Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

04 août 2021 à 07:54:39
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Difficulté à quitter ses personnages

Auteur Sujet: Difficulté à quitter ses personnages  (Lu 1304 fois)

Hors ligne Earth son

  • Prophète
  • Messages: 816
    • Ma page perso
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #15 le: 08 février 2021 à 19:17:05 »
Le oui/non est un résumé sommaire de position générale.
Évidemment que la réponse ne peut pas être bêtement binaire car il y a toujours des nuances, surtout dans ce type de questionnement  :)
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 340
  • Rudetripping
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #16 le: 08 février 2021 à 19:35:11 »
Résolument dans le « Oui » pour ma part. Une des nombreuses raisons pour lesquelles Desmon n’est pas encore terminé et aura la fin qu’il aura.
Quant au combien de temps, je ne sais pas encore, je ne l’ai jamais fait encore. Je les réutilise, je les recycle, j’en explore d’autres facettes – et ce jeu peut durer très, très longtemps, et aller très, très loin, mais tu n’oublies jamais d’où tu es partie.

Il y a une raison affective, mais il y a aussi une raison, euh… une provocation, j’ai envie de dire. Je regarde mes persos et je refuse d’admettre que je ne peux rien trouver de plus à écrire à leur sujet. Ça devient personnel, comme si admettre qu’un perso n’a plus rien à donner revenait à admettre que j’avais créé une coquille vide. Y a un bout de fierté mal placée, là-dedans. Je refuse de les lâcher tant que je n’en aurai pas tout tiré, mais tu ne peux jamais tout en tirer si tu les recycles. La boucle n'est jamais bouclée.

Il y a aussi une part de confort, de paresse, presque. C’est plus facile de rebondir sur quelque chose qu’on connaît bien et construire sur des fondations solides, plutôt que de recommencer de zéro. Quand on a peu d’imagination (mon cas), ça facilite énormément la tâche. En plus, ça permet de partir avec des personnages qu’on connaît déjà très bien et on ne passe pas par cette période où on fait connaissance, nous aussi.

Quant à l’affection… on écrit tous pour des raisons différentes, mais pour ma part, ce n’est jamais l’histoire qui m’intéresse, ce sont toujours les personnages. Alors, forcément, ça crée cette relation, ce dialogue, qui finissent souvent par devenir de l’affection – ou de l’antipathie pure et simple, mais je garde quand même un certain attachement parce qu'ils sont *à moi*.

@ Loïc et Krap, vous êtes de la graine de psychopathe :huhu:
Show. Don't tell.

Hors ligne Earth son

  • Prophète
  • Messages: 816
    • Ma page perso
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #17 le: 08 février 2021 à 21:16:32 »
Bon alors, si j’ai bien compris, une catégorie « oui, alors je recycle » pour Xeraphia.
C’est quelque chose que je ne pratique, repartant quasiment à zéro à chaque fois, mais avec des points communs plus ou moins forts d’une histoire à l’autre.
Je le demande si notre rapport à nos personnages est symptomatique de notre caractère ou de notre degré d’affectivité. De quelque chose qu’on a régler...
Je sais pas... peut-être...
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 340
  • Rudetripping
Re : Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #18 le: 09 février 2021 à 01:41:00 »
Oh yeah j'ai ma propre catégorie 8)
Je sais pas pour les symptomes, j'ai une certaine facilité à couper les ponts IRL, c'est peut-être l'inverse ? :mrgreen:
Show. Don't tell.

Hors ligne Earth son

  • Prophète
  • Messages: 816
    • Ma page perso
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #19 le: 13 juin 2021 à 20:03:26 »
Snif.
Je n’arrive pas à faire le deuil de mon couple vedette.
D’habitude ça passe vite, mais là je n’y arrive pas.  :'(
Je crois que j’ai mis trop d’affect dans cette histoire.
Un petit truc pour faire passer ?
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne frenchwine

  • Aède
  • Messages: 173
  • Les Muses n'existent pas.
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #20 le: 05 juillet 2021 à 12:03:24 »
Bonjour ^^
Je suis père de deux nains ^^ , ils sont grands maintenant, et il m'arrive d'écrire, donc je peux comprendre et faire un parallèle avec cette maxime :

Le père est là pour apprendre à voler, la mère pour leur montrer le nid.

En gros ^^ c'est à toi de choisir ce que tu veux faire de ta progéniture/ ton écrit
« Modifié: 05 juillet 2021 à 12:07:39 par frenchwine »

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 642
Re : Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #21 le: 05 juillet 2021 à 12:46:41 »
Snif.
Je n’arrive pas à faire le deuil de mon couple vedette.
D’habitude ça passe vite, mais là je n’y arrive pas.  :'(
Je crois que j’ai mis trop d’affect dans cette histoire.
Un petit truc pour faire passer ?

? il faut pas faire passer

il faut continuer, écrire la suite

dès qu'on en a marre, il faut clore

tant qu'on s'amuse il faut continuer

c'est ça l'écriture

Hors ligne Earth son

  • Prophète
  • Messages: 816
    • Ma page perso
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #22 le: 05 juillet 2021 à 21:13:19 »
Bonjour Meilhac et frenchwine merci pour vos réponses  :)
Je suis enfin passée à autre chose donc mon coup de blues a été plus long que d’habitude, mais il a réussi à passer quand même.
Merci  ;)
Ce que tu penses, tu le de­viens. Ce que tu res­sens, tu l’at­tires. Ce que tu ima­gines, tu le crées

Hors ligne Basic

  • Tabellion
  • Messages: 56
Re : Difficulté à quitter ses personnages
« Réponse #23 le: 07 juillet 2021 à 12:16:57 »
Bonjour,
je crois que bien évidemment, il y a une sorte de deuil à faire une fois posé le mot fin. Quand on a passé quelques mois, voire quelques années en compagnie, lorsque le peuple nous quitte c'est un peu trouble, troublant. Il y a quelque chose à voir avec la catharsis, une purgation, un purgatoire. Les découvertes des neuro sciences nous démontrent que la frontière entre intériorité et extériorité n'est pas étanche, imagination et perception sont à rapprocher, elles animent les mêmes zones du cerveau. Alors, lorsque nous avons passés ces longs moments avec les personnages, il doit bien y avoir quelque chose comme un lien empathique, une proximité que le mot fin coupe.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 18 requêtes.