Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 06:44:20
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !

Auteur Sujet: Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !  (Lu 578 fois)

Hors ligne flag

  • Prophète
  • Messages: 646
  • Le navet ne se pèse pas au kilo mais à la tonne
Bonjour,  :)
  J’écris une nouvelle « policière/fantastique » et afin de lui donner plus de suspense, je la rédige au présent. Dans ce texte sont inclus des dialogues et j’utilise des incises. Je rencontre des difficultés surtout en ce qui concerne les phrases interrogatives à la première personne du singulier. Connaissez-vous un topic ou un sujet qui en parle sur la Mde ? Un cours spécifique sur la toile ?
Bonne journée
Dieu et la nature vont bien ensemble, ça va de paire, c'est Dieu le père.

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 401
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #1 le: 30 août 2022 à 20:08:23 »
Voici un truc que j'ai copié pour mon usage un jour sur Internet (Je n'en ai pas noté la source). C'est simple et ça me convient. En ce qui me concerne, j'utilise presque toujours les tirets seulement.
 

REGLES DU DIALOGUE

AAAA
Objectif : savoir utiliser la ponctuation pour rapporter correctement des paroles.
– Dans un récit, lorsqu'on rapporte les paroles de quelqu'un, on les introduit par les deux-points et on les encadre de guillemets.
Ex. : Elle se précipita dans la pièce en hurlant : « Jacques est revenu, Jacques est revenu ! »
– Lorsqu'un passage entier est en dialogue, on l'encadre de guillemets, on va à la ligne et on met un tiret à chaque prise de parole.
On peut introduire des propositions incises dans le dialogue : ce sont de courtes propositions entre virgules indiquant qui est l'énonciateur (le locuteur) et de quelle façon il prend la parole.
Exemple :
« – Que faites-vous là et qu'avez-vous à pleurer ?
   – Hélas, Monseigneur, je suis bien malheureuse, répondit la jeune fille en pleurant, ma mère m'a chassée et je n'ai nulle part où aller.
   – Allons, séchez vos larmes et montez sur mon cheval. Je vous conduirai au palais du Roi mon père qui fera de vous une dame de la cour. »
L'essentiel
La ponctuation du dialogue repose sur des règles précises. Elle permet de rapporter des paroles dans un récit. Elle donne aussi la possibilité de différencier les locuteurs qui prennent la parole.

BBBB
Maintenant que vous connaissez tous les secrets concernant les signes typographiques relatifs aux dialogues, voyons comment ils s’appliquent à l’intérieur d’un texte. Notez qu’il existe deux façons principales d’écrire des dialogues dans un manuscrit :
•   la combinaison des guillemets et des tirets;
•   les tirets seulement.
Il est aussi possible d’écrire des dialogues seulement avec des guillemets, mais cette pratique est plutôt rare aujourd’hui. C’est pourquoi je ne l’aborderai pas.
Autre note : il existe certainement d’autres façons de procéder. À la limite, les retours de charriot entre les répliques ne sont même pas obligatoires. Tout de même, les deux techniques ci-mentionnées m’apparaissent, selon moi, comme étant les plus claires et les plus simples.
La combinaison des guillemets et des tirets
La première réplique est annoncée ou non par les deux-points, selon l’entrée de jeu.
    L’elfe dit au dragon : « Saligaud! »
L’elfe n’était pas content. « Saligaud! », cria-t-il en brandissant son poing d’elfe.
Dès la deuxième réplique, le tiret cadratin entre en jeu :
    Le dragon ne se laissait pas insulter facilement. « Saligaud toi-même. Tu pues encore le bac à recyclage d’où on t’a tiré.
— Tu n’es qu’une crapule galeuse!
— Au moins, moi, j’apparais sur la couverture du livre. »
La dernière réplique se termine toujours par des guillemets.
Les tirets seulement
Encore plus facile que la précédente. Vous n’avez même pas besoin d’utiliser les guillemets.
    L’elfe était jaloux, mais ne se laissait pas abattre :
— C’est quand même moi qui vais apparaitre sur le dessus du deuxième tome.
— Pas sûr. Pas sûr.
— Et pourquoi donc?
Le dragon libéra cinquante-quatre térajoules de plaisir sur la créature aux oreilles pointues.
— Voilà pourquoi.
N’oubliez pas de faire commencer vos paragraphes et vos répliques par des alinéas. Référez-vous à mon billet sur la mise en page intérieure d’un manuscrit.
Les guillemets anglais
Vous les emploierez pour des guillemets placés dans un passage déjà mis entre guillemets.
    Le dragon dit : « Il n’aurait pas dû me dire : “Saligaud!”, le petit mautadit. »

Le plus important : la constance
Peu importe la technique que vous choisissez, l’essentiel est de rester constant tout au long de votre travail. Si vous optez pour la combinaison des guillemets et des tirets au début de votre récit, conservez cette technique jusqu’à la fin.

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 436
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #2 le: 30 août 2022 à 21:24:48 »
Bonjour flag,
J'ai du mal à comprendre ta question.
C'est des doutes sur la conjugaison ? Par exemple pour la tournure "demandé-je" ? Si oui, n'hésite pas à poser la question au cas par cas. A part l'astuce du "é" au lieu de "e", je ne me souviens plus de difficulté particulière.
~ Ariane ~

Hors ligne flag

  • Prophète
  • Messages: 646
  • Le navet ne se pèse pas au kilo mais à la tonne
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #3 le: 31 août 2022 à 08:35:21 »
Bonjour,  :)

Citer
Voici un truc que j'ai copié pour mon usage un jour sur Internet (Je n'en ai pas noté la source). C'est simple et ça me convient. En ce qui me concerne, j'utilise presque toujours les tirets seulement.

    Merci ça m'a servi cette « règle du dialogue » même si ce n'était pas tout à fait en rapport avec ma question. En ce qui me concerne j'utilise surtout l'ouverture des guillemets avec ensuite les cadratins, puis fermetures des guillemets et l'insertion d'un dialogue par une césure dan une phrase.


Citer
J'ai du mal à comprendre ta question.
C'est des doutes sur la conjugaison ? Par exemple pour la tournure "demandé-je" ? Si oui, n'hésite pas à poser la question au cas par cas. A part l'astuce du "é" au lieu de "e", je ne me souviens plus de difficulté particulière.

C’est la conjugaison au présent d’incise. J’ai l’habitude de les utiliser à l’imparfait et au passé simple.
Par exemple pour le verbe « demander » dans une incise à la première personne du singulier à la forme interrogative, on a : Demandais-je, mais, qu’elle est l’incise au présent ? Tu me dis que la forme est : Demandé-je.
« Tu peux me filer le pain », demandé-je. Ça me paraît bizarre.
Par exemple pour « rire » :
« c’est vraiment désopilant », ris-je. C’est curieux. Je ne suis pas habitué et je m’interroge est-ce exact ?

Ou encore «  répondre »
«  Çà ne vaut pas un clou ! », répond-je.
Ou « croire »
« Je pense que la terre est plate et que c’est toi qui ne tourne pas rond », crois-je
Enfin bref je m’interroge sur la règle de la conjugaison.



Dieu et la nature vont bien ensemble, ça va de paire, c'est Dieu le père.

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 844
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #4 le: 31 août 2022 à 09:56:49 »
Tu peux contourner le problème :

Je lorgne de son côté de la table :
« Tu peux me filer le pain ? »

Son bon mot m'étire les lèvres jusqu'aux oreilles.
« C’est vraiment désopilant. »

Etc.
En fait dès que tu as une incise à la première personne, tu pourrais te débrouiller pour ne pas la mettre.
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 526
    • Page Perso
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #5 le: 31 août 2022 à 10:48:55 »
https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-64995.php
Voici ce que j'ai pus trouvé sur internet qui explique comment formuler une interrogation au présent. Un incise repose sur l'intervention du sujet et du verbe,  ce qui est la même structure qu'un interrogation, les mêmes règles de conjugaison s'applique.

Le présent de l'indicatif n'est pas prévu pour être un temps du récit et n'a jamais été optimisé pour cette fonction. Ce que tu demandes n'est pas prévu par le français standard et en dehors de la proposition de Krap et de quelques autres formes, les incises auront une sonorité bizarre

Hors ligne Earth son

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 697
    • Ma page perso
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #6 le: 31 août 2022 à 10:53:19 »
Bonjour flag,

J’écris souvent au présent et je dois avouer que j’utilise très peu les incises.
Si tu peux les éviter, je pense en effet que c’est préférable.
Tu peux amener des éléments de récit au milieu des dialogues pour les enrichir. Je pense que c’est le plus adapté.
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 436
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #7 le: 31 août 2022 à 11:10:53 »
D'accord, javais bien compris ta question du coup :).
Effectivement, les formes correctes sonnent bizarrement parce qu'on les entend très peu ! Les récits en langage soutenu (ou même moins soutenus) sont presque toujours écrits au passé. Les récits au présent, quant à eux, utilisent souvent des formes familières, moins correctes mais qui sonneront plus naturel. (Par exemple, ne pas inverser le sujet et le verbe : "T'abuses !" je lui lance. Au lieu de : "T'abuses !" lui lancé-je. Cette dernière tournure a un petit contraste comique ^^). Si vraiment tu tiens au présent et au langage soutenu ou du moins littéraire / académique, je te conseille comme Krap de trouver des moyens d'esquiver les incises à la première personne. 

Sinon si tu as besoin pour la ponctuation des dialogues j'ai une petite fiche que j'avais faite pour d'autres mdéiens, si ça t'intéresse !
~ Ariane ~

Hors ligne Miléna

  • Calliopéen
  • Messages: 526
    • Page Perso
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #8 le: 31 août 2022 à 11:16:46 »
En fait la narration est traditionnellement au passé car l'élément raconté est considéré comme nécessairement enterieur à l'énonciation de la phrase qui le raconte.

Par exemple :
"Que veux-tu ?" demandais-je.
Là question à nécessairement été posé avant la narration expliquant que j'ai posé cette question.
Donc l'usage des temps du récit n'est pas initialement née d'une volonté d'avoir une langue littéraire plus soutenue que le français parlé courant.

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 436
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #9 le: 31 août 2022 à 13:13:54 »
Ah, je n'ai jamais dit que c'était "pour faire plus soutenu", ma phrase se voulait juste descriptive de l'état des lieux actuel.
~ Ariane ~

Hors ligne flag

  • Prophète
  • Messages: 646
  • Le navet ne se pèse pas au kilo mais à la tonne
Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #10 le: 01 septembre 2022 à 14:29:10 »
Bonjour, Krap,

Citer
Tu peux contourner le problème :

Je lorgne de son côté de la table :
« Tu peux me filer le pain ? »

Son bon mot m'étire les lèvres jusqu'aux oreilles.
« C’est vraiment désopilant. »

Etc.
En fait dès que tu as une incise à la première personne, tu pourrais te débrouiller pour ne pas la mettre.

Dans la plupart des cas, elles sont nécessaires  :???:  :

« Tu peux me filer le pain ? »  Et, Comment je fais si je veux rajouter l'émotion à l'instant t ?

Merci, Miléna,
Citer
Voici ce que j'ai pus trouvé sur internet qui explique comment formuler une interrogation au présent. Un incise repose sur l'intervention du sujet et du verbe,  ce qui est la même structure qu'un interrogation, les mêmes règles de conjugaison s'applique.


Merci pour le lien, il y a des exercices pas mal.  ;)

Citer
Le présent de l'indicatif n'est pas prévu pour être un temps du récit et n'a jamais été optimisé pour cette fonction. Ce que tu demandes n'est pas prévu par le français standard et en dehors de la proposition de Krap et de quelques autres formes, les incises auront une sonorité bizarre

Je vois, il vrai que répondre à :
 
Elle me susurre à l'oreille :« Je t'aime »,   :coeur:
  « moi aussi », répond-je  :???:

ça casse l'ambiance  ><

Merci, Earth son,

Citer
J’écris souvent au présent et je dois avouer que j’utilise très peu les incises.
Si tu peux les éviter, je pense en effet que c’est préférable.
Tu peux amener des éléments de récit au milieu des dialogues pour les enrichir. Je pense que c’est le plus adapté.

Ce n'est pas mon cas, je suis beaucoup dans l'écriture de script, mais merci pour l'info

Citer
Sinon si tu as besoin pour la ponctuation des dialogues j'ai une petite fiche que j'avais faite pour d'autres mdéiens, si ça t'intéresse !

No problèmo. Je réceptionne quand tu veux ?

Merci pour vos aides


Bonne journée





Dieu et la nature vont bien ensemble, ça va de paire, c'est Dieu le père.

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 844
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Re : Les incises au présent de l'indicatif, c'est la galère !
« Réponse #11 le: 01 septembre 2022 à 16:09:07 »
Dans la plupart des cas, elles sont nécessaires  :???:  :

« Tu peux me filer le pain ? »  Et, Comment je fais si je veux rajouter l'émotion à l'instant t ?

Mon exemple est plus précis qu'un simple "demandé-je" :p
Sinon tu peux toujours préciser l'émotion juste avant ou juste après :

« C’est vraiment désopilant. »
Je ris.
It will reveal its meaning when it lives in victory...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.018 secondes avec 17 requêtes.