Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2022 à 06:24:52
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Favoriser un lectorat

Auteur Sujet: Favoriser un lectorat  (Lu 11559 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #45 le: 19 janvier 2022 à 16:12:31 »
Ça me semble être un principe constructif, en effet. ^^

Je dois avouer que je vais me contenter de cette réponse pour rechercher mes propres critères d'écriture, du pourquoi j'écris et à qui, quitte à me tourner vers de nouvelles personnes curieuses de ce que j'écris. Merci à toi pour ces pistes de réflexion inventives, RomainD, elles sont un excellent écho à mes questionnements. :)
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 204
    • Dits de l 'aube.
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #46 le: 19 janvier 2022 à 16:29:16 »
Bonjour à tous,

je partirais bien du postulat que l'on écrit pour "le lecteur en nous même".
Pas pour soi, ce qui serait une posture quasi thérapeutique, mais pour le lecteur en nous, le petit garçon, l'homme mûr, le lecteur inventé qui  nous ressemble. Ecrire pour un lectorat correspondrait effectivement à une stratégie dans le sens où l'on pourrait y appliquer des règles particulières inspirés de la psychologie, tel rythme, telle rebondissement à tel endroit.
Ensuite, on peut croire que lorsque on s'inscrit dans un genre on répond à des critères et que l'intérêt est de jouer avec les critères.
Peut être, ferais je une parenthèse ou une exception pour la littérature jeunesse quoique. S'adresser à un public d'enfants et peut être différent, bien que pour avoir travailler sur le Peter Pan de Barrie, ce monument de la littérature jeunesse atteint parfois des degrés de cruauté assez élevés et tellement de lectures possibles justement qu'il peut toucher tous les lectorats.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #47 le: 19 janvier 2022 à 18:25:45 »
Bonjour Basic,


Je comprends tes éloges de la grande, la belle, et l'universelle littérature qui toucherait tous les gens du monde tellement elle est partout à la fois.


Pourtant, à chaque livre que tu cites, je pourrais te trouver des lecteurs qui ne l'aiment pas pour telle ou telle raison...

Il me semble que c'est une grosse erreur de ta part de citer quelques livres jeunesses (ici Peter Pan) car je connais des tas d'adultes qui s'ennuient devant ces « facéties pour enfants ». :/

Ce qui n'empêche que, moi, personnellement, ce sont les lectures que j'aime le mieux. :)


Enfin, pour en revenir à l'idée de n'écrire que pour le « lecteur qui est en moi », cela me limiterait grandement, car je ne m'adresserais plus qu'aux personnes de mon entourage, ce qui ne correspond nullement à ma vision de la littérature qui franchit les frontières et permet de nouer des liens avec celles & ceux qui ne me ressemblent pas.

Je suis heureux aujourd'hui d'écrire pour des gens différents de moi, c'est ce qui m'inspire le mieux. Penser aux autres, quand j'écris, ça me permet de m'épanouir, remarquablement. Pourtant cela ne m'empêche pas de me questionner sur le fait de ce que cela signifie et pour moi-même et pour les autres.

Pourquoi écris-je pour autrui ? À quoi bon favoriser certaines lectrices & lecteurs et selon quels critères ? Quelle influence cette adresse au lecteur joue-t-elle sur les mots que j'emploie ?


Parfois je me demande même si les gens qui disent n'écrire que pour eux-mêmes n'auraient pas au fond d'eux-mêmes quelques secrètes adresses à l'attention d'autrui, comme une question qui resterait en suspens. ^^

Voici pour ce qui me vient à la lecture de ton intervention, qui stimule donc une heureuse introspection. Merci bien. :)
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 204
    • Dits de l 'aube.
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #48 le: 21 janvier 2022 à 17:23:22 »
Bonsoir Alain,

je n'ai pas tout compris de ta réponse Alain.
Je n'ai pas parler d'une grande et belle littérature qui toucherait... mais de ma façon d'écrire et de mon adressage. Je pense que quand j'écris j'essaie de satisfaire le lecteur qui est en moi, parfois nostalgique, parfois misanthrope etc . Parfois on croit parler pour quelqu'un et on se trompe, exemple au regard d'une discussion que nous avions eu il y a quelque temps ( le point de départ était plutôt la traduction d'une œuvre) : on se tromperait grandement à vouloir écrire traduire un texte qui ne correspondrait pas à notre expérience ( en l'occurrence : impossibilité qu'un vieux bourgeois blanc traduise une jeune activiste noire... en caricaturant). Bon, c'est au moins un bon sujet de discussion.
Je ne comprends pas non plus tes phrases sur les textes jeunesse. Je parlais de Peter Pan, qui à mon avis, est une œuvre qui transcende les genres littéraire ainsi que les limites d'âge. Un monument d'universalité.
Penser aux autres... peux tu préciser ?
Lorsque l'on écrit ( même si au fin du fin on ne parle que de soi) c'est bien sûr pour parler aux autres, pour entrer dans la fraternité, faire le pont entre le monde des morts et celui des vivants, entre l'informulé et le formulé. On cherche bien entendu à sortir du cercle, à atteindre ailleurs. Peux tu m'expliquer quels sont tes projets, en quoi ils atteignent ces fameuses personnes qui ne te ressemblent pas.

Merci Alain.

B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #49 le: 21 janvier 2022 à 18:11:35 »
Bonsoir Basic,

Tu peux m'appeler Alan sans le i si tu le désires. :)


Malheureusement je risque de grandement te décevoir ! J'aimerais être comme toi, parfois nostalgique, parfois misanthrope, me foutre éperdument du lecteur, voire aller plus loin encore en le maltraitant à mon aise.

Dans une telle peau, j'oserais explorer tous les extrêmes en réglant chaque problème par la réponse : « chacun ses problèmes », réponse qui inviterait les autres à rester à leur modeste place et à ne plus venir m'emmerder.

Et puis, dès lors, je fabriquerais un monde à mon image ; plaise ou déplaise, je n'en aurais cure. N'aurais alors ni besoin de connaître l'avis des autres ni besoin d'ouvrir ce genre de débats ni même besoin d'y participer.

Malheureusement, je n'ai pas cette autonomie, cette belle souveraineté sur ma vie, ce « besoin de rien » car je ne sais pas tout ce que j'aurais à savoir pour être enfin satisfait.


Alors je penche plutôt pour la littérature traduite, qu'elle soit africaine, eurasienne, océanique ou américaine. Je penche pour la curiosité pour autrui avec l'envie d'écrire aussi aux gens qui ne me ressemblent pas. Je cherche à savoir ce que les autres pensent de moi et pose des questions à qui me le permet.

Plus récemment, c'est en me tournant vers les jeunes que j'ai éprouvé au mieux cette perspective. Vois-tu, Basic, les jeunes n'ont pas les mêmes goûts que moi, pas les mêmes espoirs, pas les mêmes idéaux, pas les mêmes opinions. Alors, pour me tourner vers eux pour de vrai, je tente d'inclure leur parole et leurs préoccupations dans mes écrits en n'écrivant plus seulement ce qui me plaît d'écrire mais aussi ce qui leur plaît de lire.

Je suis donc cet être incompréhensible qui cherche à parler aux autres plutôt que de me parler avec moi-même, j'aime me confier à ces gens qui ont des opinions différentes des miennes, des expériences distinctes, comme si cela pouvait être attendu d'eux, étrange marotte !


Puisses-tu ne jamais me comprendre, je n'en chercherais qu'à mieux m'exprimer. :)

Et de temps en temps quelqu'un me dit : « ça y est, je t'ai compris », dès lors je deviens enfin le plus heureux des hommes. ^^


Pourquoi ? Je ne sais pas, c'est l'objectif de ce fil, poser la question du pourquoi, chercher quelque part quelqu'un qui éprouverait cette même aspiration à trouver un équilibre entre soi et les autres.

Qui sait ? Peut-être trouverai-je un jour la réponse en me cultivant, en lisant les livres d'autres autrices & auteurs qui partageraient alors ce même sentiment.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Basic

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 204
    • Dits de l 'aube.
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #50 le: 21 janvier 2022 à 18:32:21 »
Merci Alan pour cette réponse et mes excuses pour le i. Pas la peine de mettre le point sur cette lettre.
C'est un beau projet.
Je me contente d'écrire des histoires. Parfois elle me dépasse et touche... alors c'est bien.
B
Tout a déjà été raconté, alors recommençons.

Dits de l'aube. Textes dits. Hellian - Basic et d'autres.

https://www.youtube.com/channel/UCtSh7Ir1_tg0rf8WhZBunLQ

blog d'écriture : https://terredegorve.blogspot.com/

Hors ligne Claire Rapha

  • Tabellion
  • Messages: 28
    • site internet
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #51 le: 23 janvier 2022 à 16:05:17 »
Bonjour,

J'ai moi-même tenté d'écrire pour la jeunesse. Je me suis rendue compte que les éditeurs avaient des attentes très précises : un narrateur de l'âge des lecteurs, un récit très dynamique voire surprenant.
J'avais moi-même uniquement anticipé le souci d'écrire clair et simple une histoire ayant un sens et une pédagogie. Cela n'a pas suffit.

La question du lectorat se pose essentiellement quand on veut publier. Sinon, on écrit ce qu'on veut en s'adressant pourquoi pas à un lecteur idéal fictif. Et publier suppose de se conformer aux attentes des éditeurs qui sont en position de force du fait du grand nombre de manuscrits qu'ils reçoivent.

Une fois qu'on a publié, on est parfois étonné par la structure sociologique de son lectorat. J'en ai fait l'expérience en publiant des romans noirs et en voyant lors de salons littéraires que mon lectorat était essentiellement constitué de femmes âgées.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 998
  • Optimiste, je vais chaud devant.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #52 le: 23 janvier 2022 à 18:19:14 »
Bonsoir Claire Rapha,


Merci pour ce partage d'expérience qui me fait sortir un peu de mes habitudes. :)

À ce propos, j'ai discuté avec l'une des rédactrices de la Revue des Livres pour Enfants en décembre dernier, et celle-ci m'évoquait la difficulté de faire la différence entre les attentes des bibliothécaires et celles des enfants.

En effet, les critiques littéraires, en critiquant un livre, tentent de s'adresser aux parents en leur proposant le meilleur pour les enfants... mais parfois les jeunes ont des goûts différents de ces critiques littéraires, ce qui les amène bien entendu à remettre en question leurs propres choix de livres et de coups de cœur.


Et nous, quand nous écrivons nos textes, sommes-nous vraiment neutres face à cette réalité ?

Ou alors cherchons nous à anticiper des attentes de lecteurs orientées ? Comment choisir qui nous favorisons en particulier ? :\?
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne frenchwine

  • Calliopéen
  • Messages: 576
  • Les Muses n'existent pas.
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #53 le: 24 janvier 2022 à 00:03:39 »
bon ^^ j'ai lu le sujet, un peu en travers les quelques commentaires...
question prostitution ^^ je peux écrire une histoire ^^ mais ce n'est pas le sujet, quelques souvenirs

l'intégrité de ce que l'on écrit, rien à dire de plus, ça plait, ça ne plait pas  ^^ que chacun garde son âme ^^ Seth saura vous juger.

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #54 le: 24 janvier 2022 à 21:53:44 »


l'intégrité de ce que l'on écrit, rien à dire de plus, ça plait, ça ne plait pas  ^^ que chacun garde son âme ^^ Seth saura vous juger.

ouais

c'est pas con, et en + c'est comme ça que, au moins, on se fait plaiz'

plaire à personne mais plaire à soi, somme toute c'est chouette

plaire à personne et ne pas se plaire à soi, là c'est fâcheux

Hors ligne Opercule

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 472
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #55 le: 24 janvier 2022 à 22:37:40 »
Sans vouloir blesser mais si l’auteur n’a aucun égard pour les lecteurs… pourquoi le lecteur le lirait 😬

Hors ligne frenchwine

  • Calliopéen
  • Messages: 576
  • Les Muses n'existent pas.
Re : Re : Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #56 le: 25 janvier 2022 à 17:08:20 »


l'intégrité de ce que l'on écrit, rien à dire de plus, ça plait, ça ne plait pas  ^^ que chacun garde son âme ^^ Seth saura vous juger.

ouais

c'est pas con, et en + c'est comme ça que, au moins, on se fait plaiz'

plaire à personne mais plaire à soi, somme toute c'est chouette

plaire à personne et ne pas se plaire à soi, là c'est fâcheux

^^ le plaisir de soi effectivement, mais il y aura toujours quelqu'un pour partager tes rêves de scribe, ne pas s 'aimer, ne pas aimer les autres, donc ne pas plaire ^^ là on devrait parler de traitement, quoique l'écriture, peut être une thérapie, cela dit ^^ il y a des limites à la lisibilité.

Hors ligne Meilhac

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
Re : Re : Favoriser un lectorat
« Réponse #57 le: 25 janvier 2022 à 17:26:55 »
Sans vouloir blesser mais si l’auteur n’a aucun égard pour les lecteurs… pourquoi le lecteur le lirait 😬

ouais y a un moment où faut un peu se mettre à la place du lecteur

mais à mon avis ça vient dans un second temps. la priorité c'est de cultiver sa singularité - ne serait ce que pour avoir quelque chose à apporter (dire aux gens ce qu'ils savent déjà, c'est pas hyper intéressant :--))

bon après c'est un débat vieux comme l'histoire de l'art : si tu fais des choses convenues, les gens comprennent mais tu ne leur apportes pas grand chose ; si tu fais des choses ultra singulières

mais quand même : écrire pour quelqu'un, bonjour la pression : il est indispensable de prendre du plaisir et d'être fidèle à soi - ne serait-ce que pour pouvoir dire même si personne n'aime ce qu'on fait, qu'au moins on s'est fait plaiz'.

(jean-sébastien bach dit ça à un moment dans sa correspondance : en gros "si jamais ça plait à personne, tant pis, moi en tout cas je m'éclate"  :))


 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.019 secondes avec 17 requêtes.