Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 mai 2024 à 09:23:36
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » tombe en dessous du sol

Auteur Sujet: tombe en dessous du sol  (Lu 289 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 993
  • ?
tombe en dessous du sol
« le: 19 avril 2024 à 21:48:11 »
tombe en dessous du sol
#... #pleurniche #socio #transfuge

...

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.




transfuge de classes :

j'ai jamais vraiment cru aux promesses d'ascension sociale, on aura beau en faire la pub et inciter tous les pauvres à réussir et devenir riches, j'trouve qmm y'a un peu de la licorne dans le délire... ce qui veut pas dire que je soutiens la perpétuation des inégalités sociales, encore moins leur amplification ; même si bien sûr j'suis comme tout le monde, dans un étau, sans pouvoir, juste avec à peine de quoi jouer pour ma propre gueule ; oui à peine

y'a qmm souvent au moins deux plateaux sur une balance, des inverses qui se contre-balancent plus ou moins

à mes trois-ou-quatre-ou-cinq ans je sais plus trop, mes parents ont approché un déclin depuis leur position en classe moyenne : licenciement du nouveau papa depuis son poste de cadre dans la distribution, et la maman qui avait abandonné son job pour s'occuper de ma tronche et de mon bro ; situation de merde car le récent emprunt pour la maison de village, c'était pas hyper facile à assumer... chômage, différentes tentatives infructueuses (il est parti à l'autre bout de la france pendant des mois, pour rien finalement), puis revirement vers la droite : indépendance pro pour une franchise anglaise qui met à peu près toute mon enfance pour devenir assez confortable financièrement, à coups de 60h par semaines...

bref, j'étais un gamin gâté dès la naissance : à annecy c'est le paradis, les montagnes, le lac, la vie chère... mais j'étais là plongé pourtant, dans des injonctions genre faut-qu'on-se-serre-la-ceinture ; je me suis pris pour un riche sans argent, ou pour un pauvre sans galère

et puis maintenant, j'suis sauvé par l'allocation adulte handicapé, c'est-à-dire sous le seuil de pauvreté ; mon caprice est tout aussi aveugle et pleurnichard que douloureux et désagréable

oui ça peut être beau de changer de classe, mais même quand c'est vers le haut j'imagine y'a bcp de douleurs qmm, des amitiés qui comprennent pas ou qui jalousent, des perceptions personnelles qui subissent l'assaut des différences... quand c'est vers le bas, c'est pas propre non plus ; je me sens comme un truc qu'on a tenu éloigné des problèmes de la précarité pour mieux m'y plonger après ; le bain est froid ! et si je tiens, c'est par plein d'armes psychiques intérieures que pas tout le monde possède... désillusions...

tomber même pas de haut, ça peut qmm faire mal ; et se relever ? heu... prout, dis à ma psy d'expliquer à cet employeur les vraies raisons qui me font foirer mes exp pro
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

Hors ligne True Duc

  • Calliopéen
  • Messages: 472
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #1 le: 20 avril 2024 à 18:28:55 »
 "j'trouve qmm y'a un peu de la licorne dans le délire... " => Belle entrée en matière.

Autobiographique, cathartique, sincère, "violence de la société normale".
Je ne peux rien dire de plus. C'est ton style. Il passe bien. Et j'ai pas eu la sensation que l'on était dans la sur-pleurnicherie.
Le sujet de transfuge de classe est intéressant, même si l'on imagine ascendant.
« Tu veux t'asseoir sur le trône ? Faudra t'asseoir sur mes genoux.»(Elie Yaffa)

mercurielle

  • Invité
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #2 le: 20 avril 2024 à 18:49:13 »
Oui, sujet sociétal, comme ils disent. Voir Annie Ernaux et son prix Nobel.

Une fois qu'on est habitué à ton style, ça se lit très bien.   

Pourquoi jamais de majuscules ? Ton style ?  :)

Hors ligne Béatrice M

  • Calliopéen
  • Messages: 493
    • beatricepassionnementpoesies.
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #3 le: 20 avril 2024 à 21:00:19 »
Intéressant de décrire la société de cette façon avec un style qui t'ai propre.
Oui pourquoi pas de majuscules ? *
Belle soirée bisous

Hors ligne Cendres

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 112
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #4 le: 21 avril 2024 à 09:51:23 »
Merci pour ton texte.

L'injustice est un sujet qui me touche. Tu parles de l'injustice social, mais elle produit aussi  la vulnérabilité économique et judicaire.

C'est intéressant de découvrir ton regard et ton jugement sur cette situation.

Hors ligne Choumi

  • Prophète
  • Messages: 601
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #5 le: 21 avril 2024 à 10:08:29 »
Bonjour à toutes et tous
J’aime bien ta façon d’écrire, peu orthodoxe mais où je sens beaucoup de sincérité.
Toujours ce flot de questions dont il semble que tu n’ais pas conscience que les réponses sont souvent dans la même phrase.
Il me semble que tu te débattes tout seul, pourquoi pas te battre contre les inégalités et les questions qui t’assailles dans une association ? Un syndicat ?
Aider et se faire aider nous apporte du bien être avec l’assurance que l’on est pas un pion. Seul celui qui ne lutte pas à déjà perdu! L’autre gagnera peut-être
Tes textes portent à réflexion Voici la mienne !
Amicalement
Michel
« Modifié: 21 avril 2024 à 11:52:29 par Choumi »

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 993
  • ?
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #6 le: 21 avril 2024 à 13:11:24 »
wow heu tout ceci m'a un peu débordé, j'essaye de répondre du mieux que je peux ; merci à vous pour tous ces retours !



merci True Duc, j'essaye de sécher mes larmes huhu, j'suis content que tu aies noté qu'effectivement les médias peuvent vite s'emparer de la réalité du concept de transfuge en n'en prenant que le positif... ça doit sûrment donner un (illusoire ?) espoir contre les infos plutôt dramatiques d'autres facettes de l'info médiatisée ; y'a un côté dommage je trouve, au fait qu'un produit de culture doivent forcément choisir un 'bien' ou un 'mal', c'est pas facile à faire, la part des choses, on va pas commencer à nuancer dans un article sur les horreurs de la guerre, et pourtant j'suis sûr il y a des belles histoires qui pourraient venir équilibrer les récits (j'ai découvert vendredi 'le tombeau des lucioles', eh bien ça réussit ce pari de montrer que la solidarité existe, que dans les pires situation demeure de la 'vie' de la joie), ici moi même j'y fais pas trop parce que j'ai décidé de pleurer et moins de rire, mais à l'avenir j'entends pour moi de ne plus tomber dans le piège de soit maugréer soit m'extasier, car à chaque fois c'est comprendre qu'une face de la pièce, et j'trouve ça dangereux dans l'impact que peut posséder la communication, l'expression, l'art ou l'information, la divulgation, etc... hmmm cette réponse est qmm bien fumeuse, dsl j'ai pas sû plaider pour mon propre truc, justifier par explication, trouver les mots parlants, bref, c'est pas à prendre trop sérieusement

merci à vous aussi mercurielle et béatrice m ; à votre question commune je... vais essayer de faire synthétique : c'est initiallement un test que je continue car il m'apporte beaucoup, notamment la fluidification des idées, car j'ai la sensation que le cerveau c'est comme un coeur, ça s'arrête jamais vraiment même si l'inconscient peut être parfois seul aux commandes quand rien ne passe dans la tête, l'esprit ; demander des points aux palpitations d'un coeur, on risque l'arrêt cardiaque... à moins que justement une pulsation soit le point d'une phrase ? voilà, c'est un test, qui me prend presque trop de place tant rarement je me sens bien à retourner à une syntaxe segmentée ; et puis d'autres trucs sont venus s'ajouter : la majuscule vient m'aider à mieux conscientiser mes problèmes d'identité que l'écrit traduit parfois ainsi pour les noms propres ; pis ça fait un peu résonner mon pseudo ça sert à rien j'avoue mais c'marant qmm ; et puis sûrement d'autres arguments et facteurs que j'ai pas forcément à la conscience sur le moment ; erf, dsl, là aussi je manque de clarté externe autant qu'interne, dsl cette réponse ci non plus n'est pas très juste... à considérer avec légèreté !

hmmm cool référence, je connaissais pas Annie Ernaux, j'épingle ce post-it sur mon tableau avec le contexte de son apport à la culture ; c'est cool



Merci pour ton texte.

L'injustice est un sujet qui me touche. Tu parles de l'injustice social, mais elle produit aussi  la vulnérabilité économique et judicaire.

C'est intéressant de découvrir ton regard et ton jugement sur cette situation.
j'suis pas sûr de comprendre vraiment ce que tu apportes, mais oui l'économie n'est pas du tout un concept absent de mon texte ; le judiciaire faudrait approfondir, mais là sur le coup j'saurais pas forcément comment



Bonjour à toutes et tous
J’aime bien ta façon d’écrire, peu orthodoxe mais où je sens beaucoup de sincérité.
Toujours ce flot de questions dont il semble que tu n’ais pas conscience que les réponses sont souvent dans la même phrase.
Il me semble que tu te débattes tout seul, pourquoi pas te battre contre les inégalités et les questions qui t’assailles dans une association ? Un syndicat ?
Aider et se faire aider nous apporte du bien être avec l’assurance que l’on est pas un pion. Seul celui qui ne lutte pas à déjà perdu! L’autre gagnera peut-être
Tes textes portent à réflexion Voici la mienne !
Amicalement
Michel
- yesss merci, c'est vrai que j'aime ma sincérité, j'ai du mal à prendre ceci pour un agréable compliment quand je vois tant de mensonge autour de moi sans exception ; tellement de gueules qui m'apparaissent contradictoires dans leur dignité propre, à reconnaître que c'est cool mais qui ont tjrs l'excuse ça ou là 'pour se protéger'...
- ow, des réponses dans mes phrases ? j'avoue le concept ne m'étonnerait pas de ma part, j'observe parfois ça chez autrui aussi, en philo la maïeutique de socrate avait déjà conscience de ce que l'âme a à se révéler à elle-même, en psychanalyse on peut vite trouver de quoi expliquer le truc à coup de concepts genre 'points aveugles', 'évitement', 'lapsus', etc... tu aurais des exemples, me citer pour m'aider ?
- je me débats seul oui, orf ça fait juste depuis l'école primaire que je me sais volontairement et consciemment en dehors de la pensée qui m'entoure, misanthrope d'amour, je lutte contre ce que j'hallucine du non-sens de l'humanité... qui m'effraie au plus haut point, surtout dans son monde de paroles en l'air que j'écoute d'une oreille lasse en rebondisssant comme je peux quand il faut, en mode répondeur automatique ; la présence est un obstacle qui m'est bien trop douloureux pour en tirer des bénéfices personnels, mais oui j'ai essayé, très peu, de bénévolat, c'était impossible ; le SAVS qui me suit est une association et ils me disent 'moteur' car je m'implique bcp auprès de mes 'collègues' et auprès de l'équipe, je les aide à nous aider, j'essaye d'être à l'écoute, de comprendre, d'analyser puis de faire force de proposition, dans tout le paradoxe que je suis incapable d'initiative par un ptetr trop fort défaitisme, j'agis comme je peux là où on me met, mais je ne veux être nulle part
- j'ai pas de mal à m'imaginer comme un pion, au contraire j'aime l'idée d'avoir un but, une utilité, d'être l'outil d'un patron, c'est pas du tout ça qui empêche ma liberté intérieure, si je cautionne le projet j'ai aucun mal à recevoir des ordres... c'est ptetr là où j'suis accablé par l'absurde abstraction des activités humaines ; mais je vois où tu veux en venir malgré le biais de la soumission qui pour moi n'est pas forcément un ennemi idéologique absolu ; lorsque j'étais livreur de pizza à scooter pour payer mon matos d'études, j'étais le fidèle outil qui reçoit les ordres les adresses les commandes, j'aimais bien, et puis dès que je rendait le véhicule je profitais alors de ma liberté ; je fais la part des choses entre l'utile socialement et les moments qui m'appartiennent ; je prends cet exemple car c'était un job que je pouvais assumer : tout seul, sans contact trop phobique (trente secondes de clientèle, sans blabla débile, et parfois avec un pourboire)... mais dans ma tête c'est encore pluss le bordel ajd, et malgré mon envie de m'impliquer et d'être utile au monde, y'a trop de freins psycho-pathologiques ; bon après je prends ton conseil même s'il fait doublon en moi, rien qu'ici meud : ça me plait quand je peux et comme je peux, de m'impliquer ici, preuve que oui ça peut être un bon point dans la vie que d'être une pièce sur l'échiquier de la réalité
- bon après tout ceci est un peu hors sujet, si tu as interprété un sentiment de ne pas vivre ma vie dans son plein potentiel tu as raison, mais je voulais juste remettre les choses à leur place, à propos des transfuges négatifs dont on entend moins parler, des inégalités que même nos soit-disant solutions n'empêchent de s'amplifier, et de la précarité comme contexte de vie pas facile à imaginer, de la part des riches déjà oui, mais même le smicard avec ses galères n'a souvent pas conscience qu'en dessous, c'est encore un autre jeu...



encore merci à vous
à +++
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

mercurielle

  • Invité
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #7 le: 21 avril 2024 à 17:12:19 »
Hello, Dot Quote !

Je réponds à la partie qui concerne Béatrice et moi-même. Fonctionnement différent des cerveaux. Look :

1/ Je ne sais pas à quoi correspond ton pseudo en français.
2/ J'ai besoin de ponctuation et numérotation.
3/ Pourquoi ? Parce que quelque chose en moi redoute (peur inconsciente, je pense, devenue consciente puisque j'en parle) de me perdre dans l'afflux des mots et des phrases. Besoin de clarté et de normes.
4/ Je trouve cet autotest particulièrement courageux.

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 993
  • ?
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #8 le: 21 avril 2024 à 17:37:57 »
yoyoyo mercurielle !

1/ eh beh c'est rare l'occas' de donner sens à son propre patronyme c'est chelou huhu mais pas si vain que ça, même si la question peut vite inciter les gens à y interpréter du racontage de life prout prout des chevilles...
- traduction
dot = point
quote = citation
c'est de l'english t'avais compris, j'avoue le point un peu presque dommage à ce truc qui peut vite faire penser que j'suis un follower de la proue américaine culturomondiale... j'préfère me dire que c'est parce que la langue anglaise a qmm une fluidité et une accessibilité vraiment clean, propres, concises, percutantes en peu de formes...
- le délire de la ponctuation j'y voyais déjà à l'époque en distinction de la 'narration', y'a les mots, y'a d'autres signes, y'a un aspect 'méta' à cette réflexion, un 'd'autre part' qui contrasste avec les mots de l'écriture, et tjrs en anglais le quotation mark est bien sûr le terme pour les guillemets, pour tenir l'idée de ponctuation, et parce qu'en plus le mot en soi me fait penser à mon propre prénom identitaire... tout ceci inspiré par mon amour de la typographie qui s'est bien développé en arts graphiques, de là où j'arrêtais tout de l'échec de ma vie un peu avant de m'inscrire ici radeau de mon naufrage ; symbolique associée à la parole, le guillemet, puisque c'est un peu par difficultés à l'oral que depuis tout petit j'ai nourri le rêve écrivain
- le son phonétique qmm, qu'on peut comprendre un peu mieux avec mon avatar actuel d'ailleurs, mais je m'égare un peu en flood autour de ta question
- l'espèce de mantra intérieur qui me hit en fond intentionnel de ce pseudonyme, qui ressemble à "point, citation :" et qui m'aide à me mettre dans l'ambiance pour écrire
- huhu que de bcp pour un si peu rien

2/ et 3/ heu j'ai pas grand chose à répondre, mais au moins je peux accéder à un début de compréhesion de toi huhu qu'il en soit ainsi ?

4/ ow dac merci, je m'attendais pas à susciter par là, l'impression de courage je suis pas sûr d'en comprendre les causes, les raisons, et suis perdu à me sentir ainsi flaté sur des valeurs que je ne comprends pas... mais merci, j'vais le continuer cet autotest, avec le bon souvenir de tes mots sympas
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

mercurielle

  • Invité
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #9 le: 21 avril 2024 à 18:01:13 »
A la Comète Versifiante (ça te va très bien)

Bon, ça y est, je comprends tout maintenant. Enfin, presque tout...  ;)

Sois sûr que mes "mots sympas" sont sincères.  On admire les gens qui font des trucs qu'on est incapable de faire soi-même. Je te vois comme un artisan (même étymologie qu'artiste) dans son atelier de fabrication.

Je suis OK avec toi pour l'anglais (au quotidien) quoique... J'aime beaucoup Virginia Woolf qui a cherché à "écrire autrement" et on ne peut pas dire que ses phrases soient particulièrement concises.
« Modifié: 21 avril 2024 à 18:04:45 par mercurielle »

Hors ligne Dot Quote

  • Équipe Mammouth - Maquette
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 993
  • ?
Re : tombe en dessous du sol
« Réponse #10 le: 21 avril 2024 à 19:22:16 »
un atelier tout misérable qui m'aiderait à garder les pieds sur terre, à kiffer un ascétisme existentiel essentiel à mon artisanat, c'est trop gentil merci huhu pour l'étymologie je rejoins la notion de création qu'il est intéressant de débarrièrer entre un côté plutôt technique et un opposé plutôt artistique... à une époque j'avais croisé la locution 'artisanat d'art'... j'crois le curseur de cette nuance est selon chacun, entre pure industrie ou au contraire pure unicité des produits ; j'aime bien l'idée de pièce unique et adaptée à la fois à ses composants qu'à ses destinataires, pour l'écrit j'ai incarné ça dans mon 'atelier' : des livres imprimés une seule fois avec mon imprimante, reliés par mon côté un peu pas industriel... ici meud le numérique floute la notion de reproductibilité, mais j'avoue qu'à te lire j'ai envie d'honorer cette vision un peu à l'opposé des warhol et autres instigateurs de la série dans l'art ; encore merci pour cette touchante remarque sur mon modeste travail : 300€ d'investissement pour le matos pour ces six dernières années, avec le courant nécessaire pour alimenter l'écran, voilà mes frais imposables huhu tout le reste est gratuit

j'ai jamais été plus loin que la connaissance du nom de l'écrivaine que tu cites, il me semble qu'elle fait figure de qualité... plutôt cool de te lire la décrire ainsi, car autant le français peut être facile à tarabiscoter, autant l'anglais, ça doit être une autre paire de manches (huhu facile jeu de mot...)

tout de bon je te souhaite, l'admiration est un sentiment que je comprends facilement, c'est parfois un peu plus délicat à l'inspirer, mais je suis sûr que toi aussi tu sais faire des choses qui te sont propres, ainsi puisse-tu briller sans te brûler

;)
"Je suis Miroir de Fumée, parce que je me vois en chacun de vous, mais nous ne nous reconnaissons pas les uns les autres à cause de la fumée qu'il y a entre nous."
- Don Miguel Ruiz

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 23 requêtes.