Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 février 2023 à 00:58:08
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » S'isoler, lire, écrire

Auteur Sujet: S'isoler, lire, écrire  (Lu 4281 fois)

Hors ligne cyamme

  • Admin
  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 204
  • marmotte insomniaque
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #30 le: 08 octobre 2021 à 11:42:59 »
Pareil, je suis aussi avec intérêt et j'attends le compte-rendu



Hors ligne True Duc

  • Troubadour
  • Messages: 383
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #31 le: 15 octobre 2021 à 00:17:52 »
Bonjour à tous,

Je ne vais pas faire un compte-rendu bien propre. Ici, par ce post, pendant que mon souvenir est encore tiède, je vais balancer mes impressions, comme ça, à brûle-pourpoint. Je répondrai aux questions si vous en avez.

Mon idée de base était de partir trois mois  dans un lieu isolé. D'où la naissance de ce post.
Au final : 30 jours et 30 nuits (seulement !) dans un lieu inconnu, sans moyen de contact, sans que personne ne sache où je suis. Au final, je me suis bien sûr trouvé confronté à la contrainte économique. Sur la France complète, dans mes choix, par rapport à mon budget et mes dates, je n'ai trouvé que 3 choix. Et sur ces trois choix, j'ai trouvé de la campagne en plein coeur (mais vraiment en plein coeur) d'une préfecture française. Je ne donne pas la ville mais vous montre la photo. Le hasard a fait que j'ai trouvé le lieu idéal pour la création, un espace d'écriture top.https://photos.app.goo.gl/ZVX4Sf5UJnEV3mvV6
Y'a pire, je pense :)

2 premiers jours compliqués (qu'est-ce que je fous là ? Pourquoi m'isoler ? Pourquoi écrire ?)
Et puis, bah, pas le choix, j'étais bloqué pendant trente jours. Alors j'ai écris (je n'avais rien d'autre à faire d'ailleurs, pas de pass sanitaire même si il y avait deux bars sous mes fenêtres. Snif)

Chez moi, j'aime écrire la nuit (jusqu'au petit matin), j'avais contacté les proprios pour avoir un appart' sans personne en dessous. Et, ma première surprise c'est que je me levais tôt et j'écrivais sous les rayons du soleil (même l'exposition était idéale).

Les après-midi, je partais en rando avec un dictaphone pour gérer mes idées. C'est un système que je n'avais testé à ce point. Mais ça me permettait de résoudre les noeuds narratifs.

Le soir, je vivais la vie normale, essayant de lire, de regarder des films, de me faire à manger. Impossible de lire, impossible de regarder des films, mon cerveau était monopolisé par mon projet d'écriture. Faire à manger et passer l'éponge était le seul moyen de me vider la tête (;)

Mes 24h journalières étaient destinées (condamnées) à l'écriture. C'était transcendantale (c'est le mot qui se rapproche le plus de cet état neurologique selon moi). Mais aussi autistique (obsédé par ma création). Quand je sortais en ville (j'habitais en ville) cela devenait dangereux, chaque détail nourrissait l'oeuvre en cours, et j'ai failli me faire renverser deux fois tellement j'étais dans ma "lune". Ecrire c'est dangereux. Dont' Try comme dirait l'autre.

Je dois encore apprendre la gestion de temps destiné à l'écriture (savoir couper) et savoir être performant au bon moment, réussir à me motiver à me mettre dans la démarche créative effective (devant le clavier quoi).
Je dois apprendre à faire des plans (je n'ai pas respecté le plan de base), les fils narratifs (ils se sont créés eux-mêmes) et la gestion des personnages (mon inconscient a tout créé).

Est-ce que j'aurais vécu ça sans cet isolement ? Oui ! Mais Pas avec cette intensité c'est évident.
Est-ce que j'aurais appris mes carences sur du projet long ? Oui ! Mais pas aussi vite.
Est-ce nécessaire de couper les ponts avec son entourage ? Oui, car le manque m'a permis de penser à eux à chaque mot et à donc nourri ma plume....mais au bout de trois semaines d'écriture, j'aurai bien aimé avoir leur retour sur mes questionnements, aux moments où je me perdais dans mon récit.

Est-ce que je conseille cette aventure ? Bien évidemment. Après c'est un luxe (il faut du temps, il faut de l'argent -quoique je m'en suis sorti pour un budget normal, il faut ne pas avoir de responsabilités familiales, il faut savoir gérer la solitude...)

J'ai posté mon projet dans les textes longs, j'ai eu le soutien, des commentaires de plusieurs personnes présentes ici (coeur sur vous) et ça fait du bien, on se sent moins seul. Je n'ai pas réussi mon défi de finir mon projet, j'ai encore des problèmes de cohérence. Mais, pas grave, je n'avais aucun but de finir, pas de fantasme d'écrire mon chef oeuvre, donc aucune frustration. Juste kiffer ! 100% réussi.

Est-ce que je le ferai ? Certainement. Peut être pas forcément aussi loin ? Peut-être pas forcément en me coupant de tous. Enfin...à voir...

Ah oui, si vous le faites, je vous conseille de vous procurer un petit dictaphone, de trouver un lieu loin, de bloque rle dictaphone dans le pare-soleil de ne n'emprunter que les routes nationales. Vous n'imaginez pas les sources d'inspiration; 1h30 d'enregistrement  sur 10h de route(ex : un de mes narrateurs, c'est une personne vraiment rencontrée à Lapalisse (figure de style : Lapalissade, affirmation évidente). Ça ne s'invente pas.

Je suis aussi passé par Goncourt. Mais là, ça n'a rien donné.

Bref, mon expérience, je la narre de manière décousu (mais bon, 1 mois à essayer de coudre un récit, là, j'ai envie de me lâcher et d'être freestyle.)

Bon, alors, et vous, vous partez quand ? (je vous donnerai mon adresse car écrire devant une fenêtre, avec un saule qui danse, des lumières qui s'allument comme dans "Fenêtre sur cour", des mecs bourrés qui trinquent, c'est le spot idéal pour l'inspiration !!!

« Modifié: 15 octobre 2021 à 00:26:52 par True Duc »
« La vie c'est dur, ça fait mal dès qu'ça commence, c'est pour ça qu'on pleure tous à la naissance. »(Elie Yaffa)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 031
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #32 le: 17 octobre 2021 à 14:33:30 »
Bonjour True Duc,


Ça fait plaisir de découvrir la liberté que t'ont apportée ces quelques semaines de consécration à l'écriture.

Je ne suis pas surpris que tu ne sois pas arrivé au bout de tes objectifs de finir ton projet car ton intrigue semble se rapprocher de celle d'un roman (j'ai été consulté rapidement l'introduction de ton texte), et c'est normal qu'il y ait des étapes à franchir progressivement, que ça prenne du temps pour avancer.


J'ai le sentiment que ce temps consacré à l'écriture est une forme d'accomplissement qui permet dans un premier temps de faire vivre une perspective nouvelle. Rien ne t'interdit de faire vivre cette première victoire tout au long des mois qui viennent en prolongeant l'expérience par quelques phases d'écriture ou de corrections !

Quelque chose me dit que plus d'un.e par ici pourrait s'inspirer de ce genre d'expérience pour mettre à profit sa créativité en s'isolant pendant un temps plus ou moins long afin d'atteindre des objectifs enthousiasmants. Parfois, on peut avoir un besoin de déconnexion avec le proche entourage pour trouver de nouvelles perspectives de progression dans la création.


Merci à toi de nous avoir partagé cette expérience de bout en bout, et mes encouragements vont à toi pour la suite de tes péripéties littéraires.

Je te souhaite un agréable dimanche. :)
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Aponiwa

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 334
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #33 le: 17 octobre 2021 à 14:35:47 »
Hello True Duc (ton pseudo est bien choisi, ca me fait marrer à chaque fois que je m adresse à toi! 🤭
Merci pour ton retour d expérience. Je pense que tu as vécu ce à quoi aspirent pas mal d écrivains : tout le temps disponible pour la création, tout le temps connecté avec ses idées. Le rêve, quoi!
Tu as l air d avoir passé un grand moment et d en avoir retiré que du positif, je suis contente pour toi.
C est aussi agréable car, comme tu dis, partager des choses, ne pas les vivre seul ca fait du bien.
Avec ton témoignage, je me dis que je ne suis pas la seule à être tout le temps dans la lune, cet état quasi autistique que tu décris, les idées qui affluent... il y a des fois où on pense être dingue, anormal.
Merci pour tout ça!
Je pense aussi que tes lecteurs n oublieront pas Joffré. Un peu comme Laura Palmer dans Twin Peaks, on va passer un moment à se demander ce qu il a bien pu devenir... 😉
Merci pour tout ça!
Un bon dimanche à toi!

Hors ligne True Duc

  • Troubadour
  • Messages: 383
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #34 le: 17 octobre 2021 à 20:36:06 »
Merci à vous deux.

Que du positif en effet...avec la petite frustration de ne pas avoir fini...mais avec l'envie de trouver une organisation pour le faire. C'est ça.

Aponiwa, j'espère que tu sauras prochainement où est passé Joffré. Wawww la référence twinpeakesque bien placée. Je vais tout réécrire en insérant un nouveau personnage : la femme à la bûche. En tout cas, tu m'as donné envie de me mater à nouveau cette série culte. Peut être que j'y trouverai une inspiration watzeufuck.

Ou sinon, reste dans la lune. Tu es juste en avance sur ton temps. C'était ma phrase du dimanche soir. Que vos soirées soient douces.

« La vie c'est dur, ça fait mal dès qu'ça commence, c'est pour ça qu'on pleure tous à la naissance. »(Elie Yaffa)

Hors ligne Aponiwa

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 334
Re : Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #35 le: 17 octobre 2021 à 21:39:47 »
Peut être que j'y trouverai une inspiration watzeufuck.

Ya toujours des inspirations watzeufuck avec Lynch!  :)

Ou sinon, reste dans la lune. Tu es juste en avance sur ton temps. C'était ma phrase du dimanche soir. Que vos soirées soient douces.

😄
Trop bien ta phrase du dimanche, j espère une phrase du même calibre dimanche prochain! 😉

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #36 le: 18 octobre 2021 à 11:46:37 »
salut duc !  :)


Ah oui, si vous le faites, je vous conseille de vous procurer un petit dictaphone,

pas con le coup du Dictaphone je vais en prendre sur mo quand je marcherai (moi je marche)



bon je continue de ne pas comprendre pourquoi ce besoin de changer de lieu (moi tout ce que tu racontes je le fais de chez moi sans problème) mais tant mieux si ça t'a aidé

et du coup vu que tu rentres chez toi tu vas te mettre à écrire moins, ou moins bien ? je te souhaite au contraire de continuer !! :)



merci beaucoup. pour ton témoignage !   :)

Hors ligne True Duc

  • Troubadour
  • Messages: 383
Re : S'isoler, lire, écrire
« Réponse #37 le: 18 octobre 2021 à 12:33:16 »
Bien sûr que je vais continuer à écrire. Ce n'est pas vraiment un choix d'ailleurs. Une nécessité. Comme la majorité des gens ici. Ecrire dans l'intimité pendant des années, et puis, un jour s'inscrire sur un forum pour partager, et puis, un autre jour, se dire qu'on  va tenter un défi qui nous parâit insurmontable. Sans but précis. Sans reconnaissance.

Pour résumer :
- chez moi : je fais évoluer mon écriture au quotidien. Une brique à la fois pour faire les fondations
- mon isolement : j'ai essayé de constuire avec tous les bagages d'écriture accumulés. Poser des briques sur d'autres briques pour faire les murs.
- aujoud'hui :je regarde le ciel, je me dis qu'il me faut un toit. Mais je ne peux pas le constuire avec des briques. Donc, je vais continuer à tester différents matériaux en ma possessin.

Mais chez moi, j'écrirai moins c'est sûr ( le quotidien) mais j'écrirai mieux (moins la pression de la deadline ou du comptage de mots).

Bref. Merci à toi. Le dictaphone et la marche à pied, ça m'a débloqué plein de trucs sur cette expérience. Magique !
« La vie c'est dur, ça fait mal dès qu'ça commence, c'est pour ça qu'on pleure tous à la naissance. »(Elie Yaffa)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.017 secondes avec 17 requêtes.