Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 juin 2021 à 18:33:11
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Croyez-vous en votre écriture ?

Auteur Sujet: Croyez-vous en votre écriture ?  (Lu 1013 fois)

Hors ligne Ugo

  • Scribe
  • Messages: 82
Croyez-vous en votre écriture ?
« le: 10 janvier 2021 à 21:54:48 »
Pensez-vous un jour atteindre un récif quelconque ? Pas forcément le récif de l'édition, peut-être le récif plus simple mais aussi beaucoup plus lointain de la satisfaction. Aimez-vous ce que vous faîtes ? Pensez-vous que ça a de l'importance ? Pensez-vous avoir une identité quelconque, qui vous extrait de la grande masse créatrice ? Avez-vous l'impression de toucher au but d'une quelconque façon ?

Etes-vous fier, à défaut d'aimer ? Assumez-vous votre création ? Que ressentez-vous en écrivant, dans vos fibres profondes ?
Amor fati.

Hors ligne Cendres

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 462
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #1 le: 26 janvier 2021 à 18:36:20 »
Je pense que ca dépend de l'écriture que l'on fait.
Si on écrit pour raconter une histoire, évader le lecteur, c'est diffèrent que de faire un texte parlant de notre vécu.

Je pense que ta question est de savoir si ce qu'on écrit a une démarche, et si ou laquelle?

Moi je n'ai pas d'objectif. Certain de mes textes sont des réflexions sur des sujets personnels, mais rien de plus.
Je n'ai pas un projet ou un objectif vraiment. Plutôt une démarche d'évacuation je crois.

Je ne sais pas si j'ai répondu a ta question.

Hors ligne Danaliel Lofen

  • Tabellion
  • Messages: 28
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #2 le: 26 janvier 2021 à 19:12:53 »
En mettant l'aspect relatif de côté, en ce qui me concerne, c'est plus un plaisir, un défouloir voir même carrément un exercice. Ce n'est pas quelque chose dont j'ai spécialement honte ou que je cache, mais ce n'est pas non plus une qualité ni une fierté dont je pourrais vanter les mérites. L'exigence apporté à ce que l'on produit, influe énormément sur le sentiment de fierté, fatalement même si je sais pertinemment que ce que j'écris n'est pas qualitatif, il y a certains textes dont je suis plus fier que d'autres au finale. C'est pas tant la satisfaction, parfois c'est le besoin, l'inspiration un peu la folie d'un moment qui nous donne envie. Pour d'autres c'est un métier, c'est quelque chose de structuré, coordonnés qui se devra d'être produit dans un temps donné et imparti. Enfin voilà ce qui me vient en m'interrogeant dessus. Pouvoir s'exprimer et communiquer même de manière rudimentaire part l'écriture est une chance en soit, je ne peux donc pas m'en plaindre. Je peine à écrire proprement dans ma propre langue, alors bon il y a encore du boulot.  ^^'

Merci pour la réflexion!

Hors ligne Ugo

  • Scribe
  • Messages: 82
Re : Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #3 le: 30 janvier 2021 à 14:57:35 »
La question du point d'arrivée est, à mon sens, une ligne qui recule à mesure qu'on avance (si tout va pour le mieux), puisqu'on peut et doit toujours chercher à apprendre et s'améliorer.  Peut-être que la satisfaction se trouve juste dans cette considération, qu'on fait juste son boulot et son bonhomme de chemin.

Ecrire se révèle chez moi assez compulsif (très), mais c'est un travers auquel j'ai assorti pas mal de sang, de larmes et de sueurs au cours des années. Je pense que c'est comme toute compétence, plus on la maîtrise et plus on s'amuse.

Quant à en aimer le résultat... J'ai une crainte qui va à l'encontre de ce que tu formules, "Pensez-vous avoir une identité quelconque, qui vous extrait de la grande masse créatrice ?" : en ce qui concerne le contenu de mon écriture (en-dehors de l'aspect qualitatif de la prose), j'ai l'impression d'être trop bizarroïde et trop loin de ce qui intéresse et touche les gens. C'est peut-être une vue de mon esprit, je ne sais pas.

Voilà ce que j'en pense... et toi ?

Mon écriture est un enfant indésiré
Je la déteste. Je n'ai pas une once d'amour pour ce que je fais, nada.
Mais j'en ai besoin et c'est la seule chose que je sais bien faire.
Paradoxalement, je pense avoir une grande sensibilité, de vraies idées et qu'à force de travail je pourrais apporter quelque chose au monde.
Mais je déteste mon écriture. Je la trouve laide et schizophrénique
Je n'arrive pas à écrire quoi que ce soit de normal. Et si je m'efforce à être normal, ça reste toujours tellement sirupeux  ;D
« Modifié: 30 janvier 2021 à 15:10:12 par Ugo »
Amor fati.

Hors ligne Paloma

  • Calligraphe
  • Messages: 145
    • Mon compte ShortEdition :)
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #4 le: 18 avril 2021 à 17:03:45 »
Bonjour,

Sujet compliqué... Pour ma part, je n'ai pas la sensation d'écrire différemment, je me contente d'écrire ce qui me parle, de la façon qui me paraît la plus adéquate. Je pars du principe que j'aime l'écriture, et que pratiquer cet art me permet, d'une certaine façon, de progresser.
Vers où ça me mènera, je n'en sais rien. Vers l'édition j'espère, vers un travail à mi-temps, on verra bien.
Tout ce que je sais c'est que sans l'écriture, il me manque quelque chose :)

Hors ligne Claire Rapha

  • Buvard
  • Messages: 5
    • site internet
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #5 le: 20 avril 2021 à 17:45:25 »
Bonjour,

J'ai tendance à dire que j'ai du plaisir quand j'ai pu écrire ce que je voulais. Et savoir ce qu'on veut écrire n'est pas simple quand on est comme moi une grande lectrice et qu'on est ainsi face à de nombreuses influences. Le plaisir vient alors de la réalisation d'un projet qui se veut à la fois réaliste et ambitieux, et qui cherche à trouver un équilibre entre ces deux qualités.

Et j'ai tendance aussi à être fière quand j'ai su écrire au delà de ce que je voulais écrire, quelque chose qui peut être utile, quelque chose qui suscite un commentaire que je n'aurais pas pu prévoir, mais cela on ne le sait qu'après publication, qu'il s'agisse d'une publication web ou d'une publication chez un éditeur, ce sont les lecteurs qui le disent.

Hors ligne Ayana

  • Aède
  • Messages: 172
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #6 le: 20 avril 2021 à 20:50:52 »
Pensez-vous un jour atteindre un récif quelconque ? Pas forcément le récif de l'édition, peut-être le récif plus simple mais aussi beaucoup plus lointain de la satisfaction. Aimez-vous ce que vous faîtes ? Pensez-vous que ça a de l'importance ? Pensez-vous avoir une identité quelconque, qui vous extrait de la grande masse créatrice ? Avez-vous l'impression de toucher au but d'une quelconque façon ?

Etes-vous fier, à défaut d'aimer ? Assumez-vous votre création ? Que ressentez-vous en écrivant, dans vos fibres profondes ?

Que de questions profondes Ugo^^
Personnellement je n'ai pour l'instant pas trop confiance en ce que j'écris mais j'espère en être satisfaite un jour. Je pense que lorsque l'on a un tempérament un tant soit peu perfectionniste on ne peut jamais être à 100% satisfait des textes que l'on produit (comme de tout le reste d'ailleurs, c'est bien le problème) mais y'a moyen d'atteindre un seuil où on a plus l'impression d'avoir à en rougir...

Et pour moi je trouve que l'édition est un bon objectif, pas parce que j'aimerais en faire mon métier à temps plein (ce n'est pas le cas) ou parce que j'espère y trouver la gloire ou l'argent (même pour ceux qui arrivent à publier ça n'est généralement pas le cas)... Mais parce que j'ai envie de partager ce que je cherche à exprimer et que je pense qu'il y a de la valeur dans ce que j'essaie de dire. Ecrire/relire juste pour le plaisir de la chose ça compte, mais pour moi c'est encore mieux si on le fait en visant en plus quelque chose au delà du processus en lui-même  :coeur:
Ma saga de fantasy en cours (et en recherche de bêtas-lecteurs ;-)  )
Les chroniques de Sélis

ayana's NaNoWriMon

Hors ligne Ernaunie

  • Buvard
  • Messages: 3
  • Etudiant en philosophie
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #7 le: 21 avril 2021 à 01:14:31 »
La question est intéressante je trouve, et en même temps très complexe.

Personnellement, je ne sais pas si je puis vraiment affirmer que j’aime mon écriture.

Mon style d’écriture peut se porter vers quelque chose d’engagé, ou alors descriptif.
Par « engagé », j’entends écrire sur des sujets qui me touchent, comme les conditions des étudiants par exemple. J’ai écris plusieurs textes à ce sujet, et les ai publié sur Facebook. Je trouvais cela important de dire les choses, d’exprimer mon ressenti, de dire ce qu’il se passe. Le dernier texte que j’ai publié à ce sujet concernait mon ressenti par rapport au confinement.
Par « descriptif », j’entends par là (même si ce terme ne reflète pas exactement ce dont je m’apprête à dévoiler) le fait de décrire ce dont j’ai traversé dans ma vie. Je travaille en ce moment sur mon autobiographie, qui fait actuellement 50 pages, dans laquelle je retrace mon enfance et mon adolescence, avant mon départ de chez mes parents pour mes études. A travers cela, je souhaite me délivrer de mon passé, d’une certaine manière. Et j’aime ce style d’écriture, car cela m’incite à poser des mots sur des émotions, sur des événements qui m’ont particulièrement marqués. Je recherche par là à exprimer quelque chose de profond, une vraie réflexion introspective de mon passé. J’aimerais beaucoup le publier par ailleurs.

Ces deux styles d’écritures me conviennent, même si je préfère la deuxième écriture. Dans le premier, j’écris avec le cœur, j’essaye aussi de décrire quelque chose de profond. Mais avec la deuxième écriture, c’est là que je peux vraiment m’atteler à un travail littéraire profond.

Par ailleurs, au-delà de cela, je n’écris pas beaucoup à côté, et c’est dommage. Mais quand j’essaye parfois d’écrire sur un sujet quelconque, ce qui me bloque, c’est ce sentiment que ce que j’écris n’est pas profond, c’est nul, je bloque et j’efface tout.

Je ne sais pas si cela répond vraiment à ta question, mais j’espère que ma réponse saura se montrer utile !
"Pour m'inventer, il me fallait avant tout me dissocier"
Didier Eribon, Retour à Reims

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 593
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #8 le: 23 avril 2021 à 16:38:34 »
c'est une drôle de question

si la question c'est "croyez vous que votre style plaira aux autres", c'est une question qu'il vaut mieux ne pas trop se poser.

si la question c'est "vous emmerdez vous ou vous amusez vous quand vous écrivez", ça c'est une question cruciale

faut écrire comme on sent. c'est tout ça et rien que ça qu'il faut faire. et il faut le faire à fond. en se posant les bonnes questions. en ne se posant pas les mauvaises.


Hors ligne Marie-Blanche

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #9 le: 23 avril 2021 à 22:38:01 »
Question interessante !

Je pense que tout dépend de l'objectif que l'on veut pour nos écrits.

Pour ma part, j'écris par besoin de coucher sur le papier les histoires qui me trottent dans la tête et en général je suis satisfaite de ce que j'écris. J'ai conscience des imperfections de mes textes, mais qu'importe, je les garde pour moi ou pour un groupe de lecteur restreins et ça me suffit.

Pour les auteurs dont l'objectif est d'éditer, leur ressenti est différent. En discutant avec eux, je me rend compte qu'il se mette une pression qui m'est inconnu. Ils ont la sensation que leur texte n'est jamais assez bons.

Hors ligne Keracyon

  • Buvard
  • Messages: 5
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #10 le: 01 mai 2021 à 10:15:18 »
Bonjour,

L'écriture fait partie de moi, donc la question serait : est-ce que tu crois en toi ?
Et la réponse est : oui, toujours.

Pourquoi douterais-je de moi ?
Et si je ne crois pas en moi et en ce que je fais, qui le fera ?
Objectif personnel : anéantir l'intermédiaire des doigts entre la pensée et l'écriture.

Roman en cours : Alex (titre provisoire)
Avancement : premier jet

Hors ligne KingsU

  • Calligraphe
  • Messages: 117
Re : Croyez-vous en votre écriture ?
« Réponse #11 le: 07 mai 2021 à 18:58:44 »
Citer
Pensez-vous un jour atteindre un récif quelconque ? Pas forcément le récif de l'édition, peut-être le récif plus simple mais aussi beaucoup plus lointain de la satisfaction. Aimez-vous ce que vous faîtes ? Pensez-vous que ça a de l'importance ? Pensez-vous avoir une identité quelconque, qui vous extrait de la grande masse créatrice ? Avez-vous l'impression de toucher au but d'une quelconque façon ?

Etes-vous fier, à défaut d'aimer ? Assumez-vous votre création ? Que ressentez-vous en écrivant, dans vos fibres profondes ?

Personnellement, j'écris ce qui je ne trouve pas à lire. Ce qui crée un manque chez moi.
Je suis satisfait pendant que j'écris. Ecrire, c'est une satisfaction en soi, en tout cas pour moi, à mon humble niveau d'écrivant.

Ce que j'ai écris relève de la lecture de mon travail, et là je dirai que la satisfaction est temporelle : j'exerce un travail de réécriture jusqu'à atteindre le moment où je sais que je ne pourrais pas faire mieux. C'est là que la satisfaction vient.

Mais si je retourne des années plus tard sur ce que j'avais écris alors que j'ai progressé entre temps, je ne serai plus satisfait de ce qui me satisfaisait à l'époque.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 17 requêtes.