Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 06:36:02
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Chaud pour un adverbe ?

Auteur Sujet: Chaud pour un adverbe ?  (Lu 1113 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Chaud pour un adverbe ?
« le: 27 janvier 2022 à 12:54:03 »
Bonjour tout le monde,


Je cherche en ce moment à diversifier ma syntaxe en essayant d'éviter les « que », les « pour » et les « afin de » (en grammaire, ça correspond à l'introduction d'un complément ou d'une proposition subordonnée).

L'une des solutions pour ne pas évoquer la raison, c'est d'évoquer la manière (la façon dont quelque chose est fait permet de deviner la cause de ce fait, sa motivation). L'adverbe reste la façon la plus élégante et succincte de sous-entendre une manière donc une fin en soi.

Sauf qu'il y a débat... :/


Actuellement, vous l'avez peut-être entendu au moins une fois dans votre vie (ou lu éventuellement), le langage parlé a laissé place au mot « chaud » pour évoquer une façon d'agir. Sauf que ce « chaud » dans son emploi ressemble admirablement à « fort » employé comme adverbe (grammaticalement parlant).

Une femme peut être fort anxieuse à rester enfermée chez elle, et donc chaud disposée à sortir un peu pour se changer les idées.

Le terme est également employé en cuisine lorsqu'un serveur se déplace avec un plat en main pour alerter un cuisinier dont il passerait dans le dos. Il dit : « Chaud » pour dire en quelque sorte « Attention, je me déplace avec un plat dans les mains, je suis en mouvement » de façon à ce que personne ne le bouscule, y compris lorsque ce plat est une salade froide. ^^

Dans le dictionnaire, le mot en tant qu'adverbe n'apparaît pas tellement (peu décrit dans son utilisation élargie), et s'il devait apparaître clairement, il serait probablement relayé au plan du vocabulaire familier car il faut du temps pour qu'une utilisation singulière soit ancrée dans les mœurs.

Pourtant, je ne vois pas d'adverbe équivalent pour dire à la fois « en mouvement » et « avec motivation ». Chaud, en tant qu'adverbe, est employé comme lorsqu'un moteur est chaud, c'est-à-dire prêt à alimenter une machine en énergie, à faire démarrer une voiture, voire déjà en mouvement. Il désigne d'ailleurs fréquemment un allant qui ne peut pas arrêter son mouvement en cours (emporté).

Raison pour laquelle des jeunes sont chaud (adverbe) volontaires (adjectif) lorsqu'ils sont dans le mouvement, motivés par quelque chose, avec entrain. (L'adverbe ne s'accorde pas, il est invariable.)


Est-ce que ça vous choquerait qu'un adverbe de cette nature soit employé dans un roman ?

Pensez-vous qu'on puisse se permettre de transformer la langue française quitte à réemployer certaines tournures ou inventions du français et s'éloigner un peu des limites du dictionnaire ? Faut-il absolument limiter l'emploi des adverbes ou au contraire l'encourager ?

Bien sûr, il ne s'agirait d'employer « chaud » en tant qu'adverbe que dans le strict cadre qu'offre la grammaire française aux adverbes en général ; ma question reposerait donc plutôt sur la capacité du langage à favoriser une syntaxe adverbiale plus élargie (avec plus d'acception de vocabulaire de cette nature). :)


Sur ce, j'ai encoure beaucoup à dire sur le sujet, beaucoup d'interrogations qui me viennent, alors je laisse ici mes questions en suspens.

Au plaisir de connaître votre avis sur les possibilités et limites que nous prodigue la grammaire française. ^^
« Modifié: 01 février 2022 à 11:33:12 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne txuku

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 570
    • BEOCIEN
Re : Chaud pour un adverbe ?
« Réponse #1 le: 28 janvier 2022 à 18:56:32 »
Bonjour

Je ne connaissais pas cette utilisation du mot chaud...................

Deja j ai du mal a m habituer au "a plus " des mails et de la conversation ! :)


Cela me rappelle ma mere qui se servait souvent d " a propos " pour changer de sujet  ! :D
« Modifié: 28 janvier 2022 à 18:59:18 par txuku »
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Chaud pour un adverbe ?
« Réponse #2 le: 28 janvier 2022 à 23:13:08 »
Bonjour txuku,


Eh ! Bien, voici une réaction qui me fait penser que je m'engage sur une voie un peu périlleuse. :)

Deja j ai du mal a m habituer au "a plus " des mails et de la conversation ! :)

À ce point là !? :D


Je comprends ton désir ardent de ne pas changer les petites habitudes, c'est même souvent le cas à la lecture pour beaucoup : les bizarreries ont plus tendance à effrayer qu'à séduire. ^^

Je pense que j'essaierai de glisser subtilement quelques nouveautés dans mon vocabulaire, il n'y a que comme cela que je parviendrai à dépasser mes actuelles limites. Il m'apparaît que les adverbes s'emploient dans des circonstances très variées, soit un espace dans lequel je compte bien me mouvoir, même avec prudence. Et puis, si personne ne fait de remarque sur des phrases avec adverbe dans un texte, ça passera ; sinon je corrigerai ces petites innovations au profit de la sensibilité du lecteur.


Ce défi d'écriture me plaît car il a une connotation créative. :huhu:
« Modifié: 28 janvier 2022 à 23:15:47 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Chaud pour un adverbe ?
« Réponse #3 le: 17 mars 2022 à 19:10:30 »
Bonjour orangina rouge,


Je te réponds un peu tard, j'espère que tu m'excuseras pour cette excessive lenteur. :)

De mon côté, j'ai entendu chaud utilisé comme adverbe dans une situation qui ressemblait énormément à haut du point de vue grammatical mais avec une signification toute différente.

D'abord, le fameux « elle est chaud » comme « elle est haut ».

Elle est haut signifie qu'elle est en hauteur.

Elle est chaud signifie qu'elle est à fond dedans (ainsi, ça peut vouloir dire avec entrain, or ça peut également signifier « on ne l'en sortira plus, elle est empêtrée dans un enchaînement de faits malgré elle »).


Cependant je l'ai également beaucoup entendu employé avec le pronom démonstratif ça/cela.

C'est haut pour évoquer une position surélevée.

C'est chaud pour évoquer une position inextricable.

J'ai entendu l'emploi de chaud comme adverbe un peu partout en France, dans les Hauts-de-France, à Paris, dans le sud également, surtout chez les jeunes, cet emploi adverbial fait probablement plus encore partie du langage courant que je ne m'en aperçois moi-même (ne côtoyant pas tous les milieux sociaux du pays).


C'est l'une de ces petites merveilles que la langue française nous pond tous les cinquante ans, elle apporte au vocabulaire toute son originalité et sa créativité fertile.

J'ai bien envie de célébrer cette créativité de la langue française, moi. ^^
« Modifié: 17 mars 2022 à 19:14:01 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 18 requêtes.