de béton éditions, puis un récit littérature blanche aux éditions la Clavière., les deux sont épuisés, comme moi ( petite blague), les deux maisons ont fermées, (il me reste un ou deux cartons si ça vous intéresse) les deux étaient des micro éditeurs, on peut dire dans mon cercle de relations. Dernièrement, je me suis mis à écrire des romans avec un franc succès. En fait non ! c'est un peu ce dont je vous parlais. Toutefois, je ne me plains pas, je constate juste. Je pense avoir assez de recul pour estimer si mon texte correspond à une ligne ou non, donc je n'ai pas fait n'importe quoi dans mes envois. Je suggère seulement aux maisons d'édition de fermer leur soumission, de se restreindre à l'espace qu'elles peuvent maitriser, plutôt que de ne pas assumer les réponses aux envois, et le travail de découverte. Elles doivent avoir assez à faire dans leur propre réseau et dans la limite de leur moyens. Les choses seraient ainsi beaucoup plus claires.
Donc dernièrement, un appel à texte paru dans notre forum auquel j'ai répondu. L'éditeur a accepté le manuscrit ( j'en ai fait la pub dans le fil sur les bonnes nouvelles éditoriales), il s'agit des éditions du zebrycorne, très sympathique toute petite maison d'édition. C'est à ce propos que je lançais mon fil sur le blog, parce que maintenant que le livre est sorti, on fait quoi ? Il n'y a pas de réseau de distribution, donc pas de librairie. Il n'y a pas de critique dans les revues ou autres... il nous reste à créer du buzz... mais je vous renvoies au fil sur le blog : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=41299.0

en vous priant de m'excuser de mon intrusion qui a fait dériver cette discussion sur le proxénétisme. Nous ne sommes pas toujours responsables des vents.

B

« Modifié: 19 novembre 2022 à 05:38:46 par Basic »
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 053
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #31 le: 19 novembre 2022 à 22:49:11 »
Citer
Je pense avoir assez de recul pour estimer si mon texte correspond à une ligne ou non, donc je n'ai pas fait n'importe quoi dans mes envois. Je suggère seulement aux maisons d'édition de fermer leur soumission, de se restreindre à l'espace qu'elles peuvent maitriser, plutôt que de ne pas assumer les réponses aux envois, et le travail de découverte. Elles doivent avoir assez à faire dans leur propre réseau et dans la limite de leur moyens. Les choses seraient ainsi beaucoup plus claires.
non parce que si une ME ferme ses soumissions elle va rater le texte d'un auteur avec qui elle 'na encore jamais bossé qui l'intéresse ! En gros, pour schématiser (ces chiffres n'ont rien de réels, je les invente, je sais pas quelles sont les proportions exactes et ça doit varier d'une ME à l'autre) : sur une année, la ME reçoit 1000 textes, mais elle ne peut publier que 20 livres. Elle travaille déjà avec des auteurs qu'elle veut continuer de défendre et publier, il y a ainsi 12 livres sur 20 qui sont de ces auteurs là. Pour les 8 autres, elle espère avoir le coup de coeur pour un texte qui serait dans l'ambiance de ce que la ME cherche en ce moment, elle va donc lire les 1000 textes reçus (au moins leur début) et piocher dedans si quelque chose leur paraît à la fois très bon et en adéquation avec ce qu'ils veulent publier à ce moment là. ça ne veut pas dire que les 992 non retenus sont mauvais (ni qu'ils sont bons), ça veut juste dire que c'est difficile de tomber en face dans cette quantité. Mais ça arrive, et clairement une partie des publis est pour les nouveaux auteurs !
Bref, ça vaut le coup (si on en a envie) de continuer de persévérer et de s'améliorer, à mon avis :)

edit : et les auteurs déjà publiés par une ME ont aussi des refus de cette ME quand ce qu'ils proposent ne colle pas avec ce qu'ils veulent à ce moment là
« Modifié: 19 novembre 2022 à 22:50:51 par Milla »

Hors ligne Claire Rapha

  • Tabellion
  • Messages: 28
    • site internet
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #32 le: 22 novembre 2022 à 19:34:53 »
Bonjour,

Il me semble que pour choisir à quelle maison d'édition envoyer un texte, il faut

- regarder les parutions récentes des nouveaux auteurs qu'elles ont publiés. Si on regarde toutes leurs publications, on ne se fait pas forcément une bonne idée de leurs goûts, car un éditeur suit un auteur par fidélité assez souvent, et il peut publier de ce fait des textes qu'il n'aurait pas choisis sur manuscrit.

- chercher des interviews des éditeurs dans lesquelles ils dévoilent beaucoup plus leur ligne éditoriale que sur leurs sites internets

Par ailleurs, il faut savoir ce qu'on attend d'un éditeur. Les grosses et moyennes maisons sont difficiles à convaincre, mais elles ont de bons distributeurs et ont assez d'argent pour payer à leurs auteurs de la promo et des prises en charge financières de leurs déplacements dans des salons littéraires. Les petites maisons peuvent n'assurer qu'un simple service d'impression et diffusion à la commande. Ce qui peut être frustrant pour certains auteurs, puisqu'il ne se passe pas grand chose après la sortie de leur livre, en dehors de la satisfaction d'avoir publié.

Les livres se vendent essentiellement en librairie en France, et les maisons d'édition présentes en librairies sont rattachées à des gros distributeurs (Sodis, Hachette, Editis sont les plus gros).

Pour ce qui est des chiffres, dans les bonnes maisons ouvertes à la nouveauté, à l'heure actuelle, on publie généralement un manuscrit sur mille reçus (d'après une discussion que j'ai eue récemment avec mon éditrice). 


Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 213
    • Dits de l 'aube.
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #33 le: Aujourd'hui à 07:25:51 »
C'est bien ça Claire Rapha,  encore faudrait il avoir aussi des infos sur ce 1 sur mille et les conditions de réception du tapuscrit.

Nous sommes, à mon avis, en pleine crise existentielle, coincée entre les fondamentaux du marché :  effectivement les mammouth de la distribution classique et l'arrivée des plateformes : je suis surpris par le contraste entre le peu d'effet que mon roman a produit chez mon libraire de quartier ( il a d'autres chats à faire laper) et l'étonnant empressement des plateformes à proposer mon roman à la vente (Fnac, cultura et cnie.... capables de faires du fric même avec des petites éditions comme la mienne. Faut dire que mille romans d'écrivailleurs multipliés par 4 cousins, 2 tata, 3 pépé etc... ça peut faire pas mal d'exemplaires).
En bref, les éditeurs, les libraires sont coincés entre la modernité et la tradition, toutes deux aussi critiquables. Fabriquer un livre devient très facile, le donner à lire c'est beaucoup plus compliqué.
Pour te répondre Milla, je ne suis pas certain que les maisons d'éditions attendent auprès de la poste l'auteur avec qui elles vont bosser. A mon avis elles sont déjà dépassées par les auteurs qu'elles ont déjà et avec qui elles ont déjà du mal à bosser dans les meilleures conditions. Je pense que la poste et les soumissions font partie d'une sorte de cahier des charges, un peu comme les artistes locaux font partie du cahier des charges des scènes nationales. Il y a quelques scènes nationales qui bossent réellement avec le local, il y a peut être encore des maisons d'édition qui mettent véritablement des moyens pour travailler avec les manuscrits reçus par la poste... mais c'est juste mon avis, fondé sur une appréciation purement pragmatique et matérielle du travail que ça représente par rapport au gain possible. Je n'ai discuté avec personne à ce sujet.
Je pense donc qu'il y a des stratégies à mettre en place pour être publié : se faire connaitre. Pour se faire connaitre, il y a peut être les revues, les concours et aussi les rencontres directes, les opportunités de rencontres... encore faut il être doué pour cette dernière chose.
 
b
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 426
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #34 le: Aujourd'hui à 08:24:34 »
Citer
mais c'est juste mon avis, fondé sur une appréciation purement pragmatique et matérielle du travail que ça représente par rapport au gain possible. Je n'ai discuté avec personne à ce sujet.
Pour le coup, à l'époque où j'avais beaucoup discuté avec l'éditeur dont je t'ai parlé, il cherchait activement de nouveaux auteurs (y compris de jeunes auteurs donc potentiellement de premiers romans). Il va d'ailleurs publier plusieurs nouveaux auteurs cette année, dont certains dont il me semble que c'est le premier roman (mais je ne suis plus sûre, je n'ai pas tout suivi). Il y a quelque chose d'enthousiasmant pour un éditeur à découvrir un auteur, plusieurs revendiquent d'ailleurs cette recherche dans leur ligne éditoriale. Certaines ME précisent d'emblée le nombre de "places" qu'elles réservent aux nouveaux auteurs (pas forcément premier livre, mais nouvel auteur pour la ME j'imagine) : par exemple : "nous publions 6 à 8 romans par an, dont en général seulement un à deux livres de nouveaux auteurs"... De mémoire, souvent cette précision a pour but d'expliquer à quel point les chances sont faibles et qu'il ne faut pas se décourager si on est pas pris, etc.
Quand je parlais de rencontres, je voulais surtout dire que j'ai bien + de plaisir et d'envie d'échanger avec des personnes que je connais IRL, et je comprends qu'eux-mêmes lisent + rapidement les manuscrits / font + de retours à qqn qu'ils connaissent IRL et dont ils voient qu'il connaît vraiment leur maison d'édition. Par contre, même si tout dépend aussi de la chance, du timing etc... s'il faut parler de "stratégie" pour être publié, je pense que la meilleure des stratégies reste de travailler ses écrits.
~ Ariane ~

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 213
    • Dits de l 'aube.
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #35 le: Aujourd'hui à 09:20:42 »
Merci de ta réponse.
Je suppose que "travailler ses écrits" est la motivation principale des membres du mde.
Bien que l on puisse aussi se demander qu est ce que veut dire "travailler ses écrits" dans quel sens, avec quelle visée stratégique ?
Perso, je n en ai aucune mais peut-être faut il en avoir une.
Les lignes éditoriales sont compliquées aussi, entre nécessités de niche et goût des éditeurs... Un tel voudra du "singulier" d autres du "nouvel auteur" bref... Un mix entre conjoncture et fidélité à une ligne de départ j imagine.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 053
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #36 le: Aujourd'hui à 11:27:01 »
Dans mon cas, en tout cas, la plupart de mes publications se sont faites par envoi sur le mail donné par le site de la ME, parmi tous les autres mails reçus.
C'est comme ça que j'ai été publiée chez Magnard jeunesse au tout début. Un an après, accords chez Poulpe fiction (Edi8) et Gulf Stream en ayant envoyé de la même façon, et je pense que mes minis romans chez Magnard de l'époque ne leur avait absolument pas fait entendre parler de moi (la série s'est vite arrêté, il y a eu peu de ventes). Marathon éditions, pareil, envoi dans le pot commun, et pour un texte pas dans le même genre que mes autres publis (pas pour le même âge). Idem pour le verger des hespérides. Il n'y a que Lito où ça s'est fait par une illustratrice qui bossait déjà avec eux et qui voulait qu'on travaille ensemble, qui m'a présenté la directrice.
Maintenant j'ai un roman qui a un peu marché chez Magnard et qui fait que d'autres maisons d'éditions m'ont donné d'elles même leur contact, donc mes prochaines publis seront clairement un peu plus faciles. Mais ça en fat quand même pas mal qui ont marché par "envoi de mail d'une inconnue totale à la ME parmi 1000 autres".

Hors ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 213
    • Dits de l 'aube.
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #37 le: Aujourd'hui à 11:39:10 »
C'est toi le un sur mille. Milla. C'est ton nom.

C'est en alignant nos expériences que l'on peut avoir une vue sur un milieu quand même en pleine mutation et assez flou.

Nous n'avons ni à chouchouter les éditeurs ni à les démonter, il s'agit juste de lire et comprendre les pratiques, de tenter de percevoir qu'est ce qui bouge, comment ça bouge. Quelles sont les différences essentielles entre petits, moyens, grands éditeurs et comment nous pouvons les atteindre. Il y a, comme dans tous les métiers mêmes les métiers à vocation artistique, des bonnes et des mauvaises pratiques. Et nous avons vécu des expériences différentes.

B

Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 053
  • Linotte éparpillée
    • mon site
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #38 le: Aujourd'hui à 11:50:13 »
Ce que je veux dire c'est que c'est clairement pas de l'ordre de l'impossible, et qu'il faut persévérer ! Nos armes sont d'offrir des textes les plus aboutis possibles comme le souligne Ariane en parlant de travail. Quand on commence à recevoir des refus argumenté c'est déjà un signe qu'on a vraiment gagné en qualité, d'ailleurs, c'est un indicateur que je trouve encourageant. Lire beaucoup aussi, aide à voir si ce qu'on fait est finalement archi déjà vu, ou si on a une identité propre qui ressort dans ce qu'on écrit, un truc à nous qui change un peu. Pis après ça bah oui, envoyer parmi plein d'autres gens ça fait beaucoup de chance que ça marche pas, mais ça vaut le coup de tenter parce que parfois ça finit par tomber dans le mille : )

donc  :pompom: :pompom: :pompom: :pompom: :pompom: :pompom: :pompom:

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 004
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #39 le: Aujourd'hui à 13:13:10 »
Bonjour,


Je pense qu'il faut savoir distinguer deux choses : les coutumes en général (celles des envois, de comment les autrices et auteurs envoient leurs manuscrits) et le secret des contrats (les éditrices & éditeurs ont généralement besoin d'une certaine discrétion pour faire leurs choix éditoriaux).

Ici, le thème du fil lorsque j'ai ouvert la discussion était de pouvoir chercher des moyens de diversifier ses envois, d'affiner ses goûts, de clarifier ses attentes, etc.

La réponse, le retour d'une éditrice ou d'un éditeur à un envoi de manuscrit me semble complètement en dehors du critère sur lequel j'avais ouvert ce fil de discussion. La partie « réception » appartient à la maison d'édition, et nous n'avons pas vocation à influencer le choix des éditeurs.

Du point de vue des autrices & auteurs, l'essentiel me paraît être de savoir motiver ses choix d'envois, d'à qui on s'adresse et éventuellement de comment. Afin de savoir comment on recherche de nouvelles maisons d'édition, pour s'inspirer de ces méthodes ou les repenser différemment.

Il ne s'agit en aucun cas de dire ce qu'on veut recevoir en retour comme réponse ni ce qu'on attend comme réception à nos demandes... car nous ne sommes pas une clientèle sur un marché... Seuls les clients ou les consommateurs définissent des demandes à leurs fournisseurs, ce que nous ne sommes pas vis-à-vis des éditeurs.


Voici pour une clarification que je pouvais apporter sur l'étendue de cette discussion, avec le genre d'idée que je me faisais du choix, du goût, de la façon d'orienter une recherche d'éditeurs.

En espérant favoriser une certaine compréhension mutuelle du fonctionnement de la discussion par ici. ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 18 requêtes.